Archives de Tag: lumière

Mythe hawaïen de création du monde

Par défaut

Hawaï mythe créationAvant qu’existe la lumière, il faisait nuit ; tout était noir et avant les ténèbres, il y avait Te Kore – c-à-d le néant. Après cela est venu l’après-nuit … infiniment longue et très sombre, et puis, d’autres genres de nuits.

Lorsque le premier rayon de lumière apparut, il n’était qu’un point minuscule, et quand furent créés le soleil et la lune, personne n’était là pour les voir.

Puis le ciel, Ranginui, s’unit à la terre, Papatuanuku. Mais leur nombreuse progéniture, dont aucun n’avait forme humaine, vivait toujours dans l’obscurité, car ils étaient étroitement liés à leurs parents.

Le ciel collait fermement à la terre, et entre eux il n’y avait pas de lumière.

Cet état dura très longtemps, mais à un moment, les descendants de Ranginui et Papatuanuku, qui en avaient marre de l’obscurité, se réunirent pour faire changer les choses. Et d’abord, ils devaient décider quoi faire avec leurs parents ; les séparer ou les tuer.

Longtemps, ils délibérèrent dans l’obscurité. Tumatauenga, gardien de la guerre et le plus impétueux des enfants, dit voulait qu’on les tue, mais Tāne Mahuta, gardien de la forêt, était d’avis contraire.
Il proposa de les séparer ; « mettons le ciel loin de nous, & qu’il nous devienne étranger – dit-il – mais gardons la terre proche, comme une mère aimante ».

Chacun reconnut la sagesse de ces propos & élit cette proposition. Seul Tawhirimatea, gardien des vents et des tempêtes, s’y opposa ; il craignait qu’après la séparation du ciel & de la terre, son royaume ne s’écroule. Il s’abstint donc de voter.

Rongomatane, gardien des aliments cultivés, défia la terre & le ciel, mais échoua. Tangaroa, gardien des êtres marins, essaya alors … mais sans succès. Après lui vint Haumiatiketike, gardien de la végétation sauvage, mais il échoua également. Puis Tumatauenga coupa le lien entre le Ciel et la Terre, en sorte qu’elle se mit à saigner. Ceci donna à l’argile sa teinte ocre rouge, qui a depuis été vénérée comme sacrée.

Tumatauenga, le plus fort de tous, n’a pas eu assez de force pour séparer les 2.

Donc, ce fut le tour de Tanemahutę : lentement, en tant qu’arbre kauri, Tāne Mahuta poussa entre la Terre et le Ciel. Au début, il tenta de desserrer leurs mains, mais sans succès.

Alors, épuisé, il se reposa, très longtemps, presqu’indéfiniment.

Et une fois qu’il eut récupéré de la force, il se mit à pousser, avec les épaules, depuis les pieds de la Mère Terre et du Ciel. Peu à peu, ses parents commencèrent à céder sous la pression & à s’éloigner l’un de l’autre.

Sachant que c’était la fin, ils se mirent à pleurer désespérément, et à demander à leurs enfants : « Pourquoi faites-vous ça ? Pourquoi voulez-vous tuer l’amour parental ?! « 

Mais Tāne Mahuta ne répondit rien ; il se raidit & poursuivit ses efforts pour séparer ses 2 parents.

A présent, la Terre était loin au-dessous de lui, et le Ciel, loin au-dessus ; le lien entre Ranginui et Papatuanuku était étiré au maximum.

Enfin, Tumatauenga le coupa d’un seul geste. Le sang se répandit sur le sol. Aujourd’hui, il est kokowai, la terre rouge sacrée, formée du premier sang à l’aube de l’histoire. Dès que Tanemahuta eut fini ce travail, toute la progéniture de Ranginui et Papatuanuku, qui jusque-là ne connaissaient pas l’éclat de la lumière, furent libérés, comme nés de nouveau et les enfants Tane ; les arbres, les oiseaux et les insectes purent enfin respirer et se mouvoir.

Publicités

Hāfez ; citations

Par défaut

Hafez Shams-ud-din Muhammad, dit Hāfez (ou Hāfiz) fut un grand poète mystique persan du XIVème siècle

Je suis amoureux de chaque église et mosquée et temple et toute espèce de lieu saint parce que je sais que c’est là que les gens disent les différents noms de l’Unique Dieu.

Rejoignez-moi dans la pure atmosphère de gratitude envers la vie.

L’amour veut parfois nous faire une grande faveur : nous maintenir la tête en bas et nous secouer pour faire sortir tout le non-sens.

Il existe différents puits au sein de votre coeur. Certains se remplissent avec chaque bonne pluie, d’autres sont beaucoup trop profonds pour cela.

Vous portez tous les ingrédients pour transformer votre vie en un cauchemar – ne les mélangez pas !

Seulement de cœur à cœur peut s’exprimer l’extase des connaisseurs de la mystique.

Portez votre cœur à travers ce monde comme un soleil donneur de vie.

Ce que nous disons devient la maison où nous vivons.

Nous sommes des gens qui ont besoin d’aimer, parce que l’amour est la vie de l’âme, l’amour est tout simplement la plus grande joie de la création.

Et pourtant, après tout ce temps, le soleil ne dit jamais à la terre, « tu me dois quelque chose. » Regardez ce qui se passe avec un amour comme ça. Il éclaire le ciel tout entier.

Laissez la tendresse couler de vos yeux, de la façon dont le soleil regarde chaleureusement la terre.

Fuis, mon cher, tout ce qui ne renforce pas tes précieuses ailes en bourgeon.

Votre amour ne doit jamais être offert à la bouche d’un étranger / Seulement à quelqu’un qui a le courage et l’audace de couper au couteau des morceaux de son âme / Puis d’en tisser une couverture pour vous protéger.

Le monde est une jeune mariée d’une beauté surprenante, mais rappelez-vous que cette jeune fille n’est jamais liée à personne.

Les gens disent que l’âme, en entendant la chanson de la création, est entrée dans le corps, mais en réalité l’âme elle-même était la chanson.

Restez près de tout ce qui vous rend heureux d’être vivant.

Pour un jour, juste pour un jour, parle de ce qui ne dérange personne et apporte un peu de paix dans ces beaux yeux.

Un cœur éveillé est comme un ciel qui déverse de la lumière.

Un regret cher monde, que je suis décidé à ne pas avoir quand je serai allongé sur mon lit de mort, est que je ne t’aurais pas assez embrassé.

J’attrapé le virus de bonheur hier soir quand j’étais dehors, chantant sous les étoiles.

La peur est la chambre la moins chère de la maison. Je voudrais vous voir vivre dans de meilleures conditions.

Cet endroit où vous êtes en ce moment, Dieu l’a encerclé sur une carte pour vous.

Tout ce dont un homme sain d’esprit peut se soucier, est donner de l’amour !

