Archives de Tag: attirer

Pourquoi le PN ne paie pas pour le mal qu’il fait

Par défaut

humain-cosmos

La vie n’est pas juste (du reste, elle ne nous a rien promis) ; voici encore un fait qui le prouve : les PN, qui devraient payer leurs crimes d’une vie de souffrances, prospèrent, se portent comme un charme & sont heureux, tandis que les victimes souffrent de maux innombrables (voir ; http://www.bonheuretamour.com/2016/01/27/lex-victime-de-pn-est-seule-pauvre/).

Normalement, le mal est comme un boomerang ; il revient toujours vers celui ou celle qui l’a émis – j’illustre cela ici : http://www.bonheuretamour.com/2013/02/11/tout-se-paie-lexemple-danne-boleyn/ .

Mais les PN semblent être une exception. JAMAIS le mal qu’ils infligent à leurs victimes ne leur revient ; ils semblent imperméables au karma ou à la Loi d’Attraction ! Même, ils s’en tirent mieux que les autres, dans notre société !

Comment cela se fait-il ?

Eh bien, pour ces lois de « retour », il faut savoir que l’univers ne connaît ni bien ni mal ; donc, ce n’est pas tant ce que l’on fait qui compte, que la vibration que l’on émet.

Au départ, la victime (toujours un être de nature riche & lumineuse) émet de fortes vibrations positives, que le vampire PN lui dérobe.

La victime s’épuise de plus en plus, pour se retrouver finalement vidée de sa lumière, émettant des vibrations négatives (peur, douleur, honte, culpabilité, frustration, dépression, rage, …) et s’attirant, par voie de conséquence, pauvreté, solitude, méchanceté des autres, maladies physiques & mentales, …

Le pervers, par contre, prospère ; il a de l’argent & un nouvel amour, est heureux, en bonne santé, entouré d’amis & de protecteurs, …

Pourquoi ? Tout simplement parce que quand le PN se met en quête d’un(e) autre partenaire, qu’il vous trompe, qu’il gagne sur vous, qu’il vous vole votre argent, … il se sent super-bien & donc, émet de fortes vibrations positives (souvenez-vous ; l’univers ne connaît ni bien ni mal) – & comme de juste, l’univers le « récompense » pour cela !

Vous pouvez penser que c’est injuste (& ce l’est !), mais c’est ainsi que le monde fonctionne…

Même lorsque vous l’avez quitté & qu’il ne peut plus tirer d’approvisionnement narcissique de vous, il contiue d’en recevoir d’autrui (= ses amis, ses collègues, son (sa) nouveau partenaire, les acteurs sociaux, …) à qui il réussit à « vendre » ses bobards & à pousser à vous attaquer …

Il est donc normal qu’il ne lui arrive rien de négatif , et que l’univers vous fasse payer la note !

Conclusion :

Vous ne pouvez rien faire pour ou contre lui, mais pour la 1ère fois, vous pouvez – & devriez – commencer à vous faire du bien… Et pour ça, il faut modifier les vibrations que vous émettez, en les tournant vers le positif.

Et ça, ça ne va pas être facile, car tout ce mal infligé exprès, avec la bénédiction de la société, ça génère beaucoup de colère (à part la souffrance) ; voir http://www.bonheuretamour.com/2016/04/30/pn-la-colere-des-victimes/ – et en plus, le PN nous a « coaché » à être réactif – sans compter que les attaques subies ont rendu notre amygdale hyperactive, ce qui augmente l’hypervigilance & la réactivité…(j’en parlerai dans un prochain article).

Sachez-le, et décidez de vous débarrasser de ces émotions qui abîment votre corps comme votre esprit, & vous font une vie pourrie – sinon, vous continuerez à vous faire du mal.

Publicités

La mental’ de réussite

Par défaut

success 

J’ai déjà évoqué ici ; http://www.bonheuretamour.com/2016/05/20/reussir-sa-vie-dans-la-vie/ la notion de « réussir sa vie » & non « réussir dans la vie » car c’est le 1er qui compte, non le 2d, car on peut être très riche & très malheureux !

Dans « se résigner & tolérer sa vie » (voir aussi http://www.bonheuretamour.com/2012/05/10/se-resigner-et-tolerer-sa-vie/), j’écrivais que faire cela, c’est résister à l’amour, marcher à contre-sens de ce que l’on est, survivre au lieu de vivre pleinement – et que l’un des pièges de la vie est d’accepter trop d“incompatibilités” dans notre vie – des personnes, lieux, objets, situations,… qui ne collent pas avec notre être profond – d’où insatisfaction, irritabilité, dépression, envie de fuir notre vie, on se sent impuissant ou coincé. On fantasme qu’on change de vie, de job, de pays, de partenaire, …

Car enfin, est-il normal d’aller au boulot à contrecoeur, ou de s’y sentir malvenu ou non-adapté ?

Si vous avez toléré des choses qui ne vous correspondent pas, il faudra les rejeter & les remplacer par des choses compatibles.

On entend toujours dire qu’il ne faut pas penser « je serai heureux quand j’aurai obtenu ceci ou cela », car ça risque de ne jamais arriver. Que donc, il faut être heureux maintenant (le seul moment où l’on vit, et dont on puisse être sûr), surtout que c’est justement cette vibration de bonheur qui attirera des choses & des êtres positifs dans notre vie – et c’est vrai..

Mais il y a aussi qu’on n’est QUE les co-créateurs de notre monde – par ex, si l’on meurt, le monde continuera et que, tant qu’on vit, on doit se soumettre aux lois de la vie – par ex, si je décide que je ne crois pas à la gravitation et que je saute du 10ème étage d’un building, eh bien, ça n’empêchera pas que je m’écraserai en bas comme une bouse !

Donc, bien que je déteste qu’on se définisse d’une ou d’autre façon – du genre « moi, je suis un vrai casse-cou » ou « moi, je suis soupe au lait », etc., qui nous poussent à un certain comportement & en excluent d’autres, qui sont plus adaptés dans beaucoup de situations, on a quand même chacun une constitution physique, mentale & émotionnelle, et les besoins qui accompagnent cette organisation particulière.

Par ex, prenons un gars qui a un cobaye ; il adore son cobaye et il veut lui donner ce qu’il y a de meilleur ; du caviar.

Eh bien, ça a beau être délicieux & très bon pour la santé, le cobaye non seulement n’aimera pas ça, mais en plus, il mourra de faim. Lui, ce dont il a besoin, c’est tout bêtement d’herbe poussant au bord du chemin, de pissenlit & de fanes de carottes !

Idem pour nous ; on sent, mieux que quiconque, ce qui est bon ou néfaste pour nous (ah, si seulement on pouvait s’écouter !). Et les autres, pas – aussi bien intentionnés soient-ils !

