Archives de Tag: enthousiasme

Proverbes de ma vie

Par défaut

être conscient2 Le bon sens est si rare, que c’est un super-pouvoir !

Toute la matière n’apparaît et n’existe que par la vertu d’une force … Nous devons présumer, derrière cette force, l’existence d’un Esprit conscient et intelligent. Cet Esprit est la matrice de toute matière (Max Planck)

“Prends garde, ne chemine pas avec l’impie, car une telle fréquentation change le rayonnement du cœur en feu de l’enfer” (Baha’u’llah)

Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville (ou de ce groupe Facebook !) et secouez la poussière de vos pieds.…( Matthieu 10:14,15)

Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent. (Matthieu 7:6)

Il n’y a rien de plus important dans la vie que de s’éveiller et de savoir ce qu’est le but de notre vie ! (E.Tolle)

Hurt people, hurt people (les gens blessés blessent les gens)

La gratitude ouvre la porte à la plénitude de la vie. Elle change ce que l’on a en assez, et plus. Elle change le déni en acceptation, le chaos en ordre, la confusion en clarté. Elle peut changer un repas en festin, une maison en foyer, un étranger en ami. La gratitude donne un sens à notre passé, donne la paix au présent et crée une vision pour demain (M. Beattie)

Soyez l’observateur silencieux de vos pensées et comportement. Vous êtes sous le penseur. Vous êtes le silence sous le bruit mental. Vous êtes l’amour et la joie sous la douleur (E. Tolle)

Pour être heureux en ménage, il faut être un homme de génie marié à une femme tendre et spirituelle ou se trouver (…) tous les 2 excessivement bêtes (H. de Balzac)

Le bonheur n’est pas un concept prêt-à-l’emploi. Il vient de nos propres actions (Dalaï Lama)

Ce n’est que quand un moustique atterrit sur vos testicules, que vous comprenez qu’il y a toujours un moyen de résoudre les problèmes sans utiliser la violence…

Les méchants envient et haïssent ; c’est leur manière d’admirer (V. Hugo)

Le sourire est le système d’éclairage du visage, le système de refroidissement de la tête et le système de chauffage du cœur ()

Seule une vie vécue pour les autres est une vie digne d’être vécue (A. Einstein)

Le monde n’est pas que soleil et arcs-en-ciel. C’est un lieu très méchant et dur et peu importe que tu sois coriace, il te mettra à genoux et le laissera là pour toujours si tu le laisses faire. Toi, ou moi, ou personne, ne te frappera aussi fort que la vie. Mais l’important, ce n’est pas que tu puisses frapper fort, c’est que tu puisses encaisser des coups durs et continuer à avancer. Voilà comment on gagne (S. Stallone)

Surtout, ne vous mentez pas à vous-même. L’homme qui se ment et croit à son propre mensonge, en vient à ne plus pouvoir distinguer sa vérité intérieure, et ainsi, à perdre tout respect pour les autres. Et n’ayant pas de respect, il cesse d’aimer (F. Dostoïevsky)

La force, c’est le courage ; l’intelligence, c’est la foi ; la beauté, c’est l’amour ! (Mme de Girardin)

La Beauté Bénie disait souvent : “il y a 4 qualités que j’aime voir manifestées dans les gens : premièrement, l’enthousiasme et le courage, deuxièmement, un visage auréolé de sourires et une contenance radieuse ; troisièmement, qu’ils voient tout de leurs propres yeux et non par les yeux des autres ; quatrièmement, l’aptitude à mener une tâche, une fois commencée, jusqu’à sa fin. »(Mémoires de Baha’u’llah, compilées par Mr Furutan) (Voici, à mon avis, les qualités à développer en soi & à rechercher chez ceux qu’on rencontre)

La vie n’exige pas de nous qu’on soie ceci ou cela mais elle exige qu’on paie les conséquences de ces diverses attitudes.

D’où vient qu’un boiteux ne nous irrite pas, et un esprit boiteux nous irrite ? A cause qu’un boiteux reconnaît que nous allons droit, et qu’un esprit boiteux dit que c’est nous qui boitons (Pascal)

La vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous faites d’autres plans.

Un jour, j’irai vivre en théorie, car en théorie, tout va toujours bien !

Les obstacles sont ces choses effrayantes que vous voyez lorsque vous quittez votre but des yeux !

L’union sexuelle est un moment sacré dans lequel une part de Paradis s’écoule sur Terre (J. Redfield)

Ce qui rend les hommes indifférents à leur femme, c’est qu’ils peuvent la voir quand ils veulent (Ovide)

Il y a 2 genres d’humains ; ceux qui visent l’inaccessible étoile de la perfection et travaillent chaque jour à s’améliorer, et ceux qui, ne pouvant ou ne voulant pas faire ceci, sont forcés de trouver une autre source de respect de soi : ceux-là doivent alors trouver d’autres gens ou groupes, ou races, qu’ils étiquettent inférieurs (bêtes, sales, méchants, peu raffinés, etc) à critiquer, pour se sentir bien… (C’est le principe de la bicyclette : rabaisser d’un côté pour remonter de l’autre)

Il n’est pas dur de prendre des décisions lorsque l’on connaît ses valeurs (R. Disney)

Qui s’incline sera redressé, Qui se tient creux sera rempli, Qui subit l’usure se renouvellera (Tao Tö King)

Vous êtes votre propre marraine la bonne fée – alors, ne vous interdisez pas de rêver & écrivez vous-même la happy end de votre histoire (film « Lying to be perfect »)

Cessez de chercher à l’extérieur des miettes de plaisir ou de satisfaction, la validation, la sécurité ou l’amour – vous avez en vous un trésor infiniment plus grand que tout ce que le monde peut offrir (E. Tolle)

Le prix d’une chose est la somme de vie que vous échangez pour l’avoir (H. Thoreau) (=> toujours se demander ce qu’on reçoit en échange du prix qu’on paie, & si ça vaut le coup !)

