Archives de Tag: motivation

En route vers le bonheur

Par défaut

accomplissement

« En écrivant l’histoire de votre vie, ne laissez personne tenir la plume. » (Harley Davidson)

Dans la vie, il n’y a que 2 voies, & nous cheminons tous sur l’une des 2.

La 1ère voie en est une « par défaut », faite de réactions successives, de lutte, de souffrance, d’impuissance & d’insatisfaction. La 2ème mène à une vie créée par & pour soi, une vie de choix personnels, de sens, de vision, de maîtrise, de création, d’intention, de bonheur serein & durable.

Connaissez-vous le concept de mission de vie, & avez-vous déjà songé ? Votre boulot est-il une chose qui a un sens profond pour vous ?

Si vous lisez mes articles, vous connaissez ces concepts 😉 Sinon, il serait temps de le faire !

Les choses ne vont pas se résoudre seules, bien au contraire (voir http://www.bonheuretamour.com/2017/01/26/neguentropie-ou-comme-un-chef/ ). Si vous laissez la vie « vous arriver », vous deviendrez de plus en plus impuissant & malheureux, à faire des travaux trop bas pour vos talents, qui ne vous permettent pas de les exprimer, des choses bêtes & répétitives, où vous êtes peu ou pas payé, & pas respecté ou considéré.

Quelle pauvre vie ! Ici, on a clairement laissé nos peurs nous pousser dans un coin !

Ceci est une victimisation auto-imposée ! Pour en sortir & prospérer, pour remplacer l’amertume par le bonheur, il faut comprendre que vous vous êtes enfermé dans les limites de votre propre esprit & décider d’en sortir !

Une vie riche, en est une où l’on goûte toutes les expériences que la vie a à offrir, où l’on peut exprimer tous nos talents à plein, et même se jeter des défis pour aller toujours plus loin ou monter toujours plus haut…

Une vie, non d’immobilisme frileux, mais d’évolution constante, où l’on apprend sans cesse, où on étend notre esprit, où on fait sans cesse de nouvelles expériences, où l’on fait de sa vie une forme d’Art…

L’ennui, c’est que quand on a vécu dans la vie « resserrée » durant plusieurs dizaines d’années, on s’y habitue, on s’y résigne & on devient ce mort-vivant qui n’arrive même plus à se souvenir de ses rêves & croit que rien d’autre n’est possible.

Avoir un job miteux ou être au chômage, affecte tous les autres domaines de la vie ; la vie sociale, les hobbies, les relations amicales & amoureuses, la santé physique & mentale, ….

Posez-vous la question : le job que vous faites est-il la chose la plus pleine de sens que vous puissiez faire ? Que faites-vous de ce fantastique cadeau qui vous est offert ; la Vie ?

Ne devriez-vous pas la remercier en la vivant à fond, en cessant de vous limiter pour devenir l’être lumineux que vous pouvez être. Exprimer votre plein potentiel est non seulement bon pour la planète, mais c’est la seule chose qui puisse vous rendre heureux ! (voir http://www.bonheuretamour.com/2014/09/19/trouvez-votre-voie-et-le-bonheur/ & http://www.bonheuretamour.com/2017/01/20/bonheur-et-travail/ ).

Quelle tristesse, si vous mouriez demain, en ayant totalement gaspillé votre vie… Car c’est ça qui est vraiment tragique, à la mort ; qu’on ait subi la vie, mené une vie dénuée de sens & de bonheur (ce qui peut être le cas même si on a gagné beaucoup d’argent).

Si vous réalisez tout ceci, vous pouvez décider de rejeter votre histoire & d’arracher les limites que vous vous étiez imposées – car « Qui seriez-vous si vous commenciez à vous aimer plus que vous n’aimez votre histoire ?! »

Prenez un moment pour penser à ceci.

Pour éviter d’avoir des regrets quand il sera trop tard, il faut trouver votre but (mission de vie, contribution personnelle à la Terre) & en faire le pilier central autour duquel votre vie tournera – voilà ce qui lui donnera du sens… et des plaisirs éternels & sans effets négatifs !