Par conséquent, si vous voulez être heureux, cessez de tolérer l’intolérable votre vie, soit vous l’acceptez pleinement et l’aimez telle qu’elle est, soit, vous faites ce qu’il faut pour qu’elle devienne ainsi !

Cette décision vous donne de l’air, pour attirer enfin ce que vous désirez. Croyez-moi, quitter un partenaire ou un job nuisible fait du bien, et foin de la peur ; c’est votre pire ennemie ! Les gens ne sont jamais aussi insécurisés que lorsqu’ils laissent leurs peurs prédominer sur leurs rêves (N. Cousin).

Vous survivrez ; vous méritez mieux et vous aurez mieux  !  Il est impossible d’ avoir le beurre et l’argent du beurre ; d’attirer du positif dans votre vie tout en gardant les éléments intolérables.

De toute façon, lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre, c’est inévitable.

Le 1er pas pour vous débarrasser des incompatibilités est d’oser dire « non” ; comme les enfants, quand on vous sollicite, demandez-vous « ça me fait oui ou ça me fait non ? » et répondez ainsi. N’acceptez plus contraint et forcé, ou avec une sensation de malaise dans l’estomac. Non seulement vous vous respecterez plus, mais les autres commenceront aussi à vous respecter.

Cessez de donner votre énergie à des choses que vous ne voulez pas – même si les autres ne « comprennent pas » vos nouveaux choix ! Zut : les chiens aboient, la caravane passe !

Fiez-vous à vos sensations ; elles vous veulent du bien – donc, si vous ne le sentez pas, ne le faites pas !

Vous pouvez alors vous engager à rompre (avec la situation ou la personne incompatible) ; c’est inévitable si vous voulez mieux. Quand vous cessez d’accepter tout, vous savez que les vieilles choses doivent disparaître.

Engagez-vous à couper les ponts – même avant d’imaginer ce que vous ferez ensuite. Toujours, votre moi profond doit être votre boussole, que ce soit pour accepter, refuser ou avancer dans une certaine direction.

Avant de rompre, accumulez les énergies et compétences nécessaires pour attirer ce que vous voulez. Puis, faites le pas ; enfin, vous allez bouter les choses nuisibles de votre vie !

Ne vous attachez pas à des choses matérielles (argent, voiture, maison, titre, statut) ; tout cela ne rend pas heureux ; mieux vaut vivre simplement, mais heureux.

Quitter ce qui vous nuisait, élève votre niveau de conscience & vous donne l’intuition de la voie qui vous convient.

Prouvez à la vie que vous n’êtes pas le genre à accepter moins que ce que vous voulez, et elle vous comblera de ses dons !

Alors que si vous vous réfugiez dans le connu, vous dites à la vie que vous n’êtes pas prêt pour plus ou mieux que ce que vous avez & la vie réagira en vous donnant cela : une vie de crotte !

Car il est impossible d’avoir ce qu’on veut sans une dose de courage : la vie exigera TOUJOURS une preuve que vous méritez mieux (la vie est maligne, elle ne se paie pas de mots, elle veut des preuves) ! Donc, pour vous tester, la vie vous jette alors un bon obstacle (maladie, ennui financier, …) dans les jambes, pour voir si vous allez le passer ou vous réfugier dans le familier. Eh oui : « Le courage est ce que la vie exige de nous en échange de la paix » ! Si vous résonnez une vibration de peur, vous n’aurez rien – que plus de peur !

Le courage, c’est la capacité à choisir l’amour (et d’abord l’amour de soi) plutôt que la peur.

Lorsque vous pouvez choisir l’amour, peu importent les circonstances, vous êtes prêt à recevoir les cadeaux de la vie.

Si vous dites adieu à ce dont vous ne voulez pas tout en accueillant ce que vous voulez, votre vie s’emplira toujours plus de ce que vous voulez et qui vous correspond.

Ce qui vous convient maintenant ne vous conviendra peut-être pas plus tard, et il faudra sans doute changer parfois de direction. C’est un processus sans fin, parce que la vie est mouvement & que l’on grandit en tant qu’être humain…

Souvenez-vous que ces batailles ne se passent que dans votre tête ; c’est là qu’on saisit la victoire ou qu’on avale sa défaite & c’est le langage qui distingue les gagnants des perdants ; les vainqueurs ont des mots victorieux, pleins de foi et d’espoir, alors que les autres usent de mots négatifs & d’impuissance.

Il est donc important de nourrir chaque jour notre esprit & d’avoir une bonne hygiène mentale. Celle-ci nous maintient dans une mentalité de « saisir »(la chance, la vie) & nous garde loin de celle de « siège » (d’être en danger, assailli).

C’est à vous de choisir la mentalité que vous voulez, car vous seul détenez la clé de votre état d’esprit et des paroles que vous prononcez.

Je connais cette mentalité de siège, car je me suis trouvée sous attaque, désespérée, acculée dans un coin & sans idée pour en sortir…. Cela n’est pas une façon de vivre !

La seule bonne façon est la mentalité positive. Il ne faut pas penser au monde comme étant « pauvre », comme à une foire d’empoigne, une compétition pour les ressources, mais plutôt, comme à une corne d’abondance !

Cette mentalité de bonheur – & qui attire le bonheur – est accessible à tout le monde, à condition de s’ouvrir l’esprit.

Le grand violoniste Paganini, par ex, eut un jour une corde qui cassa en plein concert. Il continua à jouer, imperturbable. Puis une 2de corde cassa, & puis une 3ème, en sorte qu’il ne lui en restait qu’une… Mais au lieu d’en être dépité, il annonça « une corde, & Paganini » & continua… Son jeu fut parfait & il fut ovationné follement. Voilà une mentalité positive !

Alors, comment pouvez-vous éviter mentalité de siège ? En s’entraînant ; plongez-vous dans la pensée des possibles & entourez-vous seulement de gens qui vous inspirent & vous encouragent. Repoussez les limites de votre pensée.

Si vous laissez stagner votre pensée, elle pourrit & la pensée de siège reprend le pouvoir ; vous permettez alors à la médiocrité de vous gagner – et le seul moyen d’en sortir est de saisir une opportunité ; lisez, écoutez, visionnez, posez des questions, suivez des séminaires, associez-vous à des êtres qui ont la bonne mentalité.

Mais surtout, gardez l’esprit ouvert ; n’allez pas le fermer & jeter la clé ! Exposez plutôt votre esprit à de nouvelles possibilités. Soyez en quête de l’Idée, jusqu’à ce que vous la trouviez, car c’est elle qui changera votre situation.

