Visitez mon nouveau site internet

La plupart des gens se satisfont de leur vie telle qu’elle est… Ils s’y sont résignés… Mais pas vous !

Vous, vous voulez plus ; vous aspirez à une vie plus belle, à plus de bonheur pour vous et ceux que vous aimez – ou même pour le monde …

Mais pour ça, il faut la volonté et les moyens d’y arriver ! Eh bien, mon site est là pour ça ; je vous fournis les 2 : vous pouvez y trouver ce qui vous motive et les moyens d’avancer… quel que soit votre but – matériel, spirituel, relations, travail,…

Mais comprendre une chose, et l’intégrer à sa vie, sont 2 choses différentes : trop  souvent, on se sent coincé dans notre situation et on ne voit pas comment on pourrait en sortir. Mais si l’on s’informe et qu’on en vient à comprendre les lois de la vie, on comprend qu’on peut s’en sortir…

Oui, quelles que soient les circonstances de votre vie, vous pouvez vous en dégager.

Regardez Stephen Hawking, par ex – considérez à quel point cet homme était coincé ; coincé dans un corps totalement paralysé – et comment il s’en est sorti malgré tout ! Malgré cette maladie très invalidante, il a livré une contribution majeure à la science actuelle,a travaillé comme professeur dans une université renommée et écrit plusieurs livres – il a même joué dans des films !

Malgré sa paralysie, il est devenu un physicien théoricien de renommée mondiale et a raflé une série de médailles pour son oeuvre (sans compter ses 3 mariages).  Que ceci vous serve d’exemple ! Il n’y a rien – RIEN ! – qui puisse arrêter quelqu’un qui a compris les lois de la vie !

En vous se trouve ce POUVOIR, que rien ne peut tarir et qui vous fera atteindre les sommets que vous voulez atteindre, quelque hauts qu’ils soient !  Cette force est en nous, et nous pousse à croître et à nous réaliser pour que l’on remplisse notre véritable rôle ici-bas.

De mauvais gènes et une mauvaise histoire, vous en ont empêché jusqu’ici – mais ça ne veut pas dire que vos buts sont impossibles à atteindre et que la malchance vous poursuivra toujours ; une fois bien informé(e), vous pouvez changer tout à fait de vie !

Je ne fais pas de promesses en l’air ; je dis juste que « savoir, c’est pouvoir », que les informations nouvelles peuvent (c’est prouvé) modifier la structure de notre cerveau et que, si vous lisez, comprenez et tirez les conclusions des connaissances que vous trouverez ici, votre vie changera… en mieux !

Et moi, qui suis-je ?  Et qu’est-ce que je veux faire, avec ce site ?

Je veux partager mon savoir, pour pas qu’il se perde, vous faire connaître des choses que vous n’avez jamais vues ou entendues – vous faire réaliser que vous vivez endormis et qu’à cause de cela, vous ne pouvez vous épanouir.

“On ne peut traverser un lac sans être mouillé” : vous êtes mouillés par la culture ambiante, sans vous en rendre compte… d’où votre malheur, parce que, tant la nature que la société se fiche du bonheur des gens : ce que veut la nature, c’est que l’espèce se reproduise et ce que veut la société, c’est qu’on PRODUISE, consomme et “rapporte” : notre bonheur individuel n’entre pas en ligne de compte !

J’ai beaucoup lu, beaucoup vécu aussi, et maintenant, je veux faire profiter mes frères (et sœurs) humains de ces connaissances ;  je voudrais qu’ils rejettent les croyances fausses qui les aliènent pour en adopter de plus efficaces  (celles qui se trouvent ici),  qu’ils cessent de se plier à des obligations fantômes, de consommer comme des boeufs, de se pourrir la vie avec des rancoeurs et des faux besoins, et, se découvrant eux-mêmes, leurs vrais besoins et les lois de la vie, s’épanouissent…Oui, la vérité libère !

P.S. (7/07/15) :

Je n’ai pas à me justifier ou à prouver qui je suis ou quelles sont mes compétences ; mes écrits le prouvent surabondamment. Par conséquent, toute attaque « noire » (= « critique » purement négative,  faite d’assertions non-fondées sur les faits) sera dorénavant considérée comme du trollage et deletée sans autre forme de procès !

"

  1. « ce que veut la nature, c’est que l’espèce se reproduise ». Ha oui…

    Alors si vous la croisez sur votre chemin, dites à Dame Nature que son objectif est atteint : l’espèce humaine a bien réussi, merci.
    Et maintenant que la Terre est envahie d’êtres humains avides de puissance et de désirs infinis, installés sur tous les continents, et que l’Homo Sapiens a trucidé la moitié des espèces animales, empoisonné les mers, et empesté l’atmosphère de fumées chimiques, est-ce que Dame Nature est enfin satisfaite ?
    On aimerait bien, nous.

