Archives de Tag: stratégie

Etre soi-même

Par défaut

Comme dit ailleurs (voir http://www.bonheuretamour.com/2017/02/27/comment-dois-je-etre/ ), la plupart des gens n’osent jamais montrer leur vraie nature ou exprimer leurs opinions – et c’est même devenu une seconde peau, un rôle qu’ils ont endossé & jouent automatiquement …. Bref, ce que le Pr Peter K. Gerlach nomme des faux selfs.

Bref, quoi qu’ils fassent ou qu’ils disent, ils ne le font pas d’où ils sont vraiment, mais de leur personnage.

C’est pour ça que, quoi qu’un être non-éveillé dise d’autrui, il parle en fait de lui-même…Et pour ça aussi que je n’aime guère perdre mon temps à parler à ce genre de gens.

Le plus marrant, c’est qu’ils se décrédibilisent, parce que leurs proches voient parfaitement leur « jeu », tandis qu’eux-mêmes y sont aveugles. En outre, aux moments de tension, leur vraie nature ressort, ou ce rôle devient tellement exacerbé que c’en est ridicule.

Par conséquent, il faut tâcher de détecter si on n’est pas coincé dans un rôle & si oui, le laisser tomber & se montrer tel qu’on est vraiment – vivre de manière plus authentique – surtout que, quoi qu’on réalise dans sa vie, on ne peut le réaliser QUE à partir de notre vrai moi ; voici pourquoi tant de gens n’arrivent à rien, qu’ils ne font que parler & parler & à part ça, font du « sur place » !

Si vous « jouez votre vie », vous vous êtes choisi, étant jeune, un rôle & ensuite, vous confondez cette défroque avec votre peau.

Imaginez un dieu qui vous observerait du haut des cieux ; il ferait défiler l’histoire de votre vie, l’ambiance ayant baigné votre enfance &, connaissant votre sensibilité, distinguerait quelles conclusions vous avez dû en tirer & le rôle que vous avez dû prendre pour survivre. Quel serait ce(s) rôle(s) à votre avis ? Quels dispositifs avez-vous dû trouver ?

Certains rôles sont personnels, d’autres, liés à la vie religieuse, sociale, familiale, professionnelle, …

Voyez alors combien c’est bête, & combien, malgré cela, vous y êtes attaché.

Voici une liste de rôles. A vous d’examiner le(s)quel(s) vous avez endossé(s) – ou êtes encore en train de porter ; le brave garçon (ou fille), le joueur, le mec cool, le gros dur, le chien fou, l’esprit libre, le philosophe, la bonne mère ou la « mère football », le bon gros, la « desperate housewife », le camé, la petite comique, le loup solitaire, la frimeuse, le glandeur, le ténébreux, l’artiste tourmenté, le timide, le perdant, le battant, le baba cool, le New Ager, la personne responsable, le radin, le perfectionniste, le Chevalier blanc, Mr Je-Sais-Tout, le chicaneur, le cynique, le sceptique, le pécheur, le religieux, le grand mystérieux, le scientifique, l’intello, l’écervelée, le hippie, le vendeur mielleux, la minorité opprimée, le guérisseur ou chaman, le rebelle ou le non-conformiste, le patriote, la drama queen, le macho (ou le mâle alpha), la business woman, la victime, le cœur-en-bandoulière, la carpette, l’indigné(e), le geignard, la pouffiasse, l’homme d’affaires, la violentée, le donneur de leçons (ou Schtroumpf à Lunettes), le sergent-major, la vierge, le métrosexuel,  le sportif, le conspirateur, le gars fiable, l’anarchiste, l’attention-whore, le snob, le Bisounours, le gay fier de l’être, le gay honteux, celui qui fait respecter les lois, la martyre, le geek, le gourou, le gars sympa,  la bohémienne, le vegan, l’écolo, l’idéaliste, le génie incompris, le rationnaliste, le juif, le génie, le Don Quichotte, le vieux ronchon, la sorcière, le fils prodigue, le gentleman ou la lady, le bosseur, l’alcoolo, le sauveur de l’humanité, le défenseur de la vérité, l’adepte de théories conspirationnistes, ..

Si l’une de ces dénominations a fait résonner quelque chose en vous, ça signifie que vous avez joué ce rôle-là. Il faut vous demander qui vous étiez avant d’endosser ce rôle.

Fermez les yeux, songez à ce rôle que vous sentez avoir pris, & revenez à cette époque d’« avant » ; tâchez de vous souvenir de comment était la vie sans ce rôle.

Pouvez-vous retrouver le moment où vous avez adopté le rôle que vous jouez ?

Pourquoi avez-vous besoin de ce rôle ? Quelle fonction a-t-il dans votre vie ?

Pourriez-vous l’abandonner ? A quoi ressemblerait alors votre vie ? Qui deviendriez-vous ?