Donc, quand l’occasion survient, saisissez-la fermement & ne la lâchez pas ; « hold on tight to your dream », comme le chantait Electric Light Orchestra !

Restez confiant ; ceux qui cherchent, trouvent ! Donc, ouvrez les yeux et les oreilles de votre esprit. L’occasion propice est là, tout près …

Si vous pouvez rester curieux et exalté, l’univers infini des possibilités s’ouvre à vous… Alors, saisissez la bonne & tirez-en profit.

Loi d’Attraction : pouvez-vous l’utiliser ?

Par défaut

Attraction3

Beaucoup de gens veulent réussir (ou attirer l’amour), mais bien peu prennent la peine de réfléchir à ce que le mot succès ou amour signifie pour eux ou d’apprendre les outils qui les y mèneraient.

Pour réussir sa vie (et éventuellement, dans la vie), il faut que vos buts professionnels soient composés de vos passions personnelles.  Bref, une condition indispensable est d’avoir des passions ! Or, la plupart des gens ont été tellement « laminés » par la vie qu’ils sont devenus comme des légumes …

Le conditionnement commence à la crèche, puis l’école prend le relais, etc… (j’en parle ici : « Le système scolaire est nul ! : http://www.bonheuretamour.com/2014/09/16/le-systeme-scolaire-est-nul/ ).

Ce dressage détuit tout enthousiasme et passion (c’est d’ailleurs son but !) chez l’enfant, et livre à la fin (18 ans ou +), un être bien lavé, décérébré, « arasé », prêt à se couler dans le moule et à suivre l’ornière du travail salarié… Je rappelle que le mot « travail » dérive de « tripalium » ; un instrument de torture !

On entend toujours : ne venez pas vous plaindre ou accuser autrui, puisque votre situation actuelle n’est que le résultat de vos choix.

C’est vrai, mais on oublie ce petit « détail », qui change tout : vous n’êtes responsables ni de vos gènes ni de votre éducation familiale, c’est-à-dire les 2 facteurs qui, combinés, vous donnent votre intelligence, votre optimisme ou pessimisme, votre degré d’agressivité, d’audace ou de passivité, votre façon de concevoir la vie et de réagir, …

Bref, en fait, vous n’agissez pas ; vous « êtes agis », et quant au soi-disant « choix », vous n’en aviez  aucun, vu que vous ne connaissez aucune autre manière de faire.  Tout était prédéterminé.

Et si vous voulez faire des choix meilleurs à l’avenir, il y aura forcément un travail à faire sur vous-mêmes – et d’abord, vous rendre compte que vous transportez du « bagage en excès » ; les mauvaises expériences, relations nuisibles et sentiments négatifs accumulés.

Si vous ne connaissez pas d’autres façons de procéder et de supprimer vos « manques », il faut apprendre cela. Pas la peine d’aller fouiller dans le passé et « gratter là où ça fait mal » : ça ne marche pas.

Dans la vie, tout est question d’émotions ; les mots ne peuvent rien changer ; seules les émotions le peuvent.

J’ai vécu une vie en dents de scie, des choses dures et je sais (contrairement aux chanceux qui n’ont rien vécu et qui, donc, condamnent ceux qui ont eu moins de chance) qu’il ne faut pas condamner les gens des malheurs qui leur arrivent, que beaucoup sont tellement englués dans leur histoire qu’ils ne voient pas la sortie – c’est pourquoi il faut aller les chercher, et leur fournir des infos pratiques, qui causent une prise de conscience – laquelle ouvre de nouvelles portes, pouvant mener à la libération.

Je ne reproche pas aux autres leur naïveté ou leur manque de bon sens ou d’études, le fait de mal juger des situations ou de tirer de fausses conclusions ; chacun fait de son mieux, ici bas… Nous sommes humains et avons tous nos propres limites. Dieu seul est parfait…

Mais bien sûr, on peut leur reprocher leur aveuglement volontaire, c-à-d leur adoption automatique de croyances, leur refus de s’informer et de les remettre en question.

Pour vouloir changer, il faut – normalement – qu’on se sente en sécurité, c’est-à-dire pouvoir être certain que personne ne se moquera de vous ou ne vous fera la morale.  Mais seuls les privilégiés ont ceci – donc, si ça vous manque, vous devrez vous en passer, & vous lancer dans l’action quand même – car sans agir, rien ne se fait- & personne ne le fera à votre place.

Comprenez que les mêmes causes auront forcément les mêmes effets => si vous êtes frustré ou malheureux dans certains domaines de votre vie, si vous voulez des résultats différents, vous devrez agir autrement que vous n’avez fait jusqu’ici.

Vous vous dites peut-être : « J’ai déjà une vie minable, remplie d’obligations, de démarches & de privations, et je devrais encore m’en rajouter ? Ca va pas la tête ?!  Je ne suis pas capable de supporter plus que ce que je supporte ».

Eh bien oui ! Soyez logique ; vous n’allez pas récolter sans semer !

Commencez à agir dans le bon sens et vous verrez que vous aurez l’énergie. Vous verrez ; vous avez plus de ressources que vous ne le pensez…Comme l’a si bien dit Eckart Tolle : Il n’y a rien qui soit arrivé dans le passé, qui puisse vous empêcher d’être (dans le) présent maintenant.

Commencez à avancer vers votre but (une seule petite action concrète), et la motivation apparaîtra comme par magie !

Car le secret de la motivation, c’est ça : il ne faut pas d’abord se motiver, pour agir ensuite ; mais il faut d’abord commencer à agir dans le sens de nos rêves, et la motivation viendra peu à peu & se renforcera de plus en plus !

Il faut d’abord déterminer quelles sont vos priorités (à VOUS ! Personnelles ! Sans écouter ce que disent vos proches ou les medias !; voyez : https://bonheuretamour.wordpress.com/2012/05/16/decider-de-nos-priorites/

De nos jours, on lit partout des choses sur la Loi d’Attraction : on vous fait rêver avec cette « loi » qui est censée pouvoir attirer des millions de $ (ou d’€), un super job, une grosse voiture, une villa de luxe, le gros lot de la lotterie, un yacht, etc…

Et elle est vraie…. Mais ces gourous oublient « le détail qui change tout « ; ce qu’ils ne vous disent pas, c’est qu’il y a 11 autres « Lois universelles » (voir  http://www.bonheuretamour.com/2015/05/02/lois-universelles/ ) et surtout, qu’il n’y a que les êtres se trouvant au niveau 3 de conscience – celui de l’Amour (500 points) – soit un niveau atteint seulement par une personne sur 10 millions ! qui sont capables d’attirer des biens matériels dans leur vie – & ces êtres-là, en plus, visent des biens spirituels & ne sont pas tentés par les biens matériels.