La mission de votre âme est votre raison d’être, le but de votre vie. C’est votre vocation dans la vie. Qui vous vous sentez appelé à être, ce que vous vous sentez appelé à faire. La mission est une énergie qui vous traverse ; un élan, voix ou passion que vous ne pouvez ignorer. C’est ce que vous savez devoir vivre, dans votre cœur, si vous voulez ressentir la paix intérieure et l’harmonie (Alan Seale)

People don’t care how much you know, until they know how much you care (Th. Roosevelt)

Au-dela de la croyance et de l’incroyance, gît la vaste étendue de l’extase, où le mystique repose sa tête sur le coussin de la Vérité (Rumi)

Au centre de votre être, vous avez la réponse : vous savez qui vous êtes et vous savez ce que vous voulez (Lao Tseu)

A la fin, nous nous rappellerons, non les mots de nos ennemis, mais le silence de nos amis (M.L. King)

Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais ils n’oublieront jamais comment vous les avez fait se sentir (M. Angelou)

Là où les besoins du monde et vos talents se croisent, là est votre vocation (Aristote)

Peu importe combien vous vous pensez cultivé, talentueux, riche ou cool, la façon dont vous traitez les gens, révèle finalement tout. L’intégrité est tout ()

Tout ce que vous désirez se trouve de l’autre côté de la peur (G. Addair)

Atteindre l’équilibre repose en définitive sur avoir du courage. Le courage de faire des choix difficiles, d’exclure d’autres possibilités afin de choisir celle qui vous convient le mieux, de laisser aller la crainte de la désapprobation ou de la déception des autres (Lickerman)

Toute pensée, parole et action consacrée à la Gloire de Dieu et au bien de notre prochain, est une prière (Abdu’l-Baha)

Le courage est ce que la vie exige de nous en échange de la paix (A. Earheart)

N’expliquez jamais, ne vous plaignez jamais.  Vos amis n’en ont pas besoin, et vos ennemis ne vous croiront pas de toute façon (Disraeli)

L’illusion de choisir… de contrôler… C’est de la croyance en cette illusion que naissent les conflits… (M. Beauch)

Je ne discute qu’avec mes égaux. Tous les autres, je leur enseigne (Dr J.H. Clarke)

Je me refuse à discuter avec ceux que je sens, moins que moi, attachés à la vérité.

La haine des faibles n’est pas si dangereuse que leur amitié (Vauvenargues)

Garder de la rancœur contre quelqu’un, c’est comme boire du poison et espérer que l’autre en mourra (N. Mandela) (=> Quand on est fûté, on comprend que si on pardonne, ce n’est pas pour l’autre, mais pour soi !)

Le faible ne peut pardonner. Pardonner appartient aux forts (Gandhi) (c’est ainsi parce que là, il faut aller de l’avant – le faible préfère rester sur place et se donner ça comme excuse pour ne pas avancer)

Il y a 2 erreurs qu’on peut commettre sur la voie de la vérité. Ne pas aller jusqu’ au bout et ne pas commencer (Bouddha)

Peu importe que quelqu’un soit fort occupé ; s’il vous aime, il trouvera le moyen de vous faire une place dans sa vie

Love triangles are wrecktangles !

Les sujets les plus difficiles peuvent être expliqués à l’homme qui a l’esprit le plus lent s’il ne s’en est pas déjà formé une idée ; mais la chose la plus simple ne peut être explicitée à l’homme le plus intelligent s’il est fermement persuadé qu’il sait déjà, sans l’ombre d’un doute, ce qu’on lui présente (L. Tolstoï)

La sagesse n’est pas dans la raison, mais dans l’amour (A. Gide)

Ecoute ton coeur. Il connaît toute chose, parce qu’il vient de l’Âme du Monde, et qu’un jour il y retournera (P. Coelho)

Comme pour la guerre, il n’y a qu’une seule façon de bien faire l’amour : la sale ! (B. de Laat)

Ne vis pas pour que ta présence se remarque, mais pour que ton absence se ressente  (Bob Marley)

Nous devons être avant de pouvoir faire, et nous ne pouvons faire qu’à la mesure de ce que nous sommes, et ce que nous sommes dépend de ce que nous pensons (Ch. Haanel)

Si vous n’êtes pas en train de faire ce que vous aimez, vous êtes en train de perdre votre temps (B. Joël)

Au centre de votre être, vous avez la réponse : vous savez qui vous êtes et vous savez ce que vous voulez (Lao Tseu)

Quand la vie est douce, dis merci et réjouis-toi.  Quand la vie est amère, dis merci et grandis (Shauna Niequist)

L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à quelqu’un, c’est ce que quelqu’un fait avec ce qui lui arrive (A. Huxley)

Si un ciel trop gris t’attriste, lève les yeux et tu verras qu’au-dessus des nuages, il y a toujours le soleil (A. Ayache)

Notre corps nu ne devrait appartenir qu’à ceux qui tombent amoureux de notre âme nue (Ch. Chaplin)

C’est une bonne chose que je sois autodidacte ; ça m’empêche de suivre bêtement les traditions (Bill Granger)

Votre Temps est limité, ne le gâchez pas en menant une Existence qui n’est pas la Vôtre. (Steve Jobs)

