Archives de Tag: idéal

Réussite & ambition

Par défaut

succes

Vous le savez ; l’essentiel, ce ne sont pas tant les réponses, que les questions –> Pour réussir votre vie, il faut se poser la bonne question, qui est : Comment puis-je travailler plus dur & être plus motivé pour devenir un as de la vie & obtenir ce que je veux ?

Si vous avez un rêve d’accomplir ou d’atteindre quelque chose, c’est votre responsabilité de l’accomplir. Il faut libérer votre ambition, sinon, vous resterez dans la vie médiocre, de désespoir silencieux, dont j’ai déjà parlé.

Il y a, bien entendu, beaucoup de boulot & beaucoup de compétences à avoir, et cela doit former un tout efficace, c-à-d qui rapporte.

Mais comment y parvenir, alors que l’école ne nous prépare pas au monde réel, qu’elle ne fait que nous pousser à travailler pour réaliser les rêves de quelqu’un d’autre (en nous présentant la carotte de l’avancement ou des augmentations de salaire). « On » fait tout pour que ce modèle, qui mène à une vie médiocre, nous paraisse être notre seule option dans la vie.

Mais avec une vision, on ne peut plus accepter cela, se couler dans l’ornière prônée par le système, où il s’agit de survivre, de s’adapter, de « rester à sa place », et non de s’épanouir & se réaliser.

Hélas, beaucoup, bien qu’ils aient un but & une vision, sont coincés dans le système – ils ne peuvent quitter leur job car ils ont besoin du salaire pour vivre.

Quitter le système pour se frayer sa propre voie, lâcher nos béquilles & systèmes de sécurité, est risqué, mais il n’y a qu’ainsi qu’on peut faire une différence dans ce monde, qu’on peut gagner sa grandeur.

Cf cette citation de Christophe Colomb ; « Pour atteindre de nouveaux rivages, il faut oser quitter la côte de vue ! »

D’abord, voici les choses que vous devez éviter de faire :

  • Passer vos journées à lire des blogs (ou à visionner des vidéos) de motivation,
  • Essayer de découvrir votre mission de vie durant une séance de 10 minutes, d’1 heure, d’1 semaine ou même d’1 mois,
  • Se couper d’un coup de tous les conforts, luxes ou simples joies de la vie,
  • Quitter votre job pour démarrer une entreprise ou vous mettre à voyager.

Si vous avez plus d’ambition et une vision plus large que votre entourage, ça signifie que vous devez être le meneur ; ce n’est pas tout le monde qui possède cette impulsion qui nous pousse vers l’avant, mais seulement quelques « élus » – alors, c’est votre responsabilité de l’exprimer & d’essayer d’atteindre ce but – surtout qu’il n’y a que ceci qui pourra vous donner le bonheur !

Ce n’est pas une question d’argent ou de pouvoir, mais de celui qui, avec sa vision, rallie les autres & les entraîne vers un avenir meilleur (voir http://www.bonheuretamour.com/2017/02/08/comment-atteindre-une-vie-pleine-heureuse/).

Si vous avez cette vision, même vague, osez viser grand (car on obtient généralement moins que ce qu’on visait) & cessez d’attendre la permission de la société

Rester dans le système – qui ne vise que le status quo & l’exploitation de vos dons – n’est qu’une perte de votre temps & de votre énergie… de votre vie, en fait

Ce qui est rare est cher – donc, bonheur & liberté vous coûteront un bon prix ; ce sera dur, il faudra lutter… Mais au final, le prix du succès est toujours moins élevé que celui de l’échec !

Si Dieu (ou la Nature) vous a gratifié d’un don, d’une vision, d’un idéal, vous devez décider de vous réaliser.

Jésus lui-même l’a dit : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une hauteur ne peut être cachée. Quand on allume une lampe ce n’est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur son support et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. »

Alors, foin de la modestie et du confort douillet ; visez les étoiles !