Pour rappel : il y a 16 niveaux de conscience, et 2 émotions de base : la Peur ou l’Amour.  Les gens dont le niveau de conscience vont de 1 à 8, agissent en partant d’une position d’Amour (et donc, donnent aux autres & au monde), alors que les gens se trouvant aux niveaux de 9 à 16, agissent à partir d’une position de Peur (& donc, profitent des autres & les blessent).

Or la plupart des gens sont à plus de 8 et 85% des gens ne monteront même pas d’un seul niveau durant toute leur vie !

En outre, en désirant ainsi l’argent, vous opérez à partir d’un e sensation de manque, et donc, vous n’attirerez (vu que l’on agit d’après notre « pensée-sensation ») que plus de manque dans votre vie (et non plus d’argent).

Croyez-moi : au lieu d’être attiré par le « Miroir aux Alouettes » de systèmes prônés par des gourous malhonnêtes ou mal informés, si vous voulez obtenir ce que vous voulez de la vie, il faudra retrousser vos manches & faire en sorte de vous les procurer vous-même… Ici, pas de « raccourci » vers le succès, mais beaucoup de prise de conscience, d’information, de travail, de détermination, & de lenteur… mais c’est plus sûr !

Lois universelles

Par défaut

Vu que l’on vit dans l’Univers, il est bien utile, si l’on veut y faire son trou, de connaître les lois qui le régissent. De grands penseurs ont fait cela mieux que moi, et je vous livre ici le résultat de leurs cogitations ;

univers énergétique

1.la loi de divine unité : qui nous fait comprendre que tout est interconnecté à tout le reste, que tout ce que l’on fait, dit, croit ou pense nous affecte et affecte l’Univers entier.

2.la loi de vibration : tout bouge, vibre et se meut en schémas circulaires – non seulement au plan physique, mais aussi pour nos pensées, sentiments, croyances et vouloirs – tout a une vibration propre, unique.

3.la loi d’action : elle sert à manifester des choses dans notre vie ; voici pourquoi il faut exécuter des actions soutenant nos désirs, nos pensées, nos rêves, nos paroles, …

4.la loi de cause à effet : rien n’arrive par hasard ou en dehors des lois de l’Univers ; tout acte a des suites, et on récolte ce que l’on sème.

5.la loi de compensation : ce sont les cadeaux que l’on reçoit suite à nos bonnes actions.

6.la loi d’attraction : qui explique comment nos actes, pensées, paroles et sentiments attirent les gens et situations dans notre vie – c-à-d que ces facteurs, si positifs, attirent des choses positives et, si négatifs, des choses négatives.

Cette Loi est détaillée plus bas ; voir *

7.la loi de correspondance : « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » : les lois physiques expliquent l’énergie du monde physique. La lumière, le mouvement et la vibration ont leur correspondant dans le plan psychique.

8.la loi de permutation constante de l’énergie : dit que tout le monde peut modifier ses conditions de vie. Des vibrations plus élevées modifient et détruisent les plus basses, changeant l’énergie régissant notre vie, et donc, ses effets.

9.la loi de relativité : chacun reçoit des soucis qui sont des tests d’initiation, destinés à augmenter la Lumière dans sa vie ; pour résoudre ces problèmes, nous devons rester connectés à notre cœur et les voir comme des défis pour monter plus haut. Mais il faut aussi les relativiser en considérant les ennuis d’autrui

10.la loi de polarité : tout se situe dans un continuum et a un opposé ; on peut modifier ou supprimer les pensées négatives en se focalisant sur des idées positives

11.la loi du rythme : tout vibre à un certain rythme – ces cycles (reflétant la régularité de l’Univers) déterminent les schémas, lesétapes de développement, les cycles, les saisons,… Il faut apprendre à surmonter les parties négatives d’un cycle en ne les laissant pas nous toucher ou nous bouleverser.pénétrer notre conscience

12.la loi du genre : la Création entière a un côté masculin et un féminin et il faut équilibrer ces 2 énergies pour devenir co-créateur de notre monde.

*Appliquer la loi d’attraction : On  attire dans sa vie ce sur quoi l’on porte son attention (pour des exemples frappants, lisez http://www.bonheuretamour.com/2014/01/03/loi-dattraction-sensation-pensee-destin/).

Mais comment appliquer ceci correctement ? En fait, pour l’appliquer, il suffit de se sentir bien – ce à quoi l’on parvient avec les pensées qu’on nourrit, les mots que l’on prononce et les gens que l’on fréquente.

Si vous vivez des choses pénibles ou que les choses que vous désirez n’arrivent pas, c’est seulement parce que vous n’êtes pas en phase (en résonnance) avec elles… et vous y mettre ne dépend que de vous.

Si vous n’aimez pas ce que vous recevez de la vie, modifiez votre vibration.

Si vous vivez des choses négatives, c’est que vous les avez attirées, et si vous les avez attirées, c’est à cause de vos pensées et de vos paroles négatives ; donc, pour changer les résultats, il faut changer les mots (tout comme pour changer les fruits, il faut changer la graine).

Dans la vie, il y a 3 genre de gens : les gentils, les méchants et les indifférents. Et pour « dépasser » les réponses réactives, il faut aller dans le petit espace existant entre un stimulus et sa réaction et se changer en un témoin qui ne juge pas et est indifférent à l’opinion bonne ou mauvaise des autres.

Un témoin qui ne décrit, évalue, juge, définit, étiquette ou analyse pas… qui est juste un témoin, une conscience paisible. Toute discipline spirituelle – comme la méditation – nous aide à devenir ce témoin.

Ejectez la négativité de votre vie

Par défaut

voir la lumièreLa négativité peut nous faire une vie très sombre, et surtout très pauvre à tous points de vue. Il faut donc s’en libérer, viser la positivité, pour avoir une vie joyeuse et riche.

On peut y parvenir si l’on entraîne notre esprit à former des croyances positives, toniques, soutenantes. Une fois qu’on a bâti un système de croyances positives et qu’on y persévère, c’est comme si l’univers comprenait le message et remplaçait toutes les circonstances de notre vie ; en effet, elle finit par « suivre », attirant vers nous des choses et personnes positives et faisant littéralement s’évaporer les choses et personnes négatives.
Voici 10 modes de pensée qui ôtent de la négativité :
1. « les chiens aboient, la caravane passe »

Ou, en d’autres termes ; je suis libre d’être moi & ce que les gens disent ou pensent de moi n’est pas mon problème.

Certains se soucient de l’opinion des autres, et tentent de devenir quelqu’un d’autre en société – mais c’est vain & non-naturel.

