Archives de Tag: mode

Vivre dans une réalité perverse

Par défaut

monde-a-part

Si vous vivez ou avez vécu avec un pervers narcissique, vous ne comprenez en général pas ce qui vous arrive, vous vous demandez pourquoi vous vous sentez si mal, et vous vous en voulez pour ça… Même, vous vous reprochez de ne pas l’aimer plus, alors qu’il est « si gentil » (mon cas, jadis) !

Vous en déduisez que quelque chose ne tourne pas rond dans votre tête…

C’est parce que la normalité de la vie a été remplacée par une réalité perverse, créée par lui – et c’est d’autant plus vrai qu’il vous a isolé(e), en sorte que vous êtes soit seul(e), soit entouré(e) de gens qui tiennent pour lui – alors, il n’y a personne avec qui vous pouvez discuter de la situation.

A chaque fois que vous avez tenté de révéler ce qu’il vous faisait vivre, les autres ne vous ont pas cru(e) & vous ont méprisé(e) & rejeté(e), et souvent, vous ont pris pour un fou … Pas étonnant que vous doutiez de vos sensations et que vous craigniez d’être cinglé(e) ! Vous êtes le seul (la seule) à vivre & ressentir ce qui se passe !

Dans un autre de mes articles ( voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/10/04/victime-de-pn-a-qui-le-dire/), j’avais prévenu qu’on ne peut se confier à presque personne – sauf à quelqu’un que l’on connaît depuis longtemps, en qui on a confiance ET qui a vécu la même chose ;  » Même si vos amis sont très gentils, s’ils ont vécu sans jamais avoir affaire à un PN, ils ne pourront pas comprendre ce qui se passe et se mettront à vous éviter. « 

Mais d’un autre côté, si on garde tout ceci pour soi, on doute de plus en plus de notre santé mentale, ce qui affaiblit de plus en plus notre position …

Pour vous ouvrir de nouvelles perspectives, il faut lire sur le sujet – mais attention ! Si l’auteur du livre ou de l’article évoque, même légèrement, que vous, la victime, souffrez de « failles » ou de « faiblesse » quelconque ayant attiré le PN dans votre vie, jetez ce livre au feu ou jurez-vous d’éviter le site qui ose prétendre cela !

Et quant aux groupes de victimes sur le net, la prudence est également de mise ; en effet, ils sont pleins de PN en quête de sang ; des lâches (comme le sont tous les PN) qui profitent de l’anonymat offert par Internet pour s’amuser à démolir des êtres déjà en situation de fragilité, ou alors, de victimes éternellement pleurnichardes, contaminées par le Mal à force de se pencher sur lui, et en train de virer vers le « côté sombre de la Force » ! (à ce sujet, voir : http://www.bonheuretamour.com/2016/07/10/lhorrible-mutation-des-victimes/).

Beaucoup de pervers écrivent sur les groupes ou les forums & cherchent à apitoyer les autres membres en se faisant passer (leur rôle préféré) pour une victime de PN. Par ex, une mère avait écrit, apparemment blessée & désemparée par la « méchanceté » de sa fille PN et cherchant du soutien. Les autres membres du groupe ont compati, mais cette mère a renchéri, en rajoutant des commentaires injurieux contre sa fille, énumérant ses défauts, les « crimes » anti-mère qu’elle avait commis, ainsi que des éloges pour elle-même, de comment elle – une mère parfaite ! – s’était sacrifiée pour cette fille mauvaise & ingrate, etc.

En réalité, la fille, ayant constaté que sa mère était PN, avait coupé tout contact avec elle, et la mère (qui était la vraie PN) écrivait partout pour salir la réputation de sa fille & se faire plaindre !

Voilà ce que vous devez éviter, car sinon, vous risquez fort de devenir une cible pour ce genre de soi-disant victimes !