Je ne devrais pas faire de promesses en ce moment, mais je sais si vous priez, quelque part dans ce monde – quelque chose de bon va arriver.

La lumière va un jour vous fendre en 2 pour vous ouvrir.

Commencez à tout voir comme (étant) Dieu, mais gardez cela secret.

Pensez à la souffrance comme à être lavé.

J’ai tellement appris de Dieu que je ne peux plus me nommer un chrétien, un hindou, un musulman, un bouddhiste, un Juif.

La vérité a partagé tellement d’elle-même avec moi que je ne peux plus m’appeler un homme, une femme, un ange ou même une pure âme.

Lâchons-nous avec la compassion. Noyons-nous dans l’ambiance délicieuse de l’amour.

Je voudrais pouvoir te montrer quand tu es seul ou dans le noir, l’étonnante lumière de ton propre être.

La terre a disparu sous mes pieds, l’illusion a fui de toute mon extase. Maintenant, comme une radieuse créature céleste, Dieu ne cesse de s’ouvrir. Dieu ne cesse de s’ouvrir à l’intérieur de moi.

Il est maintenant temps de comprendre que toutes vos idées de bien et le mal n’étaient que des roues pour enfant destinées à être rejetées quand vous vivez enfin avec véracité et amour.

Dieu veut voir plus d’amour et d’enjouement dans vos yeux parce que cela est votre plus grand témoin de lui.

Je suis heureux avant même d’avoir une raison.

Chaque enfant a connu Dieu, pas le Dieu des noms, pas le Dieu des interdictions, pas le Dieu qui ne fait jamais quelque chose de bizarre, mais le Dieu qui sait seulement 4 mots. Et qui continue à les répéter, disant : «Viens danser avec moi, viens danser. »

Glisser sur mes chaussures, faire bouillir de l’eau, faire griller du pain, beurrer le ciel : cela devrait être un contact suffisant avec Dieu en un jour pour rendre fou n’importe qui.

La grandeur est toujours construite sur cette base : la capacité à apparaître, parler et agir, comme l’homme le plus commun.

Oh, toi qui essaie d’apprendre la merveille de l’amour à travers le livre de la raison, je crains fort que tu ne voies jamais vraiment de quoi il s’agit.

Malheur à la dupe qui cède au destin !

Quelle est la racine de tous ces mots ? Une chose : l’amour. Mais un amour si profond et si doux qu’il avait besoin de s’exprimer en senteurs, en sons, en couleurs n’ayant jamais existé auparavant.

Car j’ai appris que chaque cœur obtiendra ce pour quoi il prie le plus.

Le soleil sera là comme ton témoin (de mariage) et sifflera lorsque tu auras trouvé le courage d’épouser le pardon, lorsque tu auras trouvé le courage d’épouser l’amour.

Ce ciel où nous vivons n’est pas le lieu où perdre tes ailes, donc aime, aime, aime.

Nous sommes venus dans ce monde exquis pour ressentir de plus en plus profondément notre courage, liberté et lumière divins !

Tu n’apprendras aucun secret jusqu’à ce que tu connaisses l’amitié, car aux insensés, aucun savoir divin ne pénètre.

Méfiez-vous des dieux minuscules que les hommes effrayés ont crée pour apporter un soulagement anesthésiant à leurs tristes jours.

Comment chercher le chemin qui mène à nos désirs ? En renonçant à nos souhaits. La couronne de l’excellence est le renoncement.

Il est maintenant temps que le monde sache que chaque pensée et action est sacrée. Qu’il est maintenant temps pour toi de peser l’impossibilité qu’il y ait quoi que ce soit, sauf la Grâce.

Satisfais-toi de ce que tu as reçu, et apaise ton front renfrogné, car la porte du choix n’est ouverte ni à toi ni à moi.

L’amour est parfois fatigué de parler doucement et veut réduire en lambeaux toutes vos notions erronées de la vérité qui vous poussent à lutter en vous-même, et avec les autres, ce qui cause les pleurs du monde en trop de beaux jours.

Chaque désir de votre corps est saint ; Chaque désir de votre corps est saint.

Tout mon désir est de brûler mon moi.

Rappelez-vous juste une minute de la journée, qu’il vaut mieux tenter de vous voir vous-même plus comme Dieu le fait, car Elle connaît votre vraie nature royale.

En temps de détresse, ne détournez pas le visage de l’espoir, car la moelle molle demeure dans l’os dur.

Lorsque tous vos désirs sont distillés ; vous n’émettez que 2 votes : aimer plus, et être heureux.

Le petit homme construit des cages pour tous ceux qu’il connaît, tandis que le sage, qui doit baisser la tête quand la lune est basse, continue à jeter des clés toute la nuit pour les beaux vauriens de prisonniers.

Apprenez à reconnaître les fausses pièces qui ne peuvent vous acheter qu’un moment de plaisir, et puis vous traîner durant des jours, comme un homme brisé derrière un chameau péteur.

Asseyez-vous là, maintenant. Ne faites rien, reposez-vous et c’est tout. Pour vous, la séparation d’avec Dieu, d’avec l’amour, est le travail le plus dur du monde. Permettez-moi de vous apporter des plateaux de nourriture et quelque chose que vous aimez boire. Vous pouvez utiliser mes douces paroles comme un coussin pour votre tête.

Vous êtes vous-même votre propre obstacle, élevez-vous au-dessus de vous-même.

Maintenant que tous vos soucis se sont révélés être une affaire si peu lucrative, pourquoi ne pas trouver un meilleur emploi.

Soyez aimable avec votre cœur assoupi. Sortez-le dans les vastes champs de lumière … Et laissez-le respirer.

Votre Joseph perdu reviendra au pays de Canaan, ne vous attristez pas. Cette maison de chagrins deviendra un jardin, ne vous affligez pas.

Chacun est Dieu en train de parler. Pourquoi ne pas être poli et (l’)écouter …?

Depuis que le bonheur a entendu votre nom, il a couru par les rues pour essayer de vous trouver.

Restez en-dehors de la compagnie de ceux qui reviennent sur leur parole.

Il est difficile d’arrêter de penser du mal des autres.  Généralement, on doit entrer dans une amitié avec une personne qui a elle-même accompli cet exploit.  Alors, quelque chose pourrait commencer à déteindre sur vous de cette véritable élégance.

Je demandai à un oiseau, comment fais-tu pour voler dans cette gravité des ténèbres ? L’oiseau répondit : « l’amour me porte ».

Il est des pièges partout de l’armée des accidents ; par conséquent, le cavalier de la vie va avec des rênes relâchées.

Il n’y a pas de plaisir sans teinture d’amertume.

Si, comme le prophète Noé, vous avez de la patience dans la détresse du Déluge, la calamité se détourne, et le désir de 1000 ans apparaît.