D’abord, même si on est un ange, il est impossible que l’on plaise à tout le monde et ensuite, ça cause beaucoup de stress inutile (dont vous vous passerez aisément). Pourquoi devriez-vous faire semblant d’être un autre pour les gens de votre entourage  ? Qu’y aurait-il de grave, s’ils pensaient du mal de vous ?
Retenez que si quelqu’un ne peut pas vous aimer et vous apprécier  pour qui vous êtes, ils ne vaut pas la peine de rester présent dans votre vie.

Un mot d’ordre, ici : « jeter tout ce qui n’est pas utile, amusant, ou beau » !  Allez hop ! Faites un peu de ménage dans votre vie, et débarrassez-vous des boulets !

Les choses négatives que les gens disent ou pensent de vous n’expriment souvent que ce qu’ils sont eux-mêmes. Permettre à cette négativité de vous affecter, c’est gaspiller votre précieux temps & énergie – or je vous rappelle que la vie est faites de ces 2 ingrédients !
Souvenez-vous que votre temps, votre énergie et vos ressources mentales, sont limitées, et que les questions dont vous vous souciez, importent.  Ne perdez pas ces précieuses ressources sur la négativité de certains ignorants ou envieux !  Passez plutôt votre temps en bonne compagnie. Si possible, réglez bien vite les problèmes, et passez à autre chose. Amusez-vous, voyez vos amis, …
2. Mon bonheur vient de ce que je choisis de penser.
Comme avec la plupart des autres réalités de notre vie, le bonheur se trouve dans notre esprit.  « L’esprit est tout. Ce que vous pensez, vous devenez.  » (Bouddha).  Le bonheur et la plupart des autres émotions sont un produit de vos pensées.  Par conséquent, choisissez de vous focaliser sur les choses dont vous pouvez être reconnaissant, et non sur le négatif de votre vie. Ce choix ne dépend que de vous.
3. Chaque expérience est une leçon.
Quand quelque chose de mauvais nous arrive, il faut le considérer comme une leçon à apprendre. En cas de situation défavorable, on croit qu’on peut soit gagner, soit perdre, mais c’est faux ; avec cette attitude, on ne peut plus  perdre, il y a toujours quelque chose à gagner de l’expérience – la force de caractère. Après chaque difficulté affrontée, on devient plus fort.
4. L’appréciation et la gratitude sont les clés du bonheur.
Il n’y a rien aussi puissant qu’une « attitude de gratitude » pour déterminer le degré de bonheur de notre vie. Ne pas être reconnaissant provient souvent d’une comparaison de notre sort avec celui d’autrui, faisant qu’on omet de voir les bénédictions dans notre vie, ou ayant un sentiment « d’avoir droit à ».
Il ne faut jamais comparer, ou estimer qu’on ait droit à quoi que ce soit ici bas.

Il vaut mieux décider d’écrire 5 choses dont vous pouvez être reconnaissant & de vous répéter  cette liste en cas de souci. Vous verrez que votre point de vue commence à changer pour le mieux !
 5. Je fais une différence chaque jour.
Oui, vous pouvez faire une différence chaque jour. Quelqu’un quelque part peut être impacté positivement par la façon dont vous choisissez de mener votre vie ; que ce soit au travail, à la maison ou ailleurs, vous pouvez avoir une influence positive sur quelqu’un.
Entourez-vous de gens positifs, soyez conscient et délibéré dans vos paroles et vos actions et montrez-vous authentique, réfléchi, et plein d’empathie envers les autres. Si vous faites ces choses, vous verrez que faire une différence chaque jour, est plus facile qu’on ne le pensait.
6.  Mon passé n’est pas mon avenir.
« Ce qui est derrière nous et ce qui est devant nous est secondaire par rapport à ce qui est en nous » (Ralph Waldo Emerson).
Cela signifie que l’essentiel, c’est votre caractère, et non pas ce que vous avez fait avant ni  ce que vous ferez plus tard. Bien que les gens qui connaissent votre passé peuvent vous juger sur lui, c’est votre force de caractère qui l’emportera à la fin. Si vous avez cette force intérieure, peu importe quelle situation vient à vous.. .

7. Comment je passe mon temps, est important. 

Votre temps est précieux et la façon dont vous le dépensez, influence notre état d’esprit. Concentrez-vous sur le fait de passer votre temps à être productif, s’amuser, se détendre et profiter de la vie plutôt qu’à vous mettre dans des situations négatives. Rappelez-vous le fait que votre temps sur cette Terre est limité… alors, tirez le meilleur parti de chacun d’eux !

8. Je travaille dans la joie. 

Il est vrai que si on veut avoir les avantages, on doit y travailler – mais l’essentiel, est qu’en fait, les avantages doivent être le travail en lui-même. Si vous désirez un travail qui vous rend vraiment heureux, quel qu’il soit, vous devez trouver un moyen de rendre le travail joyeux.
La plupart des gens trouvent le travail fastidieux, mais nécessaire, pour avoir de quoi vivre – mais c’est une manière pénible et stupide de vivre ; je vous l’explique ici ; http://www.bonheuretamour.com/2013/01/24/une-vie-doiseau-mouche/

Trouvez plutôt un job que vous êtes capable de faire et qui vous rende heureux. Vivre notre passion, même si ce n’est pas bien payé, c’est ne jamais travailler, mais être en vacances toute l’année !
9.  Demain est un autre jour.
Tout comme vous ne devriez pas laisser notre passé dicter notre avenir, vous ne devriez pas laisser votre présent influencer votre avenir.  Prenez les coups comme ils viennent, continuez à vous relever & à avancer pour nourrir votre force intérieure.

10. Je rejette le « drame » de ma vie. 

Les Américains sont devenus accros au drame … et ce n’est généralement pas leur faute. La télé n’est faite que de ça ; de drames ; séries mélodramatiques, nouvelles horribles, … Malheureusement, cet engouement pour le dramatique a des retombées dans notre vie. Cette excitation permanente n’est pas saine ; les personnes excessives sont usantes et irrationnelles, pénibles à supporter. N’en soyez pas une !

Et n’en fréquentez pas non plus ; en effet, on a prouvé que les gens que l’on fréquente ont une énorme importance dans notre vie. Alors, si vous connaissez des champion(ne)s des « grandes scènes du III », quittez-les ; qu’ils aillent faire leur cinéma ailleurs ! Vous, vous choisissez la sérénité !

Méditation d’Attraction

Par défaut

vibration Cette méditation est destinée à faire re-surgir  en nous des souvenirs teintés d’une bonne émotion et à nous submerger dans un flot de positivité, pour attirer des choses favorables dans notre vie.

