Archives de Tag: programmé

Les enfants chéris de PN ont disjoncté !

Par défaut

F. double Le PN, on le sait, vous adule au début, puis vous insulte, il vous place sur un piédestal, pour ensuite vous mettre plus bas que terre ; vous êtes clairement passé(e), pour lui, de « totalement parfait(e) » à « totalement imparfait(e) ».

Le splitting est un mécanisme de défense consistant à tout mettre dans 2 catégories opposées ; on l’appelle la pensée « noir ou blanc », ou « tout ou rien » ; pas de nuances, pas de moyen terme : tout est soit entièrement bon, soit entièrement mauvais. C’est une forme de maladie mentale, et la cause de la plupart des souffrances dans le monde.

Mais ça arrive aussi à la victime : lorsqu’on doit vivre dans la violence (tous les genres de violences) et surtout, dans la terreur de celles-ci chaque jour, durant des années, notre cerveau fait ce qu’il peut pour nous garder en vie, et donc, « clive » notre personnalité (sinon, on mourrait sous la schlague !) qui nous rend comme « absent(e) à nous-mêmes » durant les pires épisodes de torture et rituels sataniques auxquels notre bourreau nous soumet pour se nourrir…

Ici http://www.bonheuretamour.com/2015/06/02/refugiee-dans-ma-tete/ et ici : http://www.bonheuretamour.com/2015/05/17/marie-crispeels-la-blouse-fleurie/ , je parle de ce phénomène de dissociation ; d’un côté, ça nous sauve la vie, mais d’un autre, ça nous maintient dans la relation qui nous détruit !

Hélas, on y a bien souvent été programmés dans notre enfance si on a grandi comme bouc émissaire (pour infos sur cette dynamique, voir * sous ce texte) dans une famille PN…

Si c’est le cas, nous – l’enfant Bouc Emissaire – « dissocions » durant les séances de coups ou d’humiliations publiques , tandis que l’enfant chéri – le Golden Child – dissocie autrement ; il « charge  » à fond l’un des parents et idéalise l’autre (oubliant tout le mal qu’il a pu faire à lui & à la famille). c’est la « pensée Noir ou Blanc ».

Donc, le bouc émissaire sait, au moins, ce qu’il a subi ; même s’il a oublié (occulté) son enfance et si tout s’est brouillé dans son esprit, il se souvient de ce qu’il a ressenti, et que les 2 parents étaient coupables & complices (même s’ils s’engueulaient sans arrêt), tandis que le Golden Child, lui, se rappelle des agissements de l’un des parents mais, trop faible que pour supporter la vérité ( = qu’il a grandi dans une famille de démons cruels, drogués & sans scrupules), il oublie totalement ce qu’a fait l’autre parent & le rend tout blanc.

C’est ainsi, en ne s’avouant pas qu’ils furent violentés aussi (bien que privilégiés par rapport à l’enfant Bouc Emissaire), que ces enfants-là deviendront, à leur tour, des PN. Je trouve que ceci rappelle les récits moyennâgeux de diablotins envoyés sur Terre par Satan sous diverses formes pour recruter des adeptes au Malin, en leur mentant (fausses promesses) et en les faisant tomber dans le péché…

Les victimes, au moins, ont gardé le contact avec la réalité ; on SAIT ce qu’on nous a fait. Les PN veulent nous faire croire (comme c’est arrivé à EUX, jadis) qu’il n’y a pas eu de violences – pour qu’on dissocie comme eux, de façon maladive, nocive… tout à fait comme les diablotins recruteurs dont je parle plus haut !

Contrairement au nôtre, plus fort & sain (& c’est bien pour ça que les PN à la fois nous envient & nous haïssent, et à la fois nous choisissent comme proie), l’esprit plus faible du Golden Child a craqué ; il s’est tourné, pour survivre, vers « le côté sombre de la Force ». Il s’est alors construit un monde imaginaire où il n’y a pas d’abus, ou juste d’un côté.

Mais l’enfant Bouc Emissaire, lui, n’est pas mort à l’intérieur ; son âme vit, son esprit est resté du « côté lumineux de la Force » ; il sait que des abus ont eu lieu, et par les 2 parents.

C’est simple : si vous, ex-victime, parlez des violences à votre frère ou soeur Golden Child, il (elle) les niera avec force, car désormais (depuis l’instant de leur « scission »), les parents PN n’ont plus besoin de lui mentir ; il (elle) se le fait à lui(elle)-même !

On peut arguer que les victimes aussi se sont menti à elles-mêmes et que leur esprit s’est fermé durant les séances de torture, mais jamais il n’a « éclaté » ainsi, et c’est cela – cet esprit vivant, sain, solide – qui leur permet aujourd’hui, de reconnaître leur problème et d’y travailler, tandis que les ex-Golden Children, eux, ne reconnaissant pas ce qu’ils ont subi, restent éternellement sur place, dans les problèmes…

Hélas, c’est cela qui les rend dangereux ; refusant de traiter le vrai problème & de travailler sur eux-mêmes, ils doivent, pour se sentir mieux, attaquer les autres … et le cycle continue…

* http://www.bonheuretamour.com/2015/05/05/dynamique-de-la-famille-perverse/

http://www.bonheuretamour.com/2015/05/12/pn-creation-dun-monstre/

https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/03/29/famille-pn-un-schema-a-connaitre/

Publicités