Les donneurs doivent poser des limites, car les preneurs le font rarement (I. Kurtz)

Les Lois de Dieu ne sont pas l’imposition d’une volonté ou d’un pouvoir, ou d’un  plaisir, mais les solutions de la vérité, la raison et la justice (Abdu’l-Baha)

L’ignorance pénible qui aveugle l’athée est un grand malheur pour son âme, en qui s’éteint le plus brillant et le plus puissant de ses yeux, l’idée de Dieu (Plutarque)

Soyez silencieux, seule la Main de Dieu peut ôter les fardeaux de votre coeur (Rumi)

L’imbécile, c’est celui qui raisonne là où il doit sentir (L. Pauwels)

Normal n’est rien de plus qu’un cycle sur une machine à laver ( Whoopi Goldberg)

Crains l’imprécation de l’opprimé, car entre elle et Dieu ne s’interpose aucun voile (Kur’an)

Quand vous ne savez pas qui vous êtes vraiment, peu importe quel âge vous avez, vous n’êtes qu’un enfant (N. Maharaj)

On ne mène pas boire un âne qui n’a pas soif !  (Donc, le tout est de lui “donner soif” !)

Dieu est le nom de la conscience des hommes. Lorsque la foi s’éloigne, la morale s’égare (R. Guilleaumes)

Le secret d’une vie heureuse est de donner à Dieu la 1ère part de notre journée, la 1ère priorité dans chaque décision et la 1ère place dans notre cœur.

Un mari qui écoute sa femme et lui donne ce qu’elle désire, fait un bon calcul (D. Scott)

Les gens les plus sages font toujours les folies les plus graves (C. Jasmin)

Bonheur est le nom public de sérénité !

Le monde t’appartient… ; si tu es prêt à te lever le matin & à travailler pour l’obtenir !

Tourne ton visage vers le soleil, et l’ombre tombera derrière toi (proverbe maori)

Les battants sont toujours en quête d’occasions d’aider les autres. Les ratés sont toujours en train de demander : « quel est mon profit là-dedans ? »

Je n’attends jamais l’inspiration. On n’accomplit rien si on fait cela. Votre esprit doit savoir qu’il doit se mettre au travail (P. Buck)

Rien de blesse une âme bonne et un cœur gentil, plus que de vivre au milieu de gens qui ne comprennent pas cela (Ali Ibn Abi Talib)

Nous ne sommes pas en prière tant que nous faisons du bruit avec nous-même (Sylvie Germain)

Quand vous pardonnez, vous ne changez pas le passé, vous changez le futur !

La vitalité dépend directement de la vivacité de la vision ! (Dr J. Demartini)

Les 4 commandements de la femme : aie l’air d’une pute, agis comme une dame, pense comme un homme, travaille comme un boss (M. Monroe)

Ce que disent les intelligents semble toujours ridicule aux crétins mal informés & dépourvus de sens commun (B. de Laat)

N’oubliez jamais les 3 puissantes ressources qui vous sont toujours disponibles : l’amour, la prière et le pardon.

Le bonheur est un papillon qui, quand il est poursuivi, est toujours juste hors de portée, mais qui, si l’on s’assied calmement, peut se poser sur nous (N. Hawthorne)

C’est la vérité, et non les rêves, qui est votre seule sécurité (Osho)

La société pardonne parfois au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage (Périclès)

L’inverse de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférence. L’inverse de l’art n’est pas la laideur, c’est l’indifférence. L’inverse de la foi n’est pas l’hérésie, c’est l’indifférence. L’inverse de la vie n’est pas la mort, c’est l’indifférence.  A cause de l’indifférence, on meurt avant de mourir vraiment (E. Wiesel)

Ne cherchez pas le paradis en l’enfer dans le futur. Les 2 sont présents maintenant. A chaque fois que l’on fait en sorte d’aimer sans attentes, calculs, négociations, nous sommes vraiment au paradis. A chaque fois que l’on se dispute, hait, on est en enfer (Shams Tabrizi)

Un oiseau assis sur un arbre n’a jamais peur que la branche casse, parce que sa confiance n’est pas dans la branche, mais dans ses propres ailes. Croyez toujours en vous-même !

L’union sexuelle est un moment sacré dans lequel une part de Paradis s’écoule sur Terre (J. Redfield)

Ce qui rend les hommes indifférents à leur femme, c’est qu’ils peuvent la voir quand ils veulent (Ovide)

Il y a 4 genres de gens : 1 – ceux qui savent & qui savent qu’ils savent, 2 – ceux qui savent & qui ne savent pas qu’ils savent, 3 – ceux qui ne savent pas & savent qu’ils ne savent pas, 4 – ceux qui ne savent pas & qui ne savent pas qu’ils ne savent pas.=> RESTEZ BIEN A DISTANCE DE CES DERNIERS !

Notre plus grand défi, dans cette vie, est d’abord de découvrir qui on est, puis de vivre d’une manière qui l’honore.

Lavez la poussière de votre âme et de votre coeur avec l’eau de la sagesse (Rumi)

Moi, avec un instinct plus profond, je choisis un homme qui assujettit ma force, qui place d’énormes exigences sur moi, qui ne doute pas de mon courage ou de ma dureté, qui ne me croit pas naïve ou innocente, qui a le courage de me traiter comme une femme (Anaïs Nin)

La plupart des gens ne voient pas leurs croyances. Au lieu de ça, leurs croyances leur disent quoi voir.  Voilà la simple différence entre une vision claire ou floue (M. Kahn)

La plus grande découverte de notre génération a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie en modifiant sa façon de penser (Williams James)

Goûtons la vie. Nous aurons beaucoup vécu si nous avons beaucoup senti (A. France)

On ne consent pas à ramer quand une force intérieure nous pousse à voler (H. Keller)

Si un gars vous veut pour votre poitrine, vos cuisses, et vos jambes, envoyez-le chez KFC. Vous êtes une dame, pas un repas bon marché !

