Archives de Tag: musique

Musez & re-musez !

Par défaut

musique2   

Une des seules activités à utiliser, activer & stimuler le cerveau dans sa totalité, est la musique !

J’ai traité ailleurs (http://www.bonheuretamour.com/2014/12/03/magique-musique/http://www.bonheuretamour.com/2012/06/17/musique-et-chant-les-miracles-du-son/ ,

http://www.bonheuretamour.com/2012/12/31/changer-de-vie-le-miracle-de-la-musique/ )  des bienfaits de la musique, de comment le son influence les fréquences des ondes du cerveau & augmente la sensation de bien-être. Que des études ont prouvé qu’écouter de la musique renforce l’hémisphère droit du cerveau et modifie sa structure  et que ceux qui en écoutaient, avaient plus d’intelligence générale & émotionnelle que les autres.

Sans compter ses bienfaits au niveau cardiovasculaire (baisse du rythme cardiaque, du stress & de la tension)

Que tout est vibration, tout vibre par fréquences en cycles/secondes et que quand il pense, l’être se met à vibrer à la fréquence de l’objet qu’il visualise (résonnance vibratoire).

Que, étant des êtres vibratoires, nos cellules (en oscillation constante) se nourrissent surtout de vibrations de niveau élevé (amour, harmonie) & qu’en maintenant longuement une vibration d’amour, elle attire des expériences positives en tous domaines de la vie.

Aussi, que le message véhiculé par elle, enjambe l’esprit logique et pénètre directement dans l’inconscient 300 fois plus vite qu’une pensée.

De nombreuses études scientifiques ont montré que la musique diminue le stress & la douleur, augmente l’endurance (ce qui en fait un outil de choix pour les séances de sport), promeut la longévité mentale (en gardant le cerveau actif),…

Et surtout, qu’elle facilite le développement (matériel ou spirituel) & le changement – car elle modifie notre humeur et nos idées, et nous pousse à l’action – elle nous fait « tenir le coup » & nous pousse à changer notre vie.

Kepler avait déjà trouvé (au XVIIè siècle) que les rapports entre les mouvements de planètes reflétaient précisément ceux des intervalles musicaux, formant une harmonie céleste.

Tout est vibration, et peut être traduit en musique ; songeons par exemple à la “musique des sphères” (voir, par ex, la “musique” des planètes de notre système solaire, sur Youtube) ; on a découvert que les interactions du plasma cosmique, les particules électromagnétiques du vent solaire, la magnétosphère des planètes, créent ces “airs”.

Et comme « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas », ce qui vaut pour l’infiniment grand (les planètes) vaut pour l’infiniment petit (les molécules) ; il existe aussi une “musique des gènes”.  2 chercheurs de Los Angelès ont traduit les acides aminés en sons – ce qui permet de repérer des anomalies dans les séquences de protéines.

Ecouter de la musique est bénéfique, mais chanter l’est encore plus. Cela fait travailler tout le corps, comme un art martial intérieur, et « ouvre » le coeur – c’est pour cela que toutes les religions l’ont inclus dans leurs rituels – bref, chanter présente d’innombrables bénéfices ;

– cela réduit le stress et la sensation de douleur,

– procure un réconfort,

– renforce le sentiment d’appartenance et les liens à autrui (donc, la sensation de bonheur),

– nous motive & nous renforce, & combat la fatigue,

– améliore l’humeur, ainsi que la respiration & le sens du rythme,

– favorise l’apprentissage chez les enfants,

– booste le système immunitaire,

– abaisse la tension (pression sanguine).

Le chant est une thérapie douce et sans danger ; chanter masse, réveille & harmonise les tissus encombrés ou fatigués – la vibration juste réaccorde notre corps et lui rend son harmonie.

Mais, …et pour ceux qui chantent comme des casseroles ?

Eh bien, pour eux aussi, il y a de l’espoir ; on a découvert que rien que fredonner sa chanson préférée ou le son « Om », peut aider le coeur et réduire le niveau de stress, le risque de crise cardiaque, ou d’accident vasculaire cérébral et de sinusite.

Des études montrent que fredonner (“muser”) produit un effet positif sur la fréquence cardiaque et la pression artérielle, de même que des chants et des exercices de respiration, mais les effets ne semblent se produire que s’il y a vocalisation et vibrations ; ne chanter un mantra ou une prière que dans sa tête, ne produit pas ces avantages.

1/3 des gens ont une pression artérielle élevée, et beaucoup l’ignorent – or, cet état (appelée le « tueur silencieux »), mène souvent à des dommages des reins, du cœur et du cerveau avant que le malade se sache atteint.