En fait, découvrir & poursuivre notre mission de vie, est le plus grand changement de développement personnel qui soit, & le plus gratifiant à tous niveaux (tant matériel que spirituel), mais ça ne se fait pas tout seul ; il faut s’informer, lire beaucoup, suivre des cours, … et lutter contre les énormes forces de sabotage (voilà pourquoi une retraite loin de nos lieux, activités & entourage familiers est indispensable).

Quand on vit une vie alignée sur nos valeurs & talents principaux, on vit enfin la vie rêvée, une vie de passion où on n’a jamais l’impression de travailler, où on sent qu’on est maître de sa vie, où c’est fini de subir, d’être balloté par les événements ou de devoir supporter la méchanceté des autres, une vie qui, même si elle connaît des épreuves, est belle & adorable à vivre.

La vie est courte, alors, quel dommage de la gâcher… N’est-il pas temps de comprendre ces vérités, & de commencer à vivre vraiment ?

Je peux vous aider à découvrir votre mission de vie & vous guider à la mettre concrètement en route, surtout durant la période critique des débuts – car, comme l’a dit Bernard Werber ; « le plus dur, ce n’est pas d’aller de 1 à 2, c’est d’aller de 0 à 1 ! »

Je peux vous aider à franchir ce pas… De grands gourous font payer 10000$ la semaine de jeûne et de « manifestation », d’autres, comme Leo Guran, demandent 3000$ pour 3 à 6 mois de coaching – je suis moins chère 😉

Mais je peux aussi vous aider à rester motivé, après 6 mois-1 an, quand on se décourage devant les obstacles…

Le voyage que je propose est destiné à tous ceux qui veulent modifier en profondeur le cours de leur vie, pour la rendre plus conforme à leurs rêves, sereine & satisfaisante.

Par ex, quelqu’un qui en a assez de sa vie dépendante & insatisfaisante, ou qui se sent coincé dans une ornière, ou qui veut débuter en indépendant, ou qui l’est déjà, mais est insatisfait de ce qu’il fait, ou pour les femmes au foyer voulant réintégrer le marché du travail, ou quelqu’un qui envisage un tournant vers une carrière artistique, …

« La liberté, ce n’est pas pouvoir faire tout ce qu’on veut, c’est ne pas devoir faire ce qu’on ne veut pas ! »

Manipuler des idées est simple, mais passer à la concrétisation est dur ; voilà pourquoi j’insiste sur les aspects pratiques (où je suis passée aussi). Oui, on commence par rêver (car tout, en ce monde, a commencé par une idée dans la tête de quelqu’un) et oui, j’indique comment trouver & nourrir la passion (car c’est elle qui souffle sur les voiles du navire & le fait avancer), mais il y aura aussi des « devoirs », des stratégies, des dates à respecter, …

A part trouver vos valeurs, on trouvera aussi vos plus grandes forces, à exploiter pour votre bien-être.

Le plan que je vous propose est donc de découvrir votre passion & renforcer vos émotions (qui serviront de carburant à vos projets), avec une vision claire de votre vie idéale.

Et pour cela ;

– modifier votre façon de considérer la vie & vous faire apprendre les concepts de base (syllabus),

– découvrir vos valeurs & forces principales,

– découvrir votre mission de vie & rédiger l’affirmation de mission qui sera votre but dans la vie.

– créer une vision fondée sur cette affirmation,

– identifier & éliminer les peurs & croyances limitantes,

– programmer notre inconscient avec notre mission,

– comment rédiger le plan pour concrétiser vos rêves,

-études (syllabus, & autres livres de sagesse),

-habitudes qui vous garderont sur la bonne voie & motivé.

Cette voie, si vous décidez de la suivre, modèlera la trajectoire de votre vie, la tournera vers le bonheur.

Aucun autre investissement ne vous rapportera autant qu’investir en vous-même !

Réfléchissez-y un instant, & vous comprendrez que c’est vraiment la voie la plus gratifiante qui existe !

Vous voulez cette vie libre, sereine & épanouie ? Ma méthode de voyage pour changer de vie est alors la façon la plus rapide & bon marché, & celle qui offrira le plus grand rendement, pour atteindre enfin ce but !

Publicités

Musez & re-musez !

Par défaut

musique2   

Une des seules activités à utiliser, activer & stimuler le cerveau dans sa totalité, est la musique !