    Merci Dame Nature, vous voilà très âgée, c’est le moment de vous reposer maintenant. Allez donc prendre une tisane calmante.
    Allez au lit. Dormez ! Foutez-nous la paix maintenant !

    • 😉 Je crois qu’il ne faut pas s’en faire pour Dame Nature ; elle s’en tirera toujours, elle ! Nous, par contre… c’est bien moins sûr… C’est pas bien malin à l’Homme (& son fameux « cerveau ») de scier la branche sur laquelle il est assis…

  2. bonjour
    je suis venue par hasard sur votre blog, impossible de me rappeler comment! Bref, je dévore depuis cette découverte vos posts, textes, articles et contes…Merci de tout coeur!!!
    Si vous avez besoin d’un témoignage sur une enfant PN de 11 ans, je suis à votre disposition…Le procédé n’est pas réellement le même que le PN adulte…

    • Je vous remercie aussi ; je suis toujours très heureuse de constater qu’il existe des êtres doués de bon sens (car quand je vois les centaines d’injures que chacun de mes articles reçoit sur Facebook, je doute & me dis que tout le bon sens a disparu de la Terre).
      Pour ce qui est des enfants PN, je connais seulement soit des enfants ayant un trouble mental, soit, les « golden child »…Vous pouvez témoigner en commentaire ou m’écrire sur bonheuretamour@gmx.fr

  3. C’est un beau préambule et ce qui a été souligné et mis en gras sont deux idées importantes dont je suis moi-même intimement convaincue. Merci pour ce blog qui tombe à pic dans ma vie, au moment où j’ai suffisamment vécu pour m’être rendue compte de cela (comme le dit un commentaire plus haut, c’est rassurant de voir que je ne suis pas la seule à penser de cette façon, je suis donc sur la bonne voie) et où je ressens vraiment le besoin de changer ma situation actuelle, de libérer mon potentiel, de m’en servir que sais-je… Je le partagerais sur facebook à quelque personne que cela pourrait intéresser aussi.
    Bravo pour votre travail, votre perspicacité.🙂

    • Merci. Croyez bien que j’ai payé cher ce savoir… Je peux dire que les pensées exprimées dans mes articles m’appartiennent, puisque j’ai tout vécu dans ma chair… Surtout, j’ai vécu aux USA, sinon, je serais toujours déprimée et me sentant coupable de tout (car ici, c’est toujours la faute de la femme !) et dans un brouillard total ! C’est pour cela que j’ai décidé d’écrire ; pour informer les gens, répandre la vérité, seule capable de les sauver😉

    • bonjour c’est par lechableu que je connais vos sites qui rejoignent en beaucoup de point ma récente nouvelle vision du monde et des lois qui le régissent!je vous suivrais également dans vos publications à venir et vais faire le tour de toutes les précédentes!ce sont les petites gouttes qui forment les océans alors merci pour ces partages qui feront changer,évoluer enfin les mentalités et connaissances!merci et bonne continuation dans cette démarche 🙂

    • Merci de m’encourager😉
      Je pense être l’une des rares personnes à avoir réalisé (après avoir vécu ailleurs) que j’étais imprégnée par une « culture » et des croyances fausses (hélas invisibles et impalpables, tant tout cela semble naturel) et à avoir eu accès à la fois aux expériences de vie, et aux ouvrages qui m’ont ouvert les yeux. Et c’est cela – cette vérité, qui seule peut sauver (du reste, elle est pour moi égale à l’Amour et à Dieu) que je veux répandre le plus largement possible.
      Les fausses croyances qui règnent ici égarent les gens, leur font faire de mauvais choix – et le pis, c’est qu’ils ne sont même pas conscients de les avoir, ni que ce ne sont que des croyances, et qu’on peut en changer…
      Vous dites que ça fera changer les mentalités, je dis : Insh’Allah ! car je me fais pas mal insulter, et beaucoup de gens, déçus par des charlatans, jettent le bébé avec l’eau du bain, et se méfient de tout, même de la vérité …
      C’est mon plus cher désir, que le niveau de bon sens s’élève, et que les gens puissent enfin distinguer ce qui est vrai (= ce qui « marche ») de ce qui est faux (et qui donc, est inefficace).
      Encore merci de votre gentillesse😉

    • les 2, en fait (les lois de la vie ET nos croyances) – mais il faut être réaliste ; je cite souvent Louis Pauwels ;  » si de vilains faits contredisent votre ravissante croyance, il ne faut pas les appeler vilains, il faut changer de croyance » !