Va, mêle-toi de tes affaires, prédicateur ! Qu’est-ce que tout ce tapage ?

Chantez parce que c’est l’aliment dont notre monde affamé a besoin. Riez, parce que c’est le son le plus pur.

Le cœur est un instrument à 1000 cordes qui ne peut être accordé (réglé) qu’avec l’amour.

On n’a pas besoin de sucre, de farine ou de riz ou de toute autre chose. On veut juste voir ceux qui nous sont chers.

Otez la chaise de sous votre esprit et regardez-vous tombez sur Dieu – Qu’y a-t-il d’autre à faire pour Hafiz, qui soit un peu amusant en ce monde !

Nous ne sommes pas venus ici pour prendre des prisonniers, mais pour se donner de plus en plus profondément à la liberté et à la joie.

Ne t’attriste pas parce que tu ne comprends pas le mystère de la vie ; derrière le voile se cachent de nombreux délices.

Ne cède pas ta douleur si rapidement / Laisse-la couper plus profond / Laisse-la fermenter et t’assaisonner / Comme peu d’ingrédients humains ou divins le peuvent / Quelque chose manque dans mon cœur ce soir / Qui a rendu mes yeux si doux /  Et ma voix si tendre / Et mon besoin de Dieu, si absolument clair.

Chants pour cette période de l’année

Par défaut

baha'i unity

Jambo Bwana (Them Mushrooms) (Swahili) http://www.youtube.com/watch?v=kBwp9k0i-3I

Jambo (Hello)

Jambo Bwana (Hello Monsieur)

Habari gani ? (comment ça va ?)

Nzuri sana (très bien)

Wageni (Visiteurs)

Mwakari-bishwa (vous êtes les bienvenus)

Kenya yetu (notre Kenya)

Hakuna matata (y’a pas de problème)

(le tout, 5 fois)

We are drops : http://www.youtube.com/watch?v=4NHp0t-kri8

We are drops (x2)

Of one ocean

We are waves (x2)

Of one sea

Come and join us,

In our quest for unity

It’s a way of life for you & me.

We are flowers of one garden

We are leaves of one tree

Come and join us,

In our quest for unity

It’s a way of life for you & me.

All the earth is one country

Man is one, can’t you see

Come and join us,

In our quest for unity

It’s a way of life for you & me (x2)

Seigneur, Tu gardes mon âme – http://www.youtube.com/watch?v=kHnrm5i3Ld0

Seigneur, Tu gardes mon âme

O Dieu, Tu connais mon cœur

Conduis-moi sur le chemin d’éternité (x2)

(le tout, x 9)

Taizé – Nada te turbe – https://www.youtube.com/watch?v=go1-BoDD7CI

Nada te turbe, nada t’espante, (que rien ne te perturbe, que rien ne t’épouvante)

Quien a Dios tiene, nada le falta, (qui tient à Dieu, rien ne lui manque)

Nada te turbe, nada t’espante, (que rien ne te perturbe, que rien ne t’épouvante)

Solo Dios, basta (rien que Dieu, & c’est tout)

Wopila Olowan (Lakota Thanksgiving Song) – http://www.youtube.com/watch?v=tNaT4NgkoHA&feature=related

Tunkashîiila   (Grandpère)

Pilaamayaye (x2)  (You gladden me =merci)

Pilaamayaye  lohey  (merci – forme masculine)

Witchozanni wa  (bonne santé)

Mayak Uutcha  (tu m’as donné)

Pilaamayaye lohey  (donc, merci)

(reprendre le tout 3x)

We Will Have One World – http://www.youtube.com/watch?v=quiQ2STaqec&feature=relmfu

We will have one world Baha’u’llah (x 3)

For the great day Peace has come (x2)

We will have Justice Baha’u’llah (x 3)

For the great day Peace has come (x2)

We will have one world Baha’u’llah (x 3)

For the great day Peace has come (x2)

….(? )

We will have one world Baha’u’llah (x 3)

For the great day Peace has come (x2)

We will have Justice Baha’u’llah (x 3)

For the great day Peace has come (x2)

ISE OLUWA {traditional Yoruba hymn} – http://www.youtube.com/watch?v=EkJnSm-t-tc

Isee Oluwâa

Kole Bâadgée O

(x2)

Kole Bâadgée O (x4)

(le tout, encore 2 x)

Maher Zain Open Your Eyes – https://www.youtube.com/watch?v=Ql59eK19oXI

La Cancion Feliz  – http://www.youtube.com/watch?v=UkGFgSH-zGk

Om bappa shimy lappa

Om bappa  coconette

Om bappa sitte uppa om..

(x2)

(3ème fois ) + bappa papapapa…

(le tt, x 2)

Chanson cherokee pour le matin – http://www.youtube.com/watch?v=TChazq0npVQ

We n’ de yâa ho, We n’ de yâa ho,

We n’ de ya, We n’ de ya

Ho ho ho ho, He ya ho, He ya ho,

Yâa yâa yâa

(x4)

Elemental Chant – https://www.youtube.com/watch?v=6RL_mgx-3L4  

The Earth The Air The Fire The Water

Return return return return

(le tout, x2)

Aaee aaee aaee aaee  aayoo aayoo aayoo aayoo (x2)

(4 à 5 fois)

Allahumma Ya Sobhuhon  – http://www.youtube.com/watch?v=Iv8HPAdaM78&feature=related

Allah’umma ya subhouho(n) ya khodouss (ô Dieu, loué et saint)

Ya rahmanou ya mannan (miséricordieux et bon)

(x2)

Farredj lana bil faz’lival ihsan (ôte-nous des difficultés par Ta Grâce et Ta Faveur)

Innaka rahmanou mannan (x2) (en vérité, Tu es miséricordieux et bon)

Baha’u’llah (x3) (x2)

(le tout, x2)

Shema Israel : http://www.youtube.com/watch?v=aad0rYQ7p58&feature=endscreen&NR=1

Sh’ma (écoute) Yisraêel (id), Adonâai (le Seigneur) Elohééynu (est notre Dieu)

Adonâai (le Seigneur) êechad (est un),

Bâaruch (béni) shem (soit le nom) kevôod (de son glorieux) mâalchuto (Royaume)

le’olâam (à jamais) vaêed (et pour toujours).

Aimez toute personne : http://www.youtube.com/watch?v=Jgw5NuVEHXQ

Aimez toute personne

En qui vous trouvez les attributs de Dieu

Qu’elle soit de votre famille ou non.

