Archives de Tag: porno

Mais pourquoi font-elles ça ???

Par défaut

sexu-fill2

Je suis choquée ; mon ami Phil (je le fréquente parce que je l’aime bien -je suis très fidèle en amitié – et aussi parce qu’il a parfois de bonnes idées et connaît un tas de gens) m’a montré des photos porno de sa copine – de 73 ans – souriant bêtement devant l’objectif en prenant des poses lascives à poil … Beurk !

Et Marie-Claire n’est pas la seule ; il y a toute une kyrielle de femmes mûres qui se sont prêtées à ces « jeux » dégoûtants…

Je rappelle le contexte : aucun contact physique ou préliminaire, un flat social minable de 15m², encombré de meubles & avec, partout sur les murs, des tableaux laids & des photos de femmes nues (souvent jambes écartées ou en train de se masturber).

Sur les photos qu’il a prises, ses copines prennent des expressions faciales excitées, pourtant il est quasiment impossible d’être excitée dans de telles conditions … surtout que ce n’est pas suivi d’une relation sexuelle (mon ami se contente de photographier). Donc, elles simulent le désir & l’excitation sexuelle … mais pourquoi ?

Toute relation a seulement 2 mobiles : l’amour ou l’argent.

Or, ça ne peut être pour l’argent, puisque Philippe ne les paie pas pour faire ça. Il n’a pas d’argent, du reste ; il dépend de l’aide sociale & n’a rien à lui.

Et ça ne peut être pour l’amour non plus, car il est impossible d’aimer ce gars ; c’est un porc sans raffinement, con comme un balai, mégalomane & incapable d’aimer (jamais marié – voir ; http://www.bonheuretamour.com/2012/12/29/femme-attention-aux-jamais-maries/ ) à 60 ans…

Oh ! L’ATTENTION ! Voilà pourquoi elles sont prêtes à se prostituer ainsi (et sans être payées, en plus !)

Une femme (surtout les sottes) en fera des tonnes pour être dans le collimateur d’un gars…

L’attention d’une autre femme les laisse parfaitement froides, par contre.

Pour montrer dans quel mépris elles tiennent leurs consoeurs (& elles-mêmes, du coup), il m’est souvent arrivé de prendre la parole dans des réunions ou sur facebook.
Je répondais sur un sujet que je connais bien, en donnant des précisions ou en offrant des solutions, et typiquement, les femmes me niaient totalement, pour écouter le 1er cornichon venu (mais mâle !) sortant des âneries !

C’est lamentable, frustrant & au fond, répugnant !

A quoi sert la soi-disant « éducation » ? Si l’éducation ne peut pas leur apprendre à se débrouiller toutes seules, à se valoriser, à se donner ce dont elles ont besoin et à se conduire d’une façon digne et autonome, à quoi sert cette éducation-là ???  Les femmes d’ici sont restées exactement les mêmes que les analphabètes ! Tout comme elles, elles ont intégré le fait que le SEUL moyen d’obtenir de l’attention de la race dominante est de leur offrir leurs « charmes ».

Et vu l’âge des bobonnes que j’ai vu chez Philippe, il n’y a plus beaucoup d’amateurs de leurs charmes défraîchis… donc, le 1er venu fait l’affaire !

Car enfin, Philippe est sale, vicelard, grossier, stupide, psychotique … Mais s’il n’y a plus que ce déchet humain pour obtenir l’attention dont elles ont soif… so be it ! Elles aiment encore mieux se conduire comme une pute à 20 € (& encore, sans les 20€ !) parce que c’est tout ce qu’elles connaissent pour obtenir l’attention d’un homme.

N’est-ce pas pathétique ? Et pourtant, c’est là la mentalité de la plupart des femmes !

QUAND apprendront-elles que l« homme aime la femme comme le loup aime l’agneau », qu’ils ne font que prendre & rien donner, qu’il n’y a rien de bon à tirer de ces porcs ?

Qu’il soit clair que je ne parle ici que des hommes (mais c’est hélas la majorité) ayant, eux-aussi, intégré ces stéréotypes & qui se laissent aller sur la pente de la saleté & de la dégradation des femmes & de soi-même.

En tout cas, si une « tache » comme Philippe peut se ramasser des dizaines de femmes (et pas que des traîne-patins ; non ; des bourgeoises aussi !), il ne faut pas demander ce qu’un gars plus jeune, plus beau, plus riche & plus raffiné peut ratisser – ça donne le vertige !

La femme lambda ne réfléchit guère & est toujours prête à se sacrifier, se faire exploiter & à souffrir en échange d’une promesse illusoire d’amour (Picasso disait : « ce sont des machines à souffrir »).

Et comme on est bombardées, depuis toujours & via tous les médias possibles, d’une l’objectification de notre être – véhiculant le message que la femme est, non un sujet, mais un objet (& un objet sexuel), la plupart des femmes en viennent assez vite à s’auto-objectifier !  Et plus elles sont sottes & incultes, plus elles le feront !

Autrement dit, la femme ne se voit plus qu’en termes de combien elle est sexuellement désirable aux yeux des hommes !

Tout le reste (carrière, …) passe au 2d plan !

Pour comprendre l’ampleur de ce fléau, sachez qu’il a été établi qu’en moyenne, une femme examine un détail de son corps toutes les 30 secondes !

En outre, ça instille la croyance que les mâles sont plus « sexualisés » que nous (ce qui totalement faux) et que la violence sexuelle masculine envers les femmes est – en quelque sorte – normale ; en effet, il a été démontré que cette imagerie sexuellement objectifiante rendait les gens plus tolérants envers le viol & le harcèlement sexuel.

