Archives de Tag: geste

Pouvoir d’un geste de bonté

Par défaut

2 amisLorsque j’étais en 1ère année secondaire, je rentrais de l’école (j’étais alors en 1ère secondaire) et j’ai croisé Maurice, un camarade de classe. Il transportait tous ses livres.

Je me suis demandé quel genre d’idiot il fallait être pour ramener tous ses livres chez lui, un vendredi, et j’ai continué mon chemin.

Mais, me retournant, j’ai vu une bande de jeunes garçons courir vers Maurice, le bousculer et faire tomber ses livres et ses lunettes, avant de repartir en riant.

Maurice pleurait. Je l’ai aidé à retrouver ses lunettes et lui ai remonté le moral ;

« Ces gars là sont vraiment des crétins ! Ils devraient être punis pour ce qu’ils ont fait. »

Il m’a regardé et m’a remercié, avec un grand sourire aux lèvres.

Puis je lui ai demandé où il habitait … On habitait dans la même rue !

Nous avons discuté sur tout le chemin du retour et je me suis rendu compte qu’il était vraiment gentil. Je l’ai invité à venir jouer au foot avec mes amis le lendemain et il a accepté.

Plus j’apprenais à le connaître, plus je l’appréciais ; c’était vraiment un gentil garçon.

Le lundi matin, sur le chemin de l’école, j’ai aperçu Maurice, transportant derechef tous ses livres. Je l’ai rejoint et, pour le taquiner un peu, je lui ai dit qu’il allait se faire des super muscles à transporter tous ses livres chaque jour !

Il m’a souri et par la suite, nous sommes devenu les meilleurs amis du monde.

Quelques années plus tard, ayant terminé le secondaire, nous nous sommes tous retrouvés, élèves, enseignants et parents, pour fêter l’événement. Il avait préparé un petit discours mais il en était très nerveux.

Je lui ai donné une tape d’encouragement dans le dos et lui ai dit : « T’en fais pas ; tu vas être parfait ! »

Il m’a regardé et m’a remercié une fois de plus. Puis il a commencé à parler.

« C’est un moment qui se prête bien pour remercier ceux qui vous ont aidé à traverser les moments difficiles : parents, professeurs et surtout les amis. Je suis ici pour vous dire qu’être l’ami de quelqu’un, c’est lui donner le plus beau des cadeaux. Je vais vous raconter une histoire à ce sujet. »

Maurice raconta alors la journée où l’on s’était rencontrés, 6 ans auparavant. En fait, il ne supportait plus le harcèlement qu’il subissait à l’école, et comptait se suicider ce week-end- là. Il raconta qu’il avait vidé son casier pour éviter à sa mère d’avoir à le faire.

Il m’a regardé dans les yeux et m’a souri : « Merci de m’avoir sauvé ! Mon ami m’a protégé et m’a empêché de faire une grosse bêtise ! »

J’étais abasourdi ! C’est à ce moment que j’ai compris toute la tristesse qu’il avait ce jour-là et dont, dans mon insouciance, je ne m’étais même pas aperçu.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de vos actes ; un petit geste peut changer la vie de quelqu’un, en mieux ou en pis. Les ami(e)s sont des anges qui nous remettent sur nos pieds lorsque nos ailes ont de la peine à se souvenir comment voler.

Publicités