Archives de Tag: Eros

conte : Psyché & Eros

Par défaut

Il était une fois un roi qui avait 3 filles dont la plus jeune, Psyché, était si belle que les hommes du monde entier cessaient d’adorer Vénus pour, à la place, venir admirer la jeune fille.

Vénus, très en colère d’être ainsi négligée à cause de Psyché, lui jeta un sort ; elle demanda à son fils Eros de faire que plus aucun homme ne veuille d’elle, pour qu’ils recommencèrent à adorer la déesse.

Alors que ses 2 sœurs avaient trouvé un mari, Psyché souffrait terriblement de la solitude, alors, son père alla consulter l’oracle d’Apollon. Celle-ci lui dit qu’il fallait mettre à Psyché des vêtements funéraires & la mener sur une haute montagne, où elle serait livrée à son « époux » ; un horrible monstre.

Très triste, le père revint vers sa fille, l’habilla de sombre & l’amena sur la montagne. (rite/passage ; mort & renaissance)

Une fois tout en haut, Psyché dit adieu à tout le monde & fut laissée seule, à attendre le monstre. Elle attendit longtemps, & finit par s’endormir.

Alors, Zéphyr la souleva de terre & l’emmena dans une jolie vallée, où il la déposa, toujours dormant, sur l’herbe.

Lorsque Psyché s’éveilla, elle vit devant elle un splendide palais bâti par les dieux.

Elle entra sans faire de bruit dans ce palais et, y ayant été menée à une chambre par des serviteurs invisibles, y passa la nuit. Mais durant cette nuit, un homme vint la visiter & en fit sa femme, disparaissant au point du jours & lui défendant de chercher à le voir… et il en fut ainsi durant plusieurs nuits, en sorte qu’elle tomba enceinte.

C’était Eros, le fils de Vénus, qui s’était piqué avec l’une de ses flèches & était tombé amoureux de Psyché.

Bien que n’ayant aucune idée de qui était cet homme, Psyché était totalement heureuse là, car tous ses désirs étaient satisfaits.

Mais elle entendit dire que ses 2 sœurs la cherchaient, et elle voulut aller les rassurer. Son époux inconnu l’avertit qu’elle ne devait pas le faire, car cela causerait la rupture entre eux 2.

Il lui rappela que ses sœurs lui demanderaient certainement ceci & qu’alors, elle trahirait sa confiance en essayant de percer son anonymat – ce qui signerait la fin de leur union.

Psyche, ne voulant pas le croire, invita ses sœurs dans son palais &, quand elles lui demandèrent qui était son époux, elle répondit que c’était un jeune roi qui passait ses journées à la chasse.

En voyant la splendeur du palais de Psyché, ses 2 sœurs devinrent jalouses & se mirent à saper son bonheur, lui rappelant la prédiction, & lui soufflant que, si son mari refusait qu’elle le voie, c’était car il était un monstre, & que bientôt, il la dévorerait, elle & leur enfant.

Incapable de soupçonner la méchanceté de ses sœurs, Psyché les crut & résolut de découvrir à qui elle était mariée. Une nuit, elle amena une lampe à huile près du lit & attendit qu’Eros s’endorme pour l’allumer.

Mais au lieu d’un monstre, la lumière révélà le plus bel homme du monde et, saisie, elle laissa tomber la lampe & se blessa avec une de ses flèches – tombant immédiatement follement amoureuse de lui.

Mais tout ceci fit qu’Eros s’éveilla. Outré de cette trahison, il l’amène près d’une rivière où il l’abandonne.

Et Vénus, ayant appris que son fils avait épousé Psyché, qu’elle détestait, se mit en colère, infligea une grave brûlure à son fils, l’enferma à clé dans une pièce & quitta son palais. Alors, la laideur & la haine se mirent à dominer le monde…

Pendant ce temps, Psyché errait, désespérée, recherchant son bien-aimé. Elle s’adresse à Cérès, puis à Junon, mais réalise finalement qu’elle doit servir Vénus. Elle va donc la trouver pour tenter d’apaiser sa colère.

La déesse la fait d’abord fouetter & torturer par ses 2 servantes ; Tristesse & Souci.

Vénus s’amusa ensuite à déchirer les vêtements de Psyché, à lui cogner la tête contre le sol & à se moquer d’elle d’être tombée enceinte dans un faux mariage.