Mais si vous trouvez un groupe de victimes correct, vous pouvez partager votre vécu, et en recevoir d’utiles conseils…

Les victimes qui ont vécu la majeure partie de leur vie – & surtout, leur enfance – sous la coupe de PN, ont été accusés des milliers de fois d’être le « dérangé » et le mauvais, et, vivant depuis toujours dans cette réalité perverse, sans vrai contact avec une réalité normale, ils ne pouvaient confronter leur expérience avec personne.

Par conséquent, ils craignent toujours que ce ne soit vrai et tendent à toujours vouloir prouver – & se prouver – qu’ils sont gentils… et c’est ainsi qu’ils restent sous l’emprise des PN & se font rejeter par ceux qui ne le sont pas !

Soyez surtout conscient(e) que la perversion narcissique est devenue un sujet « dans l’air du temps », en sorte que n’importe qui – ignorants & PN – se croit autorisé à écrire sur le sujet.
Les PN y trouvent le moyen de trouver d’autres victimes à séduire (d’où approvisionnement narcissique) ou à démolir (autre approvisionnement narcissique). Il faut donc se méfier même des articles prétendument destinés à aider & éclairer les victimes !

A part le Dr Sam Vaknin, qui avoue franchement en être un, mais a étudié son cas et celui d’autres PN, et publié sur Youtube toute une série de videos très éclairantes (en anglais), les autres PN qui se posent en « aidants » agissent sournoisement & pour d’autres raisons…

Je révèlerai dans un autre article (encore à écrire) comment on peut détecter ces êtres retors, qui se font passer pour des anges alors qu’ils ne sont que des démons en quête de proies ; les faux bergers qui prétendent guider leur troupeau, mais ne font que le mener dans un lieu où ils pourront se jeter sur eux pour s’en repaître !

Publicités

La plus grande clé du bonheur

Par défaut

reconnaissante !Partout, on lit ou on voit (c-à-d qu’on nous fait croire) que tel ou tel produit a le pouvoir de nous rendre heureux.  Les firmes créent un manque, un désir… et à force de répétitions, on en vient à sentir un besoin de l’avoir.

En s’appuyant sur nos peurs les plus profondément enfouies & sur nos manques, le marketing nous emplit de désirs, d’envie et de mécontentement ; il nous apprend à devenir de plus en plus matérialistes.

C’est nocif, car il y a bien peu de gens assez privilégiés que pour pouvoir s’offrir les 1001 merveilles qu’on nous vante ; ceci pousse certains aux infractions (arnaques) ou même au crime pour se les procurer, sans compter l’endettement. Partout, le message est : « vous voulez ceci mais vous n’avez pas l’argent pour le payer ? Pas de problème ! Il suffit de faire un emprunt ! »

On oublie simplement qu’il faudra rembourser le crédit (c-à-d la somme empruntée + de gros intérêts) ! Ca semble la solution simple à notre problème, alors qu’en fait, c’est la corde qui nous étrangle !

Et le pis, c’est que c’est une course à l’abîme ; le bien acheté ne nous rend que très brièvement heureux ; très vite, notre vide transparaît à nouveau, d’autres désirs sont créés, en sorte qu’on n’a jamais la satisfaction espérée !

Malgré les promesses des publicitaires, les biens matériels ne PEUVENT PAS rendre heureux, car le bonheur est un bien non-matériel ; spirituel !

J’avais, du reste, déjà indiqué des pistes pour améliorer notre vie ; réussir mieux : http://www.bonheuretamour.com/2014/11/06/la-cle-du-bonheur-de-la-reussite/  & être plus serein(e) :

http://www.bonheuretamour.com/2014/09/19/trouvez-votre-voie-et-le-bonheur/ et

http://www.bonheuretamour.com/2015/05/29/le-bonheur-dans-lhumilite/ .

Mais il y a un élément vraiment crucial à notre épanouissement…

Les chercheurs de l’université Baylor ont exploré la relation entre matérialisme & bonheur, et ont conclu que les êtres les plus matérialistes étaient aussi les plus insatisfaits de leur vie. Le matérialisme, ont-ils conclu, est une attitude générant dépression & dégoût de soi.