J’ai traité ailleurs (http://www.bonheuretamour.com/2014/12/03/magique-musique/http://www.bonheuretamour.com/2012/06/17/musique-et-chant-les-miracles-du-son/ ,

http://www.bonheuretamour.com/2012/12/31/changer-de-vie-le-miracle-de-la-musique/ )  des bienfaits de la musique, de comment le son influence les fréquences des ondes du cerveau & augmente la sensation de bien-être. Que des études ont prouvé qu’écouter de la musique renforce l’hémisphère droit du cerveau et modifie sa structure  et que ceux qui en écoutaient, avaient plus d’intelligence générale & émotionnelle que les autres.

Sans compter ses bienfaits au niveau cardiovasculaire (baisse du rythme cardiaque, du stress & de la tension)

Que tout est vibration, tout vibre par fréquences en cycles/secondes et que quand il pense, l’être se met à vibrer à la fréquence de l’objet qu’il visualise (résonnance vibratoire).

Que, étant des êtres vibratoires, nos cellules (en oscillation constante) se nourrissent surtout de vibrations de niveau élevé (amour, harmonie) & qu’en maintenant longuement une vibration d’amour, elle attire des expériences positives en tous domaines de la vie.

Aussi, que le message véhiculé par elle, enjambe l’esprit logique et pénètre directement dans l’inconscient 300 fois plus vite qu’une pensée.

De nombreuses études scientifiques ont montré que la musique diminue le stress & la douleur, augmente l’endurance (ce qui en fait un outil de choix pour les séances de sport), promeut la longévité mentale (en gardant le cerveau actif),…

Et surtout, qu’elle facilite le développement (matériel ou spirituel) & le changement – car elle modifie notre humeur et nos idées, et nous pousse à l’action – elle nous fait « tenir le coup » & nous pousse à changer notre vie.

Kepler avait déjà trouvé (au XVIIè siècle) que les rapports entre les mouvements de planètes reflétaient précisément ceux des intervalles musicaux, formant une harmonie céleste.

Tout est vibration, et peut être traduit en musique ; songeons par exemple à la “musique des sphères” (voir, par ex, la “musique” des planètes de notre système solaire, sur Youtube) ; on a découvert que les interactions du plasma cosmique, les particules électromagnétiques du vent solaire, la magnétosphère des planètes, créent ces “airs”.

Et comme « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas », ce qui vaut pour l’infiniment grand (les planètes) vaut pour l’infiniment petit (les molécules) ; il existe aussi une “musique des gènes”.  2 chercheurs de Los Angelès ont traduit les acides aminés en sons – ce qui permet de repérer des anomalies dans les séquences de protéines.

Ecouter de la musique est bénéfique, mais chanter l’est encore plus. Cela fait travailler tout le corps, comme un art martial intérieur, et « ouvre » le coeur – c’est pour cela que toutes les religions l’ont inclus dans leurs rituels – bref, chanter présente d’innombrables bénéfices ;

– cela réduit le stress et la sensation de douleur,

– procure un réconfort,

– renforce le sentiment d’appartenance et les liens à autrui (donc, la sensation de bonheur),

– nous motive & nous renforce, & combat la fatigue,

– améliore l’humeur, ainsi que la respiration & le sens du rythme,

– favorise l’apprentissage chez les enfants,

– booste le système immunitaire,

– abaisse la tension (pression sanguine).

Le chant est une thérapie douce et sans danger ; chanter masse, réveille & harmonise les tissus encombrés ou fatigués – la vibration juste réaccorde notre corps et lui rend son harmonie.

Mais, …et pour ceux qui chantent comme des casseroles ?

Eh bien, pour eux aussi, il y a de l’espoir ; on a découvert que rien que fredonner sa chanson préférée ou le son « Om », peut aider le coeur et réduire le niveau de stress, le risque de crise cardiaque, ou d’accident vasculaire cérébral et de sinusite.

Des études montrent que fredonner (“muser”) produit un effet positif sur la fréquence cardiaque et la pression artérielle, de même que des chants et des exercices de respiration, mais les effets ne semblent se produire que s’il y a vocalisation et vibrations ; ne chanter un mantra ou une prière que dans sa tête, ne produit pas ces avantages.