Versez la lumière d’un amour sans limites

Sur tous ceux que vous rencontrez

(ces 2 lignes, x2)

Dieu suffit à tout (Qul Allah o yakfi) ; https://www.youtube.com/watch?v=eNGtsRIDKJs

Dis : Dieu suffit, Il me suffit, Il suffit à tout,

Dis : Dieu suffit, Il me suffit, Il suffit à tout,

Que les âmes confiantes se confient à Lui,

Que les âmes confiantes se confient à Lui,

Se confient à Lui,

 

Qul’Allah’u yakfi, an kol lé shayén
Qul’ Allah’u yakfi, an kol lé shayén
Vaha lala hééfâl, ya ta va kelo,
Mo te vak ke loun, ya ta va kelo,Mo te vak ke loun.
God is sufficient unto me

He is the all sufficing

(x 2)

Let the trusting trust Him

Let the trusting trust

Green Tara Mantra – http://www.youtube.com/watch?v=LqBP27_8fiE&feature=related

(enlightened activity)

Om tara tu tare ture soha  (x3)

omtara ture soha

(le tout, x9)

Taizé Song – Mon âme se repose – https://www.youtube.com/watch?v=Yl9wSG8jFYQ

Mon âme se repose en paix  sur Dieu seul

De Lui vient mon Salut

Oui, Sur Dieu seul, Mon âme se repose

Se repose en paix.

(le tout, x3)

Ipharadisi – http://www.youtube.com/watch?v=Q-GONMxOZ1Y

I Paaradisi ikaya labafile (x3)

Kulapho sophumla, Kona I Paradisi

(ces 2 lignes, x 2)

I Paaradisi, where all the dead are living (3x)

May we one day join them all there, I Paradisi

(ces 2 lignes, x2)

I Paaradisi ikhaya labafile (x3)

Kulapho sophumla, Kona I Paradisi

(x2)

The Goddess Song  – http://www.youtube.com/watch?v=E3iw6tobQ6U

We all come from the goddess, And to her we shall return,

Like a drop of rain, flowing to the ocean.

(x2)

Hoof and horn, hoof and horn, All that dies shall be reborn,

Corn and grain, corn and grain, All that falls shall rise again,

We all come from the goddess, And to her we shall return,

Like a drop of rain, flowing to the ocean.

Sage and crone, sage and crone, wisdom’s gift  shall be our own,

Crone and sage, crone and sage, wisdom is the gift of age.

We all come from the goddess, And to her we shall return,

Like a drop of rain, flowing to the ocean.

(x2)

Hine Ma Tov – https://www.youtube.com/watch?v=mA_HZ5bL9VA

(Hebrew text of Psalm 133:1.  » Behold how good and how pleasant it is for brethren to dwell together in unity).

Hine ma tov umana-yim

Shevet akhim yam y-shad

(x2)

Hi ney mâ tov (x2)  u ma na yim

Shevet akhim yam y-shad

(le tout, x2)

infinite sun (Chant traditionnel sioux)( http://www.youtube.com/watch?v=2w0mfd9Dx14&feature=related

Kuwate lenya lenya ma hotey – haiano haiano haiano (x2)

We are one with the infinite sun forever and ever (x 2)

(3x fois)

33.We shall overcome – http://www.youtube.com/watch?v=2G30__V5-q0

We shall overcome,

We shall overcome,

We shall overcome, some day.

Oh, deep in my heart,

I do believe

We shall overcome, some day.

We’ll walk hand in hand,

We’ll walk hand in hand,

We’ll walk hand in hand, some day.

Oh, deep in my heart,…

We shall live in peace,

We shall live in peace,

We shall live in peace, some day.

Oh, deep in my heart,…

We are not afraid,

We are not afraid,

We are not afraid, TODAY

Oh, deep in my heart,…

We shall overcome, some day

Funga alafia – http://www.youtube.com/watch?v=oUaGxdJiFZA

Funga alafia ashé ashé (x4)

With my thoughts, I welcome you,

With my words, I welcome you,

With my heart, I welcome you.

Funga alafia ashé ashé

Fungaaa alafiaaa (x2)

Funga alafia ashé ashé (x4)

With my thoughts, I welcome you,

Ashe ashé

With my words, I welcome you,

Ashe ashé

With my heart, I welcome you.

Ashe ashe

Funga alafia ashé ashé !

The World Is Just Awesome/Discovery Channel Song 1 & 2 -Boom De Ya Da – www.youtube.com/watch?v=NVP4l2dSyYw

I love the mountains, I love the clear blue skies

I love big bridges, I love when great whites fly

I love the whole world, and all its sights and sounds

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah (x 2)

I love the oceans, I love real dirty things

I love to go fast, I love egyptian kings

I love the whole world, and all its craziness

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah  (x 2)

I love tornadoes, I love arachanids

I love hot magma, I love the giant squids

I love the whole world, it’s such a beauty place

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah (x 4)

I love the mountains, I love the sun so bright,

I love crustacians, I love the stars at night,

I love the whole world, so many things to see,

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah (x 2)

I love to catch fish, I love the lemur eyes,

I love the future, I love when humans fly,

I love the whole world, no place I’d rather be,

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah  (x 2)

(still dirty, still loving it !)

I love to blast off, I love adrenalin,

I love the Big Bang, I love where air is thin,

I love the whole world, and being part of it,

Boom-de-ah-dah, Boom-de-ah-dah  (x 2)

Allemaal – Wim Soetaer – https://www.youtube.com/watch?v=k3y6BD83Bhw

We gaan dansen in de zon

– Baden in het licht,

Ja we omarmen het leven

met een lach op ons gezicht.

Wij komen samen,  in hetzelfde verhaal

en genieten van het leven, allemaal !

(x2)

Together – Chase Binnie –https://www.youtube.com/watch?v=9aSsKSrRB5k

Singing songs of love & peace

we will come together

make this world better

when we come together

(x2)

we’re all in this together (x2)

make this world better

when we come together

we’re all in this together (x2)

make this world better

When we come together

(It’s time to stop fighting

come together be enlightened

make the peace start from inside

let it shine out to the skies

be the beauty that you seek

be what you want & be unique

be a princess, be a freak

shout it from the mountain peak

No one tells you who you are but you

Only you know what’s true for you

we can all be different and take a stand)

across the borders,

we hold hands (x2)

the earth is one family – we hold hands

we hold hands (x2)

the earth is one family – we hold hands

– Singing songs of love & peace

we will come together

make this world better

when we come together !

(x2)

we’re all in this together (x2)

make this world better

when we come together

we’re all in this together (x2)

make this world better

when we come together !

The Waves of One Sea – http://www.youtube.com/watch?v=QoeMBtwnIlE&feature=related

Noah, Abraham, Krishna,

Moses, Zoroaster, Buddha,

Jesus-Christ and Mohammad

The Bab and Baha’u’llah.

They are the waves of one sea,

They are the birds of one tree,

They are the lamps of one light

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

… lovers of light….

Noah, Abraham, Krishna,

Moses, Zoroaster, Buddha,

Jesus-Christ and Mohammad

The Bab and Baha’u’llah.