Etre considéré comme fou par ceux qui sont encore victimes du conditionnement culturel, est un compliment (J. Horston)

Une chose merveilleuse se produit lorsque vous  devenez honnête avec vous-même, et commencez à faire ce que vous aimez, ce qui vous rend heureux.  Votre vie se ralentit littéralement. Vous cessez d’espérer le week-end. Vous cessez tout simplement d’attendre languissamment la survenue d’événements spéciaux. Vous commencez à ressentir chaque moment et vous commencez à vous sentir un être humain. Vous chevauchez la vague qui est la vie, avec ce sentiment de satisfaction et de joie. Vous évoluez dans la fluidité, la sérénité, le calme et la gratitude. Un voile a été soulevé et une toute nouvelle vision des choses est apparue.

Qu’est-ce qu’apprendre à être, sinon apprendre à changer, à rompre courageusement avec le confort et le conformisme où l’on était installé comme chez soi ? Apprendre vraiment, c’est toujours désapprendre, pour rompre avec ce qui nous bloque, nous enferme et nous aliène (O. Reboul)

Vous n’êtes pas séparé du tout. Vous ne faites qu’un avec le soleil, la terre, l’air. Vous n’avez pas une vie. Vous êtes la vie (E. Tolle)

Il n’est pas d’autre mort que le manque d’amour.

On doit regarder plus profondément, bien au-dessous de la colère, la douleur, la haine, la jalousie, la pitié de soi, bien plus profond, où résident les rêves, fils. Trouve ton rêve. C’est la poursuite des rêves qui nous guérit (Billy Mills)

Via le moment présent, vous avez accès au pouvoir même de la vie (E. Tolle)

L’un des secrets de la paix intérieure est la pratique de la compassion (Dalai Lama)

Vos talents ne sont pas pour vous. Mener n’est pas pour vous. Votre but n’est pas pour vous. Une vie pleine de sens est destinée à servir ceux qui ont besoin de vos talents, de votre guidance, de votre but (K. Hall)

Une vie qui a du sens, cela ne consiste pas à être riche, à être populaire, à être diplômé, ou à être parfait… Cela consiste à être vrai, être humble, être fort, et être capable de se donner et de toucher la vie d’autrui… Ce n’est qu’alors que l’on peut avoir une vie pleine, heureuse et épanouie (Mar Razalan)

Une relation ne vaut que selon comment elle vous fait vous sentir (Dr Phil Mc Graw)

Ce n’est pas une preuve de bonne santé mentale que d’être bien adapté dans une société profondément malade (Krishnamurti)

Ce qui ne n’exprime pas, s’imprime (O. Clerc)

La chose la plus difficile est la décision d’agir, le reste n’est que de la ténacité (A. Earhart)

Plus on dit merci, plus on a de raisons de dire merci.

Soyez meilleur, vous serez plus heureux. Ceci est la meilleure leçon de morale, car elle est basée sur l’intérêt ! (Duc de Lévis-Mirepoix)

Rejetez tout ce qui n’est pas utile, amusant ou beau.

Les choses essentielles du bonheur sont : quelque chose à faire, quelque chose à aimer et quelque chose à espérer (A.K. Chalmers)

Vérité, amour et pouvoir.  Voici nos guides, via tous les défis de la vie humaine (S. Pavlina) (La sainteté, c’est le détachement (oubli de soi & de l’ego) & une sagesse supérieure, n’ayant rien à voir avec la « sagesse » ou le bon sens « terrien ». Et comme « le péché, c’est de ne pas faire ce qu’il faut au moment où il faut », c’est l’Intelligence – = être parfaitement aligné(e) sur cette Intelligence qui a créé & meut tout l’Univers – qui est sainte. Donc, la sainteté repose sur ces 3 piliers ; Amour, Pouvoir & Vérité)

La véritable intelligence repose sur l’amour : ce que souvent les matérialistes prennent pour de l’intelligence, n’est que la peur habillée de grandes idées. Cette sorte d’intelligence est malfaisante et sans joie.

Ne perdez pas votre temps avec des explications : les gens entendent ce qu’ils veulent bien entendre (P. Coelho)

Il n’y a rien qui soit arrivé dans le passé, qui puisse vous empêcher d’être (dans le) présent maintenant (E. Tolle)

Publicités

Etre HP chez les NT

Par défaut

albatros

Avertissement : cet article est très direct et va, bien entendu, choquer les sheeple attachés au politiquement correct…

Qu’ils sachent donc que :

  1. Je me moque du politiquement correct & de leur avis mal inspiré (du reste, rien ne les empêche d’écrire aussi – & autre chose – sur ce sujet…si tant est qu’ils soient réellement des HP !),
  2. je n’étais – ni ne pensais – pas ainsi au départ – mais je parle d’expérience … Toute une vie d’expérience ! La Vie m’a vendu bien cher ces vérités, et j’ai gagné le droit de parler ainsi, car j’ai payé chaque parcelle de ce savoir de larmes de sang !