1/3 des gens ont une pression artérielle élevée, et beaucoup l’ignorent – or, cet état (appelée le « tueur silencieux »), mène souvent à des dommages des reins, du cœur et du cerveau avant que le malade se sache atteint.

Une étude a montré que la tension de gens qui fredonnaient le son « OU-Mmma » a fortement baissé en seulement 5 minutes et que leur fréquence cardiaque a aussi un peu baissé.

Il fut demandé aux participants de bourdonner comme une abeille, en veillant à faire vibrer les parois intérieures de leurs narines et du larynx.

Et l’on a pu remarquer que muser combat le stress et apaise ; l’oxygénation accrue du sang provoque des sentiments de détente.

Ce bourdonnement stimule aussi le système nerveux parasympathique – celui qui déclenche une réaction de relaxation dans le système nerveux sympathique. La relaxation des muscles provoque une détente générale, un ralentissement du rythme cardiaque, une baisse de la tension, & aide la digestion.

Fredonner détend les muscles du visage, les mâchoires et les épaules, les pensées ralentissent, l’anxiété & l’agitation se dissipent et la faculté de concentration augmente. Muser freine l’anxiété en relâchant la tension dans l’abdomen.

Les vibrations du fredonnement combattent également la sinusite en diminuant les blocages dans les sinus et en augmentant le débit d’oxyde nitrique – lequel dilate les capillaires, améliorant la circulation sanguine.

Muser allonge enfin les exhalaisons d’une personne, lui permettant d’extraire plus d’oxygène de l’air.

Attention : pour ne pas agacer les autres (car fredonner une seule note, agace, en général), il vaut mieux le faire quand on est seul.

Loi d’Attraction : pouvez-vous l’utiliser ?

Par défaut

Attraction3

Beaucoup de gens veulent réussir (ou attirer l’amour), mais bien peu prennent la peine de réfléchir à ce que le mot succès ou amour signifie pour eux ou d’apprendre les outils qui les y mèneraient.

Pour réussir sa vie (et éventuellement, dans la vie), il faut que vos buts professionnels soient composés de vos passions personnelles.  Bref, une condition indispensable est d’avoir des passions ! Or, la plupart des gens ont été tellement « laminés » par la vie qu’ils sont devenus comme des légumes …

Le conditionnement commence à la crèche, puis l’école prend le relais, etc… (j’en parle ici : « Le système scolaire est nul ! : http://www.bonheuretamour.com/2014/09/16/le-systeme-scolaire-est-nul/ ).

Ce dressage détuit tout enthousiasme et passion (c’est d’ailleurs son but !) chez l’enfant, et livre à la fin (18 ans ou +), un être bien lavé, décérébré, « arasé », prêt à se couler dans le moule et à suivre l’ornière du travail salarié… Je rappelle que le mot « travail » dérive de « tripalium » ; un instrument de torture !

On entend toujours : ne venez pas vous plaindre ou accuser autrui, puisque votre situation actuelle n’est que le résultat de vos choix.

C’est vrai, mais on oublie ce petit « détail », qui change tout : vous n’êtes responsables ni de vos gènes ni de votre éducation familiale, c’est-à-dire les 2 facteurs qui, combinés, vous donnent votre intelligence, votre optimisme ou pessimisme, votre degré d’agressivité, d’audace ou de passivité, votre façon de concevoir la vie et de réagir, …

Bref, en fait, vous n’agissez pas ; vous « êtes agis », et quant au soi-disant « choix », vous n’en aviez  aucun, vu que vous ne connaissez aucune autre manière de faire.  Tout était prédéterminé.

Et si vous voulez faire des choix meilleurs à l’avenir, il y aura forcément un travail à faire sur vous-mêmes – et d’abord, vous rendre compte que vous transportez du « bagage en excès » ; les mauvaises expériences, relations nuisibles et sentiments négatifs accumulés.

Si vous ne connaissez pas d’autres façons de procéder et de supprimer vos « manques », il faut apprendre cela. Pas la peine d’aller fouiller dans le passé et « gratter là où ça fait mal » : ça ne marche pas.

Dans la vie, tout est question d’émotions ; les mots ne peuvent rien changer ; seules les émotions le peuvent.