Une étude a montré que la tension de gens qui fredonnaient le son « OU-Mmma » a fortement baissé en seulement 5 minutes et que leur fréquence cardiaque a aussi un peu baissé.

Il fut demandé aux participants de bourdonner comme une abeille, en veillant à faire vibrer les parois intérieures de leurs narines et du larynx.

Et l’on a pu remarquer que muser combat le stress et apaise ; l’oxygénation accrue du sang provoque des sentiments de détente.

Ce bourdonnement stimule aussi le système nerveux parasympathique – celui qui déclenche une réaction de relaxation dans le système nerveux sympathique. La relaxation des muscles provoque une détente générale, un ralentissement du rythme cardiaque, une baisse de la tension, & aide la digestion.

Fredonner détend les muscles du visage, les mâchoires et les épaules, les pensées ralentissent, l’anxiété & l’agitation se dissipent et la faculté de concentration augmente. Muser freine l’anxiété en relâchant la tension dans l’abdomen.

Les vibrations du fredonnement combattent également la sinusite en diminuant les blocages dans les sinus et en augmentant le débit d’oxyde nitrique – lequel dilate les capillaires, améliorant la circulation sanguine.

Muser allonge enfin les exhalaisons d’une personne, lui permettant d’extraire plus d’oxygène de l’air.

Attention : pour ne pas agacer les autres (car fredonner une seule note, agace, en général), il vaut mieux le faire quand on est seul.

Publicités

Citations d’Hildegard von Bingen

Par défaut
Detachment (2015)

(mystique allemande – 1098 – 1179)

Dieu a tout arrangé dans l’univers en tenant compte de tout le reste.
L’humanité se trouve au milieu du monde. Au milieu de toutes les autres créatures, l’humanité est la plus importante et pourtant la plus dépendante des autres.
Il y a la musique du Paradis en toutes choses.

Comme des nuages tourbillonnants, comme l’incessant gargouillis du ruisseau, l’aspiration de l’âme ne peut jamais être arrêtée.
Tous les arts au service des désirs et des besoins humains sont dérivés du souffle que Dieu a envoyé dans le corps humain.
Une personne qui n’a pas la passion de la justice est sèche, totalement dénuée de tendre bonté, totalement dénuée de vertu illuminatrice.
La personne vraiment sainte accueille tout ce qui est terrestre.
Si l’âme humaine sent que son corps est menacé, alors, le coeur, le foie et les vaisseaux se contractent. Par ceci, une sorte d’ « état nuageux » s’élèvera du coeur et l’enveloppera dans sa noirceur. Voilà comment les humains deviennent tristes.

Chaque élément a un son, un son original (issu) de l’ordre de Dieu ; tous ces sons s’unissent comme l’harmonie des harpes et des cithares.
Vous êtes encerclé par les bras du mystère de Dieu.
Jetez un coup d’oeil au soleil. Voyez la lune et les étoiles. Regardez bien la beauté de la terre verte. Et maintenant, réfléchissez. Quel délice Dieu donne à l’humanité avec toutes ces choses. Toute la nature est à la disposition de l’humanité. Nous devons travailler avec elle. Car sans elle, nous ne pouvons pas survivre.
Lorsque les mots viennent, ils ne sont que des coquilles vides sans la musique. Ils vivent quand ils sont chantés, car les mots sont le corps et la musique, l’âme.
L’âme est symphonique.
La terre qui soutient l’humanité ne doit pas être blessée. Elle ne doit pas être détruite ! A chaque fois que les éléments, les éléments du monde, sont mis à mal par de mauvais traitements, Dieu les purifiera par les souffrances, via les épreuves de l’humanité.
Osez déclarer qui vous êtes. Il n’y a pas loin des rives de silence aux frontières de la parole. Le chemin n’est pas long, mais la voie est profonde. Vous devez non seulement y marcher, vous devez être prêt à sauter.
Les merveilles de Dieu ne sont pas engendrées par le moi. Mais c’est plus comme une corde, un son qui est joué. La tonalité ton ne sort pas de la corde elle-même, mais plutôt par le toucher du musicien. Je suis, bien sûr, la lyre et la harpe de la bonté de Dieu.
Nous ne pouvons pas vivre dans un monde qui ne nous appartient pas, dans un monde qui est interprété pour nous par d’autres. Un monde interprété n’est pas un foyer. Une partie de la terreur est de reprendre l’écoute de soi, d’utiliser notre propre voix, de voir notre propre lumière.
Le mystère de Dieu nous étreint, dans ses bras qui englobent tout.
O, Vous qui à jamais donnez vie à toute vie, animant toutes les créatures, racine de toutes choses, les lavant, effaçant leurs erreurs, guérissant leurs blessures, Vous êtes notre vraie vie, lumineuse, merveilleuse, éveillant le cœur de son sommeil antique.
L’âme est embrassée par Dieu dans ses régions les plus intimes.
Même dans un monde qui est train de faire naufrage, restez courageux et fort.
Humanité, regardez-vous bien vous-même. A l’intérieur, vous avez le ciel et la terre, et toute la création. Vous êtes un monde – tout est blotti en vous.