Votre activité principale, pour y arriver, est de réfléchir au plus haut niveau d’action que vous pouvez faire, c-à-d comment vous placer dans une position où vous pourrez exprimer & partager vos dons.

Votre vie (les « gros cailloux » cités dans ce conte http://www.bonheuretamour.com/2014/03/16/pour-une-vie-meilleure-optimisez-votre-temps/ ) doit se composer d’une alternance de lectures & de moments de réflexion sur ce sujet précis – car c’est ainsi que surgissent les bonnes idées. Tout le reste n’est que distraction…

Votre progression peut comporter des étapes, où l’une ne fera que servir de tremplin à la suivante. Et le beau de la chose, c’est qu’au fur & à mesure que vous avancez, de nouvelles idées & opportunités se présentent, votre horizon s’élargit & votre projet final se précise.

Imaginez un peu les récompenses que vous pourriez avoir si vous réalisez votre mission ? Il faut que vous en ayiez une vision très claire & que vous l’évoquiez souvent…

Et songez aussi à ce que vous pourriez atteindre & accomplir si vous vous donnez à fond dans vos projets.

Ne préféreriez-vous pas cette vie épanouie à celle, terne & stressante, que la société vous destine ?

« Pour celui qui ne fait que la subir, la vie est une très mauvaise plaisanterie », comme a dit un auteur…

Pour une bonne vie, vous devrez créer votre propre voie & vous motiver seul.

Si vous avez une graine de ceci en vous, je serai heureuse de vous guider sur cette voie d’épanouissement, en renforçant votre mental & augmentant votre savoir. Vous aider à identifier vos dons, à trouver cette chose pour laquelle vous êtes prêt à lutter, & à révéler votre lumière, à aligner votre vision avec vos valeurs & talents profonds.

La base de tout l’édifice est bien sûr, d’avoir une vision très nette de notre mission ; c’est la cible qu’on vise, ce qui nous indique vers où diriger nos efforts.

Comment faire pour nourrir votre ambition & avancer vers la réussite ?

  1. Réfléchissez à ce à quoi vous voulez que votre vie ressemble. Quelles sont les expériences que vous voulez vivre ? Où voulez-vous habiter ?
  2. Faites un plan, à l’envers, de comment vous y êtes arrivé. Est-ce que votre futur Moi connaît l’italien ? Comment peut-on travailler à perfectionner son italien (ou son japonais, ou son électronique, …) ?
  3. Votre « super-succès » sera différent de celui d’un autre. Tout dépend d’où se trouvent vos valeurs.
  4. Faites de petits pas. Rome ne s’est pas construite en un jour.
  5. Bâtissez-vous un mental fort. Il suffit, pour cela, d’élargir votre zone de confort. La phrase « C’est juste un petit inconfort » vous mènera loin. Vous pouvez commencer à prendre des douches froides, vous réveiller plus tôt, marcher ou courir plus loin, engager des conversations avec des étrangers & toutes les choses où vous voulez vous améliorer, en reconnaissant que la seule chose qui vous a arrêté jusqu’ici, est la sensation d’inconfort. Quand vous vous rendez compte que vous ressentez cela, allez-vous laisser tomber ? Voulez-vous devoir dire à vos enfants ou -pis que ça – à vous-même à votre lit de mort, que jamais vous n’avez obtenu la chose que vous vouliez, juste parce que vous ne pouviez supporter l’inconfort ?

J’aime cette citation d’Eleanor Roosevelt ; « Vous gagnez de la force, du courage & de l’assurance à chaque expérience de vie où vous vous arrêtez pour regarder la peur en face ».

  1. Règle des 110%. Ecoutons David Douillet ; il a réussi à devenir champion du monde et nous dit que tous, on peut devenir des champions de la vie – mais pour ça, qu’il faut se donner à 110%…

Vous trimez, vous donnez tout ce que vous avez, et quand vous pensez que vous allez vous écrouler, que vous ne pouvez pas faire un pas ou un effort de plus, forcez-vous à continuer. Vous êtes capable de faire plus que vous ne pensez. Ceci élève notre aptitude à la difficulté.