J’ai vécu une vie en dents de scie, des choses dures et je sais (contrairement aux chanceux qui n’ont rien vécu et qui, donc, condamnent ceux qui ont eu moins de chance) qu’il ne faut pas condamner les gens des malheurs qui leur arrivent, que beaucoup sont tellement englués dans leur histoire qu’ils ne voient pas la sortie – c’est pourquoi il faut aller les chercher, et leur fournir des infos pratiques, qui causent une prise de conscience – laquelle ouvre de nouvelles portes, pouvant mener à la libération.

Je ne reproche pas aux autres leur naïveté ou leur manque de bon sens ou d’études, le fait de mal juger des situations ou de tirer de fausses conclusions ; chacun fait de son mieux, ici bas… Nous sommes humains et avons tous nos propres limites. Dieu seul est parfait…

Mais bien sûr, on peut leur reprocher leur aveuglement volontaire, c-à-d leur adoption automatique de croyances, leur refus de s’informer et de les remettre en question.

Pour vouloir changer, il faut – normalement – qu’on se sente en sécurité, c’est-à-dire pouvoir être certain que personne ne se moquera de vous ou ne vous fera la morale.  Mais seuls les privilégiés ont ceci – donc, si ça vous manque, vous devrez vous en passer, & vous lancer dans l’action quand même – car sans agir, rien ne se fait- & personne ne le fera à votre place.

Comprenez que les mêmes causes auront forcément les mêmes effets => si vous êtes frustré ou malheureux dans certains domaines de votre vie, si vous voulez des résultats différents, vous devrez agir autrement que vous n’avez fait jusqu’ici.

Vous vous dites peut-être : « J’ai déjà une vie minable, remplie d’obligations, de démarches & de privations, et je devrais encore m’en rajouter ? Ca va pas la tête ?!  Je ne suis pas capable de supporter plus que ce que je supporte ».

Eh bien oui ! Soyez logique ; vous n’allez pas récolter sans semer !

Commencez à agir dans le bon sens et vous verrez que vous aurez l’énergie. Vous verrez ; vous avez plus de ressources que vous ne le pensez…Comme l’a si bien dit Eckart Tolle : Il n’y a rien qui soit arrivé dans le passé, qui puisse vous empêcher d’être (dans le) présent maintenant.

Commencez à avancer vers votre but (une seule petite action concrète), et la motivation apparaîtra comme par magie !

Car le secret de la motivation, c’est ça : il ne faut pas d’abord se motiver, pour agir ensuite ; mais il faut d’abord commencer à agir dans le sens de nos rêves, et la motivation viendra peu à peu & se renforcera de plus en plus !

Il faut d’abord déterminer quelles sont vos priorités (à VOUS ! Personnelles ! Sans écouter ce que disent vos proches ou les medias !; voyez : https://bonheuretamour.wordpress.com/2012/05/16/decider-de-nos-priorites/

De nos jours, on lit partout des choses sur la Loi d’Attraction : on vous fait rêver avec cette « loi » qui est censée pouvoir attirer des millions de $ (ou d’€), un super job, une grosse voiture, une villa de luxe, le gros lot de la lotterie, un yacht, etc…

Et elle est vraie…. Mais ces gourous oublient « le détail qui change tout « ; ce qu’ils ne vous disent pas, c’est qu’il y a 11 autres « Lois universelles » (voir  http://www.bonheuretamour.com/2015/05/02/lois-universelles/ ) et surtout, qu’il n’y a que les êtres se trouvant au niveau 3 de conscience – celui de l’Amour (500 points) – soit un niveau atteint seulement par une personne sur 10 millions ! qui sont capables d’attirer des biens matériels dans leur vie – & ces êtres-là, en plus, visent des biens spirituels & ne sont pas tentés par les biens matériels.

Pour rappel : il y a 16 niveaux de conscience, et 2 émotions de base : la Peur ou l’Amour.  Les gens dont le niveau de conscience vont de 1 à 8, agissent en partant d’une position d’Amour (et donc, donnent aux autres & au monde), alors que les gens se trouvant aux niveaux de 9 à 16, agissent à partir d’une position de Peur (& donc, profitent des autres & les blessent).

Or la plupart des gens sont à plus de 8 et 85% des gens ne monteront même pas d’un seul niveau durant toute leur vie !

