Archives de Tag: mains

« Manifestation » & guérison

Par défaut

énergie mains2  En physique, on en est à la théorie des cordes – qui sont le fait que, quand on va au tout petit petit, il n’y a PAS de matière ; juste de l’énergie … c’est la fréquence de vibration de cette énergie qui se manifeste sous la forme de telle ou telle matière …

Les chercheurs atomistes savent depuis longtemps (mais maintenant, vu l’accumulation d’indices allant dans ce sens, ils osent plus parler) que l’on baigne dans un océan d’énergie, que derrière tout ce qui existe, se tient la « Source » de l’énergie, un « Esprit » qui forme & informe toute matière, une « Intelligence » qui baigne tout l’univers et agit pour lui donner tel ou tel sens ou forme…

Alors, qu’on appelle ça « Esprit », « Intelligence à l’oeuvre dans l’Univers », ou « Dieu », au fond, c’est kif kif  😉

Lors d’un discours en 1944 à Florence sur “La nature de la matière”, (tiré des archives de Max Plank, Rep. 11 N°1797), Max Planck déclara : «J’ai consacré toute ma vie à la science et l’étude de la matière, et je peux dire ceci en conclusion de mes recherches sur les atomes : Il n’y a pas de matière comme telle.

Toute la matière est originaire et n’existe que par la vertu d’une force qui cause les particules d’un atome à vibrer et qui soutient tout ce système atomique ensemble.

Nous devons supposer derrière cette force l’existence d’un esprit conscient et intelligent. Cet esprit est la matrice de toute matière.»

=>Cet homme, qui a passé sa vie à l’étude de l’atome – et en sait donc plus que la plupart à ce sujet, l’a dit : au stade ultime, la matière n’existe pas ! Einstein et Niels Bohr, 2 autres grands savants, disent du reste la même chose…

Vu que nous vivons dans un univers vibratoire, tout objet concret a donc une base vibratoire => c’est de l’énergie !

Cette réalité énergétique (ou champ quantique) étant la base du monde physique, si vous la voyez comme à un objet physique & émettez l’intention d’en modifier une partie, vous changerez une partie de la réalité concrète !

Ce sur quoi l’attention se porte, l’énergie suit et s’y engouffre.

Tout ce qui débute au plan mental (dans l’esprit), se produit au plan physique. Une guérison énergétique est donc possible, puisque quand vous émettez envers quelqu’un une pensée ou intention – une vibration, donc – qui domine sur celle de l’autre personne, vous entrez dans son énergie la vôtre, et forcez la sienne à résonner en accord avec la vôtre.

Si vous parvenez à maintenir votre énergie dominante sur quelqu’un ou quelque chose, ce quelqu’un ou quelque chose sera entraîné par votre vibration plus forte, ce qui peut la sortir de l’énergie de maladie où elle baigne.

Il est donc essentiel de faire bien attention à ce sur quoi on porte notre attention !

Si l’on veut guérir quelqu’un par l’énergie, il ne faut pas se focaliser sur la maladie dont cette personne souffre, mais plutôt la voir comme étant déjà guérie, ou au moins, en train de guérir – et de maintenir cette vision de manière assez concentrée et longue que pour entraîner l’énergie de la personne à bouger vers un mieux. Il faut, pour guérir ainsi, se focaliser non sur le trouble, mais sur le résultat final.

En milieu de session, on peut demander l’aide d’instances plus élevées ou de guides spirituels, ou de tout genre d’énergie spirituelle – surtout dans les cas où l’on est confronté à un problème sortant de notre zone de confort.

Le plus important est l’amour, car l’amour est l’énergie universelle, l’énergie de l’univers, en fait ; celle qui a créé l‘univers et le meut…c’est donc le plus haut état vibrationnel – celui qui sera, c’est évident, le plus agissant.

Donc, pour soigner, évoquez l’amour en vous et envoyez-le sur votre patient(e) ou sur les parties qui souffrent.

Attention : il est essentiel d’éviter de créer une résistance en se focalisant sur un résultat souhaité, car souhait = désir, désir = manque => si on se focalise sur un manque, c’est cela que l’on obtiendra, et non la guérison !

Mettre votre attention sur un résultat souhaitable, c’est créer une résistance, car vous doutez dudit résultat, ou du fait que vous pourriez ne pas être un bon guérisseur. Il est donc extrêmement important de se détacher totalement du résultat de la session.

Par contre, il est bon d’émettre l’intention que la guérison continuera à se produire même après la séance (durant des jours, des semaines, des mois, …). Quand le patient(e) vous quitte après la session, sachez que l’énergie travaille, même (surtout !) si vous n’y pensez pas.

La chose la plus importante pour guérir par l’énergie est de nous fier à notre intuition, car elle sait ce qu’il faut faire avec cette personne qui nous appelle à l’aide ! En suivant notre imagination, notre intuition & notre inspiration, on saura quoi faire & sur quoi nous focaliser pour la soigner au mieux.