Notre âme doit être comme un cristal transparent au travers duquel Dieu peut être perçu.
Un être humain est un récipient que Dieu a construit pour lui-même et empli de son inspiration afin que ses œuvres sont y soient parfaites (verbe).
Ne soyez pas négligent à glorifier. Ne soyez pas paresseux dans le service festif de Dieu. Soyons un sacrifice vivant et brûlant devant l’autel de Dieu.
Le Verbe est vivant, être, esprit, tout en verdeur verdoyante, toute créativité. Ce Verbe se manifeste dans chaque créature.
Aucun autre trouble mental n’est aussi débilitant pour une personne que la rage.

La divinité est dans son omniscience et omnipotence comme une roue, un cercle, un tout, qui ne peut être ni compris, ni divisé, ni commencé, ni fini.
Avec l’aide de la nature, l’humanité peut générer tout ce qui est nécessaire et utile à la survie.
La terre est en même temps la mère, Elle est la mère de tout ce qui est naturel, mère de tout ce qui est humain. Elle est mère de tous, car en elle sont contenues les graines de tout. La terre de l’espèce humaine contient toute l’humidité, toute la verdure, tout le pouvoir de germination. Elle est fertile de tant de manières. Toute la création vient d’elle.
Quand nos pensées ne sont ni frivoles, ni irrespectueuses, quand nos pensées ne sont ni entêtées, ni stupides, mais bien harmonieuses – elles procurent habituellement le calme physique et une profonde connaissance.
Toute la création est un chant de louange à Dieu.
Tout ce qui est dans les cieux, sur la terre, et sous la terre est pénétré par la connexion, pénétré de reliement.
Il est plus facile de fixer le soleil, que la face du mystère de Dieu. Telle est sa beauté et son éclat.
Chaque créature est un scintillant, brillant miroir de la Divinité.
Ne vous permettez pas d’oublier que la grâce de Dieu ne récompense pas seulement ceux qui ne trébuchent jamais, mais aussi ceux qui fléchissent et tombent. Donc chantez ! La chanson de réjouissance adoucit les cœurs durs. Elle leur fait couler des larmes de tristesse divine.  Chanter fait venir le Saint-Esprit. Les louanges heureuses offertes dans la simplicité et l’amour, amènent les fidèles à une totale harmonie, sans discorde. Ne cessez pas de chanter.
Moi, Dieu, je suis au milieu de vous. Quiconque me connaît ne peut jamais tomber. Pas dans les hauteurs, ni dans les profondeurs, ni dans les largeurs. Car je suis l’amour, que les vastes étendues du mal ne peuvent jamais arrêter.
Avec une aspiration intérieure,  la grâce et la bénédiction sont conférées. C’est un désir de prendre le doux joug de Dieu, c’est un désir de se donner à la Voie de Dieu.

L’âme est un souffle d’esprit vivant, qui avec une excellente sensibilité, imprègne le corps entier pour lui donner la vie. De même, le souffle de l’air rend la terre féconde. Donc, l’air est l’âme de la terre, l’humidifiant, la verdissant.

Vous êtes la montagne et la vallée.

Des fleuves d’eau vivante doivent être déversés dans le monde entier, pour faire en sorte que les gens, comme des poissons pris dans un filet, puissent être ré-établis dans la totalité.
Toutes les créatures vivantes sont des étincelles du rayonnement de la brillance de Dieu, émergeant de Dieu comme les rayons du soleil.

Nous nous réveillerons de notre fadeur et nous élèverons vigoureusement vers la justice. Si l’on tombe de plus en plus profondément amoureux de la création, on réagira avec passion à sa mise en danger.

Tout comme un miroir, qui reflète toutes choses, est situé dans son propre contenant, ainsi, l’âme rationnelle est placée dans le contenant fragile du corps. De cette façon, le corps est régi dans sa vie terrestre par l’âme, et l’âme contemple les choses célestes par la foi.