They are the waves of one sea,

They are the birds of one tree,

They are the lamps of one light

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

Come and  be their lovers, be lovers, be lovers, be

lovers of light….

Noah, Abraham, Krishna,

Moses, Zoroaster, Buddha,

Jesus-Christ and Mohammad

The Bab and Baha’u’llah.

Dan Seals & the Voices of Bahá – We Are One – https://www.youtube.com/watch?v=2-n8sPkE6gE

Chant grec – Christos anesti http://www.youtube.com/watch?v=Y7tKexc4wSM&list=PL25EC832BEA48AECA

Christos Anesti ek nekron (Christ est resuscité des morts)

Thanato thanaton patisas (par sa mort, il a piétiné la mort)

Kai tois en tis mnimasi (& à ceux au tombeau)

Zoin charisamenos (a accordé la vie éternelle)

(x3) 

Dan practicing The One Minute Miracle – https://www.youtube.com/watch?v=5qvKxlBmsWc

Pourquoi est-il si dur de mincir ?

Par défaut

Frites !  C’est bien beau d’avoir LA méthode qui permet de maigrir à coup sûr (& surtout, de ne pas regrossir après !) et qu’en plus cette méthode soit ultra-simple & gratuite – mieux, qu’elle nous fasse économiser de l’argent, mais, si pour une raison quelconque – et malgré nos bonnes résolutions, on n’arrive pas à la suivre, ça ne sert à rien de la connaître.

En attendant, on se méprise d’avoir si peu de volonté (ce qui, d’ailleurs, nous pousse à encore plus manger pour anesthésier cette souffrance). On se déteste de mettre notre santé en danger, d’avoir honte à chaque fois qu’on sort, à cause du regard des autres… et puis, il y a notre propre regard ; à chaque fois qu’on se voit au miroir, avec toute cette graisse, on se répugne !

On a beau se dire : « attention !  Je remarque que dans telle ou telle circonstance, ou à tel ou tel moment de la journée (par ex, le soir), je m’empiffre, on ne PEUT littéralement PAS s’empêcher de le faire, d’aller au frigo ou dans l’armoire prendre des trucs à bouffer ou même pire ; de se préparer carrément un repas et de tout avaler …

On a beau savoir la différence entre faim véritable ou fringale (voir http://www.bonheuretamour.com/minceur-besoin-de-manger-ou-simple-envie-comment-les-distinguer/ ) …

On a beau se répéter tous les bénéfices qu’il y a à mincir : ça améliore la qualité de vie, en diminuant : dépression, migraines, goutte, syndrome d’ovaires polykystiques, hypertension, maladies des articulations, cirrhose non-alcoolique, reflux oesophagien,  … et que l’obésité est non seulement inesthétique, mais nocive à la santé : elle mène à l’inflammation ; porte ouverte aux maladies dégénératives graves, … rien ne change !

C’est mon histoire ; j’avais toujours eu un excellent métabolisme, me permettant de m’empiffrer sans jamais prendre 1 gramme et de tout reperdre très rapidement après chaque accouchement (poids constant : 51 kgs), mais après le stress d’une vie de terreur après d’un Pervers Narcissique sadique, j’avais attrapé des migraines journalières qu’il fallut soigner avec un « traitement de fond » – et ce traitement a déréglé ( = énormément ralenti) mon métabolisme, ce qui m’a fait beaucoup grossir (22 kgs de plus !).

Je n’avais, heureusement, jamais cru aux régimes (dont on sait maintenant que c’est la meilleure façon de grossir ; voir http://www.bonheuretamour.com/2012/06/20/que-penser-des-regimes-minceur/ ) – donc, je restais ainsi, détestant ce que j’étais devenue, jusqu’à ce que je découvre l’excellent livre du Dr Zermati, « Maigrir sans régime ».

Enfin un spécialiste qui, en plus du savoir scientifique, a du bon sens !

Voici, par ex, les 4 règles d’or qu’il préconise :

  1. ne mangez que quand vous avez faim.
  2. mangez quand vous voulez.
  3. arrêtez-vous quand vous êtes plein – ou mieux : presque plein.
  4. sachez que tout ce que vous avalez est bon pour vous. Ne mangez donc que ce dont vous avez envie et ne remplacez pas ceci par autre chose (par ex, un morceau de gâteau par un yaourt).

J’ai pris la ferme décision de suivre ce qu’il dit dans son livre… mais sans y parvenir.

Quelqu’un a dit : « montrez-moi le ventre d’une femme et je vous dirai son niveau de stress »… Oui ; de tous temps (et de plus en plus maintenant que notre société se délite !), la vie est dure – aux femmes surtout – et comme leur corps stocke naturellement plus de graisse que celui des hommes, il n’est pas étonnant qu’elles grossissent…

Heureusement, le système du Dr Zermati est à la fois simple, gratuit & logique ; je m’attendais donc à mincir sans souci & rapidement…

Hélas, une fois de plus, on a beau savoir que la nature a plusieurs mécanismes très précis & automatiques destinés à nous faire toujours maintenir un poids de forme, et qu’il ne faut manger QUE quand on ressent une vraie faim et s’arrêter DES qu’on approche de la satiété, et on a beau se promettre d’agir ainsi, quand on observe (honnêtement et impitoyablement !) son schéma de prises de nourriture, on constate qu’on n’arrive pas à faire ainsi, et qu’on persiste, jour après jour, à se jeter sur la nourriture quand on n’a pas faim, et à continuer à manger bien après qu’on soit plein(e)….Pas moyen de maigrir dans ces conditions !

J’ai compris que c’était de l’auto-sabotage, donc, qu’un attachement psychologique en était cause et que c’était largement inconscient, et j’en ai déduit que si je parvenais à trouver ( = ramener à la lumière du conscient)  toutes les raisons de mon comportement, je pourrais enfin appliquer la méthode du livre.

Eh oui ; ces comportements auto-destructeurs inconscients sont comme de petits vampires, qui aiment l’obscurité et s’étiolent à la lumière !

Et, comme pour une mauvaise herbe, pour la tuer, il EST essentiel de trouver & de détruire TOUTES ses racines.

Donc, pourquoi « outremange »-t-on ?