    • Si on y croit, oui. Mais bon, je ne fais pas la promo de la foi baha’ie, alors, j’aimerais qu’on n’en fasse pas pour une religion quelconque…

  4. Bonjour Béatrice,

    C’est la première fois que je tombe sur un blog où les idées correspondent parfaitement aux miennes…. et de surcroit exprimées de manière claire et précise… ça fait du bien de ne pas être tout seul… Je ne peux que t’encourrager à les diffuser….

    Bon courrage et à bientôt !

    Cédric

    • Claire, précise, bref, géniale… c’est tout moi😉 … Blague à part, je suis toujours enchantée de trouver des gens qui ont du bon sens et ouvrent les yeux au lieu d’accepter les apparences, et de tourner comme des hamsters dans la roue (qui ne mène nulle part) des conventions sociales…

  5. Dommage pour l’article sur la co – dépendance, sur lequel, je pense vous avez une croyance inébranlable qui est la suivante : « Occupons nous des autres, cela est normal , le monde serait un paradis si tout le monde se soucierait des autres ».
    Oui c’est une vision positive, respectable. Mais s’oublier soi – même , amènera un jour ou l’autre une frustration s’y intense aux cœurs des gens, source de « colères volcanique  » … ou les reproches fuseront sur autrui.
    Alors que tous nous sommes normalement responsables de notre bonheur …
    Selon vous les personnes qui visent à guérir de ce « mal imaginaire » je vous cite :  » Deviennent égoïstes et viennent à en quitter leur conjoints »

    Encore faut -il distinguer de ce qu’est un égoïste …
    Vaut – il mieux satisfaire les autres dans le but de recevoir, pour s’oublier, et s’en prendre par la suite aux autres ?
    ou
    Penser à soi ( à ses besoins, ses désirs … , « être égoïste » ) pour être heureux et aider sincèrement les gens qui nous entourent ensuite et si ils le demandent ?

    De plus, les personnes co – dépendantes ne quittent pas je pense leur mari par égoïsme, mais parce qu’elles n’ont trouver que ce choix. Parce qu’elles n’avaient plus la force de continuer.
    Alors qu’elles auraient très bien continuer la relation, en tout aidant l’autre à se responsabiliser:

    « TU bois et je ne peux rien changer à ton comportement. Lorsque tu seras prêt à te prendre en main, à vouloir changer si cela, tu penses te rendra heureux, alors je serais la, prête à t’aider. En attendant, tu seras peut être au fond du gouffre, je n’y peux hélas rien, cela est ton problème. Je ne peux vouloir à ta place. Dès que tu seras prêt , je serais la. »

    (Cela paraît égoïste, et pourtant c’est une aide sincère. Elle ne veut pas changer l’autre pour le conformer à ce qu’elle aime. Elle respecte l’autre et lui dit si tu veux changer, je serais la prête à t’aider.)

    Mère Térésa, n’était pas , je pense une co – dépendante comme vous dîtes.
    La co – dépendance implique d’aider l’autre, dans un but majeure: celui de recevoir de l’amour, de recevoir de la reconnaissance.

    Mère Térésa, elle aidait ( je pense ) , non pour recevoir, mais parce que aider les autres la rendait heureuse.

    Ëtre dans un monde de co – dépendants serait un paradis, pour vous. Mais si l’on veut vraiment apporter une aide à autrui, il faudrait je pense, apprendre à autrui à se responsabiliser, à penser a ses besoins, ses désirs.
    Ne pas aider pour recevoir, mais aider pour aider. Aider parce que cela nous fait plaisir et en « bonus » fait plaisir à autrui.

    En résumé, je ne pense pas prétendre , que l’un de nous , ait raison ou tord. Je pense néanmoins, que le sujet reste vaste et difficile à traiter et que réfléchir la dessus ne nous fait pas de mal à tous🙂

    Ps: Dommage que vous n’acceptiez pas les commentaires sur vos articles !

    A Bon entendeur et Bonne continuation à vous.
    Mes sincères Salutations.