J’ai par exemple travaillé quelques mois dans une école primaire en 2015 … C’était l’horreur ! A chaque récréation, les garçons se jetaient sur les filles comme sur des proies.

Quand j’étais enfant, les violences sexuelles n’existaient pas ! On se faisait juste taper, mais c’était dans le cadre de jeux (nos jeux étaient assez violents, et c’était bien ainsi) ; on ne pleurait pas & on rendait les coups… et on s’amusait ensemble.

Maintenant, des filles d’1m 60 se font taper par des garçonnets d’1m20 et se laissent faire en pleurnichant ( !) … Elles sont devenues d’une passivité révoltante !

Quant aux agressions sexuelles constantes auxquelles j’assistais (tripotages, levages de jupe, embrasser de force sur la bouche, remarques grossièrement sexuelles, …), elles ne choquaient QUE MOI ! Les autres surveillantes s’en fichaient et trouvaient ces agressions normales ! Même, elles se moquaient de moi, m’appelant « bégueule », de ce que j’étais choquée par ces attaques ( !)

Donc, voilà la situation des fillettes ; depuis toutes petites, chaque jour, plusieurs fois par jour, elles (surtout les jolies) subissent coups & agressions sexuelles, et les adultes trouvent ça normal & laissent faire… Imaginez les croyances qui s’imprègnent en elles, et ce que ça donnera à l’âge adulte… Ca fait peur !

Une étude récente (http://www.livescience.com/21609-self-sexualization-young-girls.html) montre que dès l’âge de 6 ans, les filles se perçoivent déjà comme des objets sexuels.

À ces petites filles, l’équipe de recherche a montré 2 poupées dessinées, l’une normalement couverte & l’autre, vêtue (ou plutôt, dévêtue) de vêtements sexy – puis, lorsqu’on demande aux fillettes de choisir la poupée avec qui elles voudraient jouer & qui leur ressemble, ou qui ressemble à ce qu’elles voudraient être, 70% de ces fillettes choisissent la poupée sexy ; c’est celle-là avec qui elles veulent jouer & à qui elles veulent ressembler. Mais pourquoi d’innocentes petites filles veulent-elles ressembler à une péripatéticienne (je reste polie) ?

Selon Christy Starr (qui mena cette étude), tous les enfants veulent être populaires. Donc, dès cet âge, les fillettes ont déjà intériorisé ce que « la société » exige des femmes ( = être sexy) et s’objectivisent ! (se voient comme un objet,  usant d’une apparence pour atteindre un statut socialement valorisé).

Beaucoup accusent les médias de cette hyper-sexualisation des fillettes, mais la mère, si elle est sotte, se voit déjà elle-même comme un objet. Or, comme les filles prennent modèle sur leur mère…

Si par contre, leurs mères sont intelligentes et sûres d’elles & dénoncent les stéréotypes & pressions médiatiques qui ramènent les femmes à leur seul sex-appeal, leurs filles ne se verront pas comme des objets : les explications maternelles font barrage à ce que les fillettes voient et entendent journellement.

Les croyances religieuses jouent aussi un rôle protecteur contre les dictats de la société de consommation ; les fillettes ayant des mères croyantes sont protégées contre cette objectivation et hyper-sexualisation, car la religion propose d’autres modèles, qui contrebalancent les messages mercantiles.

Bizarrement, les fillettes ayant des mères (trop ?) croyantes & regardant peu la télé, sont attirées par le modèle « sexy »… sans doute par attrait de l’interdit.

Si les petites filles grandissent en se voyant comme des objets – & qui plus est, des objets sexuels, c’est que la société et leur mère considèrent que l’apparence d’une fille prime sur tout le reste, & qu’on ne montre & dépeint les femmes qu’ainsi !

Hélas, toutes les femmes (même les malignes qui ont gardé de l’estime de soi & refusent de servir de putain gratuite aux hommes) doivent payer la note de ces comportement imbéciles… car devinez qui en profite ? …

 

Publicités

Attention, taré !

Par défaut

Comme vous savez sans doute, je vis avec mon fils, et j’ai une maison en travaux.

Je cherche donc divers ouvriers pour venir voir ce qu’il y a à faire & me soumettre un devis.

il y a peu, j’ai contacté la firme Sk Rénovation, à Bruxelles –0479/20.91.21.

Ce monsieur est venu chez moi il y a 2 semaines, mais il n’avait pas du tout l’air d’un « pro » : il n’avait pas de métreur-laser, ne faisait aucune mesure, regardait bizarrement partout, etc… Bref, j’étais contente qu’il parte et bien décidée de ne pas travailler avec lui.

Pour info de ce qui va suivre, sachez que j’ai bientôt 56 ans, que je suis toujours habillée décemment (= couverte des pieds à la tête, pas trop serrant ni transparent) et l’on trouve en entrant chez moi un cadre « Allah’u’abha », un collage des principaux lieux & figures baha’is & des photos de mes enfants (bref, rien d’olé-olé).

Or, voilà que je reçois aujourd’hui des sms dignes d’un mongolien ; « bjr » (= bonjour), « t rpon plu » (tu ne réponds plus), … du N° 0492/824.835 – Je m’informe (car je ne connais pas ce N°). C’est lui.

Comme je lui réponds que je ne veux rien avoir à faire avec lui & de me ficher la paix, il me propose de l’argent (1.000€) pour voir mes seins ( !). Visiblement, ce déchet humain a abusé du porno et ça lui a détraqué son pauvre cerveau débile (comme le porn le fait toujours aux gens sans culture) en sorte qu’il est descendu au rang de porc (pardon, les cochons) & n’a plus aucun respect de soi ni des autres.

Bref, femmes, si vous vivez sans homme & cherchez un homme de main, évitez cette firme comme la peste !