Bien que les HP aient des perceptions particulièrement pointues, et bien supérieures à celles des humains lambda, une cécité (involontaire) aux codes sociaux semble les toucher tous. Je me souviens que quand j’allais aux réunions pour HP (asbl Douance, à Bruxelles), on nous apprenait quoi dire aux « normo-typiques »  (NT) et comment le dire, etc.. pour devenir plus adroits socialement.

Au fil des années, j’en suis venue à penser que les NT s’expriment beaucoup par mimiques (comme les animaux) – quand on a compris ceci, on a, je crois, compris le principal en ce qui les concerne.

Il est normal qu’on ne veuille pas communiquer comme eux, puisqu’ils ne font que mentir & feindre, alors que nous comprenons l’inanité d’une telle attitude.  Par ex, si un normo-typique ne vous aime pas, il va contredire ce que vous dites – tous les NT comprennent que ceci ( = contredire) signifie que l’autre ne nous aime pas.

Quand ils ne sont pas d’accord avec ce que quelqu’un dit, mais qu’ils aiment bien la personne, ils ne disent rien, ou font semblant d’aimer.. Ces 2 attitudes sont grotesques, car contre-productives, m’enfin bon … On sait (ô combien !) que les NT agissent toujours de façon sotte et agressive.

Hélas, ils ne voient pas leur bêtise ; en effet, comme on juge de l’intelligence avec… son intelligence, on en a toujours suffisamment !

Et nous, qui avons compris que, pour épargner du temps et de l’énergie à tout le monde (& aussi pour aider autrui), il faut évidemment dire la vérité, lorsque l’on entend quelque chose de faux, on va s’exprimer franchement et contredire la personne ; grosse erreur ! On s’est fait un ennemi de plus !

Mais on DOIT se soucier des codes NT (aussi stupides soient-ils !) car ce sont les NT (et même les PIRES spécimens) qui ont le pouvoir, et qui déterminent notre vie ! Ils peuvent nous mettre des bâtons dans les roues ou même, nous nuire activement (croyez que je parle ici par expérience).

Ou quand on est malade (quand il faut une piqûre, par ex) ; ils ne pigent pas qu’on ressent tout 10 fois plus fort, ou notre enthousiasme pour les sensations (musique, par ex) qui les rend envieux, … Il y a un risque réel de se faire cataloguer « difficile » ou « dingue » par les toubibs ! Bref, appliquons le « when in Rome, do as the Romans »…

Quand j’ai passé le test pour détecter ma douance, la psy m’a dit à la fin : « ce n’est pas étonnant que vous passiez pour excentrique ou originale ; vous percevez vraiment différemment le réel ».

Les spécialistes de la douance disent que les HP ont une sensibilité (donc une perception) bien plus « forte » que les NT, que leur système nerveux est connecté différemment –par ex, leur angle de vision est plus étendu ; il est donc normal – puisque c’est via les sens qu’on comprend le monde – que les HP aient une vue bien plus juste  (puisque plus étendue et bien plus précise) de la réalité que les normo-typiques.

Le problème, c’est que le monde est fait par les normo-typiques pour les normo-typiques – eh oui ; ils forment 98% de la population. C’est LEUR monde, il fut créé d’après leurs spécificités (c’est d’ailleurs bien pour ça que tout va si mal !) et il leur correspond ; un monde fou, de « power over », d’avidité, d’agression & de superficialité …
C’est comme Xi, le héros du film « les dieux sont tombés sur la tête » ; dans son monde – le désert du Kalahari (un désert extrêmement aride !) – il est un champion ; il sait trouver des plantes comestibles ou donnant de l’eau, ou pister & tuer des gazelles, etc… Là où des occidentaux crèveraient de faim & de soif.

Mais plaçons Xi dans la société occidentale, et il y sera un zéro total ; il ne sait pas se servir d’un ordinateur (il ne sait même pas lire), il ne sait pas conduire une voiture, etc… Là, il est un nul.

Eh bien, les HP (2%) sont comme Xi vivant dans une société occidentale ; c-à-d que nous, HP sommes forts dans notre monde, mais nuls dans un monde qui n’est vraiment pas fait pour nous – monde qui nous est pénible, car tout le monde court après des sottises (belle apparence, fric, statut, vacances de luxe, etc..) qui nous semblent des buts ridicules – on a d’autres buts, en général (plus profonds).

Pour en revenir aux codes sociaux, il y a par ex, l’exigence de regarder dans les yeux ; quand on est HP et que quelqu’un nous parle, si on regarde ses yeux, on ne comprend plus un mot de ce qu’il dit – alors, on regarde ailleurs pour pouvoir l’écouter… Mais les NT ne font ça qu’avec ceux qu’ils n’aiment pas, pour masquer leur aversion ou lui signifier que ce qu’il dit est inintéressant. Alors, quand un HP le fait, ils en déduisent qu’on est hypocrites …

Dans leur société, on est handicapés… C’est pour ça qu’on a pris l’image de l’albatros (du poème de Baudelaire) ; c’est un maître des airs, mais sur terre, cet oiseau est pataud et maladroit ; « ses ailes de géant l’empêchent de marcher ».

Et je ne parle pas des multiples cruautés  qu’on doit subir depuis tout petits – on dirait que les NT le sentent ; dès le début, on n’a que peu de copains, et même les adultes (les profs) nous maltraitent – sans compter le « système » en lui-même, qui est inadapté ! Combien de fois m’est-il arrivé de poser une question en cours, et que le prof me répondait : « ça, on verra l’an prochain » (ou « dans 2 ans ») – How STUPID is THIS ? !

