Archives de Tag: forces

Pour une vie riche & excitante

Par défaut

bliss2

« La pire des folies est de voir le monde tel qu’il est, et non tel qu’il devrait être » ! (Jacques Brel)

Voilà plus de 4 ans que j’ai écrit sur la mission de vie (voir Trouvez votre mission de vie et Comment exécuter notre mission ?)

Si votre vie vous semble morne, avec chaque jour qui ressemble au précédent, que vous la traînez comme un boulet, avec ennui & n’avez envie de rien, vous subissez votre vie… une vie frustrante.

Pour retrouver du plaisir à vivre, il faut trouver ou retrouver la passion, & pour ça, découvrir votre mission ici-bas.

Moi, ça m’a frappée avec Gordon Ramsay ; comme il hurlait des injures aux autres, je le considérais comme un personnage méchant … jusqu’à ce que je découvre qu’il était vraiment passionné par la nourriture & qu’il voulait donner à ses clients une expérience inoubliable, un moment de bonheur, en savourant ses plats… Là, il a remonté dans mon estime. 😉

Vous voyez ; pas besoin de vous faire moine & de prier & jeûner chaque jour pour le bien de l’humanité ; votre mission ne doit pas nécessairement être une activité d’une haute élévation ; ça peut être une « petite » chose, mais quelque chose que vous faites bien & qui vous passionne (& qui fait du bien aux autres). Bref, cela peut être tout ce que vous voulez…

Qu’est-ce qui vous semble digne de toute votre temps & énergie ?

Une « vision » est nécessaire ! Pour en avoir une, asseyez-vous au calme & demandez-vous qu’est-ce qui pourrait bien vous faire vous bouger ? Une tâche qui vous ferait donner le meilleur de vous-même ? Un rêve d’enfant ou de jeunesse, qui vous paraissait excitant jadis ? Car on a tous été passionné par quelque chose, avant – alors, essayez de vous rappeler par quoi c’était pour vous, ce que vous rêviez de faire étant enfant…

Beaucoup n’arrivent pas à répondre à ceci, soit qu’ils ne trouvent aucune réponse, ou qu’ils en envisagent plusieurs, parce qu’en fait, beaucoup de gens craignent ce qu’ils trouveront comme réponse…

Si vous évoquez quelle serait pour vous la vie idéale, où vivriez-vous, dans quel pays ou environnement, avec quels êtres proches, quelle activité, quel corps ou état de santé, qu’est-ce que vous créeriez, combien d’argent auriez-vous, quelles croyances auriez-vous, quels biens posséderiez-vous, … ?

Laissez aller totalement votre imagination, sans penser aux limitations existantes ou potentielles

On jurerait que notre esprit « logique » veut nous décourager de faire ceci, car toujours, il nous souffle que ce n’est qu’une stupide perte de temps ; une rêverie stérile, des choses impossibles à obtenir, qu’il y a trop de freins dans notre culture ou notre famille, ou que notre âge, notre esprit, notre beauté, notre diplôme ou notre santé précaire nous coupe de toute possibilité d’obtenir ce dont on rêve.

Ce « sage avis » semble très vrai & donc, on est tenté de le suivre.  Mais il ne faut pas l’écouter ! Il faut y résister & s’obliger à faire l’exercice, avoir confiance que c’est possible.

Ce qu’il faut, c’est un changement de mentalité – de « paradigme » comme on dit de nos jours – car on est tellement immergé dans nos ornières, dans notre petite vie, qu’on n’arrive plus à distinguer notre potentiel… & pourtant, il y en a un… C’est juste que notre esprit doit être fait pour refuser les rêves.

Moi, par ex, j’étais si bas il y a 6 ans, que je n’aurais jamais pu imaginer que j’arriverais où j’en suis aujourd’hui (ce dont je remercie Dieu, du reste !).

On ne peut pas atteindre une situation désirée si on ne l’imagine pas d’abord – & voici pourquoi cet exercice de vision est l’étape obligée vers une meilleure vie !