Mais sachez quand ralentir ; un travail dur soit être entrecoupé de périodes de repos, pour rebâtir ses forces & ne pas s’épuiser avant d’avoir atteint notre but.

  1. Pour exceller au travail & atteindre nos buts, la volonté d’assumer tout, d’être responsable à 100% est primordiale.

Si un collègue ou un subordonné est « perdu » & a besoin d’un cours, il faut l’aider. Si on a un souci avec un collègue, il faut le régler soi-même, sans se plaindre au chef. Si quelqu’un a jeté un papier par terre, il faut le ramasser & le jeter dans une poubelle. Si une équipe n’a pas rendu son rapport, il faut le faire et le rendre soi-même. Si un ordi est en panne, il faut le réparer ou le faire réparer.

Oui, le fait de régler vos propres problèmes, ainsi que ceux qui ne sont pas à vous, est la base de la réussite.

Si vous agissez ainsi, il est forcé que vous soyez remarqué, et que votre chef vous confie plus de tâches, et plus importantes. En outre, vous serez trop précieux que pour être remplacé…& alors, à vous la réussite !

Publicités

Pour une vie riche & excitante

Par défaut

bliss2

« La pire des folies est de voir le monde tel qu’il est, et non tel qu’il devrait être » ! (Jacques Brel)

Voilà plus de 4 ans que j’ai écrit sur la mission de vie (voir Trouvez votre mission de vie et Comment exécuter notre mission ?)

Si votre vie vous semble morne, avec chaque jour qui ressemble au précédent, que vous la traînez comme un boulet, avec ennui & n’avez envie de rien, vous subissez votre vie… une vie frustrante.

Pour retrouver du plaisir à vivre, il faut trouver ou retrouver la passion, & pour ça, découvrir votre mission ici-bas.

Moi, ça m’a frappée avec Gordon Ramsay ; comme il hurlait des injures aux autres, je le considérais comme un personnage méchant … jusqu’à ce que je découvre qu’il était vraiment passionné par la nourriture & qu’il voulait donner à ses clients une expérience inoubliable, un moment de bonheur, en savourant ses plats… Là, il a remonté dans mon estime. 😉

Vous voyez ; pas besoin de vous faire moine & de prier & jeûner chaque jour pour le bien de l’humanité ; votre mission ne doit pas nécessairement être une activité d’une haute élévation ; ça peut être une « petite » chose, mais quelque chose que vous faites bien & qui vous passionne (& qui fait du bien aux autres). Bref, cela peut être tout ce que vous voulez…

Qu’est-ce qui vous semble digne de toute votre temps & énergie ?

Une « vision » est nécessaire ! Pour en avoir une, asseyez-vous au calme & demandez-vous qu’est-ce qui pourrait bien vous faire vous bouger ? Une tâche qui vous ferait donner le meilleur de vous-même ? Un rêve d’enfant ou de jeunesse, qui vous paraissait excitant jadis ? Car on a tous été passionné par quelque chose, avant – alors, essayez de vous rappeler par quoi c’était pour vous, ce que vous rêviez de faire étant enfant…

Beaucoup n’arrivent pas à répondre à ceci, soit qu’ils ne trouvent aucune réponse, ou qu’ils en envisagent plusieurs, parce qu’en fait, beaucoup de gens craignent ce qu’ils trouveront comme réponse…

Si vous évoquez quelle serait pour vous la vie idéale, où vivriez-vous, dans quel pays ou environnement, avec quels êtres proches, quelle activité, quel corps ou état de santé, qu’est-ce que vous créeriez, combien d’argent auriez-vous, quelles croyances auriez-vous, quels biens posséderiez-vous, … ?