Oui, on sait sans avoir appris, et on peut prédire, ou « voir » des choses qu’ils ne voient pas – mais quand on dit ça tout haut, ils nous regardent comme des fous. On exprime notre perception à haute voix, parce que, comme ce niveau de perception nous est naturel & inné, on croit (& comme c’est faux !) que tout le monde « voit », comme nous – mais ce n’est pas le cas ! Eux, ils ne voient rien, et si l’on ose en parler de ça, ils nous cataloguent comme bizarre, ou on se fait traiter de « ah, tu cherches encore à te faire remarquer ! »

Quelle injustice ! Alors que tout ce qu’on cherche, c’est justement à NE PAS ETRE DIFFERENT, à s’intégrer, à être comme tout le monde, pour être accepté & aimé !

Ce n’est qu’au fil du temps, et après des milliers de « gifles » (= beaucoup de rejets & de souffrances) que l’on comprend tout ceci ; que les normo-typiques ne voient, n’entendent, ne sentent rien, qu’ils sont juste bêtes & agressifs, et doués pour à peu près rien (ô combien !), qu’on est « Une girafe parmi les moutons » (voir : http://www.bonheuretamour.com/2015/10/18/une-girafe-parmi-les-moutons/ ou « La huppe qui s’égara chez les hiboux » : https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/03/25/la-huppe-qui-segara-chez-les-hiboux/ ).

Moi, par ex, je suis douée pour la cuisine, l’écriture (je rédige bien puis j’écris – sans faute & rapidement – en 3 langues), les langues étrangères, la photo, la peinture, la psychologie, le chant, l’Histoire, la voyance, … – et eux ne le sont que pour une seule chose  – et encore ; ça « ne vole jamais bien haut » !

C’est pour ça que j’ai dû prendre un pseudonyme pour mes activités artistiques ; parce que les gens ne comprendraient pas comment on peut à la fois poursuivre une carrière artistique en ayant un site de conseil, et à la base, un bachelor en secrétariat de direction ! Pour eux, c’est impossible : un être a UNE voie, et puis c’est tout !

C’est pour ça que, quand j’ai demandé des aides aux instances officielles – pour pouvoir accomplir ce que je sens être ma mission, qui est d’aider les autres, toutes se moquaient de moi et me renvoyaient d’un ton méprisant … Les HP pourraient être très utiles à la société (et je crois que SEULS des HP le pourraient), mais à la place, ils nous « cassent » & étouffent nos talents ! Quel gâchis !

Après toutes ces années passées dans leur société, j’en suis finalement (& douloureusement) venue à voir que les NT agissent toujours de façon « bête et méchante », toujours se ruant sur la solution la plus stupide & illogique (car c’est immanquablement CELLE-LA qui leur semble intelligente & logique !) et toujours agissant de façon assurée & en toute inconscience (bien sûr ; ils ne doutent pas d’eux sans cesse, eux !), toujours mentant ou agressant (aveugles aux mobiles qui les y poussent), déversant leur rage, leur jalousie, leurs frustrations et leur désir de briller sur les autres.. surtout si ces autres sont des HP – différents, donc, à détruire !

Toujours intolérants à la moindre différence, toujours cherchant à tuer à la moindre divergence d’opinion (qu’ils perçoivent, dans leur inconscience, comme une attaque personnelle à leur identité)…

Et le pis de tout, c’est qu’ils ne sont pas constants : même ceux qui se prétendent notre ami, nous lâchent du jour au lendemain… Et ça fait toujours très mal !

Mon fils, à 14 ans, s’est mis à fuir les autres et à refuser de se faire des amis à l’école, tellement il a été blessé par la défection & la trahison de ses « amis » – ça l’a fait tant souffrir (& ce fut dur pour moi de voir ça) qu’il ne veut plus JAMAIS s’exposer à une expérience aussi douloureuse.

Quant à ceux qui restent (ceux qui veulent bien nous fréquenter, soit ce sont des Pervers Narcissiques (voir Pourquoi le HP attire les pervers ;http://www.bonheuretamour.com/2014/10/07/pourquoi-le-hp-attire-les-pervers/), soit, jamais ils ne nous comprendront, et toujours, on aura droit à, non seulement des idées stupides sur tout (mais que, dans notre bonté, on tolère et même, qu’on « soupèse », pour voir si on n’a pas tort) mais aussi à des remarques qui, pour être mal informées et sottes, n’en font pas moins mal !

J’en ai déduit que, pour notre propre bien, pour notre santé physique et mentale, il faut cesser, non de fréquenter les NT – ce qui est impossible car ils sont partout – mais de s’ouvrir à eux,  car toujours, ils nous blesseront… Nous sommes précieux (même si on en doute) et nous devons nous protéger ; protéger ce trésor en nous, si on ne veut pas que notre esprit soit assombri et notre âme détruite par leur malfaisance et leur bêtise.

J’ai toujours vu que, s’ils sont gentils au début, ils finissent par nous rejeter… On les agace, et ils nous agacent (sauf que nous, on est tolérants – on tolère leurs différences – mais eux, non !).

Il faut se rapprocher d’autres « zèbres », « albatros » ou « extraterrestres » – bref, de gens de notre « race » – quel sentiment merveilleux de comprendre enfin , et d’être enfin compris ! (voir : Le HP, Le PN & l’imbécile ; http://www.bonheuretamour.com/2015/06/01/le-hp-le-pn-limbecile/ ) – il n’y a qu’avec ceux-là qu’on peut s’entendre.