En outre, en désirant ainsi l’argent, vous opérez à partir d’un e sensation de manque, et donc, vous n’attirerez (vu que l’on agit d’après notre « pensée-sensation ») que plus de manque dans votre vie (et non plus d’argent).

Croyez-moi : au lieu d’être attiré par le « Miroir aux Alouettes » de systèmes prônés par des gourous malhonnêtes ou mal informés, si vous voulez obtenir ce que vous voulez de la vie, il faudra retrousser vos manches & faire en sorte de vous les procurer vous-même… Ici, pas de « raccourci » vers le succès, mais beaucoup de prise de conscience, d’information, de travail, de détermination, & de lenteur… mais c’est plus sûr !

Motivez-vous à changer de vie

Par défaut

motivation

Tout le monde voudrait une vie meilleure.. oui mais pour cela, il faudrait prendre les décisions convenant à la situation désirée, et puis passer à l’action… Et ça, c’est une autre paire de manches !

Car la vie est faite de temps & d’énergie, or, les 2 sont dévorés par les contraintes de la vie quotidienne (enfants, ménage, boulot, démarches administratives, …), en sorte qu’il faut être très motivé pour en sortir… et on a presque tous du mal à se motiver.

Les problèmes de motivation proviennent de schémas mentaux inconscients, et beaucoup sont dus à des méthodes de motivation absentes ou inadéquates ; on a tous appris ces stratégies inefficaces dans notre enfance, quand on était  inconscients de ce qui se passait.
(suite : http://www.bonheuretamour.com/motivez-vous-a-changer-de-vie/ )

Auto-coaching de succès

Par défaut
A Working Man Can't Get Nowhere Today

(Photo credit: Wikipedia)

Beaucoup de gens veulent réussir, mais bien peu prennent la peine de réfléchir à ce que le mot succès signifie pour eux ou d’apprendre les outils qui les y mèneraient. En fait, seuls  3% des gens tentent de réaliser leurs rêves.

Pour réussir sa vie (et éventuellement, dans la vie), il faut que vos buts professionnels soient composés de vos passions personnelles.   Si une fée vous octroyait 3 vœux, quels seraient-ils ?

Nommez-les sans crainte, laissez-vous aller, même si c’est irréaliste.  Qu’est-ce que vous attendez vraiment de la vie ?  Affirmez ce que vous êtes, ce que vous voulez, et votre décision d’agir pour l’obtenir.  Notez-ceci maintenant, comme vous réfléchirez et noterez chacune des étapes suivantes.

D’abord, notez votre niveau de satisfaction dans différents domaines de votre vie : donnez à chacun d’eux une cote de 0 (très insatisfait) à 10 (totalement satisfait) :

–          Amour,

–          Amis et famille,

–          Santé et sport,

–          Spiritualité et croissance personnelle,

–          Loisirs,

–          Lieu de vie,

–          Carrière,

–          Argent.

Ceci vous fera voir la situation plus clairement et peut vous motiver. La simple survie (c-à-d une vie médiocre) raccourcit votre espérance de vie en attaquant votre santé physique et mentale. Et une solution « sensée » ne l’est en fait pas du tout si on ne l’aime pas !  Par conséquent, comme dit la pub bien connue : « soyez raisonnable ; faites-vous plaisir » !

Comprendre est bien, mais pour que ça change, il faut agir. Et agir différemment, si vous voulez obtenir autre chose que ce que vous avez ! Souvent, on ne se lance pas dans quelque chose parce que l’on s’en croit incapable, mais, quand on se décide à agir, les peurs s’évanouissent comme de la fumée.

Il faut bien entendu préalablement posséder les talents et connaissances nécessaires, et estimer correctement la façon de procéder pour y parvenir.

Maintenant que vous savez ce que vous désirez, il faut définir comment y parvenir, ceux qui pourraient vous y aider et comment persévérer malgré les obstacles (car il y en a nécessairement).  Et comme on ne réussit pas seul, vous devrez vous créer un réseau de soutien.

Tenez un journal pour noter vos engagements, évaluer vos progrès, voir si vous avez des limitations externes ou des résistances internes. Si vous en avez, il faut les « mettre entre parenthèses », sur le côté ; elles seront toujours là, mais hors de votre chemin, et ainsi, vous pourrez aller de l’avant.