Voilà l’utilité du développement personnel ; reconnaître les stratégies (utiles alors, mais devenues nocives) que vous avez dû adopter, ôter tous les masques, toutes les couches d’artifices pour revenir à votre moi nu, originel, avec vos mobiles & valeurs authentiques.

Si vous avez eu la chance d’avoir une enfance heureuse, cet exercice vous sera plus facile, parce que vous aurez adopté un rôle assez tard (à l’adolescence). Si notre enfance fut saine & sereine, si nos parents ont bien pris soin de nous, notre « sous-moi » est efficace ; il nous renforce, nous sert, nous permet de prendre de saines décisions & d’exprimer nos talents.

Dans le cas inverse (d’une enfance malheureuse), vous aurez plus dur à retrouver la naissance de vos rôles & à vous ancrer dans ces souvenirs d’avant le rôle, quand vous étiez encore vous-même.

Vous avez dû alors choisir, non des stratégies pour croître & vous réaliser, mais des stratégies pour survivre – ce qui est bien triste & a de pénibles conséquences personnelles, sociales & relationnelles … J’en sais quelque chose !

Mais même ainsi, rien n’est perdu ; prendre conscience de l’ambiance qu’on a dû subir, des émotions que, vu notre sensibilité, ça a dû nous causer & des décisions qu’on a dû prendre pour survivre, est déjà un 1er pas essentiel pour y échapper – en se « remettant » sur le droit chemin à chaque fois qu’on est tenté de jouer un rôle contraire à notre vrai moi.

Publicités

En route vers le bonheur

Par défaut

accomplissement

« En écrivant l’histoire de votre vie, ne laissez personne tenir la plume. » (Harley Davidson)

Dans la vie, il n’y a que 2 voies, & nous cheminons tous sur l’une des 2.

La 1ère voie en est une « par défaut », faite de réactions successives, de lutte, de souffrance, d’impuissance & d’insatisfaction. La 2ème mène à une vie créée par & pour soi, une vie de choix personnels, de sens, de vision, de maîtrise, de création, d’intention, de bonheur serein & durable.

Connaissez-vous le concept de mission de vie, & avez-vous déjà songé ? Votre boulot est-il une chose qui a un sens profond pour vous ?

Si vous lisez mes articles, vous connaissez ces concepts 😉 Sinon, il serait temps de le faire !

Les choses ne vont pas se résoudre seules, bien au contraire (voir http://www.bonheuretamour.com/2017/01/26/neguentropie-ou-comme-un-chef/ ). Si vous laissez la vie « vous arriver », vous deviendrez de plus en plus impuissant & malheureux, à faire des travaux trop bas pour vos talents, qui ne vous permettent pas de les exprimer, des choses bêtes & répétitives, où vous êtes peu ou pas payé, & pas respecté ou considéré.

Quelle pauvre vie ! Ici, on a clairement laissé nos peurs nous pousser dans un coin !

Ceci est une victimisation auto-imposée ! Pour en sortir & prospérer, pour remplacer l’amertume par le bonheur, il faut comprendre que vous vous êtes enfermé dans les limites de votre propre esprit & décider d’en sortir !

Une vie riche, en est une où l’on goûte toutes les expériences que la vie a à offrir, où l’on peut exprimer tous nos talents à plein, et même se jeter des défis pour aller toujours plus loin ou monter toujours plus haut…

Une vie, non d’immobilisme frileux, mais d’évolution constante, où l’on apprend sans cesse, où on étend notre esprit, où on fait sans cesse de nouvelles expériences, où l’on fait de sa vie une forme d’Art…

L’ennui, c’est que quand on a vécu dans la vie « resserrée » durant plusieurs dizaines d’années, on s’y habitue, on s’y résigne & on devient ce mort-vivant qui n’arrive même plus à se souvenir de ses rêves & croit que rien d’autre n’est possible.

Avoir un job miteux ou être au chômage, affecte tous les autres domaines de la vie ; la vie sociale, les hobbies, les relations amicales & amoureuses, la santé physique & mentale, ….

Posez-vous la question : le job que vous faites est-il la chose la plus pleine de sens que vous puissiez faire ? Que faites-vous de ce fantastique cadeau qui vous est offert ; la Vie ?

Ne devriez-vous pas la remercier en la vivant à fond, en cessant de vous limiter pour devenir l’être lumineux que vous pouvez être. Exprimer votre plein potentiel est non seulement bon pour la planète, mais c’est la seule chose qui puisse vous rendre heureux ! (voir http://www.bonheuretamour.com/2014/09/19/trouvez-votre-voie-et-le-bonheur/ & http://www.bonheuretamour.com/2017/01/20/bonheur-et-travail/ ).

Quelle tristesse, si vous mouriez demain, en ayant totalement gaspillé votre vie… Car c’est ça qui est vraiment tragique, à la mort ; qu’on ait subi la vie, mené une vie dénuée de sens & de bonheur (ce qui peut être le cas même si on a gagné beaucoup d’argent).