Pensez-y ; ils sont les plus forts & de loin, les plus nombreux – on DOIT donc trouver un moyen 1) de se protéger ( = les fréquenter le moins possible – ou alors, d’une position hiérarchique supérieure) , 2) de, dans les contacts qu’on a avec eux, de sembler plus ou moins normal à leurs yeux (& donc d’étudier & d’appliquer leurs codes) : ceci ne nous met pas à l’abri – puisque la plupart des NT, même petits ou très bêtes, « sentent » qu’on est différents – mais nous épargne les pires coups qu’ils peuvent porter – qui menacent notre vie ou notre liberté.

Bonne continuation 😉

B&A

PS : voici ce que m’écrit Flo T., une lectrice du groupe Facebook « Cahier Zèbres  Psychologie  Philosophie  Spiritualité » ;

Je me protège au max car je ressens la même chose, mais au quotidien c’est très fatiguant et ça me file des brûlures d’estomac de garder mes reflexions et idées pour moi. Sur ta remarque sur le fait d’être à un niveau hiérarchique supérieur aux NT, je ne vois pas comment y parvenir, car plus tu « montes », plus tu es entouré(e) et géré(e) par des gens particulièrement incompétents, accrochés à leur statut et leur salaire. Ils sont donc d’autant plus méchants car on (leur) révèle trop crûment leur médiocrité, leur paresse et l’imposture de leur positionnement dans l’organigramme. Ils font tout pour vous bloquer et vous enfermer, non sans, au passage, reprendre à leur profit votre travail et s’en valoriser. Si en plus vous êtes unE zèbre, avec des chefs NT hommes, c’est encore pire, car non seulement on touche leur intelligence mais aussi leur virilité.

Du même groupe, Nathalie R. a commenté ceci ;

Quoi que l’on fasse, on ne correspond jamais a leurs criteres et donc, on se fait repérer, jalouser, et finalement être lâchement abandonnés par ceux que l’on croyait naivement être des amis…Une lutte au quotidien pour entrer dans un moule dont l’étroitesse nous fait déborder de tous côtés.

Et voici ma réponse : Enfin un groupe de VRAIS HP, voyant les choses telles qu’elles sont ! Le flot de commentaires négatifs continue ; on traite le post de diarrhée verbale, on me reproche d’être pleine de haine (projection !), ignorante, arrogante, à l’ego surdimentionné, de me vanter & de faire des généralisations abusives, on me traite de raciste, de « quotientisme » (argument NT classique), on me compare à Hitler, ou à J-Cl Van Damme, … Alors, merci de voir que je ne vise qu’à informer pour aider, & qu’il n’y a que du vécu, des conclusions tirées du réel et des avertissements pour se protéger, non de la haine, de l’arrogance ou de la condescendance… Ces tares sont chez ceux qui les projettent sur moi.

Vu ces commentaires Fb (dont chacun sait qu’il est un défouloir !), j’aimerais ajouter ceci : J’ai vraiment pitié de ceux qui, emplis de rancoeur & de haine de la vie, doivent se défouler & tentent de se faire sentir mieux en « descendant » autrui – & je remercie Dieu chaque jour de ne pas être ainsi. Personne d’heureux & de satisfait de sa vie (ni d’intelligent, au fond) ne ferait une telle chose. Je souhaite le meilleur à ceux qui postent ces commentaires haineux à mes articles, car il est clair que là, ça ne va pas bien pour eux. Si quelqu’un a de l’acide et le déverse sur quelque chose, c’est le pot contenant l’acide – non l’objet – qui s’abîme le plus… Moi, je suis sur mon petit nuage ; ça prouve que mon article est efficace (cf la citation : « Si ce que vous faites est efficace, 95% des choses que l’on dira de vous, seront négatives »).

Ce que je dis est « dégoûtant » ? Mais, nom d’un chat, ce qui est dégoûtant, c’est ce rejet & harcèlement constant, et non le fait de le pointer du doigt !  C’est comme pour Zola, qu’on accusait d’ »ordure » parce qu’il montrait la misère des bas fonds !

On devrait être encouragés (& non l’inverse) à développer nos talents, & on devrait être protégés, et non être sans cesse la cible de ces « attaques racistes » ! Car on a beau avoir énormément de résilience, il faut se souvenir que, si on est piqué par une abeille, ça va, mais si on est piqué par des milliers d’abeilles, on meurt… Il est bon que les HP le sachent, pour que moins de vies & de talents se perdent.. & ça, ça ne peut que profiter à la société dans son ensemble ! Voilà mon but ! Qu’on me juge !

PS : oui, il n’est pas facile de survivre dans le milieu du travail (où on vise à coopérer & non à écraser les autres pour monter)… surtout qu’on n’a souvent pas réussi les hautes études nous permettant d’accéder aux postes de cadre. La soluce, c’est de tenter le job indépendant, ou du moins, celui où l’on aura à travailler seul, ou chez soi, ou au milieu de la nature, ….

Commentaires positifs :

groupe Facebook « Cahier Zèbres  Psychologie  Philosophie  Spiritualité »

Bea de Laat Merci, Béa, d’aimer la vérité – je me fais traîner dans la boue par des dizaines de gens sur d’autres sites de soi-disant HP, et même, ordonner de retirer mon article, parce que ça « perturbe les membres du groupe » (chez les « zèbres insoumis ») …

Nathalie Lemoine Merci pour ce post émoticône smile auquel je reviendrai régulièrement je crois ,pour une piqure de rappel salvatrice celle ci…être dans les codes des NT Je n’ai pas su faire..aie aie aie…Et effectivement si je me conforme au début pour être « acceptée » ça va heurter à un moment ou un autre..ça part en live…Wahouh!! que faut t’il faire en définitive dans ce monde de NT qui de toute façon nous attendent aux virages… Alors les pervers narcissiques et autres manipulateurs mégalomanes.. Je connais.. J’ai été broyée sans trop comprendre pourquoi… Il est là le problème.. maintenant je chemine comme je peux ; je surfe entre deux douleurs de rejet..Je suis venue gonfler le rang des personnes reconnues handicapés sans que personne (les conseillers de tout poils) ne me comprennent en réalité. Je me dis que je suis encore vivante c’est l’essentiel car j’aime la vie ; j’ai de la ressource mais jusque quand ? byebye:)

Bea de Laat Oui, c’est pour ça que je finis l’article en disant qu’il faut se protéger le plus possible. Les gens comme nous ont beaucoup à offrir au monde, mais hélas, le monde l’ignore, et est juste dans la défensive envers un élément « étranger »..