Il y a la musique du ciel en toutes choses et nous avons oublié comment l’entendre jusqu’à ce que nous chantions.
Moi, la vie impétueuse de la sagesse divine, j’enflamme la beauté des plaines, je fais étinceler les eaux, je brûle au soleil, et à la lune et aux étoiles.

 

Testez la compatibilité de votre couple

Par défaut

amour s'efface

Vous et votre bien-aimé(e), êtes-vous, ou non, compatibles ?  Voici un petit test (sans prétention !) pour le savoir…

Répondez chacun, à part, au questionnaire suivant, puis, comparez vos réponses.

  1. Si vous pouviez être transportés tous les 2 instantanément quelque part, où serait-ce ?
  2. Hawaii
    b. Paris
    c. Las Vegas
  3. A 2, vous vous amusez le plus à laquelle de ces activités :
  4. Assister à un concert
    b. Assister à un événement sportif
    c. Faire du shopping
  5. Lequel de ces cadeaux est le plus romantique pour la Saint Valentin ?
    a. Une boîte de pralines
    b. Une douzaine de roses rouges
    c. Un bijou
  6. Quel est l’endroit le plus romantique pour le repas de Saint Valentin ?
  7. Dîner dans un restaurant chic
    b. Un pique-nique de minuit sur une plage déserte
    c. Un dîner aux chandelles à la maison
  8. Quelle est la musique la plus romantique ?
    a. Classique
    b. Alternative
    c. Rock and Roll
    d. Autre
  9. Quel est l’endroit le plus romantique pour faire l’amour ?
    a. Le siège arrière d’une limousine
    b. Un bain chaud
    c. Devant la cheminée
  10. Lequel de ces vêtements est le plus sexy pour une femme ?
    a. De la lingerie en dentelle
    b. Une robe longue très ajustée et décolletée
    c. Une jupe courte avec un pull moulant
  11. Lequel de ces vêtements est le plus sexy pour un homme ?
    a. Un uniforme
    b. Un costume d’homme d’affaires
    c. Rien
  12. Quelle activité préférez-vous pour un dimanche matin à 2 ?
    a. Rester couchés et sauter le petit déjeuner
    b. Aller prendre un brunch au-dehors
    c. Se promener et nettoyer la maison
  13. Laquelle de ces activités est la plus relaxante ?
    a. Un bain à bulles
    b. Un massage
    c. Quelques verres dans un bar
    ————————————————–
    7 à 10 réponses pareilles : vous êtes faits l’un pour l’autre

4 à 6 réponses pareilles : vous n’êtes que partiellement compatibles
0 à 3 réponses pareilles : trouvez quelqu’un d’autre

Ce test n’a bien entendu, rien de scientifique, mais peut vous donner une idée de si vous & votre chéri(e) avez des goûts & intérêts communs…

Apprendre mieux

Par défaut

livreEn cette période d’examens, il est sûrement utile de mettre toutes les chances de notre côté – ou de celui de nos « chères têtes blondes » … alors, voici quelques astuces pour mieux comprendre, raisonner et retenir.

Les scientifiques en sont désormais venus à comprendre que le cerveau est beaucoup plus malléable qu’ils ne l’auraient cru.

Nos habitudes et notre environnement peuvent engendrer d’importantes restructurations dans nos liaisons cérébrales et même relocaliser certaines fonctions vers d’autres régions cervicales.

Des études témoignent qu’il est possible d’améliorer nos capacités cognitives à l’aide d’exercices, et il semble que la nourriture que nous ingérons joue également un rôle dans nos performances mentales.

Voici donc les trucs pouvant améliorer vos capacités :
– Faire de l’exercice physique
Les souris qui courent dans une roue chaque jour voient le nombre de leurs neurones augmenter dans l’hippocampe, leur permettant ainsi de mieux performer dans des exercices d’apprentissages et de mémorisation. Chez les humains, il a été démontré que faire de l’exercice permettait de mieux planifier et d’organiser nos idées. L’exercice permettait également d’exécuter plus facilement deux tâches à la fois.
– Avoir une bonne diète
Le cerveau, tout comme le corps, a besoin de carburant pour bien fonctionner. Alors, qu’est-ce qui est bon et qu’est-ce qui est néfaste pour le cerveau?  Les graisses saturées nuisent au corps et à l’esprit, et ceux qui en consomment sont plus enclins aux problèmes de démences.  Par contre, les Oméga 3 (dans le poisson, l’huile de chanvre, ..) protègent contre l’Alzheimer, la dépression et la schizophrénie.