Pour :

  1. Comme remède au stress ou à la dépression ; on se « bourre » pour remplir un vide (ou un manque) émotionnel – ce qu’on nomme « comfort food » (nourriture de réconfort) en anglais – car « un ventre plein est un tremplin sur lequel les coups du sort rebondissent »,
  2. On supporte déjà tellement, qu’on a PEUR d’avoir faim, c-à-d de s’infliger une souffrance supplémentaire ; celle de devoir attendre de ressentir la sensation de faim dans l’estomac, pour manger,
  3. Quand on a vécu une vie de manque, c’est comme si notre cerveau nous sussurait : « mange-le vite maintenant, tant qu’il est là, sinon, il va disparaître » – on craint inconsciemment que les délices rangés dans l’armoire ou au frigo, disparaissent.
  4. On a au fond de soi le sentiment qu’« on n’a déjà rien dans la vie », alors, qu’on a bien le droit de s’octroyer ce plaisir,
  5. Des carences en graisses, protéines & éléments nutritifs (ceci ne me concerne pas ; cela concerne ceux ou celles qui consomment une nourriture « allégée » ou trop peu variée et non-naturelle).

J’aimerais ajouter cette info : une étude américaine de 2007 a prouvé qu’une attitude de compassion envers soi-même favorisait l’amincissement –  on voit donc que le mépris qu’on a de soi (d’être une loque sans volonté, de ne pas arriver à s’arrêter, même en sachant qu’on se rend de plus en plus moche et en mauvaise santé), participe aussi à la maladie…

Voilà ; je crois avoir fait le tour de la question – si vous trouvez d’autres raisons, n’hésitez pas à les rajouter en commentaire.

En tout cas, une fois que j’ai pris conscience de ces 5 raisons, mon comportement alimentaire a changé ; je ne dis pas qu’il ne m’est plus jamais arrivé de « faire un faux pas » ( = continuer à manger d’un plat favori après être rassasiée ou m’offrir un « petit plaisir » sans avoir faim), mais c’est bien plus rare et moins grave qu’avant … et je mincis !

Maintenant que je sais, à chaque fois que je suis poussée par mon inconscient à me jeter sur le frigo, je me souviens des raisons, et je fais autre chose – respirer est très bon …& ne contient aucune calorie 😉

A ce propos, sachez que la cohérence cardiaque ( 5 secondes d’inspir, suivies de 5 secondes d’expir, durant 4 minutes) réduit le stress et a démontré qu’elle pouvait aider à la perde de poids.

J’espère vous avoir aidé(e)…

Conte soufi : la cithare du bonheur

Par défaut

cithareIl y avait un homme droit et sincère qui cherchait la voie du bonheur & de la vérité. Il alla donc trouver un vénérable maître soufi dont on lui avait assuré qu’il pourrait lui indiquer cette voie.

Celui-ci l’accueillit aimablement et, après lui avoir servi le thé à la menthe, lui révéla l’itinéraire tant attendu : « C’est loin d’ici, mais tu ne peux te tromper : au centre du village que je t’ai décrit, tu trouveras 3 échoppes. Là te sera révélé le secret du bonheur et de la vérité. »

La route fut longue. Le chercheur d’absolu passa maints cols et rivières, jusqu’à ce qu’enfin, il arrive en vue du village dont son coeur lui dit : « C’est là le lieu ! Oui, c’est là ! »

Hélas, les 3 boutiques vendaient, l’une, du fil de fer, l’autre, des morceaux de bois et la 3ème, des pièces de métal. Découragé, notre chercheur de vérité ressortit du village et marcha jusqu’à une clairière voisine pour se reposer et réfléchir.

La nuit venait de tomber et la lune baignait la clairière d’une douce lumière. Soudain, une belle mélodie se fit entendre. L’homme se releva et s’avança en direction du musicien.

A sa grande surprise, il découvrit que l’instrument qui émettait ces sons célestes était une cithare faite de morceaux de bois, des pièces de métal et des fils d’acier qu’il venait de voir en vente dans les échoppes du village.

A cet instant, il connut l’éveil ; il comprit que le bonheur est fait de la synthèse de tout ce qui nous est déjà donné, mais que notre tâche est d’assembler tous ces éléments dans l’harmonie.

A nous de savoir assembler les morceaux épars qu’on trouve sur notre route, pour en construire l’harmonie et le bonheur…

Citations d’Helen Keller

Par défaut

H. Keller

Helen Keller, c’est la fillette sourde, aveugle & muette dont l’histoire est racontée dans le film « Miracle en Alabama » et qui, éduquée par Anne Sullivan, est devenue une conférencière internationale et une source d’inspiration pour beaucoup.

Malgré ses handicaps (et une époque peu propice), elle a obtenu un bachelor en arts, écrit 12 livres & milité pour le droit des femmes & des ouvriers, puis pour les aveugles.

————————————-

– La Connaissance est amour et lumière et vision.

-Les gens n’aiment pas penser. Si l’on pense, il faut tirer des conclusions. Les conclusions ne sont pas toujours agréables.

-Je pense rarement à mes limites, et elles ne m’attristent pas.  Peut-être y a-t-il  juste une touche de nostalgie par moments, mais elle est vague, comme une brise parmi les fleurs.

– Le résultat le plus élevé de l’éducation est la tolérance.

– Marcher avec un ami dans le noir est mieux que de marcher seul dans la lumière.

– Nous ne pourrions jamais apprendre à être courageux et patient, s’il n’y avait que de la joie dans le monde.

– Aucun pessimiste n’a jamais découvert le secret des étoiles, ou navigué vers des terres encore vierges, ou ouvert une nouvelle porte pour l’esprit humain.

– Votre succès et bonheur se trouvent en vous.  Décidez de rester heureux, et votre joie et vous, formerez un abri invincible contre les difficultés.

-Les meilleures et les plus belles choses au monde ne peuvent pas être vues ou même touchées. Elles doivent être senties avec le coeur.

-Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre. Mais nous regardons souvent avec tellement de regret la porte fermée que nous ne voyons pas celle qui s’est ouverte pour nous.

-C’est à nous de prier non pour des tâches égales à nos pouvoirs, mais pour des pouvoirs égaux à nos tâches, pour pouvoir avancer avec un grand désir de frapper toujours à la porte de notre cœur tandis que nous voyageons vers notre objectif lointain.

-Au lieu de comparer notre sort à celui de ceux qui sont plus chanceux que nous, nous devons le comparer au sort de la grande majorité de nos semblables. Il apparaît alors que nous sommes parmi les privilégiés.

-Gardez votre visage tourné vers la lumière du soleil et vous ne pourrez pas voir une ombre.

– L’optimisme est la foi qui mène à la réussite. Rien ne peut être fait sans espoir et confiance.

– Le caractère ne peut se développer dans la facilité et la tranquillité. Ce n’est que par l’expérience de l’épreuve et de la souffrance que l’âme peut être renforcée, l’ambition inspiré, et le succès obtenu.

– Jusqu’à ce que la grande masse du peuple soit remplie du sentiment de responsabilité pour le bien-être de chacun, la justice sociale ne peut jamais être atteinte.

– Seul, nous pouvons faire si peu; ensemble, nous pouvons faire tellement !

-L’amour est comme une belle fleur que je ne peux pas toucher, mais dont le parfum fait néanmoins du jardin un lieu de délices.

