Archives de Tag: moutarde

La moutarde & ses bienfaits

Par défaut

moutardeLa moutarde, une plante originaire d’Asie Mineure, fait partie de la famille du chou (Brassica).

Elle est, sans qu’on s’en doute, l’aliment le plus riche en nutriments, car elle contient des phyto-nutriments, sels minéraux, vitamines et anti-oxydants.

Ses graines sont constituées de protéines, d’huiles essentielles (stérols végétaux), de minéraux et de fibres.

Parmi les stérols qu’elle contient, on trouve le brassicasterol, le campesterol, le sitosterol, l’avenasterol et le stigmasterol.

Certains des acides gras dans les graines, sont par ex la sinigrine, myrosine, érucique, eicosénoïque, oléique et palmitique.

Les graines de moutarde sont une excellente source de vitamines du groupe B tels que les folates, la niacine, la thiamine, la riboflavine, la pyridoxine (vitaminB-6) & l’acide pantothénique. Ces vitamines sont indispensables car notre corps a besoin de sources externes de ces éléments pour refaire ses réserves.

Ces vitamines du groupe B aident à la synthèse des enzymes, au fonctionnement du système nerveux et à  la régulation du métabolisme.

Les graines de moutarde contiennent des antioxydants, des flavonoïdes et caroténoïdes tels que les carotènes, zea-xanthine et la lutéine, plus un peu de vitamines  A, C, et K.

Les graines sont une excellente source de vitamine E (gamma-tocophérol), laquelle est un antioxydant nécessaire au maintien de l’intégrité de la membrane cellulaire des muqueuses et de la peau, et la protégeant des effets néfastes des radicaux libres oxydés.

La moutarde est aussi très riche en minéraux bénéfiques ; le calcium, le manganèse, le cuivre, le fer, le sélénium et le zinc sont quelques-uns de ses minéraux. Le calcium aide à renforcer les os et les dents, le manganèse est utilisé par l’organisme comme un co-facteur pour l’enzyme antioxydante superoxyde dismutase, l e cuivre est nécessaire dans la production de globules rouges et le fer, pour la formation des globules rouges & le métabolisme cellulaire.

La moutarde est en outre le condiment le plus anti-cancer qu’il y ait – et ce, parce que la graine de moutarde contient de l’isothiocyanate d’allyl (AITC).

Cette substance fut prouvée comme ayant un fort effet inhibiteur sur le développement et le progrès du cancer de la vessie. Et même, elle bloque les effets toxiques (cancérigènes) des nitrites (additifs ajoutés aux viandes).

Ceci signifie que les effets cancérigènes des toxiques contenus dans, par ex, un hot-dog, sont partiellement bloqués si on y ajoute de la moutarde.

La FDA (Food & Drug Administration) a beau prétendre qu’aucun aliment ne prévient les maladies, la plupart des plantes contiennent des substances protégeant des maladies, et la moutarde contient d’ailleurs plusieurs ingrédients anti-cancer.

La plupart des ingrédients contenus dans la moutarde (vinaigre distillé, eau, graines de moutarde, sel, paprika, poudre d’ail et arôme) ont des propriétés anti-cancer (surtout cancers de la zone digestive), en sorte qu’en manger est vraiment une bonne idée si on veut éviter cette maladie !

La moutarde ne contient en outre, pas (ou des doses infimes) de métaux lourds (plomb, mercure, cadmium, arsenic et aluminium), ce qui en fait un des aliments les plus « propres ».

S’il faut choisir entre ketchup & moutarde, cette dernière s’impose haut la main ! En effet, le ketchup a beau contenir de la tomate (dont le lycopène est anti-cancer), il contient 23% (presque ¼ !) de sucre  – et en plus c’est du (si toxique) sirop de glucose-fructose !

Traditionnellement, on l’a toujours utilisée pour soulager les douleurs musculaires, les rhumatismes et les douleurs arthritiques.

En Inde, l’huile de moutarde est appliquée sur le cuir chevelu pour stimuler la croissance des cheveux.

Ses graines agissent comme un laxatif, stimulant de la muqueuse gastrique et stimule la sécrétion intestinale.

Conclusion : sur vos hamburgers et autres hot-dogs, laissez tomber le ketchup & préférez la moutarde, si vous voulez rester en bonne santé !

 

Publicités

Oignons à la moutarde

Par défaut

Ingrédients :

1 c. à s. d’huile de coco,

1 c. à s. de moutarde forte,

1 c. à s. de miel,

3 gros oignons,

½ c. à c. de sauce Worcestershire,

¼ de verre d’eau

Préparation :

Oter les extrémités des oignons (en en enlevant aussi peu que possible) et les peler.

Les couper en 2 horizontalement.

Dans un bol, mettre l’huile, la moutarde, la sauce Worcestershire et le miel, et bien mélanger.

Puis étaler ce mélange (au pinceau) sur les demi-oignons.

Mettre à cuire dans une poêle couverte, avec l’eau,  en les retournant et en arrosant de sauce régulièrement.

Laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et transparents (+- 10-15 minutes).