Enfin, elle lui imposa 4 épreuves à réussir si elle voulait retrouver son amour ;

  1. Elle doit trier un énorme tas de graines en une nuit. Devant l’impossibilité de le faire, Psyché se met à pleurer. Heureusement, des fourmis, attirées par ses pleurs, la prennent en pitié & trient les graines pour elle. Voilà déjà une épreuve de réussie…
  2. Psyché doit ensuite ramener une touffe de poils des béliers (à la toison d’or) appartenant au Soleil. Là aussi, ça semble impossible car ces bêtes sont féroces & tuent tous ceux qui tentent de s’approcher d’eux. Psyché songe à se jeter dans la rivière pour s’y noyer, mais heureusement, un roseau divinement inspiré lui souffle qu’il suffit d’attendre que les béliers dorment, puis d’aller dans leurs champs, ramasser les poils qui sont restés accrochés aux buissons. Voilà la 2de épreuve passée…
  3. Psyché doit escalader une montagne & descendre dans les enfers pour ramener à Vénus une tasse d’eau du Styx (le fleuve des enfers) dans un récipient de cristal. Là encore, Jupiter la prend en pitié & envoie un aigle pour l’aider ; l’oiseau la porta en haut de la montagne, puis la fit descendre tout doucement jusqu’au Styx, où elle put remplir son gobelet. 3ème tâche accomplie…
  4. Elle devait enfin redescendre dans les enfers, trouver l’épouse d’Hadès ; Perséphone, et ramener, dans une boîte, le secret de l’éternelle jeunesse. Là, Psyché est totalement découragée ; elle gravit une haute tour pour s’en jeter & s’ôter la vie – mais la tour la prend en pitié & lui indique comment trouver l’entrée des enfers (à Taenarus) & revenir saine & sauve du pays d’Hadès.

Il lui conseille de se munir de 2 gâteaux au miel pour le chien Cerbère, & 2 pièces de monnaie pour le passeur, Charon. En suivant bien ces instructions, Psyché put accomplir sa mission.

On pourrait penser qu’elle a tout réussi, mais en fait, Psyché est curieuse ; alors, avant d’apporter à Vénus la boîte contenant le secret de la jeunesse, elle l’ouvre… & tombe dans un profond sommeil.

Alors, Eros, qui s’était remis de sa brûlure & avait réussi à s’échapper – par la fenêtre – de la chambre où il était prisonnier, vient à Psyché, ôte le sommeil de son visage, et le replace dans la boîte.
Psyché peut alors enfin aller offrir la boîte à Vénus.

Eros va alors chez Zeus, le suppliant d’approuver son union avec Psyché. Zeus accepte & exige de Vénus qu’elle accepte aussi. Psyché, vu les épreuves subies, devient à son tour une déesse.

Le conte finit ainsi ; ils restèrent tendrement & passionnément unis à jamais, et eurent un fils, nommé Volupté.

Bien entendu, ce n’est pas qu’un conte ; c’est bien plus profond ; c’est un mythe destiné à nous faire comprendre des secrets de la vie ;

– Eros, c’est l’amour. Psyché, c’est l’âme & son « voyage », qui change la souffrance en signification,

– Passer de l’état de jeune fille à celui d’épouse impose une « mort » suivie d’une renaissance,

– ça exige de « grandir » & de se fier à son propre instinct & esprit, en niant toute autre influence (même – ou surtout – celle de la famille),

– La fuite d’Eros, montre que l’amour ne peut demeurer là où il n’y a pas de confiance,

– Aussi, que les belles-mères peuvent se révéler d’infernales harpies (j’en sais quelque chose !),

– La 1ère tâche exigée par Vénus (trier des graines) enseigne la discrimination à Psyché,

– La 2ème tâche lui donne le courage,

– La 3ème tâche symbolise l’aptitude à gérer les émotions & la vie spirituelle,

– La 4ème tâche représente la sagesse acquise quand on ose descendre dans les profondeurs de soi-même.

– Finalement, Psyche réussit les 4 épreuves & fut réunie à son amour, annonçant une nouvelle approche de la vie & des relations adultes (sous-entendu : la méfiance, le besoin de tout vérifier & d’être toujours rassuré(e), c’est immature).

– On voit aussi que le secret de rester jeune est de bien dormir !

– L’engagement de Psyché envers l’amour sexuel lui vaut l’immortalité (car je rappelle que la Grèce a 3 genres d’amour : Philia ; l’amour amical, Agape ; l’amour « universel » & Eros ; l’amour sexuel).

– Enfin, la volupté (plaisir sexuel) naît de l’union de l’amour & de l’âme (ou quand on aime avec son âme).

Publicités