Déterminez ensuite les étapes pour obtenir votre 1er but. « Explorez » vos idées dans toutes les directions et exploitez-les à fond !

Il n’est pas facile de se lancer et le 1er pas est le plus difficile, mais si vous sautez, soyez sûr qu’un filet apparaîtra.

Examinez chaque but : êtes-vous passionné(e) par ce but ?  Et est-ce quelque chose qu’il est en votre pouvoir d’obtenir ? Si la réponse est 2 fois oui, gardez-le.

Décortiquez-le en 3 idées différentes. Par exemple, si votre but est d’avoir plus d’argent, vous pourriez noter les 3 idées suivantes : trouver un job complémentaire, exploiter vous-même une nouvelle idée de bien ou service, et rencontrer et discuter avec quelqu’un qui fait déjà ce job.

Vérifiez si ces idées sont faisables ou mesurables et si oui, gardez-les (sinon, trouvez une autre idée).

Pensez ensuite à comment appliquer concrètement ces idées et vous tenir à un horaire – donc, pour chaque étape, fixez une date-butoir.

Trouvez 3 idées pour chaque étape.  Par ex, pour l’étape « trouver un job complémentaire » : en parler à des proches, chercher sur le Net, et acheter un magazine spécialisé.

Notez les choses incontournables de votre vie ; vos horaires de travail, de courses, ou d’école de vos enfants, les coups de fil, la télé, les repas, …  Vous ne pouvez programmer de travailler à votre but que dans les moments restants ; notez ces moments.

Puis, au fur et à mesure de vos actions, écrivez ce que vous avez fait, et les résultats obtenus.

Il faut vous mettre au défi, mais pas trop dur, sinon, vous abandonnerez. Donc, n’oubliez pas le repos, la vie sociale. L’humain étant hédoniste, il faut introduire des éléments plaisants dans les nouvelles activités ; il faut que vous l’aimiez.

Explorez votre motivation

Par défaut
Oussama Mellouli 2

 (Photo credit: Wikipedia)

Pour se motiver, nous devons arriver à retrouver notre désir, ce qui n’est pas aussi évident que cela paraît.  Si vous fermez les yeux, et imaginez qu’une fée vous apparaît et vous propose d’exaucer 3 vœux, parvenez-vous à les énoncer tout de suite ?

En tout cas, dès que vous les « tenez », notez-les ; ce seront des graines qui commenceront à germer.  Car c’est ce qu’est un désir ; une graine de vie, petite comme un germe, renfermant un énorme chêne qui ne demande qu’à pousser…

Vous ne devez vous poser que cette question : « Pour QUOI suis-je vraiment  fait ? »  et se rappeler à quoi on rêvait, ou ce qu’on aimait faire, enfant.  Car passer sa vie à vivoter, à survivre, à se résigner à ce qui est, quelle horrible mutilation pour un humain !

De plus, avec la crise, on n’est même plus certain de garder un job « alimentaire ».  Disons-nous que rien n’est acquis et qu’on peut se sortir de presque toutes les situations.

Mais aussi, qu’il n’y a pas de place marquée pour vous ici-bas, que vous devrez vous faire une place; il n’y aura pas de bonne fée qui surgira soudain pour exaucer vos vœux.  Si vous voulez réussir, il faut bien comprendre que, si vous voulez réussir, c’est à vous – et à vous seul – de retrousser vos manches et d’agir.

Comme le dit Ben Sorensen : « Ce que vous faites est important, mais c’est ce que vous pensez qui fait vraiment la différence. »

La pensée est à la base de tout genre de changement ou de but que vous désirez ; une fois qu’on a trouvé son but, il faut s’y engager à fond, et aligner là-dessus toutes nos habitudes et perspectives. Le seul must, c’est la persistance dans les efforts pour aller jusqu’au bout ; ne pas s’arrêter avant qu’on l’ait atteint.

Répondez à ces 3 questions :

  1. si vous aviez une baguette magique, quels domaines de votre vie changeriez-vous?
  2. Si vous aviez tout pouvoir sur votre vie, quels seraient vos rêves, qu’est-ce que vous désireriez dans la vie ?
  3. si demain est un nouveau jour, avec un nouveau « vous », que voulez-vous faire de ces 2 choses ?