Laissez aller totalement votre imagination, sans penser aux limitations existantes ou potentielles

On jurerait que notre esprit « logique » veut nous décourager de faire ceci, car toujours, il nous souffle que ce n’est qu’une stupide perte de temps ; une rêverie stérile, des choses impossibles à obtenir, qu’il y a trop de freins dans notre culture ou notre famille, ou que notre âge, notre esprit, notre beauté, notre diplôme ou notre santé précaire nous coupe de toute possibilité d’obtenir ce dont on rêve.

Ce « sage avis » semble très vrai & donc, on est tenté de le suivre.  Mais il ne faut pas l’écouter ! Il faut y résister & s’obliger à faire l’exercice, avoir confiance que c’est possible.

Ce qu’il faut, c’est un changement de mentalité – de « paradigme » comme on dit de nos jours – car on est tellement immergé dans nos ornières, dans notre petite vie, qu’on n’arrive plus à distinguer notre potentiel… & pourtant, il y en a un… C’est juste que notre esprit doit être fait pour refuser les rêves.

Moi, par ex, j’étais si bas il y a 6 ans, que je n’aurais jamais pu imaginer que j’arriverais où j’en suis aujourd’hui (ce dont je remercie Dieu, du reste !).

On ne peut pas atteindre une situation désirée si on ne l’imagine pas d’abord – & voici pourquoi cet exercice de vision est l’étape obligée vers une meilleure vie !

Donc, brisez d’abord ce mur invisible tendu par votre cerveau puis, après avoir conclu votre exercice de vision, notez-la…  SANS vous restreindre pour « rester raisonnable » !

Attention : la vision ne viendra sans doute pas à la 1ère tentative – donc, refaites régulièrement cet exercice sans vous décourager. Demandez-vous quelle est la vision la plus merveilleuse que vous avez de vous et fixez une date lointaine (dans 5 ou 10 ans), pour rassurer votre esprit, lui communiquer que ça ne doit pas se faire dans un mois ou un an.

Quelle est cette belle chose que vous pourriez créer ? Quel est l’impact que vous pourriez avoir sur le monde ? Qu’est-ce que vous pourriez ajouter au monde qui pourrait l’améliorer (selon votre avis personnel) ?

Ceci vous motivera, car cette notion de « contribution » est importante. Les objectifs purement égoïstes & matérialistes ne motivent pas autant, loin s’en faut !

Des études – par Barbara L. Fredrickson, Pr de Psychologie à l’Université de Caroline du Nord – ont démontré qu’au niveau moléculaire, le corps distingue entre divers genres de bonheur et y réagit d’une manière favorisant ou nuisant à la santé ! La sensation de bien-être résultant d’un but noble améliore la santé cellulaire, alors que celui résultant d’une gratification égoïste aurait des effets négatifs, même si, sur le moment, on se sent bien. (voir http://www.bonheuretamour.com/2016/11/16/la-bonte-est-bonne-pour-la-sante/ ).

Une fois la vision trouvée, il faut l’écrire, en mettant le plus de détails possibles.

Mais quelle activité que ce soit, ça doit être grand, parce qu’on obtient généralement un peu moins que ce qu’on avait prévu. D’ailleurs, si on « essaie de rester réaliste », on ne se pousse pas à fond, à réaliser notre plein potentiel… qui est le seul facteur pouvant nous rendre heureux (voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2017/01/16/comment-trouver-lepanouissement/ ).

Vous ne pouvez apercevoir ce plein potentiel – donc, il faut avoir la foi qu’au fur & à mesure de votre avancée, les choses s’éclairciront et du reste, seule la passion, la motivation (venant de ce dont j’ai parlé plus haut) est le vent qui fera gonfler les voiles de notre bateau & vous fera avancer !

Donc, ne mettons pas la charrue avant les bœufs : cessez de vous soucier du comment & des détails : clarifiez votre vision & suivez-la, & tout se mettra en place tout seul.

N’en doutez pas ; des portes s’ouvriront, car « Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir» (Paulo Coelho) !

Bien sûr, vous devrez agir, mais vous y serez poussé par la passion – & la vision vous gardera sur le bon chemin…