Archives de Tag: Guerre

Le PN & l’argent ; ce qu’il fait

Par défaut

main vide

L’argent étant un instrument de pouvoir & de contrôle, pas étonnant qu’il fasse partie de la « panoplie » du PN … Et que ce soit une arme dont il se sert dans tous les cas !

J’avais cité ici https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/11/09/le-pn-largent/ leurs stratégies, mais je veux aujourd’hui approfondir ce qu’il fait concrètement pour accaparer vos ressources :

– vous dérober (ou aux enfants) des choses qui vous appartiennent, ou les casser ,

– exiger que vous leur offriez vos ressources, ou que vous les lui léguiez,

– faire ôter votre nom des comptes bancaires, ou bloquer votre accès à ces comptes, pour vous rendre totalement dépendant(e) de lui (d’elle) financièrement parlant (pour l’hébergement, la nourriture, les vêtements, …),

– après avoir bien brisé votre estime de vous, vous persuader que vous n’y entendez rien aux finances, et vous pousser à fermer tout compte personnel que vous pourriez avoir,

– vous pousser à faire virer votre salaire sur son compte, puis faire en sorte de vous refuser l’accès à ce compte,

– utiliser votre argent ou l’argent commun, à son seul bénéfice (pour ses caprices ou ses sorties, …),

– vous faire des cadeaux, puis s’attendre à ce que vous lui donniez tout ce qu’il demande,

– faire étalage de son argent et s’en servir contre vous ou d’autres membres de la famille moins fortunés,

– vous empêcher d’acquérir des ressources, pour que vous en veniez à ne dépendre que de lui,

– vous obliger à vendre ou à leur céder vos ressources, ou à le nommer mandataire, en sorte qu’il puisse avoir accès à vos comptes & effectuer des achats ou ventes à votre place,

– ouvrir des comptes bancaires (à votre nom et/ou au sien), et vous laisser dans l’ignorance de ce qui s’y passe,

– posséder des réserves d’argent, des comptes et des actions dont vous ignorez tout,

– se mettre en rage si vous osez lui reprocher de vous cacher ses ressources,

– mettre toutes les factures & cartes de crédit (bref, toutes les dettes) à  votre nom – tout en gardant à son seul nom tout l’argent ; ainsi, vous êtes son otage,

– faire des dettes en cachette (& mentir si vous le découvrez),

– faire secrètement augmenter le montant des cartes de crédit,

– ne pas rembourser les crédits, pour ruiner votre réputation dans les banques & vous empêcher d’obtenir des crédits à l’avenir,

– prétendre, si vous découvrez qu’il ne rembourse pas, que les banquiers se font déjà trop d’argent et n’ont pas besoin du sien – ou que c’est du vol et qu’ils ne méritent pas d’être payés,

– frauder les impôts, en essayant de vous impliquer, en utilisant vos coordonnées ou celles des enfants,

– falsifier les déclarations d’impôts (& s’en justifier en disant que tout le monde le fait), puis exiger que vous les signiez sans lire,

– vous forcer à le supplier pour la moindre chose (achat de nourriture pour la famille, de vêtements, de produits d’hygiène, de médicaments,  d’abonnements pour les enfants, …),

– voler secrètement la réserve d’argent (pour les vacances ou les taxes),

– dépenser tout l’argent du ménage pour ses plaisirs, puis vous reprocher de dépenser trop et de ne pas pouvoir gérer le budget de la famille,

– se payer tout ce qu’il veut, mais rien pour vous, en prétextant que vous êtes trop nul(le) avec l’argent,

– vous octroyer un budget minuscule pour les courses, puis, comme vous n’arrivez pas à acheter le nécessaire avec ça, vous reprocher votre « nullité » ou votre « caractère dépensier »,

– vous punir (violences physiques, sexuelles ou émotionnelles) de ce que vous dépensez,

– vous empêcher par tous les moyens d’avoir un job, ou de monter en grade, ou de terminer vos études,

– vous empêcher d’avoir le permis, ou une voiture, ou encore, de vous en servir en cachant les clés,

– vous forcer à travailler dans l’affaire familiale sans être payée (ou pas assez que pour en vivre de façon indépendante),

– vous harceler au travail, en déboulant à l’improviste, ou casser votre réputation, en passant des coups de fil délirants au patron,

– insiste pour que vous lui donniez tous les détails de ce que vous faites au travail, même ce qui est confidentiel,

– vous oblige à quitter votre job ou fait en sorte que vous soyez viré(e).

Si vous êtes dans cette situation, lisez les mesures préconisées dans l’art. cité ci-dessus (voir lien) ; « l’argent est le nerf de la guerre » et vous ne pourrez que perdre si vous n’avez pas une indépendance financière !

Publicités

Citations de Bruce Lee – 2ème partie

Par défaut

2ème partie des citations de ce grand philosophe  Bruce Lee 2

(1ère partie : https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/04/06/citations-de-bruce-lee-1ere-partie/ )

Les batailles de la vie ne vont pas toujours à l’homme le plus fort ou le plus rapide. Mais tôt ou tard, l’homme qui gagne est l’homme qui croit qu’il en est capable.

Car il est facile de critiquer et de briser l’Esprit d’autrui, mais se connaître prend toute la vie.

La préparation pour demain, est un dur labeur aujourd’hui.