    • Bonjour, inconnu(e),
      1 ) J’accepte les commentaires.
      2) je sais que « le réalisme est la voie la plus commune vers la médiocrité” (Will Smith), il y a longtemps que je ne crois plus que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil »…
      Il est évident qu’on est responsable de notre propre bonheur, et qu’il ne faut pas oublier nos besoins ni le respect qu’on doit à soi autant qu’aux autres. Si l’on mène une vie de bienfaisance, on ne s’oublie nullement soi-même ; ça « sort » de nous-même !
      Remarquez que je dis de Mère Teresa qu’elle aidait, et que c’est bien ! (regardez la phrase) Même, juste après, je dis que personnellement, j’aspire à être ainsi !
      Une fois de plus, c’est moi – ou elle … Quelqu’un d’autre, de différent, à un autre niveau, ne pourra pas ou ne voudra pas (ne se sentira pas poussé à) faire cela…et c’est bien aussi.
      Pour la co-dépendance, je crois que vous n’avez pas compris mon point de vue ; je dis, dans la toute 1ère phrase, que c’est un « concept stupide et destructeur « – donc, je ne dis pas qu’il faut vivre dans un monde de co-dépendants, je dis que je ne crois pas à la SOI-DISANT codépendance (relisez le titre !) ; que ce concept est une idiotie, du vent, un conte fantastique !
      Du reste, ce n’est pas que mon avis, à moi, petite fourmi, c’est aussi et surtout celui des scientifiques qui ont étudié le sujet de façon sérieuse !
      Pour ce qui est de quitter son homme parce qu’on ne tient plus croyez-moi, je sais de quoi je parle ; j’ai vécu plus de 20 ans quasiment cloîtrée, subissant tous les genres de violence (physique, verbale, sexuelle et économique), avec un pervers qui avait en plus un problème d’alcool ! Je ne me respectais pas – car je manquais d’estime de moi à cause d’une enfance marquée de violence (et à cause aussi que ce genre de gars vous rabaissent à l’aide de sava ntes techniques et de terreur)… Et quand je cherchais de l’aide au-dehors, on me jetait tout sur le dos et on me traitait de co-dépendante… Lisez donc « l’histoire du chat sauvage » (que je n’ai fait que traduire) : ça montre très bien la situation, et, je l’espère, vous éclairera ..
      Je dis ailleurs (dans beaucoup de mes articles) qu’il faut se respecter et se faire respecter – or, un être ayant une addiction ne se respecte pas, et, ne se respectant pas, ne peut pas respecter autrui – c-à-d nous.
      Et nous, on doit aussi se respecter, en partant s’il le faut ; voir à ce sujet la méthode « planA-plan B » : si le plan B ne marche pas, on applique le plan A, qui est : LE QUITTER ! Ce que je n’approuve pas, c’est le manque d’engagement actuel, le refus de communiquer (qui brise un couple), le fait qu’on se quitte pour un oui ou pour un non – mais quand il n’y a pas moyen, il n’y a pas moyen – j’ai toujours été claire là-dessus !
      Et vous oubliez le point 9, ce me semble : « j’aime mieux donner que recevoir, mais je m’attends à ce que l’autre veille à mes besoins et se soucie de me faire plaisir. »
      Et cette phrase encore : « Oui; vous risquez tout ceci si vous négligez la responsabilité de votre bonheur et tentez de récolter des oranges d’un cactus ou d’un arbre mort (= vous avez choisi un être mauvais et malade comme conjoint), mais si vous cultivez un oranger (= un conjoint normal, capable d’amour), vous jouirez de ses fruits « !
      Ou ceci :« Dans ce cas, cette personne doit songer à son bonheur et quitter le malade. »
      Bref, je ne comprends pas comment vous avez pu comprendre autre chose … Vos conseils sont bons – et du reste, je conseille ailleurs la même chose, qui est : « quittez-le, ce n’est pas à vous de le prendre en charge ; il est adulte. Qu’il aille son chemin, et s’il peut prouver qu’il a changé, vous pouvez éventuellement (s’il ne vous a pas TROP blessée et que vous ressentez encore quelque chose pour lui), envisager de reprendre la vie commune »…
      L’amour ? Il est normal d’en être avide : c’est un besoin VITAL – mais par bêtise, inconséquence ou naïveté, on le cherche souvent au mauvais endroit…
      Je ne peux que vous conseiller de vous abreuver à d’autres sources que les théories fumeuses dignes du moyen-âge, qui ont hélas encore cours en Europe (mais certes plus en Amérique), et qui sont toutes démenties par les études scientifiques qu’on fait à leur sujet ! « On n’a le droit d’avoir raison qu’avec les FAITS dont on dispose » (Louis Pauwels).
      Vous avez baigné dans ces théories depuis votre enfance et elles vous semblent évidentes, mais n’oubliez pas qu’il y a peu, la science, c’était « la Terre est plate comme une galette » !

    • Merci du compliment et de cette utile info ; je corrigerai … Mais il semble qu' »on » a le temps de vérifier le nom de ce gars… moi, chuis bien trop occupée pour ça ! 😉

    • j’ai noté la correction, ce qui est tout à ton honneur. Ce n’est pas le temps qui m’a manqué pour te lire! Quant à Hawking, je possède plusieurs de ses ouvrages ainsi que des émissions video. Alors, tu comprendras que je puisse être heureux de contribuer modestement à l’édification de ton blog. De la sorte, je voudrais montrer combien j’apprécie ta persévérance, en étant vigilant mais pas importun! Bien amicalement, si je puis dire. Jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s