Ils tentèrent ensuite de déterminer ce qui rendait les gens heureux (possessions mises à part).  Eh bien, c’est la gratitude. Si chaque jour, on s’arrête pour songer à tout ce dont on jouit & qu’on en éprouve de la reconnaissance (on peut remercier Dieu ou l’Univers pour cela), on deviendra plus heureux car c’est une caractéristique pro-sociale qui se concentre sur autrui … C’est ce qu’on ressent quand on perçoit que quelqu’un ou quelque chose nous a intentionnellement procuré un bienfait.
La reconnaissance agit, de plus, comme un « pare-choc » contre les effets négatifs du matérialisme ; peu importe combien une personne possède, si elle choisit d’être reconnaissante, cela lui procurera un sentiment de satisfaction.
(& c’est même efficace pour ceux qui poursuivent des buts matérialistes).

D’autres études ont montré que faire même un seul exercice de gratitude par jour améliore notre humeur et notre santé, élève notre sensation de bonheur, nous libère de nos douleurs émotionnelles, et nous rend plus discipliné (et donc, plus apte à atteindre nos buts).

“Plus on dit merci, plus on a de raisons de dire merci” !  Par conséquent, si vous désirez réussir mieux, ,e plus souffrir et être plus heureux & plus efficace, décidez de remercier ; c’est la clé du bonheur !

Pour augmenter le niveau de gratitude dans notre vie, il faut 3 éléments ;

-Ressentir il faut RESSENTIR (y penser ne suffit pas) l’émotion au quotidien.

-Etendre : Il faut étendre à d’autres (être reconnaissant pour d’autres gens) notre gratitude –  .

-S’entraîner : Faire au moins une fois par jour (si possible, plusieurs fois) un exercice de gratitude.

Si l’on fait ces 3 choses, ça change nos croyances profondes (qui, de négatives, deviennent positives), ces pensées & sensations restructurent notre cerveau.

Ces exercices améliorent les connexions entre les cellules cérébrales et, en “ressentant” la gratitude, on stimule l’hippocampe (zone du cerveau gérant la mémoire et l’apprentissage), en sorte que les modifications s’impriment durablement dans le cerveau – cela déracine les souvenirs pénibles & les croyances qui y sont liées.

Avant, on pensait que pour ôter les choses négatives qu’on avait vécues, il fallait aller creuser pour les déterrer et les arracher, comme on arracherait les racines d’une mauvaise herbe (d’après les idées du maître-arnaqueur psychopathe, drogué & assassin, Sigmund Freud). Heureusement, les neurosciences ayant fait d’énormes progrès, on a pu constater que se concentrer ainsi sur le négatif, renforçait les connexions négatives des cellules ; bref, que ça ne guérissait personne et même rendait les gens plus malheureux !

Regardez mon cas, par ex ; j’ai grandi dans une famille de psychopathes éhontés, drogués et alcooliques, qui me battaient comme plâtre, m’humiliaient en public et me faisaient faire tout le ménage depuis l’enfance,  et je suis ensuite restée sous la coupe d’un pervers narcissique qui m’a fait subir, à moi et à mes enfants, des violences inouïes durant plus de 30 ans – en sorte que j’en ai gardé des séquelles corporelles.

Eh bien pourtant, chaque jour, je suis reconnaissante ; reconnaissante pour la vie, reconnaissante de mon coeur qui bat comme une bonne petite pompe, d’avoir été dotée de la force et des informations pour en sortir, d’avoir le bon sens d’échapper aux addictions, de pouvoir admirer les couleurs et l’odeur des fleurs, ou de frissonner à l’écoute de la musique… et surtout, d’être tombée, il y a 3 ans, sur la SEULE méthode capable de soigner ces traumatismes. Chaque jour, je dis merci pour tout ceci.. La gratitude remplace l’état de victime par la joie, crée de nouvelles connexions entre neurones, modifie le subconscient

Après déjà 2 semaines d’exercices de gratitude, on se sent mieux. Mais 3 semaines, c’est mieux.