Il vaut mieux l’enregistrer à l’avance, pour pouvoir vraiment « être dedans » quand vous la ferez – sinon, vous devrez l’apprendre par cœur ou vous interrompre plusieurs fois pour regarder quoi faire (or, l’exercice se fait les yeux fermés).

Attention : en enregistrant, songez à garder des pauses entre chaque injonction, pour vous laisser le temps d’évoquer en pensée les choses demandées.

Fermez les yeux, placez les 2 mains sur votre cœur, et ressentez sa présence dans votre poitrine… Respirez profondément, « par le cœur », sentez votre cœur, sentez sa force et son pouvoir …

A présent, ressentez de la gratitude pour votre cœur ; pour tout  ce qu’il vous a donné dans cette vie, pour le fait qu’il vous a guidé, pour ce qu’il vous a fait être, pour toutes les fois où il vous a fait vibrer, vivre, donner…

Songez que ce cœur vous a été donné à la naissance et pour toute votre vie, comme un cadeau ; vous n’avez pas dû l’acheter ou le chercher…

Evoquez un moment de votre existence, dont vous pouvez être reconnaissant(e)…

Entrez dans ce moment, voyez ce que vous y voyiez à l’époque où cela vous est arrivé, entendez ce que vous entendiez, sentez tout ce que vous sentiez…

Ressentez à fond ce moment, où vous vous sentiez béni (e) des dieux »… Soyez là… Restez dans ce moment…

Puis, ré-évoquez un autre moment de votre vie dont vous pouvez être reconnaissant… Placez ce 2d moment aussi dans votre cœur, au-dessus du 1er

Ressentez la grâce de ce moment, sa force …

A présent, essayez de retrouver un 3ème moment heureux… Peut-être un hasard, une coïncidence…  Bref, une chance, un cadeau inattendu de la vie, quelque chose d’heureux que vous n’aviez pas cherché, mais qui a surgi dans votre vie ; vous avez rencontré quelqu’un, ou avez atterri quelque part…

Une personne, une relation, une intuition, qui a changé votre vie…

Songez comme c’est merveilleux, et combien vous êtes chanceux d’avoir eu ceci..

Soyez reconnaissant pour cet événement… Restez dans ce sentiment…

Otez les mains de votre coeur et continuez à respirer « par le cœur », en ressentant ces bons moments, comme si vous y étiez et en remerciant de les avoir reçus et vécus…

Evoquez maintenant un moment dont vous êtes fier ; cherchez dans vos souvenirs quelque chose, que vous avez accompli dans votre vie, de grand ou de petit, et dont vous pouvez vous enorgueillir…

Amenez ce moment et ce sentiment de fierté dans votre cœur, et respirez en le ressentant, fièrement….

Puis, songez à un instant romanesque, ou sensuel, ou sexuel, de votre vie, et rajoutez-le dans votre cœur..

Respirez ce moment de sensualité…

Evoquez ensuite un moment où vous avez ri aux éclats, jusqu’à en pleurer… Et rajoutez-le aux autres moments positifs qui sont déjà dans votre cœur…

Évoquez un moment magique où vous étiez entouré de personnes aimées (amis ou famille), et rajoutez-le, puis un moment où vous avez tremblé ou crié d’enthousiasme… Exprimez ce son, dites-le tout haut, criez-le si nécessaire…

Et ajoutez-le aussi au reste…

Enfin, imaginez un moment lumineux du futur (comme par ex, recevoir de l’avancement, ou un moment d’amour, ou la reconnaissance du public, ..) et ressentez à fond ce moment… Soyez-en d’avance reconnaissant …

« Tenez » le sentiment 10 secondes, puis, tout haut, dites « Oui ! »…

Là, vous pouvez ouvrir les yeux… Vous venez de faire ce qu’il faut pour être positif plus longtemps que d’habitude dans votre journée, donc, plus productif aujourd’hui et pour attirer à vous plus de bonnes choses.

Faire cette méditation une fois est bien, mais il vaut mieux la faire plusieurs fois par semaine, car, avec la Loi d’Attraction, pour « manifester » (attirer concrètement) les êtres et circonstances favorables dans notre vie, il faut être minimum 50% du temps dans une attitude émotionnelle « ouverte » et « reconnaissante pour ce qu’on a reçu ».

Peut-on décider quoi que ce soit ?

Par défaut

taking careNous nous posons continuellement des tas de questions sur nos décisions prises ou à prendre ; par ex : aurais-je dû prendre l’autoroute plutôt que la route nationale ? Dois-je manger ce gâteau ? Dois-je prendre ce job que l’on m’offre à Chypre, ou rester ici ? Dois-je faire sauter mon enfant de classe ou le changer d’école ? etc… Or, en réalité, ces questions sont bêtes, car elles supposent qu’on a le choix – ce qui n’est pas le cas !

Nous ne sommes en général que des observateurs passifs de notre vie… Nous n’avons que bien peu à dire dans nos actes ou réactions… Nous ne sommes pas à même de résister à nos tendances, par exemple à agir de façon stupide ou destructrice envers soi-même ou autrui , car nous ressentons un plaisir pervers à haïr ou à prendre des risques inconsidérés… – voir, à ce sujet, mon article : http://bonheuretamour.com/la-hantation-des-morts-vivants/

L’univers obéit à des lois très précises, et il en va de ce qui fait notre vie, comme de ce qui meut les mondes : même si cela semble n’être que le résultat de coïncidences, tout suit ces lois, et nous aussi y sommes soumis.

Ce n’est pas parce que nous sommes incapables de prévoir les résultats d’une action ou d’un événement quelconque, qu’il n’est qu’un “hasard” ; tout est prédéterminé, tout suit ses lois propres… Et plus on les connaît, plus on comprend qu’il en est bien ainsi. Il n’y a plus guère que les ignorants pour encore croire au « hasard ».

Bien sûr, en tant qu’être humain, on « croit non ce qui est, mais ce qui nous arrange » et l’homme préfère se voir comme quelqu’un de décidé, de maître de son destin. On aime à croire, par ex, qu’on “décide” soudainement de boire un café (ou de s’en abstenir), mais si on creuse un peu, on voit vite qu’il n’en est rien !

Alors, nous n’aurions donc AUCUN libre-arbitre ?  Rassurez-vous : il nous en reste quand même une petite parcelle, où l’on peut décider plus ou moins seul(e) – et de cette toute petite dose de liberté, peuvent découler d’immenses résultats, comme vous allez voir :

La science moderne a démontré que tous ceux que nous fréquentons ont une grande influence sur nous – bien plus importante que ce que l’on croyait, en fait : nos proches influencent notre humeur, donc nos pensées, donc, notre vision de nous et du monde, donc notre attitude et nos décisions, et donc finalement, notre destinée (puisqu’elle dépend justement de notre attitude envers la vie et des décisions qui en découlent) !

