Archives de Tag: ma situation

Clés pour voir plus clair dans votre vie

Par défaut

Young Woman Bending Down and Smiling with Arms Stretched BackLe fait qu’on soit psychologiquement attachés à ce que l’on déteste, qu’on refuse de renoncer à la négativité (parce que l’on trouve dans le malheur une secrète satisfaction, une auto-justification et un plaisir inconscient), j’en ai déjà parlé (par ex ici : https://bonheuretamour.wordpress.com/2012/09/13/des-spectres-hantent-votre-esprit/ ).

Oui ; on aime (tout en détestant cela) pleurnicher et se faire une vie de crotte, oui, on se trouve toutes sortes d’excuses pour continuer à faire ce qui nous maintient dans le désespoir. Et si quelqu’un nous donne un conseil pour changer, on se sent attaqué(e) et l’on se demande comment il ose nous dire une chose pareille.

Si vous avez une attirance pour la négativité, vous n’êtes pas dissuadé par les mauvaises nouvelles. Il faut s’attaquer à la racine de notre auto-sabotage et piger ce qui se passe vraiment dans notre psyché.

Prenons par exemple les « outre-mangeurs » ; ce qu’ils font, en fait, en se bourrant de nourriture, c’est tenter de soigner un traumatisme ancien (physique,  émotionnel ou sexuel) – leur douleur non-traitée reste alors évidemment dans leur inconscient – causant des souffrances émotionnelles.

De ce genre de « malade » (comme de tous d’ailleurs), on peut dire que le trauma n’est pas de sa faute, que la douleur qui s’ensuit est normale, ainsi que le comportement « compensateur » inconscient (outre-manger, ou l’alcool, ou être accro au travail, ou au porno, …).

Et pourtant, comme il est du devoir de chacun d’en apprendre le plus possible sur la vie et donc d’abord sur soi-même, il est de la responsabilité de chacun de prendre conscience de son problème, de ce qui se passe en lui, et de chercher des solutions plus efficaces et moins nuisibles pour en guérir – en guérir vraiment, et non plus « colmater » la plaie tant bien que mal !

Il ne s’agit pas de se charger de la faute et de se blâmer, mais de faire ce qu’il faut pour stopper le cycle de la souffrance…

Car, que ce soit ou non votre faute, peu importe ; l’essentiel est que vous avez un problème (outre-manger, par ex) et que c’est à vous (& à vous seul) de le régler … C’est votre responsabilité ; car en effet, ce problème vous nuit à vous, mais aussi aux autres ; d’une part, vos proches en subissent les répercussions (ne fût-ce que le chagrin de vous voir vous enfoncer), et d’autre part, dans cet état affaibli, vous ne pouvez donner le meilleur de vous-même et offrir vos talents uniques au monde.

Alors, rappelez-vous sans cesse de ceci : « Pas coupable ; responsable »  !

Si ce côté sombre vous fait sans cesse du mal, c’est en fait parce qu’il souffre de désinformation et donc, de besoins pervertis, nuisibles – en sorte que, tout en essayant (sans succès) de l’annuler, vous ne pouvez accepter de lui donner ce qu’il demande… Donc, vous êtes coincé(e) !

Par exemple ; vous savez que vous ne devriez pas avaler ces biscuits, et pourtant vous le faites, vous savez que vous ne devriez pas fumer car c’est mortel, mais vous le faites, ou ne devriez pas discuter inutilement, mais vous le faites, ou tromper votre partenaire, ou regarder du porno, ou manger trop, ou mentir ou voler, ou vous droguer, ou coucher avec n’importe qui sans protection, ou fuir vos responsabilités, ou haïr votre voisin, … mais vous ne pouvez tout simplement pas – malgré vos bonnes intentions – vous en empêcher !

Et vous savez que vous devriez cesser de manger quand vous êtes repu, ou consommer assez de végétaux, ou avaler vos vitamines, ou prendre assez de sommeil, ou conduire prudemment, ou faire le bien,… Mais ceci, par contre, vous ne pouvez vous pousser à le faire.

Pourquoi ? Parce que c’est votre côté sombre qui vous dirige et alors, vous n’en avez rien à faire, de ce qui est bon pour vous !

Alors, peut-on se débarrasser de cette entité malfaisante, qui fait pourtant partie de nous ? Et si oui, comment ?

On l’a vu, notre côté sombre est fait de fixations psychologiques négatives (voir : http://bonheuretamour.com/pourquoi-le-monde-va-t-il-mal-et-nous-aussi/ ).

Ce sont elles qui vous forcent à revenir sans cesse à l’état – familier pour vous – de peur et de douleur, et qui  vous empêchent de vous sentir fort, sûr(e) de vous, équilibré(e) et sain d’esprit… En effet, ces fixations s’expriment via la peur, le rejet, l’échec, la trahison, l’humiliation, et la dévalorisation… Bref, ce côté sombre a BESOIN de s’exprimer via la négativité ; c-à-d des pensées, sentiments, actes et personnes négatives.

Et comme (à cause de vos gènes et de votre histoire familiale) c’est ce côté qui a le pouvoir, vous vous accrochez frénétiquement à la négativité – et vous l’exprimez en en produisant sans cesse dans votre esprit, et en attirant (puis gardant) des êtres négatifs dans votre vie.

Pour faire disparaître ce côté sombre, il faut en 1er lieu comprendre qu’il est là, tapi en nous, puis, creuser pour découvrir de quelle nature il est, et enfin, le « ré-entraîner » autrement.

Lorsqu’on commence à investiguer dans notre esprit, on pose des questions, et, comme notre neo-cortex est fait pour trouver à tout des justifications logiques, il nous donne une réponse… Cette réponse est FAUSSE !    Il faut la rejeter, et creuser plus profond…

L’ennui, c’est que là, on se trouve dans une zone de « brouillard » ; tout est flou, on ne voit rien…  Et ce « brouillard » de notre esprit, est très dur à percer.

Il faut donc émettre l’intention de voir clair dans l’ambiance de notre foyer d’enfance, et attendre que quelque chose nous en fasse souvenir … Une fois qu’on a pris conscience de ceci, on peut distinguer – ou deviner – la sensation « noire » qui s’est inscrite en nous, et contrôle désormais notre vie d’adulte.

On peut alors comprendre la raison de nos conduites auto-destructrices et de comment on se sabote et on s’empêche d’être heureux. Ici s’illustre le« l’esprit est ardent, mais la chair est faible » de Jésus : on sait ce qu’il faut faire, et ce qu’il faut éviter, mais pourtant on retombe sans arrêt dans les mauvais comportements !

Les thérapeutes actuels insistent sur les désirs conscients, ignorant totalement ce côté sombre- mais on ne pourra pourtant pas travailler à atteindre lesdits désirs tant que ces « fantômes du passé » contrôleront toutes nos sensations et comportements ! Voilà, du reste, la raison pour laquelle la plupart des thérapies ou coachings échouent… C’est votre côté obscur (vos fixations) qui a le contrôle – et qui n’entend pas le lâcher ..

Prendre conscience de ce côté obscur tapi en nous, est déjà un grand pas en avant ; une 1ère étape indispensable pour s’en libérer et mener une vie plus heureuse… Dans l’article qui suivra, je vous indique les diverses sortes de fixations psychiques et comment se guérir…

Publicités