Vous pouvez faire une liste de toutes les choses dont vous jouissez (2 mains, 2 pieds, 2 yeux, un abri, …) ; lisez-la, ou chantez-la, dansez-la,… Et souriez en y pensant.

En conclusion, seuls les gens capables d’apprécier ce qu’ils ont, connaîtront un sentiment de bonheur. En exerçant ce sentiment de gratitude, on s’éloigne du matérialisme, de l’envie et du désir d’avoir toujours plus, qui nous font sentir misérable.  Cessez de désirer ceci & cela, de l’argent, le dernier gadget à la mode, ou une taille plus fine – l’obtenir ne fera qu’attiser votre soif, car c’est un puit sans fond, et il en faut toujours plus.

Comme toute guérison passe par une augmentation des « vibrations » de la personne, par l’amour, c’est-à-dire la spiritualité (car tout amour est spirituel) et donc, par remplir le souffrant avec la seule chose qui peut le remplir et le satisfaire (l’amour, le spirituel), et ensuite, créer chez lui une mentalité positive, de gratitude.

Il s’agit d’être heureux d’abord, pour être et avoir plus : ce n’est qu’en étant heureux de ce qu’on a, qu’on parvient à avoir mieux,

En outre, on récolte ce que l’on sème : Ce que vous semez, pousse et produit du fruit. Or, si on se focalise sur le négatif, ce sont des résultats négatifs qu’on obtiendra ! Voici pourquoi il faut être (ou devenir) POSITIF, et le plus positif, c-à-d RECONNAISSANT et APPRECIER ce que l’on a !  Seule la gratitude peut nous rendre heureux !

Leçons d’une séductrice ; Dita Von Teese

Par défaut

dita1

Vous qui me connaissez, vous vous demandez peut-être pourquoi je publie un article sur un genre de « femme-objet » ? Eh bien, parce qu’en fait, Dita Von Teese n’a rien d’une « jolie poupée » écervelée ! Bien au contraire, sa sagesse peut aider toutes les femmes – et c’est pourquoi je lui consacre cet article.

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, Dita (de son vrai nom ; Heather Renée Sweet) est la fameuse star de « burlesque » & du fétichisme, et ex-épouse du chanteur Marilyn Manson.

Je l’aime parce que j’ai toujours préféré les femmes (même moins jolies) qui savent se mettre en valeur (preuve de souci d’autrui & de modestie), que les (même très belles) qui ne s’arrangent pas ; je trouve ceci une preuve de bêtise et surtout d’arrogance, insupportable ! (le genre « on n’a qu’à me prendre comme je suis »).

De toute façon, ça semble aussi l’avis des hommes – ils l’avouent eux-mêmes ; iils sont très superficiels en amour… Cf cette remarque d’un gars ; «  la beauté intérieure, j’y croirai quand j’aurai un œil à ma b… » ! 😉 Un avis un peu « hard », mais très juste.

Bien sûr, Dita parle beaucoup d’apparence – & on ne peut l’en blâmer car c’est son fonds de commerce, et elle y est experte (puisqu’elle est devenue très connue & très riche).

 

Commençons – et d’abord, par une phrase prouvant son humilité ;

– La vérité, c’est que je suis une blonde très ordinaire du Michigan.

 

Autre atout de taille – indispensable au succès ; beaucoup d’assurance (mais réaliste). Avec cette humilité (& lucidité), elle connaît aussi ses points forts, ce qu’elle a à offrir de différent.

Elle a également le courage d’oser être elle-même, de diverger, et de prendre des risques – & ça, c’est le tiercé gagnant ! Cf ces citations :

– Ignorez les critiques … Seule la médiocrité est à l’abri du ridicule. Osez être différent !

– C’est agréable d’être à l’aise, mais je préfère être inconfortable.

-Quand les choses vous dépriment, tirez le meilleur de votre propre vie plutôt que de vous soucier de ce que tout le monde pense.