Donc, brisez d’abord ce mur invisible tendu par votre cerveau puis, après avoir conclu votre exercice de vision, notez-la…  SANS vous restreindre pour « rester raisonnable » !

Attention : la vision ne viendra sans doute pas à la 1ère tentative – donc, refaites régulièrement cet exercice sans vous décourager. Demandez-vous quelle est la vision la plus merveilleuse que vous avez de vous et fixez une date lointaine (dans 5 ou 10 ans), pour rassurer votre esprit, lui communiquer que ça ne doit pas se faire dans un mois ou un an.

Quelle est cette belle chose que vous pourriez créer ? Quel est l’impact que vous pourriez avoir sur le monde ? Qu’est-ce que vous pourriez ajouter au monde qui pourrait l’améliorer (selon votre avis personnel) ?

Ceci vous motivera, car cette notion de « contribution » est importante. Les objectifs purement égoïstes & matérialistes ne motivent pas autant, loin s’en faut !

Des études – par Barbara L. Fredrickson, Pr de Psychologie à l’Université de Caroline du Nord – ont démontré qu’au niveau moléculaire, le corps distingue entre divers genres de bonheur et y réagit d’une manière favorisant ou nuisant à la santé ! La sensation de bien-être résultant d’un but noble améliore la santé cellulaire, alors que celui résultant d’une gratification égoïste aurait des effets négatifs, même si, sur le moment, on se sent bien. (voir http://www.bonheuretamour.com/2016/11/16/la-bonte-est-bonne-pour-la-sante/ ).

Une fois la vision trouvée, il faut l’écrire, en mettant le plus de détails possibles.

Mais quelle activité que ce soit, ça doit être grand, parce qu’on obtient généralement un peu moins que ce qu’on avait prévu. D’ailleurs, si on « essaie de rester réaliste », on ne se pousse pas à fond, à réaliser notre plein potentiel… qui est le seul facteur pouvant nous rendre heureux (voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2017/01/16/comment-trouver-lepanouissement/ ).

Vous ne pouvez apercevoir ce plein potentiel – donc, il faut avoir la foi qu’au fur & à mesure de votre avancée, les choses s’éclairciront et du reste, seule la passion, la motivation (venant de ce dont j’ai parlé plus haut) est le vent qui fera gonfler les voiles de notre bateau & vous fera avancer !

Donc, ne mettons pas la charrue avant les bœufs : cessez de vous soucier du comment & des détails : clarifiez votre vision & suivez-la, & tout se mettra en place tout seul.

N’en doutez pas ; des portes s’ouvriront, car « Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir» (Paulo Coelho) !

Bien sûr, vous devrez agir, mais vous y serez poussé par la passion – & la vision vous gardera sur le bon chemin…

Publicités

« Manifestation » & guérison

Par défaut

énergie mains2  En physique, on en est à la théorie des cordes – qui sont le fait que, quand on va au tout petit petit, il n’y a PAS de matière ; juste de l’énergie … c’est la fréquence de vibration de cette énergie qui se manifeste sous la forme de telle ou telle matière …

Les chercheurs atomistes savent depuis longtemps (mais maintenant, vu l’accumulation d’indices allant dans ce sens, ils osent plus parler) que l’on baigne dans un océan d’énergie, que derrière tout ce qui existe, se tient la « Source » de l’énergie, un « Esprit » qui forme & informe toute matière, une « Intelligence » qui baigne tout l’univers et agit pour lui donner tel ou tel sens ou forme…

Alors, qu’on appelle ça « Esprit », « Intelligence à l’oeuvre dans l’Univers », ou « Dieu », au fond, c’est kif kif  😉

Lors d’un discours en 1944 à Florence sur “La nature de la matière”, (tiré des archives de Max Plank, Rep. 11 N°1797), Max Planck déclara : «J’ai consacré toute ma vie à la science et l’étude de la matière, et je peux dire ceci en conclusion de mes recherches sur les atomes : Il n’y a pas de matière comme telle.