Je ne suis pas dans ce monde pour m’élever à la hauteur de vos attentes et vous n’êtes pas dans ce monde pour devoir vous élever à la hauteur des miennes.

La défaite n’est pas une défaite à moins d’être acceptée comme une réalité – dans votre propre esprit.

Adaptez ce qui est utile, rejetez ce qui est inutile, et ajoutez-y ce qui est spécifiquement propre à vous.

Le sens de la vie, c’est qu’elle doit être vécue, et non pas maniée et conceptualisée et compressée dans un jargon de systèmes.

Ceux qui sont inconscients qu’ils marchent dans le noir ne verront jamais la lumière.

Ne permettez pas à des pensées négatives d’entrer dans votre esprit, car elles sont les mauvaises herbes qui

éloignent la confiance en soi.

Savoir ne suffit pas, nous devons appliquer. Vouloir ne suffit pas, nous devons faire.

Prenez les choses comme elles sont. Frappez quand vous devez frappez. Donnez un coup de pied quand vous devez donner un coup de pied.

Ne niez pas l’approche classique, juste en réaction, ou vous aurez créé un autre schéma et vous vous y serez pris au vous-même au piège.

Le guerrier victorieux est l’homme moyen, avec une concentration au laser.

Respectez les principes sans être lié par eux.

Vous ne pouvez pas forcer l’Instant Présent (à se manifester). – Mais pouvez-vous ne pas condamner ni justifier et pourtant, être extraordinairement vivant en continuant à avancer ? Vous ne pouvez jamais inviter le vent, mais vous devez laisser la fenêtre ouverte.

Le monde est plein de gens qui sont déterminés à être quelqu’un ou à créeer des ennuis. Ils veulent se placer à l’avant, se démarquer. Cette ambition n’a pas d’usage pour un pratiquant de kung fu, qui rejette toutes les formes d’affirmation de soi et de compétition.

Soyez heureux, mais jamais satisfait.

Videz votre esprit, sans forme. Informe, comme de l’eau. Si vous mettez de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. L’art atteint sa plus grande apogée lorsqu’il est dépourvu de conscience de soi.  La liberté découvre l’homme au moment où il perd tout souci de quelle impression il fait ou fera.

Vous mettez de l’eau dans une bouteille et elle devient la bouteille. Vous la mettez dans une théière, elle devient la théière. Or, l’eau peut couler ou elle peut s’écraser. Soyez l’eau, mon ami.

Plus on estime les choses, moins on s’estime soi-même.

Ne craignez pas l’échec – ce n’est pas l’échec mais de viser bas, qui est le crime. Dans les grandes tentatives, il est glorieux même d’échouer.
Au moins d’effort vous faites, au plus rapide et puissant vous serez.

L’âme d’un individu est déterminée par son mode de pensée dominant.

Tous les modèles à règle fixe sont incapables d’adaptabilité ou de flexibilité. La vérité est en-dehors de tous les modèles fixés.
La possession de quoi que ce soit commence dans l’esprit.

Un tempérament vif va bien vite faire de vous un idiot.
Choisissez le positif. Vous avez le choix, vous êtes maître de votre attitude, choisissez le positif, le constructif.  L’op-timisme est une foi qui mène au succès.

La conscience de soi est le plus grand obstacle à l’exécution convenable de toute action physique.

Se connaître, c’est s’étudier dans l’action avec une autre personne.
Pour pouvoir me contrôler, je dois d’abord m’accepter en allant avec et non pas contre ma nature.

L’homme, la créature vivante, l’individu créatif, est toujours plus important que n’importe quel style ou système établi.

Si tu penses qu’une chose est impossible, tu ne feras que la rendre impossible.

« Les douteurs disaient « l’homme ne peut pas voler », les faiseurs disaient « peut-être, mais nous essaierons » et finalement s’élevèrent dans l’éclat du matin tandis que les incrédules regardaient d’en bas. »

Les schémas fixés, incapables d’adaptabilité, de souplesse, ne font qu’offrir une meilleure cage. La vérité est en dehors de tous les schémas.

En mouvement, sois comme l’eau. Au repos, sois comme un miroir. Réagis comme un écho.

Un bon enseignant protège ses élèves de sa propre influence.

Toute connaissance mène à la connaissance de soi.

Ne pensez pas. SENTEZ. C’est comme un doigt pointé vers la lune. Ne vous focalisez pas sur le doigt, ou vous allez manquer la totalité de la gloire céleste.

Parce que l’on ne veut pas être dérangé, être amené à douter, il établit un modèle de conduite, de pensée, un modèle de relation à l’homme, etc. Puis il devient esclave de ce jargon et prend le motif pour la chose réelle.

L’effort dans l’esprit ne fait que limiter davantage l’esprit, parce que l’effort implique la lutte vers un but et quand vous avez un objectif, un but, une fin en vue, vous avez placé une limite sur l’esprit.

Amenez l’esprit à une concentration aigüe et rendez-le alerte afin qu’il puisse immédiatement sentir la vérité, qui est partout. L’esprit doit être émancipé des vieilles habitudes, des préjugés, des processus de pensée restrictifs et même de la pensée ordinaire elle-même ».

Si vous suivez le schéma classique, vous comprenez la routine, la tradition, l’ombre – vous ne vous comprenez pas vous-même.