Archives de Tag: parentage

Enfants : comment les conduire et les motiver ?

Par défaut

Le fameux « tableau de points » nous y aidera. Comment procéder ?  Dessinez un tableau (feuille, ardoise, tableau Velleda) avec les jours d’une semaine en abscisse (dans la colonne verticale de gauche – ou de droite si vous écrivez en arabe), les bonnes attitudes en ordonnée (dans la colonne horizontale du haut), et, dans les cases, à la fin de chaque jour, marquez un point (ou un cœur, une étoile, …) au marqueur effaçable, pour chaque comportement désirable (l’obéissance, l’aide spontanée, les bonnes notes, ..) et en fin de semaine, un cadeau s’il a atteint un certain nombre de points.

Le tableau servira à motiver vos petits – dès 3 ans – pour toutes sortes de bonnes habitudes :  laver leurs dents, ranger leurs affaires, manger ce que vous leur servez, rester dans leur chambre le soir, obéir aux ordres, … Et tout ça, sans discuter.  Le bon comportement amène un point, le mauvais, rien.  Quel gain de temps et d’énergie !  Oui mais, comme pour le reste, il faut se donner un peu de mal avant ; « pour attraper un poisson, il faut sacrifier un asticot », n’est-ce pas vrai ? Donc, au travail !

Dressez d’abord une liste des cadeaux possibles – autrement dit, tout ce que votre petit bout apprécie ou désire : bonbons, câlin, cinéma, piscine, aller jouer avec un(e) copain(ine), certaines émissions de télé, autocollants, petits jouets, location d’un dessin animé, … Puis, vous déciderez combien de points il devra obtenir pendant la semaine pour avoir droit à sa récompense.  Mettez tout ceci au point entre vous (adultes) ; ne consultez pas votre petit diable.  Ensuite, chaque fois qu’il exécute une tâche désirée, notez un point sur le tableau.  S’il n’obtient pas la « note » minimum (28 sur 42, par ex), il ne reçoit pas la récompense

Vous ne mentionnez que ce qu’il fait bien, le négatif n’est pas mentionné ; c’est un peu comme le principe de la carotte et du bâton, mais – discipline positive oblige – sans le bâton !

Et c’est tout à fait comme dans la vie, où il n’y a ni récompense, ni punition, mais seulement des conséquences.

Le système « marche » et apprend en outre cette grande vérité à nos petits; quand on désire quelque chose, il faut le gagner. Ils expérimentent « en vrai » leur responsabilité dans ce qui leur arrive. Avec ce système, comme l’obtention des biens qu’il convoite dépend de son comportement, l’enfant fait assez vite le rapport entre ses attitudes et les conséquences qui en découlent.

Ce tableau peut servir durant de nombreuses années, vu que, dès que le petit a acquis une habileté, vous l’effacez du tableau et en notez une autre à atteindre. Simple, net, sans bavure… et motivant !

Attention : au début, un enfant est content de recevoir un point mais, très vite, il tente d’en avoir plus, disant, par exemple : « Si je fais ça, je reçois 2 points, ok ? »  Ne cédez pas ; donnez toujours un point à la fois, sinon, ça deviendra de mal en pis et finira en déconfiture !

Mais alors, nous leur « vendons » tout – me direz-vous  ?  A cela, je répondrai oui, et non.  Oui; car c’est ainsi que le monde fonctionne – et plus tôt ils le sauront, mieux cela vaudra !

Le monde n’est hélas pas le royaume des Bisounours, mais une jungle, où surnageront ceux qui en auront intégré les règles.  Et avec ce système, comme vous ne mentionnez pas leurs défaites mais seulement leurs réussites, cela se fait en douceur.

Et non, parce que je parierais que la justice pure et dure est souvent tempérée par l’amour chez vous ; que parfois (souvent, même), vous donnez des choses à votre enfant simplement parce que vous l’aimez, sans qu’il les ait vraiment méritées. Le système – tout en étant fonctionnel et efficace – n’est donc pas si rigide que ça !

Les enfants de jadis, ou élevés hors de la culture occidentale, ont la vie bien plus dure que cela – et ce ne sont pourtant pas eux qui posent problème à l’adolescence.   Les ados « à problèmes » sont des ados à qui l’on a tout « passé », à qui l’on a caché ou adouci la réalité.  N’ayant pas intégré ces règles indispensables, non seulement sont-ils bien mal armés pour « faire leur trou » dans notre monde, mais ils sont en outre malheureux… ce qui n’est certes pas ce que vous voulez pour leur avenir. Donc, moyennant ce faible investissement en temps et énergie de votre part, vous les mettez sur la bonne voie pour plus tard. Vive le tableau de points, donc !

Publicités