Archives de Tag: sucre

10 astuces pour diminuer les calories

Par défaut

17janv.2013– Supprimez ou diminuez fortement le sucre, les édulcorants de synthèse et les produits contenant du blé,

– Comme dessert, mangez un ou 2 carrés de chocolat noir (min.72% de cacao) ou prenez un fruit,

– Remplacez la mayonnaise ou la sauce pour salade, par du jus de citron,

– Remplacez le lait entier ou la crème par du lait de soja ou de l’écrémé,

– Remplacez les fruits en boîte (marinant dans le sirop) par des fruits frais ou surgelés,

– Remplacez les “nectars” ou boissons aux fruits, par des jus de fruits,

– « Coupez » vos jus de fruits avec la même quantité d’eau,

– Diminuez le sel et remplacez-le par des épices,

– Rapetissez vos portions pour ingérer moins de calories. Même votre estomac s’y habitue et rétrécit après quelque temps.

– Amusez-vous, dansez la vie, explorez ; car chaque fois que vous vous bougez, vous perdez des calories !

Publicités

Le xylitol : un ami méconnu

Par défaut

Le xylitol est un sucre tiré de l’écorce de bouleau, arbre porteur de nombreux bienfaits de santé.

Bien qu’inventé il y a plus de 100 ans, et utilisé depuis plus de 50, on ne comprend qu’aujourd’hui que le xylitol est plus qu’une alternative au sucre de betterave.

Il possède en effet des bienfaits pour la santé humaine – prévenant les infections de l’oreille, détruisant les bactéries responsables des caries, renforçant les os, …

Le xylitol est un sucre naturellement présent dans les baies, l’avoine, les champignons, .. et même, notre corps le produit (en petites quantités) chaque jour.

Bien que plus sucré que le sucre normal, c’est le seul sucre qui ne présente pas de danger pour les diabétiques – car il ne fait pas fluctuer le niveau d’insuline – ni ne cause de caries -qu’il empêche même ; en effet, étant un alcool de sucre non-fermentable, les bactéries ne peuvent le dégrader et le transformer en acide lactique (acide qui attaque les dents et cause les caries).

Alors que toute boisson sucrée cause une attaque acide 20 minutes après l’ingestion, le xylitol la stoppe en élevant le pH dans notre bouche, ce qui détruit les bactéries. Il guérit même les débuts de caries !

Si l’on consommait chaque jour du xylitol, on pourrait réduire 90% les colonies bactériennes de notre bouche, et ce, pour toujours !

Quant à ses bénéfices pour les diabétiques, sachez que ce sucre, n’ayant pas besoin d’Insuline pour être digéré, il ne fait pas bouger le taux de glucose sanguin.

Son index glycémique est bas, il compte 40 % de calories de moins que le sucre normal (bon pour la ligne !) et 0 hydrates de carbone.

Il a en outre d’autres propriétés utiles :

–         Il prévient l’affaiblissement des os => bon contre l’ostéoporose,

–         Il empêche la croissance des bactéries dans les trompes d’Eustache => bon contre les infections de l’oreille,

–         Il empêche l’adhérence des bactéries dans le système respiratoire => bon contre les infections de cette zone,

–         Il accroît l’activité des globules blancs => bon contre toutes sortes d’infections,

–         Il aide à contrôler ou à prévenir les infections à champignon Candida,

–         Il n’a pas besoin d’insuline pour être métabolisé => bon contre le syndrome métabolique.

La dose minimale recommandée pour prévenir les caries et reminéraliser l’émail de nos dents, est de 6 grammes/jour. Si l’on en consomme trop ( plus de 65 gr/jour), cela cause de la diarrhée.

Attention 

il y a xylitol et xylitol !  Comme la demande de xylitol devint vite trop importante pour le nombre de bouleaux, les industriels le firent fabriquer en Chine, à partir de maïs (non des grains, mais de l’épi, pour éviter les allergies)– ce que dénoncèrent les écologistes. En effet, le maïs actuel est souvent transgénique, donc nuisible à la santé !