-La seule chose pire que d’être aveugle est d’avoir la vue, mais pas de vision.

-Beaucoup de gens en savent si peu sur ce qui est au-delà de la courte portée de leur expérience. Ils regardent en eux-mêmes – et ne trouvent rien ! Par conséquent, ils concluent qu’il n’y a rien en dehors d’eux non plus.

-La sécurité est principalement une superstition. Elle n’existe pas dans la nature, et les enfants des hommes en totalité, ne la vivent pas non plus.  Éviter le danger n’est pas plus sûr à long terme que l’exposition pure et simple (au danger). La vie est soit une aventure audacieuse, soit rien du tout.

-Beaucoup De personnes ont une fausse idée de ce qui constitue le vrai bonheur. Il n’est pas atteint grâce à des satisfactions personnelles, mais par la fidélité à un objectif louable.

– La pitié de soi est notre pire ennemie et si nous lui cédons, nous ne pouvons jamais faire quoi que ce soit de sage dans ce monde.

-La vie est une succession de leçons qui doivent être vécues pour être comprises.

-Tout a ses merveilles, même l’obscurité et le silence, et j’apprends, quel que soit l’état où je peux être, à être satisfaite en cet état.

– Ne baissez jamais la tête. Tenez-la toujours bien haut. Regardez le monde droit dans les yeux.

-Comme l’aigle a été tué par la flèche « ailée » avec sa propre plume, la main du monde est blessée par sa propre compétence.

-L’université n’est pas l’endroit où aller pour les idées.

– La tolérance est le plus grand don de l’esprit; elle egige du cerveau le même effort que celui nécessaire à se tenir en équilibre sur un vélo.

-Le monde entier est plein de souffrance. Il est aussi plein de victoires.

-La vie est une affaire passionnante, et la plus passionnante quand elle est vécue pour les autres.

-Pendant qu’ils disaient entre eux : cela ne peut pas être fait, cela a été fait.

– La science a peut-être trouvé un remède pour la plupart des maux ; mais elle n’a pas trouvé de remède pour le pire de tous – l’apathie des êtres humains.

-On ne peut jamais consentir à ramper quand on ressent l’impulsion de s’élancer dans les nuages.

-Tout comme l’égoïsme et les récriminations pervertissent l’esprit, l’amour avec sa joie éclaire et aiguise la vision.

-Il n’y a pas de roi qui n’ait pas eu un esclave parmi ses ancêtres, et pas d’esclave qui n’a pas eu un roi parmi les siens.

-Peu importe combien un homme est terne, ou sage, ou mauvais, il sent que le bonheur est son droit incontestable.

– La foi est la force par laquelle un monde fracassé émergera dans la lumière.

-Personne n’a le droit de consommer du bonheur sans en produire.

-Nous pouvons atteindre tout ce que nous désirons, si nous nous y tenons assez longtemps.

-La merveilleuse richesse de l’expérience humaine perdrait quelque chose à récompenser la joie s’il n’y avait pas de limites à surmonter. L’heure du triomphe ne serait pas à moitié si merveilleuse s’il n’y avait pas de sombres vallées à traverser.

– Ce que je cherche n’est pas à l’extérieur, mais en moi.

-L’hérésie d’une ère devient l’orthodoxie de la prochaine.

-Le monde est mû non seulement par les puissantes poussées de ses héros, mais aussi par l’ensemble des petites poussées de chaque travailleur honnête.

-Il est difficile d’intéresser ceux qui ont tout à ceux qui n’ont rien.

– J’aspire à accomplir une grande et noble tâche, mais mon devoir majeur est d’accomplir de petites tâches comme si elles étaient grandes et nobles.

Citations de Carl Sagan

Par défaut

Carl Sagan    Nous vivons dans une société extraordinairement dépendante de la science et de la technologie, où presque personne ne sait rien à propos de la science et de la technologie.
La science est une façon de penser beaucoup plus qu’un corpus de connaissances.
Pour les petites créatures comme nous, l’immensité n’est supportable que par l’amour.
Quelque part, quelque chose d’incroyable attend d’être connu.
L’imagination  nous transporte souvent  dans des mondes qui ne furent jamais. Mais sans elle, nous n’allons nulle part.
Qui sommes-nous ? Nous constatons que nous vivons sur une planète insignifiante d’une étoile banale perdue dans une galaxie nichée dans un coin oublié d’un univers dans lequel il y a beaucoup plus de galaxies que d’habitants.
Il est de loin préférable de saisir l’univers tel qu’il est vraiment que de persister dans l’illusion, même si ceci est satisfaisant et rassurant.

Si vous souhaitez faire une tarte aux pommes à partir de zéro, vous devez d’abord inventer l’univers.
Le cerveau est comme un muscle. Quand il est utilisé, nous nous sentons très bien. La compréhension est joyeuse.
Nous avons créé une civilisation dans laquelle les éléments les plus cruciaux dépendent profondément de ​​la science et la technologie.
Le fait que certains génies furent moqués ne signifie pas que tous ceux qui se font moquer sont des génies. Ils ont ri de Christophe Columb, ils se moquaient de Fulton, ils se moquaient des frères Wright. Mais ils ont aussi ri de Bozo le Clown.
Nous avons aussi arrangé les choses de telle sorte que presque personne ne comprend la science et la technologie.  Ceci est une prescription pour un désastre. Nous pouvons nous en tirer avec ça pendant un certain temps, mais tôt ou tard, ce mélange combustible d’ignorance et de puissance va nous exploser à la figure.

L’absence de preuves n’est pas une preuve d’absence.
L’extinction est la règle. La survie est l’exception.
L’univers ne semble ni bénin, ni hostile, simplement indifférent.
Je suis souvent étonné de voir combien il y a plus d’aptitude et d’enthousiasme pour la science parmi les jeunes de l’école primaire que chez les étudiants.
Notre espèce a besoin, et mérite, une population avec un esprit éveillé et une compréhension de base de la façon dont le monde fonctionne.
L’examen sceptique est le moyen, à la fois dans la science et la religion, par lequel les pensées profondes peuvent être distinguées du non-sens profond.
Il n’est pas nécessaire que l’univers soit en parfaite harmonie avec l’ambition humaine.
Tous les livres du monde ne contiennent pas plus d’informations que ce qui est diffusé en vidéo dans une seule grande ville américaine en une seule année. Tous les bits n’ont pas la même valeur.
Personnellement, je serais très heureux s’il y avait une vie après la mort, surtout si elle me permettait de continuer à apprendre sur ce monde et les autres, si cela me donnait l’occasion de découvrir comment l’histoire évolue. Un clergé célibataire est une idée particulièrement bonne, car elle tend à supprimer toute propension héréditaire au fanatisme.