Et, le libre-arbitre étant une illusion, c’est là qu’est (et encore !) notre seule marge de manœuvre, notre seul « libre-arbitre » ! Tout le reste – oui ; TOUT ! – dépend de notre mix de gènes et d’expériences de vie précoces.

Le « et encore » ci-dessus, se réfère au fait que l’on n’attire – et ne se sent attiré(e) par – que des gens du même niveau vibratoire que nous. Donc, même ce seul et petit morceau de libre-arbitre, n’est pas très libre quand même !

Comme dit plus haut, notre seule petite parcelle de liberté réside dans les gens que l’on choisit de fréquenter – ou, plus souvent, de cesser de fréquenter… Là est notre liberté – la SEULE que vous ayez… Alors, décidez avec sagesse et au mieux de vos intérêts,  concernant qui inclure ou garder dans votre vie !

 

Obtenir tout ce qu’on veut…

Par défaut

SAM_0565Tout ici-bas se base sur un code de réalité ; un code qu’il est en notre pouvoir de modifier et d’améliorer, si nous le voulons ; de nouvelles preuves en physique et biologie, montrent que notre univers fonctionne comme un hologramme, ou un immense ordinateur de conscience, basé sur le langage des émotions et de la croyance dirigée. La croyance est ce qui crée notre réalité.

Ceci signifie que l’élément essentiel dans notre vie, est ce que l’on pense de soi-même et du monde qui nous entoure.

Les anciens Egyptiens le savaient déjà ; en effet, c’est le même terme (akh) qui désigne pour eux le fait d’”être efficace” et celui de “rayonner de lumière spirituelle”.  On sait maintenant qu’il faut avoir atteint un niveau assez haut de conscience (ou de spiritualité) – celui de l’amour – pour pouvoir “manifester” (= faire arriver) les choses désirées dans notre vie.

La réalité quantique en est une où l’intention change les résultats ; une fois que l’on est assez conscients, notre intention pousse cette chose à se manifester. La loi la plus profonde est celle de l’unité : à notre niveau le plus profond (subnucléaire), nous sommes un.

Ce sont nos croyances erronées qui donnèrent naissance à la maladie, la misère, la cruauté, les guerres, les mauvaises relations, … Et, pour les changer, il faut voir les choses différemment.

Un exemple, pour illustrer mes propos :

Lorsque les Espagnols débarquèrent en Amérique du Sud, un jour, ils furent accueillis sur la plage par le shaman d’une tribu qui leur demanda comment ils étaient arrivés.  Ils dirent qu’ils venaient de l’autre côté de l’océan et désignèrent leur navire, à l’ancre un peu plus loin.  Mais le shaman avait beau regarder, il ne voyait que la mer et rien d’autre ; en fait, ce concept de bateau était si étranger à son cadre de références qu’il ne pouvait le reconnaître.

Alors, combien de fois arrive-t-il des choses devant nous, que notre esprit ignore parce que ça ne colle pas avec notre cadre de références ?

Notre shaman, étant un sage, trouva un truc pour changer de paradigme et entraîner ses yeux à voir quelque chose qu’il n’avait encore jamais vu, et finit par distinguer le navire. Et les gens de son village ont appris de son expérience, et ont pu aussi le voir, en quelques jours.  Ceci s’appelle « résonnance collective » ; chaque fois que quelqu’un choisit de voir autrement les défis de la vie, il fait le pont pour les autres qui choisissent de le suivre.

Chaque fois qu’un être choisit une autre façon (non-polarisée) de réagir au monde, il facilite cette réaction pour les autres.

En choisissant ce changement, tout le monde en bénéficie car, comme disait Louis Pauwels, « tout ce qui est compris, est bien ».

Nous ne sommes plus limités par les “lois” actuelles de la physique et de la biologie ; les nouveaux paradigmes ont modifié ceci, et de vrais miracles sont possibles.

Preuve que l’esprit influe sur la matière : l’effet placebo : c’est le fait que des malades guérissent à l’aide de médicaments inefficaces ou simulés. On suspecte qu’il doit s’agir d’un effet biochimique, mais on n’en sait pas plus actuellement

Ou l’effet nocebo : le fait de mettre des personnes saines dans un état mental négatif peut les rendre malades : par ex, un faux diagnostic de maladie mortelle, peut leur provoquer vraiment cette maladie mortelle.

Des études en double aveugle ont même prouvé que des malades pour lesquels des groupes de personnes priaient, guérissaient mieux et plus vite que les autres…

La Loi d’attraction dit que l’on peut attirer des choses dans notre vie par la vibration que l’on émet – car, les savants atomistes (Max Planck, Einstein, …) le savent depuis longtemps : quand on va au fond des choses, il n’y a PAS de matière ; rien que de l’énergie… des vibrations !

Un adage anglais dit : “prenez garde à ce que vous souhaitez, car cela peut devenir réalité”.  Et c’est bien ce qui se passe – mais dans l’inconscient (notre vieille programmation) : d’où l’importance de l’amener à la lumière pour l’éliminer et la remplacer par des opinions plus positives… et utiles !

La loi d’attraction, elle, dit que l’on crée notre réalité. Ce concept date d’il y a des millénaires – par ex, les 1ers mots de l’enseignement du Bouddha, par ex, sont : »Nous sommes ce que nous pensons – tout ce que nous sommes apparaît avec nos pensées – avec nos pensées, nous faisons le monde ».

Comme tout le reste, nous sommes faits d’énergie, laquelle vibre à diverses fréquences dans un continuum : aux plus hauts niveaux, il n’y a qu’une énergie pure et « une » (sans séparation aucune), alors qu’à l’autre bout du spectre, il y a le monde des formes, où tout semble séparé.

L’énergie pure « descend » jusqu’à devenir matière. D’autre part, les émotions étant de l’énergie, elles forment notre point de création de vie : on le dirige avec la conscience, le modèle avec la pensée et l’élève avec l’émotion – il n’y a aucune pensée ou sentiment dénué d’effets (même si certains sont plus puissants que d’autres).

On est tous nés dans un consensus, et on y a été élevés ; or, « on ne peut traverser un lac sans être mouillé », en sorte que ce consensus nous a imprégnés si profondément qu’on l’imagine absent, et que nos opinions sont vraies et naturelles.

Mais si on réalise que l’on est « mouillés » par la culture dans laquelle on est né et on a vécu, on peut décider de « se sécher »- de s’en séparer, de le remettre en question, de se dire que le réel peut être tout autre chose.