Toute la matière est originaire et n’existe que par la vertu d’une force qui cause les particules d’un atome à vibrer et qui soutient tout ce système atomique ensemble.

Nous devons supposer derrière cette force l’existence d’un esprit conscient et intelligent. Cet esprit est la matrice de toute matière.»

=>Cet homme, qui a passé sa vie à l’étude de l’atome – et en sait donc plus que la plupart à ce sujet, l’a dit : au stade ultime, la matière n’existe pas ! Einstein et Niels Bohr, 2 autres grands savants, disent du reste la même chose…

Vu que nous vivons dans un univers vibratoire, tout objet concret a donc une base vibratoire => c’est de l’énergie !

Cette réalité énergétique (ou champ quantique) étant la base du monde physique, si vous la voyez comme à un objet physique & émettez l’intention d’en modifier une partie, vous changerez une partie de la réalité concrète !

Ce sur quoi l’attention se porte, l’énergie suit et s’y engouffre.

Tout ce qui débute au plan mental (dans l’esprit), se produit au plan physique. Une guérison énergétique est donc possible, puisque quand vous émettez envers quelqu’un une pensée ou intention – une vibration, donc – qui domine sur celle de l’autre personne, vous entrez dans son énergie la vôtre, et forcez la sienne à résonner en accord avec la vôtre.

Si vous parvenez à maintenir votre énergie dominante sur quelqu’un ou quelque chose, ce quelqu’un ou quelque chose sera entraîné par votre vibration plus forte, ce qui peut la sortir de l’énergie de maladie où elle baigne.

Il est donc essentiel de faire bien attention à ce sur quoi on porte notre attention !

Si l’on veut guérir quelqu’un par l’énergie, il ne faut pas se focaliser sur la maladie dont cette personne souffre, mais plutôt la voir comme étant déjà guérie, ou au moins, en train de guérir – et de maintenir cette vision de manière assez concentrée et longue que pour entraîner l’énergie de la personne à bouger vers un mieux. Il faut, pour guérir ainsi, se focaliser non sur le trouble, mais sur le résultat final.

En milieu de session, on peut demander l’aide d’instances plus élevées ou de guides spirituels, ou de tout genre d’énergie spirituelle – surtout dans les cas où l’on est confronté à un problème sortant de notre zone de confort.

Le plus important est l’amour, car l’amour est l’énergie universelle, l’énergie de l’univers, en fait ; celle qui a créé l‘univers et le meut…c’est donc le plus haut état vibrationnel – celui qui sera, c’est évident, le plus agissant.

Donc, pour soigner, évoquez l’amour en vous et envoyez-le sur votre patient(e) ou sur les parties qui souffrent.

Attention : il est essentiel d’éviter de créer une résistance en se focalisant sur un résultat souhaité, car souhait = désir, désir = manque => si on se focalise sur un manque, c’est cela que l’on obtiendra, et non la guérison !

Mettre votre attention sur un résultat souhaitable, c’est créer une résistance, car vous doutez dudit résultat, ou du fait que vous pourriez ne pas être un bon guérisseur. Il est donc extrêmement important de se détacher totalement du résultat de la session.

Par contre, il est bon d’émettre l’intention que la guérison continuera à se produire même après la séance (durant des jours, des semaines, des mois, …). Quand le patient(e) vous quitte après la session, sachez que l’énergie travaille, même (surtout !) si vous n’y pensez pas.

La chose la plus importante pour guérir par l’énergie est de nous fier à notre intuition, car elle sait ce qu’il faut faire avec cette personne qui nous appelle à l’aide ! En suivant notre imagination, notre intuition & notre inspiration, on saura quoi faire & sur quoi nous focaliser pour la soigner au mieux.

A la fin du soin, redirigez l’énergie vers vous-même, pour ne pas vous épuiser. Pour ce faire, connectez-vous au centre de la Terre et tirez vers vous son énergie à l’inspir, et rejetez à l’expir toute énergie négative que vous auriez pu ingérer. Aussi, lavez-vous les mains ; l’eau a un grand pouvoir purificateur.