– Consommation de stimulants
Ces substances affectent notre système nerveux, augmentent notre rythme cardiaque, pression sanguine, énergie, respiration,… La caféine est la plus connue et la drogue la plus utilisée au monde.  Elle active notre système nerveux, nous rendant plus alertes et plus attentifs, mais à forte dose, elle entraine l’insomnie et l’anxiété.

– Les jeux vidéo
Les jeux vidéo pourraient vous sauver la vie! En effet, les chirurgiens qui s’y adonnent font 33 % moins d’erreurs que ceux qui ne jouent pas. Les jeux vidéo augmentent notre dextérité mentale, coordination, perception des profondeurs et reconnaissance de motifs visuels.

– Écouter de la musique
Lorsque vous écoutez de la musique que vous aimez, votre cortex cérébral analyse les divers éléments de la pièce musicale; volume, rythme, mélodie… Il semble néanmoins que la musique ait davantage d’interactions avec notre cerveau. Elle contribuerait entre autres à réduire notre stress, nos peurs et autres émotions négatives et serait un bon antidépresseur.

– Pratiquer la méditation
Quelques minutes de méditation chaque jour permettent d’éloigner le docteur et d’améliorer certaines fonctions cérébrales. Tourner notre esprit vers un état méditatif, de contemplation intérieure et de relaxation peut réduire les effets de la dépression. L’on pense, en effet, que la méditation augmente l’épaisseur du cortex cérébral; plus particulièrement les régions associées à l’attention et la sensation – plus d’épaisseur, ne veut pas dire de meilleures capacités cognitives, mais comme la méditation augmente l’irrigation sanguine de ces régions, de liens entre les neurones se créent.

Bonne chance à tous les écoliers et étudiants !

La musique qui soigne

Par défaut

Soigner par la musique permet de vrais miracles, car elle seule est capable d’aller bien au-delà des mots, et d’agir là où les mots ne peuvent plus le faire
Le Dr Gottfried Schlaug, par exemple, s’en sert car il a découvert que des gens devenus aphasiques suite à un accident vasculaire cérébral, ne parvenaient plus à faire de phrases, mais parvenaient à chanter les paroles de chansons connues !
Utilisant une technique nommée Melodic Intonation Therapy, il trouva qu’après un entraînement musical assez court (70 heures), la musique avait reformé de nouvelles connexions dans le cerveau, qu’unz zone de l’hémisphère droit avait pris le relais de la zone responsable de la parole, détruite dans leur hémisphère gauche.
Il a montré que le cerveau des musiciens présentait des différences de structure avec celui de non-musiciens – écouter de la musique « allume » toutes les zones du cerveau (du cortex pré-frontal au cervelet) – On voit que son pouvoir va bien au-delà de la beauté esthétique, pour atteindre le cœur même de ce que l’on est …
Elle stimule les zones du plaisir ; une étude a montré que la musique activait dans le cerveau les « centres de récompense » associés aux plaisirs de la bouche et du sexe. La musique peut donc soigner ou améliorer un vaste éventail de maladies, telles l’autisme infantile, le trouble post-traumatique, la dépression ou l’angoisse, la schizophrénie, la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, …
Robert Schuman (un compositeur qui lui-même souffrait de schizophrénie) pensait que le devoir de l’artiste était d’ »envoyer de la lumière dans l’obscurité du cœur humain ».
Pour ceux qui vivent dans les conditions inhumaines de la prison, de l’extrême pauvreté ou de la maladie mentale, la musique « remet les pendules à l’heure » ; elle leur permet de transcender leurs conditions de vie, leur rappelant qu’ils ont toujours l’aptitude à ressentir la beauté et l’unité avec l’humanité !
L’étincelle d’humanité crée alors en eux l’espoir, qui est le germe indispensable à toute amélioration !
Moi, par ex, je me sers de la musique pour supprimer mes émotions négatives (colère ou tristesse) – c-à-d que je me passe 2 ou 3 morceaux très violents en cas de colère – ou très lents et graves en cas de tristesse, puis, 2 ou 3 airs un peu moins intenses (toujours de la même émotion), et enfin, 3 morceaux plus apaisés ou inspirants… et voilà ! Je vais mieux…
Je vous invite donc à sélectionner une dizaine de morceaux qui peuvent convenir, de créer une page spéciale sur votre PC, à y copier- coller l’adresse du lien de chaque morceau (classés par ordre d’intensité décroissante) et à la mettre sur le « bureau » de votre PC. Ensuite, utilisez sans modération ! Dès que le besoin s’en fait sentir, vous n’avez qu’à cliquer sur les liens correspondants et à écouter chaque morceau dans l’ordre prévu, pour retrouver votre joie de vivre.