Si vous réalisez tout ceci, vous pouvez décider de rejeter votre histoire & d’arracher les limites que vous vous étiez imposées – car « Qui seriez-vous si vous commenciez à vous aimer plus que vous n’aimez votre histoire ?! »

Prenez un moment pour penser à ceci.

Pour éviter d’avoir des regrets quand il sera trop tard, il faut trouver votre but (mission de vie, contribution personnelle à la Terre) & en faire le pilier central autour duquel votre vie tournera – voilà ce qui lui donnera du sens… et des plaisirs éternels & sans effets négatifs !

En fait, découvrir & poursuivre notre mission de vie, est le plus grand changement de développement personnel qui soit, & le plus gratifiant à tous niveaux (tant matériel que spirituel), mais ça ne se fait pas tout seul ; il faut s’informer, lire beaucoup, suivre des cours, … et lutter contre les énormes forces de sabotage (voilà pourquoi une retraite loin de nos lieux, activités & entourage familiers est indispensable).

Quand on vit une vie alignée sur nos valeurs & talents principaux, on vit enfin la vie rêvée, une vie de passion où on n’a jamais l’impression de travailler, où on sent qu’on est maître de sa vie, où c’est fini de subir, d’être balloté par les événements ou de devoir supporter la méchanceté des autres, une vie qui, même si elle connaît des épreuves, est belle & adorable à vivre.

La vie est courte, alors, quel dommage de la gâcher… N’est-il pas temps de comprendre ces vérités, & de commencer à vivre vraiment ?

Je peux vous aider à découvrir votre mission de vie & vous guider à la mettre concrètement en route, surtout durant la période critique des débuts – car, comme l’a dit Bernard Werber ; « le plus dur, ce n’est pas d’aller de 1 à 2, c’est d’aller de 0 à 1 ! »

Je peux vous aider à franchir ce pas… De grands gourous font payer 10000$ la semaine de jeûne et de « manifestation », d’autres, comme Leo Guran, demandent 3000$ pour 3 à 6 mois de coaching – je suis moins chère 😉

Mais je peux aussi vous aider à rester motivé, après 6 mois-1 an, quand on se décourage devant les obstacles…

Le voyage que je propose est destiné à tous ceux qui veulent modifier en profondeur le cours de leur vie, pour la rendre plus conforme à leurs rêves, sereine & satisfaisante.

Par ex, quelqu’un qui en a assez de sa vie dépendante & insatisfaisante, ou qui se sent coincé dans une ornière, ou qui veut débuter en indépendant, ou qui l’est déjà, mais est insatisfait de ce qu’il fait, ou pour les femmes au foyer voulant réintégrer le marché du travail, ou quelqu’un qui envisage un tournant vers une carrière artistique, …

« La liberté, ce n’est pas pouvoir faire tout ce qu’on veut, c’est ne pas devoir faire ce qu’on ne veut pas ! »

Manipuler des idées est simple, mais passer à la concrétisation est dur ; voilà pourquoi j’insiste sur les aspects pratiques (où je suis passée aussi). Oui, on commence par rêver (car tout, en ce monde, a commencé par une idée dans la tête de quelqu’un) et oui, j’indique comment trouver & nourrir la passion (car c’est elle qui souffle sur les voiles du navire & le fait avancer), mais il y aura aussi des « devoirs », des stratégies, des dates à respecter, …

A part trouver vos valeurs, on trouvera aussi vos plus grandes forces, à exploiter pour votre bien-être.

Le plan que je vous propose est donc de découvrir votre passion & renforcer vos émotions (qui serviront de carburant à vos projets), avec une vision claire de votre vie idéale.

Et pour cela ;

– modifier votre façon de considérer la vie & vous faire apprendre les concepts de base (syllabus),

– découvrir vos valeurs & forces principales,

– découvrir votre mission de vie & rédiger l’affirmation de mission qui sera votre but dans la vie.

– créer une vision fondée sur cette affirmation,

– identifier & éliminer les peurs & croyances limitantes,

– programmer notre inconscient avec notre mission,

– comment rédiger le plan pour concrétiser vos rêves,

-études (syllabus, & autres livres de sagesse),

-habitudes qui vous garderont sur la bonne voie & motivé.

Cette voie, si vous décidez de la suivre, modèlera la trajectoire de votre vie, la tournera vers le bonheur.

Aucun autre investissement ne vous rapportera autant qu’investir en vous-même !

Réfléchissez-y un instant, & vous comprendrez que c’est vraiment la voie la plus gratifiante qui existe !

Vous voulez cette vie libre, sereine & épanouie ? Ma méthode de voyage pour changer de vie est alors la façon la plus rapide & bon marché, & celle qui offrira le plus grand rendement, pour atteindre enfin ce but !