Archives de Tag: S. Pavlina

Les leçons tirées de S. Pavlina

Par défaut

s-pavlina

Steve Pavlina est un auteur à succès – & à juste titre ; il a écrit « Personal Development for Smart People » ; un ouvrage unanimement reconnu comme le meilleur livre jamais écrit sur le développement personnel.

Il a ainsi offert au monde une contribution essentielle au domaine de la croissance, lui donnant un cadre simple ; 7 principes universels pour croître.

Il y a 3 principes de base : Amour, Vérité & Pouvoir & 4 principes dérivés : Unité (Vérité + Amour), Autorité (Vérité + Pouvoir), Courage (Amour + Pouvoir) & Intelligence (Amour + Pouvoir + Vérité).

Steve nous demande de remarquer comment un manque de Vérité nous crée des problèmes, comment un manque d’Amour nous fait sentir seul, et comment un manque de Pouvoir nous fait sentir impuissant, et de découvrir combien la vie est plus facile lorsqu’on l’aligne avec l’Amour, le Pouvoir & la Vérité. »

Voici ces 7 principes, avec leurs composants :

  • Vérité : elle inclut la perception, la prédiction, la justesse, l’acceptation & la conscience de soi.
  • Amour : il inclut la connexion, la communication & la communion.
  • Pouvoir : il inclut la responsabilité, le désir, l’auto-détermination, la concentration, l’effort & l’auto-discipline.
  • Unité : elle inclut l’empathie, la compassion, l’honnêteté, l’équité, la contribution & l’unité.
  • Autorité : elle inclut le commandement, l’efficacité, la persévérance, la confiance en soi et le sens.
  • Courage:  il inclut le « cœur », l’initiative, la franchise & l’honneur.
  • Intelligence : elle inclut l’authenticité, l’auto-expression créative, la croissance, le flow & la beauté.

Voici une synthèse de ses conseils pour avancer avec notre vie :

– Une des clés pour croître est de séparer votre ego de vos résultats, et de l’effacer de l’image. Cela permet de voir les choses plus précisément, parce que vous ne devez pas avoir raison, de faire quelque chose d’original & risqué, parce que c’est ok d’échouer, puisque votre moi n’est pas impliqué dans le résultat.

– Séparez-vous de vos idées et de votre travail & voyez-les comme quelque chose de séparé de vous-même, et vous sentirez que vous avez le droit de vous tromper. Si une idée échoue, mettez la faute sur l’idée au lieu de vous l’attribuer.

– Dans les relations, la base est que vous décidiez d’abord du résultat précis que vous désirez, avant de pouvoir attirer la relation que vous voulez vraiment.

– Cessez de créer de fausses conditions préalables. Vous avancerez plus rapidement si vous vous concentrez sur ce que vous voulez, plutôt que sur vos problèmes. Au lieu de créer de fausses conditions préalables, nourrissez vos désirs, donnez-leur toute votre énergie ! Il suffit de décider ce que vous voulez, puis de concentrer vos pensées, vos sentiments et vos actions sur ces désirs.

– Bâtissez un ego fort. On peut développer son caractère, se bâtir un fort ego, vivre une vie meilleure et créer plus de bien pour le monde, en assumant qui l’on est et en s’engageant à fond dans la vie, en se focalisant sur l’Intelligence (voir : http://www.bonheuretamour.com/2012/05/19/7-principes-pour-mener-sa-vie/ ), ainsi que sur la construction du caractère (honnêteté, courage, exploration, service, acceptation, discipline et connexion).

-Equilibrez l’acceptation de soi et la croissance personnelle. Plus vous acceptez où vous en êtes, moins vous êtes poussé à changer & à croître. Et plus vous tentez de croître, moins vous êtes satisfait de votre position actuelle.

Le conflit entre acceptation de soi & croissance personnelle est dû, en partie, à une mentalité linéaire. Ancrez-vous dans une chose durable et gardez votre estime de soi séparée des circonstances de votre vie. Ne vous enracinez pas dans des choses changeables, comme le statut ou le titre…

Si vous séparez votre position de votre identité et attachez votre ego à vos résultats, alors vous trouverez la paix intérieure …

-Vivez l’énergie sans attachement, une ambition sans ego, et une paix sans passivité. Il ne s’agit pas de vous isoler & d’être totalement passif. Vous pouvez jouir du fait d’être un fonceur, un battant, un ambitieux dont l’unique objectif est d’atteindre ses buts, et qui s’y donne à fond. Mais pendant ce temps-là, on oublie son moi ; notre identité se perd dans ces résultats fluctuants.