Attiser le désir de réussir

Par défaut
M-tot-poing-droit

 (Photo credit: Wikipedia)

Tout le monde sait qu’il faut un fort désir pour atteindre nos buts ou le succès. Mais si on ne l’a pas, comment l’acquérir ?

Avant tout, qu’entend-on par  » désir brûlant” ? Ce conte vous le fera comprendre :   il était une fois un jeune homme qui voulait savoir comment avoir un fort désir d’atteindre ses buts. Il alla donc consulter un vieux sage en Chine à ce sujet. Le vieux sage ne fit que l’attraper par le cou et lui plonger la tête 30 secondes dans un grand bol d’eau.  Le jeune home tenta de se libérer, mais sans succès, puis, désespéré, fit un dernier effort et y parvint.

Le vieux Chinois lui indiqua la leçon à en tirer : au début, dit-il, tu as tenté de te libérer, mais sans succès, parce que ton désir n’était pas assez fort. Mais ensuite, ton désir est devenu très puissant, alors seulement tu as pu sortir ta tête de l’eau.  Voilà exactement le genre de désir nécessaire pour atteindre ses buts !”

Et vous : votre désir de réussir est-il aussi fort que cela ? Avez-vous un désir brûlant de vous lever le matin et de faire tout ce qu’il faut pour réaliser vos buts ?  Si oui, il n’y a qu’une chose à faire pour vous lancer à la conquête de vos rêves.

Comprenez pourquoi vous voulez ce but :

Pouvoir répondre à cette question est primordial, car sinon, notre motivation disparaît rapidement. Savoir la vraie raison pour laquelle on veut ce but-là ; vous donnera-t-il la liberté, la stabilité, la sérénité, la sécurité ? Le savoir aide à maintenir ardent ce désir de réussir que vous avez en vous et donc, à agir dans ce sens.

Le meilleur moment pour programmer votre inconscient est juste avant de dormir ; à ce moment, chaque soir, songez à votre objectif et aux raisons pour lesquelles vous voulez l’atteindre. Et, comme les émotions sont de l’énergie, ressentez-en un désir brûlant.

Programmez votre esprit au succès

Etes-vous programmé pour le succès ou l’échec ? Quelles pensées (positives ou négatives) accueillez-vous dans votre esprit ?

Toute tristesse, dépression,  frustration, ou manque d’enthousiasme en vous, résulte de votre programme interne.

Les émotions que vous ressentez maintenant sont basées sur celle-ci.

Si, donc, votre programmation est négative, vous devez en comprendre les causes, et y remédier.

Voici comment éliminer les pensées négatives et programmer votre esprit au succès :

 1. Pensez à votre but et concentrez-vous sur lui :

A) Notez votre objectif principal dans la vie,

B) Planifiez vos journées avec ce but en vue (sinon, d’autres planifieront votre vie à votre place),

C) Avant de vous coucher, visualisez-vous ayant atteint votre but. Attention : durant cette visualisation, vos émotions doivent être pleines d’optimisme et de bonheur.

2. Rappel d’émotions positives :

A) Installez-vous dans un lieu tranquille et relaxez-vous,

B) Pensez à une expérience positive que vous avez vécue,

C) Restez concentré sur cette expérience positive durant plusieurs minutes,

Les acteurs font cet exercice de rappel émotionnel pour se rappeler des émotions comme la joie, le bonheur, la peur ou la tristesse. Si vous le faites juste avant de vous endormir, vous avez des chances de vous éveiller le lendemain avec des sentiments positifs.

Poème motivationnel

Par défaut
Omar Khayyam

(Photo credit: Wikipedia)

Pendant que les autres doutent, crois,

Pendant que les autres jouent, planifie,

Pendant que les autres dorment, étudie,

Pendant que les autres hésitent, décide,

Pendant que les autres rêvassent, prépare-toi,

Pendant que les autres remettent à plus tard, commence,

Pendant que les autres souhaitent, travaille,

Pendant que les autres dépensent, épargne,

Pendant que les autres parlent, écoute,

Pendant que les autres grognent, souris,

Pendant que les autres critiquent, louange,

Pendant que les autres abandonnent, persiste.