Par conséquent, malgré les affirmations des fabricants, prétendant qu’il n’y a pas d’OGM  en Chine ou que, vu le mode de transformation du jus en sucre cristallisé, il n’y a aucune différence entre les 2 genres de xylitol (produit fini), je recommande de ne consommer que celui issu du bouleau – même s’il est plus cher !

– Il ne faut jamais donner du xylitol à un chien (ça peut lui être fatal) – mais il prévient les calculs chez le chat (en mettre un petit peu dans son eau de boisson).

– enfin, bien que je pense que le xylitol peut remplacer avantageusement le sucre de betterave dans nos boissons ou nos recettes chaudes ou froides, je ne recommande pas pour autant les sucreries – nous devons quand même veiller à consommer le moins de sucre possible – et surtout pas le chewing-gum (un produit à base d’acétate de vynile dérivé du pétrole (cancérigène), bourré d’arômes chimiques) !

Attention danger : Un faux ami : le sirop d’agave

Par défaut

Le sucre blanc issu de la betterave étant “trop pur” (= raffiné au point de devoir nous voler nos vitamines pour traverser notre corps), on nous conseille d’utiliser d’autres moyens pour sucrer nos aliments.
Le sirop d’agave, présenté comme étant naturel, peu raffiné, traditionnel, semble alors une bonne alternative.
Mais est-ce bien vrai ?
Ce sirop est tiré d’une plante mexicaine ressemblant à un cactus … mais il faut raffiner beaucoup le jus qu’on en tire, pour en faire un produit sucrant !
Il est en effet nécessaire de filtrer et chauffer le jus d’agave, ou alors, le faire fermenter puis le filtrer via du charbon, pour ôter ses impuretés..juste comme on fait pour le jus de betterave ou pour fabriquer le (si toxique) sirop de glucose-fructose !
Aun final, il contient même bien plus de fructose que ce dernier !
« Traditionnel » ? S’il est vrai que les Mexicains en tirent un « miel », ils se contentent de le faire bouillir durant plusieurs heures, et ne lui font subir aucun processus de purification – ce qui n’est pas le cas des sirops d’agave du commerce ! C’est en fait un édulcorant, créé par l’industrie dans les années ’90.
Tout comme pour le “méchant sucre”, les industriels emploient, pour le purifier, des acides et divers produits chimiques.
Et il n’est même pas tiré de la plante d’agave (ou yucca) mais de la racine d’un arbre, dont le composant principal est l’amidon, tout à fait comme d’autres céréales (blé, riz ou maïs) et d’inuline (un hydrate de carbone indigestible).
« Naturel » ? Contrairement à ce que l’on peut penser, le fructose ne se trouve pas dans les fruits, ni nulle part dans la nature !
Les sucres de fruits – levulose – sont toujours associés à des vitamines, des fibres et des enzymes, ainsi qu’à d’autres sucres, ce qui fait qu’ils sont aisément digérés par les intestins. Ce n’est pas le cas du fructose – aliment totalement artificiel créé par l’homme ; dénué de la pectine, des fibres, vitamines, minéraux et enzymes, il n’est alors par reconnu par le corps, qui le stocke sous forme de gras.
Comme il n’est pas converti par le corps en glucose sanguin comme d’autres sucres, il influence peu le niveau de sucre sanguin, ce qui fait qu’il est recommandé pour les diabétiques. Certains diabétiques croient hélas qu’en raison de cet index glycémique bas, c’est le seul sucre qu’ils peuvent consommer – mais c’est faux.
Pour en promouvoir la vente, les producteurs mettent en avant ce bas index glycémique … qui, en réalité, est dû au fait que ce sucre est fait de fructose (à 90%) et non de glucose. Or, peu de gens le savent, mais le fructose peut nuire au corps encore plus que le glucose !
De nombreuses études ont démontré que le fructose inhibe les niveaux de leptine (l’hormone de satiété) ; en masquant la sensation de satiété, il nous pousse à manger trop, ce qui favorise l’obésité..
Le fructose abîme le foie et le cœur, puisqu’il est transformé en triglycérides (= en graisse sanguine), et augmente donc le cholestérol LDL (mauvais cholésterol), lequel se dépose sur nos organes, ce qui augmente la tension sanguine et les radicaux libres et provoque une insulino-résistance (précurseur de diabète).
Parmi les volontaires testés, dont certains devaient consommer du glucose et d’autres, du fructose, on a constaté que ce 2d groupe avait pris plus de poids, et dans les zones “à risque” (ventre, cœur, organes, vaisseaux) que les volontaires du 1er groupe.
En bref, le sirop d’agave ne tient pas ses promesses “d’alternative saine au sucre blanc » ; il n’est en fait ni naturel, ni traditionnel, il est raffiné, et je conseillerais donc d’en consommer le moins possible !