 

Du reste, elle est très intelligente, très consciente (un atout charme en plus !) de ce qui fait le charme en général – et son charme en particulier :

-Le vrai « sexy » a de nombreuses facettes. Les éléments comprennent des choses comme la confiance, la force, l’intelligence et l’humour.

-Les grandes séductrices de l’histoire savaient qu’il ne s’agit pas seulement d’essayer d’avoir l’air sexy ou jolie ; c’est un art et on y devient habile quand la femme se rend compte qu’il y a tous ces éléments contradictoires qui s’unissent tous ensemble pour faire quelque chose de magique.

-Une fois, j’avais nié mon instinct et fait venir une styliste à la maison pour m’aider à trier ma collection vintage, et je me souviens qu’elle a ramassé une belle paire de chaussures de 1930, et a dit : «celles-ci seraient si mignonnes avec un jean» et à ce moment, j’ai réalisé qu’elle ne savait rien de moi (je n’ai même pas de jeans propre) et que j’aurais mieux fait de rester fidèle à mon propre style plutôt que de laisser quelqu’un d’autre me dire ce qui est juste et ce qui est mal, et projeter ses propres goûts sur moi.

-J’aime quand les gens savent qui ils sont, connaissent leurs limites et ce qu’ils veulent faire.

– J’ai fermement décidé de ne jamais, jamais faire remarquer mes défauts physiques … c’est le conseil que je donne aux femmes aussi souvent que je peux. Les gens ne remarquent pas les choses que nous voyons en nous et que nous détestons, alors pourquoi les diriger par là ?
-On ne peut pas dicter à une femme ce qui devrait la faire se sentir sexy.
-Je ne prends la critique au sérieux que quand elle provient de quelqu’un que j’admire.
-Lorsque les choses vont mal pour vous, tirez le meilleur de votre propre vie plutôt que de vous inquiéter de ce que tout le monde pense.
-Les femmes les plus prolifiques de la mode ne sont pas «du moment», elles osent être différentes et ont un style distinctif qui ne change pas de saison en saison, il évolue juste.

-Vous pouvez être la pêche la plus mûre, la plus juteuse au monde, et il y aura toujours quelqu’un qui déteste les pêches.
-Les gens qui suivent toutes les règles et recherchent toutes les tendances ont tendance à être oubliés – ils ont l’air superbes, mais ils ne sont pas aussi mémorables.

 

Autres :
-Je suppose que les femmes sont parfois attirées par l’image du mauvais garçon, parce que c’est amusant d’avoir une aventure. C’est comme manger de la malbouffe … c’est marrant sur le moment, mais à la fin, ce n’est pas le meilleur choix.

– Marlene Dietrich … connaissait son propre style et a pris des risques et portait un pantalon quand les gens disaient que ce n’était pas glamour et que c’était une chose terrible à faire pour une femme. Elle avait un style personnel. Greta Garbo, aussi. Elles se sont incorporé leur propre cliché et leur image, et j’aime ça. Les femmes aiment s’habiller maintenant, mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de preneuses de risques.

– Pour moi, la lingerie n’est pas une question de séduction, c’est la question d’être une femme.

– Je pense que ce sont de mauvaises manières de paraître en public avec des jeans déchirés et des cheveux en désordre, en tenant un Starbucks.

– Le glamour, c’est de créer l’illusion. Je suis clairement pour l’illusion, en partie parce que j’aime parfois la dépouiller et révéler ma vulnérabilité à ceux que je veux. Ca ne consiste pas à se cacher.

-Si j’admire quelqu’un, je préfère le voir à son meilleur. Je ne veux pas voir une femme que j’imagine glamoureuse, dans un épicerie, à porter un pantalon de survêtement et un t-shirt déchiré.

-Je souhaite que plus de gens se concentrent sur ce qu’ils font le mieux plutôt que de sentir la pression à se impliquer dans les affaires de tout le monde!

-Ne réservez pas votre belle lingerie pour vos rendez-vous, portez-la pour VOUS.