Maintenant, on ne peut rien créer car on émet des milliers de vibrations en même temps (qui créent notre réalité complexe). Donc, si vous voulez vous concentrer pour modifier votre réalité, alors que des milliers de voix de douleur, de peur, de joie et d’espoir encombrent votre esprit, cette nouvelle voix sera perdue dans la foule des autres et ça n’aura pas d’effet.

Si vous voulez éviter quelque chose, n’y pensez pas, n’y focalisez pas votre attention, évitez surtout les pensées chargées de sentiments, qui feraient advenir cette chose que vous redoutez.

C’est  cette foi enracinée qui marche, non pas ce qui est dans votre esprit conscient, non pas ce que vous voulez croire, mais ce que vous croyez vraiment, ce que vous SAVEZ passionnément, au plus profond de vous-mêmes.

Comme vous êtes de toute façon déjà en train de créer votre réalité (même si vous ne vous en rendez pas compte), autant exploiter votre pouvoir créateur consciemment, et l’utiliser pour des choses que vous désirez !

Comment attirer l’amour dans votre vie

Par défaut

Dans son livre « les 10 secrets de l’Amour » (Ed. Vivez Soleil), Adam J. Jackson nous indique les 10 facteurs indispensables pour attirer l’amour vrai et durable dans notre vie ; ce sont :

La pensée :

L’amour commence avec nos pensées ; nous devenons ce à quoi nous pensons. Des pensées d’amour créent des expériences d’amour et des relations d’amour. Les affirmations peuvent changer nos croyances sur nous-même et autrui. Si nous voulons aimer quelqu’un, nous devons tenir compte de ses besoins et désirs. Le fait de penser à notre partenaire idéal(e) nous aidera à le (la) reconnaître quand on le (la) rencontrera.

Attention : il faut penser « amour », mais rester assez vague, ouvert(e), ne pas se faire une image précise, forcément réductrice et souvent erronée ; il s’agit de reconnaître avec notre cœur – pas notre raison et nos idées toutes faites –l’homme ou la femme de notre vie. En effet, il (elle) peut être très différent(e) de ce que nous pensions désirer ou avoir besoin… Le cœur seul sait ceci.

Le respect :

On ne peut aimer quelqu’un à moins de le respecter d’abord, et la 1ère personne à respecter, c’est nous-même. Pour commencer à nous respecter, il faut se demander ce que l’on respecte en soi. Et pour commencer à respecter autrui (même ceux que l’on n’aime pas), il faut se demander ce que l’on respecte en eux.

Le don :

Si vous voulez recevoir de l’amour, il faut d’abord commencer à en donner – plus vous donnez d’amour, plus vous en recevrez en retour. Aimer, c’est vous donner librement et inconditionnellement.  Faites des actes de bonté au hasard.  Avant de vous engager dans une relation, demandez-vous, non ce que l’autre a à offrir, mais ce que vous pouvez lui donner. Pour obtenir une relation d’amour heureuse et durable, le secret est de vous concentrer toujours sur ce que vous pouvez donner, et non sur ce que vous pouvez prendre.

L’amitié :

Pour trouver l’amour, vous devez trouver un(e) vrai(e) ami(e), car « l’amour, ce n’est pas se regarder dans les yeux ; c’est regarder dans la même direction » !  Pour aimer totalement quelqu’un, vous devez l’aimer pour ce qu’il(elle) est et non pour son apparence.  L’amitié est le sol où pousse l’amour – donc, pour semer l’amour, vous devez d’abord apporter l’amitié !

Le toucher :

Le toucher est l’une des plus puissantes expressions de l’amour ; il dissout les barrières et renforce les relations, il modifie notre état physique et émotionnel et nous rend plus réceptif à l’amour.

Le lâcher prise :

Si l’on aime quelqu’un, il faut le laisser libre ; s’il revient vers nous, il est à nous – s’il ne revient pas, c’est qu’il ne l’a jamais été.

Même dans une relation amoureuse, les gens ont besoin d’un espace personnel. Pour apprendre l’amour, nous devons d’abord savoir pardonner et abandonner le passé : l’amour implique de laisser partir notre ego, nos peurs et préjugés, pour que le passé n’ait plus de pouvoir sur nous et qu’une vie nouvelle puisse s’épanouir.

La communication :

Le fait de communiquer honnêtement et ouvertement change la vie. Aimer quelqu’un, c’est communiquer avec lui !

Dites aux êtres aimés que vous les aimez et les appréciez, ne craignez pas de dire « je t’aime ». Ne laissez passer aucune occasion de louanger vos aimés ; ne les quittez jamais sans leur laisser un mot aimant : vous ne savez pas si vous les reverrez..

Si vous étiez à l’article de la mort et que vous puissiez appeler vos êtres aimés, que leur diriez-vous ? Alors, pourquoi attendez-vous pour le faire ?

L’engagement :

Pour avoir une abondance d’amour, vous devez vous engager envers l’autre, et cet engagement doit se traduire en pensées et actions. L’engagement est le vrai test de l’amour ; si vous désirez des relations d’amour, vous devez vous engager envers l’autre, en sorte qu’abandonner ne soit pas une option. Seul  l’engagement distingue les relations fragiles des relations solides !

La passion :

La passion embrase l’amour et le garde vivant ; une passion qui dure ne provient pas seulement d’une attirance physique ; elle naît d’un engagement profond, de l’enthousiasme, intérêt et curiosité de l’autre. Elle peut se raviver en recréant des situations passées, du temps où vous étiez passionnément spontané et où les surprises vous passionnaient. Pour trouver l’amour et le bonheur, il suffit de vivre chaque jour avec passion.

La confiance :

La confiance est essentielle aux relations amoureuses ; sans elle, on devient suspicieux, angoissé – on en vient vite à étouffer notre partenaire et à lui rendre la vie amère. On ne peut aimer totalement un être sans lui faire totalement confiance.

Agissez toujours comme si votre relation avec l’autre ne finirait jamais. L’un des moyens de savoir si vous avez fait le bon choix de partenaire, est de vous demander si vous lui faites entièrement confiance ; si la réponse est non, réfléchissez bien avant de vous engager !

P.S :  Je puis personnellement témoigner de l’excellence de ces conseils, vu qu’avant, j’étais seule et qu’en adoptant cette attitude mentale, j’ai attiré – sans avoir quasiment rien à faire – le bonheur et l’amour dans ma vie … Voici encore une bonne illustration de la loi d’Attraction – et la preuve qu’elle fonctionne !

Alors, si vous voulez que ça vous arrive aussi, faites pareil, puis lâchez prise (les ruminations anxieuses n’amènent que du négatif) et attendez avec confiance… L’amour surgira à l’improviste …