Pour une bonne santé, bannissez le sucre !

Par défaut

Le sucre a beau être tiré de la canne à sucre ou de la betterave, il n’est ni naturel, ni inoffensif – le tabac, ou l’opium sont aussi tirés de plantes !
Consommer du sucre, élève le taux d’acide urique du sang, ce qui abaisse l’oxyde nitrique, élève l’angiotensine et contracte les muscles lisses – ceci élève la tension sanguine et abîme les reins.
En outre, cet excès d’acide urique cause une inflammation chronique qui détruit sournoisement notre santé – On sait à présent qu’il est le principal coupable des maladies cardiaques.
Il est la cause majeure de l’obésité (elle-même source de maladies) ; il trompe notre système de régulation des calories ; il ne stimule pas la leptine (l’hormone de la satiété, qui nous pousse à cesser de manger) et ne « coupe » pas la ghreline (l’hormone de la faim, qui nous pousse à manger). Le sucre ne cause pas que l’obésité, mais aussi des maladies mortelles, comme les cancers et aussi beaucoup d’autres choses :
Il détruit le système immunitaire,
abîme la vue et les reins,
rend plus apte aux infections bactériennes,
dérange les minéraux du corps,
cause anxiété, manque de concentration et hyperactivité chez l’enfant,
augmente les triglycérides (causant des maladies cardiaques),
diminue divers minéraux (cuivre, chrome),
cause des cancers (seins, ovaires, intestins, rectum et prostate) et le mortel syndrome métabolique,
le diabète de type II (car il augmente les niveaux d’insuline et de glucose), ainsi que des maladies intestinales,
augmente le risque de colite ulcéreuse et de maladie de Crohn,
empêche l’absorption du calcium et du magnésium,
abîme les dents (sournoisement, de l’intérieur),
vieillit et fait grossir,
pousse à boire,
il cause asthme et arthrite,
ainsi que la candidose (infection par champignons),
la maladie de la pierre,
l’appendicite,
la sclérose en plaque,
des hémorroïdes et des varices,
il contribue à l’ostéoporose, à l’acidité,
il diminue la tolérance au glucose et l’hormone de croissance,
et augmente la pression systolique, les radicaux libres et le mauvais cholestérol …
sans compter l’envie de manger (menant ainsi à l’obésité).
Le sucre cause aussi de l’eczéma, des migraines, la cataracte, l’emphysème, l’athérosclérose, des allergies alimentaires, le diabète, la toxémie gravidique (chez la femme enceinte), il fausse la structure des protéines, de l’ADN et du collagène – ce qui cause un vieillissement.

