Archives de Tag: total

Rencontre, relation et mariage

Par défaut

Tous, on cherche l’amour, car c’est un besoin, et même le plus impérieux de tous !
Les femmes – qui visent toujours à se trouver le Prince Charmant ; c-à-d un homme ayant des valeurs. Elles demandent avant tout un homme honnête, fidèle et ayant de l’humour… L’ennui, c’est qu’elles ne suivent pas leurs critères ; alors, elles sortent alternativement avec un « bad boy » qui les excite mais les maltraite, et ensuite avec un « brave garçon » qui les ennuie… et le cycle recommence … Il donne même une idée du mouvement perpétuel, tellement il est courant et prévisible !
Ce qu’il y a de merveilleux quand on rencontre notre âme-sœur, c’est que tout coule de source, tout est évident… Aucun doute ne se présente, aucun malaise ; il ne faut pas se demander si on est fait l’un pour l’autre ou pas, cela apparaît comme une évidence… Il n’y a pas d’appréhension – de crainte que ça ne marche pas. Si l’on se pose la question, c’est que la question se pose !
Un couple, par ex, s’était rencontré sur le net ; ils avaient beaucoup communiqué par mail et un jour, le monsieur a invité la dame chez lui pour, le soir même de son arrivée, la demander en mariage… Elle a accepté et depuis, ils vivent heureux !
Il y avait chez les 2 un fort sentiment d’être enfin arrivés au port, de ne plus être tout seul, … Si puissante était cette évidence qu’ils se sont tous 2 mis à pleurer!
Dans ce genre de rencontre, comme je l’ai dit ailleurs, l’homme doit veiller à garder avec la dame un contact – chaque jour au début – parce que là, il s’agit pas d’entretenir la maison du couple ; il s’agit de le BATIR !
Au départ, on pense faire un choix rationnel, alors qu’on est en phase d’intoxication due à l’amour .. Et très vite, le poids de l’éducation, les préjugés, modèles et repères, ressortent … Si les 2 modèles divergent trop, ce que l’on considérait au début comme une qualité devient un défaut, et le couple éclate alors à ce stade.
Même si le couple arrive au mariage, cette notion est devenue plus « souple » que jadis, où chacun le voyait comme devant nécessairement ne finir qu’avec la mort d’un des 2.
Il y a l’épreuve du quotidien : il faut combattre la routine, faire ce qu’il faut pour garder l’amour vivant ! On ne se marie pas un jour ; on se marie chaque jour ; chaque jour, on doit se ré-engager envers l’autre !
Vraiment, l’union peut se comparer à une maison… pour qu’elle soit solide, il faut des fondations fortes.
Quelle est donc la fondation du mariage ? Eh bien, c’est que les 2 membres du couple prennent un engagement ; c-à-d qu’ils forment entre eux une alliance inconditionnelle affirmant qu’aucune circonstance (interne ou externe) ne pourra défaire l’union, qu’ils se raccrocheront l’un à l’autre pour les bonnes comme pour les mauvaises choses.
De nos jours, on tend à acquérir ou développer les aspects extérieurs des qualités nécessaires à l’union ; la résolution de conflits, … alors que si la fondation (l’engagement) manque, tout le reste est bien fragile.
Cet engagement doit être total, exclusif, continu et croissant.
La société, qui se sent menacée par le bonheur familial, tente sournoisement mais de multiples façons de le rendre impossible… Si, donc, on veut maintenir son couple, il faut savoir résister à la société ! Un couple solide exige que les 2 partenaires soient intelligents, bien informés et rebelles ! Mais quelque chose de plus que cela ; il faut qu’ils soient également religieux.
Revoyons ces 4 facteurs de base de l’engagement :
-Total : ça signifie que l’on restera avec l’autre, peu importe ce qui arrive entre les partenaires ou à chacun d’entre eux. S’il devient aveugle demain, ou ruiné, on sera là, en cas de dispute, on travaillera à se rapprocher à nouveau de notre conjoint, si tout va mal et qu’aucun des 2 ne voit ses besoins comblés, on restera quand même. Toujours, on croira que ça peut marcher, et on y travaillera, même contre toute vraisemblance.
Et quand tout va bien et est merveilleux, on se réjouirai de notre union et continuera à faire des efforts pour l’améliorer.
-Exclusif : c-à-d qu’on s’engage à laisser tomber tous les autres.
-Continu : c’est accepter que, comme tout change continuellement dans la vie, il faille accepter le changement de look et de nos sentiments, accepter de se ré-engager encore et encore envers notre partenaire, car l’amour est un choix, une décision, et ne peut se fonder sur des sentiments changeants et éphémères.
-Croissant : l’engagement doit évoluer, il mûrit et s’approfondit avec le temps ; il y a des morts, et des renaissances… Parfois, l’autre nous blesse, en sorte que l’union est marquée d’hostilité, de souffrance et de rancœur.
C’est là que capotent bien des couples ; ils n’ont pas su mûrir et transformer l’attirance des débuts en un amour adulte…
Beaucoup se sont laissés bouffer par la routine, en sorte que leur amour est mort, et qu’ils restent ensemble par habitude. Pour infuser un peu de souffle vital dans leur vie, ils ont recours à l’adultère – alors qu’ils devraient apprendre à communiquer, dire à l’autre leurs désirs, craintes, pensées et souhaits, et écouter ceux de l’autre, pour se rapprocher l’un de l’autre, se manifester tendresse et affection, …
Mais une corde faite de 2 fils ne tient pas ; pour qu’elle soit solide, il faut y joindre le fil de Dieu – l’Homme n’est généralement pas assez fort pour tenir ces 4 engagements seul…

Publicités