– Ne renoncez à aucune idée jusqu’à ce que vous ayez réellement essayé. Expérimentez diverses choses, dans diverses voies ou directions.

– Le courage joue un rôle-clé dans les relations ; en effet, il faut du courage pour : 1) initier de nouvelles relations et surmonter la peur du rejet, 2) communiquer avec les gens de façon intime, 3) affronter la vérité sur les relations qui ont mal tourné, et 4) mettre un terme aux relations qui ne vous servent plus.

– Sentez (intuitivement) l’image globale qui émerge de multiples points de vue. Changer de perspectives est une compétence que l’on peut acquérir. Au début, tenter de percevoir la réalité à travers de multiples lentilles – surtout via certaines semblant se contredire – semble impossible. Mais avec la pratique, on apprend graduellement à combiner des données de points de vue multiples en une seule image cohérente.

-Cherchez la vérité avec les yeux ouverts, & acceptez courageusement vos découvertes et leurs conséquences. Libérez votre vie du mensonge, du déni et de la peur de ce qui est. Faites de la vérité votre alliée, et non votre ennemie, car « La réalité rattrape toujours ceux qui veulent la fuir » !

– Trouvez la voie durable. Si vous prenez soin de vous en premier, vous pourrez prendre mieux soin des autres. N’ignorez pas vos propres besoins ou vous ne supporterez pas le voyage … « Qui veut voyager loin ménage sa monture » !

Si vous voulez servir efficacement les autres, vous devez vous assurer que vous répondez aussi à vos besoins, ou votre travail ne sera pas durable.

– Elevez votre niveau d’exigence. Certains proches m’ont reproché de trop en demander aux autres, de placer la barre trop haut. Mais voyez d’où je viens ; d’un foyer dingue où, bébé, ma mère me bourrait de Valium pour me faire dormir, où, toute petite, je devais faire tout le ménage et où j’étais continuellement rabaissée, insultée et battue, puis d’un mariage tout pareil, suivi d’un divorce où, mon ex ne payant pas la pension, je dépendais de l’aide sociale pour survivre.

En plus, dans mon adolescence, désespérément avide d’amour et d’attention, je couchais avec n’importe qui – et je fumais et buvais pour tenter de noyer mon chagrin et de remplir mon vide intérieur.

Ensuite, j’ai épousé un pervers narcissique, qui m’a fait subir tous les genres de violences durant 38 ans…

Heureusement, je lisais énormément, je m’interrogeais sur moi-même sans me voiler la face, j’apprenais de mes échecs et sur ma situation, et surtout, j’augmentais peu à peu mon estime de moi.

Immanquablement, ça m’a amenée à élever mes exigences quant à la vie que je menais, les gens que je fréquentais, comment je voulais être traitée, ce que je voulais faire dans la vie, …

J’ai décidé que je méritais mieux qu’une vie triste & médiocre.

J’ai aussi abandonné mes illusions ; ayant compris que je ne pouvais compter que sur moi-même et que personne ne viendrait à mon secours, j’ai décidé d’avancer avec ma vie, & de couper tout ce qui ne me servait pas, ou plus.

Ce fut dur, mais je ne l’ai jamais regretté !

J’étais exigeante avec moi-même, mais réaliste ; après tout, personne ne peut exiger que l’on fasse plus que ce que l’on peut faire. Mais tout ce qu’on peut faire, il faut le faire ! Sinon, on est en train de perdre son temps, de ruiner sa vie !

Mais il faut aussi tâcher chaque jour de s’améliorer un petit peu en tous domaines -sinon, on stagne et on est aussi malheureux !

Les études ont prouvé que l’humain (& même l’animal) est heureux quand il se donne au maximum de ses capacités, et qu’il tend à les améliorer – qu’il y a un défi (mais pas trop grand, ce qui est décourageant) à relever…

A vous !

Publicités