Lorsque vous faites la découverte vous-même – même si vous êtes la dernière personne sur terre à voir la lumière – vous ne l’oublierez jamais.
Je peux trouver dans mes cours de premier cycle, des étudiants brillants qui ne savent pas que les étoiles se lèvent et se couchent la nuit, ou même que le Soleil est une étoile.
Si nous aspirons à croire que les étoiles se lèvent et se couchent pour nous, que nous sommes la raison pour laquelle il y a un univers, est-ce que la science nous dessert en dégonflant nos vanités ?

La huppe qui s’égara chez les hiboux

Par défaut

conte pour HP de Sohravardi (1155 – 1191)

hibou

A la tombée du jour, une huppe entra par hasard dans la demeure des hiboux. Ils s’étonnèrent fort de leurs différences et toute la nuit, ils échangèrent sur toutes sortes de sujets. Ce fut si passionnant que les hiboux en oublièrent de sortir cette nuit-là.
Au lever du jour, la huppe voulut prendre congé de ses hôtes en les remerciant. Mais ceux-ci furent fort effrayés :
–  Comment ? Tu veux sortir alors que le soleil brille ! Ignores-tu que es oiseaux ne peuvent sortir durant le jour ? C’est trop dangereux… Le soleil est l’ennemi des oiseaux ; il les aveugle.

– Je vous assure qu’il n’en est pas ainsi pour moi, tempéra la huppe. Je ne suis pas semblable à vous. Je peux fort bien sortir sans danger durant le jour…
– Non, dirent en chœur les hiboux ; c’est impossible. Tous les oiseaux sont pareils et pour ton bien, nous ne pouvons te laisser sortir. Le soleil te rendrait aveugle et nous serions responsables de ce malheur !
Les hiboux barrèrent violemment la sortie du nid à la huppe… Ils lui auraient même crevé les yeux à coups de bec … pour empêcher justement (voyez leur folie) que le soleil ne l’aveugle !

En un éclair, la huppe jugea la situation – elle savait qu’il est dangereux de contrarier les fous.
– Ces insensés croient vraiment que tous les oiseaux sont comme eux et refusent d’écouter un avis différent du leur. Il est inutile de les contrarier, cela ne fait que les rendre plus agressifs.
Se pliant aux circonstances, la sage huppe contrefit la raisonnable :
– Vous avez raison ; je me range à votre avis… Les oiseaux ne peuvent sortir que la nuit ! Merci à vous d’avoir ainsi pris soin de moi !
– Enfin tu es raisonnable ! Nous savions bien que tu étais comme nous que le soleil aveugle, et qui ne pouvons sortir qu’à la nuit tombée.
La huppe passa la journée dans la demeure des hiboux, à méditer sur la folie de ceux qui se croient sages. A la nuit tombée, échappant à ses geôliers, elle regagna d’un coup d’aile un buisson proche pour y passer la nuit à dormir et attendre le lever du soleil…

Cela n’est pas d’aujourd’hui que les hiboux qui ne peuvent supporter l’éclat du soleil de la vérité s’en prennent, « pour leur bien », à ceux dont les yeux sont ouverts sur un réel qui leur échappe… Combien de fois avons-nous dû faire comme la huppe, à l’école, dans la famille, à l’armée, dans l’entreprise ou ailleurs ? La folie des gens ordinaires exerce une telle pression qu’il n’est pas toujours facile d’attendre la nuit pour s’envoler vers le véritable Soleil…

Conte des 4 bougies

Par défaut

Il était une fois 4 bougies qui brûlaient dans une pièce, se consumant tout doucement… En s’approchant, on les entend chuchoter…
La 1ère dit : » je suis la paix. Personne n’arrive à conserver ma lumière, alors, je pense que je ne peux continuer à brûler. »
Elle diminua, et diminua, et s’éteignit.
Alors, la 2ème bougie parla, et dit : « je suis la confiance – je suis très fragile et m’éteins facilement. » Effectivement, une petite brise passa et l’éteignit.
La 3ème dit : « je suis l’amour… Je n’ai plus de force. Les hommes me placent au dernier rang car ils ne comprennent pas mon importance…ils oublient même d’aimer leurs proches. » Et elle s’éteignit à son tour.
Et voilà qu’à ce moment, un enfant entra dans la pièce. Constatant que 3 bougies s’étaient déjà éteintes, et ne comprenant pas pourquoi, il se mit à pleurer.
La 4ème bougie lui parla alors comme suit : « ne crains rien ; tant que je brûlerai, il sera possible de rallumer les 3 autres bougies ; je suis l’espoir. »
Les yeux brillants de joie, l’enfant prit cette bougie et ralluma avec elle les 3 autres bougies.
Moralité : ne laissons pas la flamme de l’espoir s’éteindre en nous ; gardons-la toujours vivace, ainsi, nous garderons aussi la confiance, la paix et l’amour, pour nous aider à traverser toutes les obscurités.

Un bien beau récit

Par défaut

Un jour, un professeur d’Université décida de défier ses étudiants. Il demanda : Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ? Un étudiant répondit bravement que oui.
– Vraiment tout ? insista le professeur.
– Oui, vraiment tout, répondit l’étudiant.
– En ce cas, dit le prof, Dieu a aussi créé le diable, car le diable existe.
À cela, l’étudiant ne put répondre et demeura silencieux.
Le professeur était ravi de prouver une fois de plus que la foi n’est qu’un mythe.
Mais un autre étudiant leva la main et demanda : Puis-je vous poser une question ? Est-ce que le froid existe?
– Bien sûr, dit le professeur ; vous n’avez jamais eu froid ?
– En fait, monsieur, le froid n’existe pas ; selon les études de physique, le froid est l’absence totale et complète de chaleur. Un objet ne peut être étudié que s’il a, et transmet de l’énergie, et c’est par la chaleur qu’un objet transmet son énergie – sans chaleur, les objets sont inertes. Alors le froid n’existe pas. Nous avons créé le terme froid pour expliquer le manque de chaleur …
– Et l’obscurité ? continua l’étudiant.
– Elle existe, répliqua le professeur.
– Non monsieur ; l’obscurité est l’absence totale de lumière. On peut étudier la lumière et la clarté, mais pas l’obscurité. Le prisme de Nichols montre la variété des diverses couleurs selon les longueurs d’ondes dans lesquelles la lumière est décomposée. L’obscurité est le terme que nous avons créé pour expliquer l’absence totale de lumière.
L’étudiant demanda enfin : et le diable, monsieur, est-ce qu’il existe ? Dieu n’a pas créé le diable. Le diable, c’est l’absence de Dieu dans le cœur des hommes ; c’est l’absence d’amour, d’humanité et de foi. L’amour et la foi sont la chaleur et la lumière. Ils existent. Leur absence conduit au mal.
Là, le professeur demeura silencieux…
L’étudiant était Albert Einstein.