A la fin du soin, redirigez l’énergie vers vous-même, pour ne pas vous épuiser. Pour ce faire, connectez-vous au centre de la Terre et tirez vers vous son énergie à l’inspir, et rejetez à l’expir toute énergie négative que vous auriez pu ingérer. Aussi, lavez-vous les mains ; l’eau a un grand pouvoir purificateur.

Publicités

Es-tu en train de me mentir ?

Par défaut

Parfois, on a besoin de savoir quelque chose d’important, ou on est soupçonneux (se) vis-à-vis d’un proche (partenaire, membre de la famille, collègue) – donc, on lui pose des questions…
L’ennui, c’est qu’il (ou elle) peut nous mentir pour déguiser ses actes… Et hélas, ce sont les personnes les plus malhonnêtes qui sont les plus fortes à ce jeu ; ce sont ceux-là qui ont le ton le plus assuré, le visage le plus ouvert et innocent, et la posture la plus calme …
En outre, les humains ne sont vraiment pas doués pourdétecter le mensonge. Il n’y a qu’à voir les succès de la plupart des politiciens et des vendeurs !
Habitués à devoir « vendre leur salade » au public et pour ce faire, de paraître francs et dignes de confiance, ils ont développé un air d’assurance et de sincérité plus vrai que nature !
Ils savent ce qui « touchera » leur public, le genre de messages positifs que les gens veulent entendre … Ils escamotent, bien entendu, les vérités douloureuses.. – et ça marche !
Alors, comment savoir s’il (elle) est en train de nous mentir ? Quels signes doit-on remarquer et trouver suspects ? Quels sont ceux qui trahissent le menteur ? A quels indices (verbaux ou corporels) peut-on savoir qu’on nous mène en bateau ?
Comme « savoir, c’est pouvoir », croire un mensonge nous place en position de faiblesse – il est donc important de savoir à quoi s’en tenir.
Sans compter que dans le couple, cela peut être une question de vie ou de mort, maintenant ! Jadis, quand notre conjoint(e) nous trompait, on ne risquait qu’une douleur émotionnelle – mais maintenant, avec le sida, on risque sa peau ! Il vaut donc mieux savoir, et le plus vite possible !
Et au travail, il peut – par exemple – être utile de savoir qu’Untel est un traître qui vous vise votre place et vous sabote en vous donnant de fausses informations, pour que vous commettiez des erreurs et soyez mal noté par le chef (cela m’est arrivé).
Heureusement, mentir étant plus élaboré que de dire la vérité, cela cause toujours un effort et un stress, puisque mentir exige qu’on se souvienne de certains détails, qu’on fasse des associations non-naturelles, …
Cela cause aussi une certaine anxiété au menteur (ou à la menteuse), en sorte qu’il y a toujours des signes qui le trahissent.
Les experts en ce domaine peuvent reconnaitre des choses très subtiles, comme de tout petits mouvements du visage (les “micro-expressions”) mais la personne moyenne, qui n’y est pas experte, ne verra rien, et ne peut par conséquent compter sur ceci pour confondre un menteur.
Mais il y a des signes bien plus visibles… Voici ce que vous devez bien regarder quand l’autre répond à l’une de vos interrogations :
– les mains : ce sont elles qui trahissent le plus le menteur ; il les tient alors devant son visage ou sa bouche, ou se gratte l’oreille ou se frotte les yeux, …
– les yeux : on dit qu’un menteur évite de vous regarder dans les yeux… Eh bien, c’est faux ! Il (elle) aura certainement le culot de vous regarder, justement pour vous convaincre qu’il est sincère. Seulement, ce regard « sonnera faux » ; il ne sera pas naturel – c-à-d qu’il sera soit bien trop bref ou à l’inverse, sera trop fixe ou agressif…
De même, lorsque le regard de votre interlocuteur est dirigé vers sa droite, c’est qu’il fait appel à ses facultés imaginatives. S’il est dirigé vers le bas, c’est qu’il va puiser dans sa mémoire… Suspect, donc !
– les petits détails : comme le menteur sait qu’il est en train de mentir, voulant faire accepter une chose à laquelle il ne croit pas lui-même, il y met un effort, et donc, donne pour cela des détails supplémentaires, qui sont superflus ! il est alors facile de le piéger en lui faisant répéter son histoire peu de temps après ; il ne se souvient plus de tout ce qu’il a inventé, et des incohérences apparaissent clairement …
– le langage corporel : mentir cause toujours un inconfort (si minime soit-il) au menteur ; celui-ci, étant par conséquent plus tendu qu’un innocent, aura tendance à croiser les bras et/ou les jambes, à baisser ou tourner la tête.
N’oubliez pas non plus 2 grands alliés dans la chasse au mensonge : votre intuition, et les informations que vous irez chercher !

Attention toutefois : aucun signe n’est sûr à 100 %, et donc, s’il apparaît seul, il est peut-être dû à une autre cause ; le partenaire se frotte les yeux parce qu’il est fatigué, par exemple. Mais si plusieurs signes sont présents, le mensonge est quasiment prouvé.