La consommation de sucre a décuplé durant ces dernières décennies, et nous y sommes tous devenus accros, car c’est une drogue. Les sucres raffinés forment à présent 16% de notre régime alimentaire. Le sirop de glucose/fructose coûte peu, et se retrouve dans quasiment tous les aliments traits industriels.
On estime que chaque habitant en consomme 35 kg/an, contre 1 kg jadis. L’industrie alimentaire en met du sucre partout, évident ou caché ; sodas, jus de fruits, bonbons, biscuits, chocolats, yaourts, glaces, gâteaux, pâtes à tartiner, ketchup, confitures, …
C’est pourtant, comme les autres drogues, un poison violent ! Tout autre aliment comprend des nutriments, mais le sucre ne contient que de l’énergie, et rien d’autre ; composé de glucides raffinés, il n’y reste ni vitamines, ni minéraux,… Il a donc besoin de nous voler les minéraux qu’il rencontre dans notre tube digestif, de sorte que chaque fois que vous en mangez, vous vous déminéralisez !
Cet « aliment « vide est inassimilable par notre organisme ; une fois ingéré, il fabrique des métabolites toxiques comme l’acide piruvique qui s’accumule dans le cerveau et le système nerveux (ceci nuit à la pensée) – et les sucres anormaux créés, s’accumulent dans les globules rouges, entravant la respiration des cellules qui s’étouffent … et une maladie dégénérative apparaît…
En plus, il augmente l’acidité du sang : notre corps doit alors puiser dans ses réserves pour compenser – ce qui abîme les os, les dents, et finalement, tous les organes !
Le coeur, (il fait monter le taux de triglycérides et du cholestérol, le LDL), les reins commencent à en être perturbés.
En plus, le sucre favorise les fermentations intestinales et perturbe la flore bactérienne. Ce côlon perturbé génère des troubles du transit, des mycoses, et d’autres maladies.
Tout le corps souffre, la tension artérielle augmente, les globules blancs prolifèrent, les globules rouges et système nerveux parasympathique sont affectés, et les systèmes circulatoires et lymphatiques sont envahis – l’immunité baisse…
L’ingestion de sucre blanc ou des aliments qui en contiennent provoque une montée brutale du taux de glucose sanguin. Notre pancréas sécrète l’insuline en réaction. Une hypoglycémie réactionnelle s’ensuit. Et c’est un cercle vicieux : on sent de nouveau un besoin de sucre, on en reprend, etc.. ; le diabète n’est pas loin. Et l’insuline transforme le sucre en graisse qui est stockée => en plus d’augmenter le niveau de cholestérol et de triglycérides dans le sang, le sucre fait grossir !
Et la confusion continue avec le terme « sucre » qui englobe plusieurs substances similaires mais pas identiques ; par ex, le glucose ou le fructose des fruits et les légumes et un élément essentiel du métabolisme.
Passer du sucre blanc aux sucres naturels améliore notre vie – mais tous les sucres, mêmes naturels comme le miel, bloquent la sécrétion des sucs gastriques et inhibent le métabolisme en général ; donc, quand on en mange, il faut les englober dans le bol alimentaire – et surtout pas avec des protéines (ce qui entraîne une putréfaction dans l’intestin).
Enfin, comme il n’y a au fond qu’une seule sorte d’allergie – correspondant à la détérioration des glandes surrénales…par le sucre – le supprimer soigne aussi toutes les allergies.
Bref, le sucre blanc est le poison N°1. Si vous ne deviez changer qu’une seule chose à votre alimentation, supprimez le sucre raffiné (et des autres sucres, si possible). Mangez que des aliments naturels, évitez les plats préparés, les en-cas et les boissons sucrées. Dès qu’on s’arrête d’en consommer, notre santé s’améliore énormément. Et foin des médecins qui prétendent qu’un peu de sucre ne nuit pas et qu’on peut en consommer quotidiennement sans danger !
Même le fructose des fruits est nocif : il faut en consommer maximum 25 grammes/jour – Les fruits les plus riches en fructose sont : les mangues, abricots séchés et figues, ensuite les raisins (frais ou secs) puis les poires et les pastèques.
Un bon choix pour remplacer le sucre, sont les sucres d’alcool (maltitol, etc), le meilleur étant le xylitol. Autre : le pur glucose (dextrose) ou la stevia. Le sucre de canne, par contre, est à éviter.
Aliments contenant le plus de sirop de glucose-fructose : yaourts aromatisés, pain (blanc ou brun), sauces tomates (pizza, spaghetti, ketchup) ou sauces pour salades, barres de céréales, cacahuètes, biscuits, sirop pour la toux, boissons sucrées.
Pour retrouver la santé (ou rester en forme), il faut réfléchir à comment remplacer ces poisons par des aliments plus sains.