Flo TwentyHundred

Je me protège au max car je ressens la même chose, mais au quotidien c’est très fatiguant et ça me file des brûlures d’estomac de garder mes reflexions et idées pour moi. Sur ta remarque sur le fait d’être à un niveau hiérarchique supérieur aux NT, je ne vois pas comment y parvenir, car plus tu « montes », plus tu es entouré(e) et géré(e) par des gens particulièrement incompétents, accrochés à leur statut et leur salaire. Ils sont donc d’autant plus méchants car on (leur) révèle trop crûment leur médiocrité, leur paresse et l’imposture de leur positionnement dans l’organigramme. Ils font tout pour vous bloquer et vous enfermer, non sans, au passage, reprendre à leur profit votre travail et s’en valoriser. Si en plus vous êtes unE zèbre, avec des chefs NT hommes, c’est encore pire, car non seulement on touche leur intelligence mais aussi leur virilité.

Moi : Waw ! Enfin quelqu’un qui voit les choses telles qu’elles sont ! Le flot de commentaires négatifs continue ; on traite le post de diarrhée verbale, on me reproche d’être pleine de haine (projection !), ignorante, arrogante, à l’ego surdimentionné, de me vanter & de faire des généralisations abusives, on me traite de raciste, on me compare à Hitler, ou à J-Cl Van Damme, … Alors, merci d’être quelqu’un qui voit que je ne vise qu’à informer pour aider, & qu’il n’y a que du vécu, des conclusions tirées du réel et des avertissements pour se protéger, et non de la haine..

PS : oui, il n’est pas facile de survivre dans le milieu du travail (où on vise à coopérer & non à écraser les autres pour monter)… surtout qu’on n’a souvent pas réussi les hautes études nous permettant d’accéder aux postes de cadre. La soluce, c’est de tenter le job indépendant, ou du moins, celui où l’on aura à travailler seul, ou chez soi, ou au milieu de la nature, ….

Re-posté l’art. le 21/12 sur groupes Fb ; beaucoup m’approuvent… sauf …

Claudy Poppin’s Bien formulé et combien vrai !

Brigitte Royer Merci… « Comprendre » au bout de 35 ans l’incompréhensible connerie humaine… Apprendre du coup à accepter. Je me suis habituée ces dernières années à voir les « autres » quand ils ont ce genre de comportements comme des personnes « handicapés ». Je m’explique: lorsque vous voyez une personne avec un (dit) handicap ou différence mental, par respect, on vous apprend à accepter et à laisser dire ou laisser faire, parce que « ce n’est pas sa faute ». J’en suis arrivée à agir de la même manière avec les fameux NT. Triste réalité qui voudrait nous dénoncer, nous, comme « handicapés ou différents » alors que…???

Moi : Tu as raison, Brigitte : c’est apprendre sur le monde qui est normal, c’est sentir les souffrances des autres et tenter de les aider, qui est normal – et à l’inverse, c’est agir égoïstement et en toute inconscience, qui est anormal.. Je suivrai ton conseil désormais, en les voyant, eux (les NT) comme des anormaux – mais des anormaux « normaux » ( = en majorité, dans la norme) et donc, d’autant + dangereux …

Mais d’autres – groupe « les zèbres libres » – m’agressent (c/ dit ds l’article, Fb est un défouloir)…  J’ai quitté le petit monde con, mesquin & agressif du bureau, pour fonder un site, et voilà que je me retrouve dans la même situaton : agressée par des êtres bêtes & primaires, verts de jalousie et très agressifs (& hypocrites)… Et une fois de +, quand je réponds à ces mauvais, je me fais taper sur les doigts par le modérateur du groupe – alors que je ne fais que répondre à des attaques totalement injustifiées de tarés mal informés & envieux ! => sachant que ce sont des dingos (v. Stéphane Delgarde, un psychotique drogué, rien que ça !), je décide de ne désormais répondre qu’aux compliments (= des gens ayant vécu & sachant reconnaître la vérité quand ils la voient).

Une fois de + (voir l’article), toutes ces critiques des ces trolls verts de jalousie devant le talent, prouvent que je suis bonne dans ce que je fais ! Donc, en prendre note & passer à autre chose (c’est tout ce que leur impertinence mérite) ; « Les chiens aboient, la caravane passe » !

« Prends garde, ne chemine pas avec l’impie, car une telle fréquentation change le rayonnement du coeur en feu de l’enfer » (Baha’u’llah)

« Don’t wrestle with a pig : you both get dirty and the pig actually likes it » (G.B.Shaw)

« Celui qui sait qu’il sait, écoute-le. Celui qui sait qu’il ne sait pas, éduque-le. Celui qui ne sait pas qu’il sait, éveille-le. Celui qui ne sait pas qu’il ne sait pas, fuis-le ». (Proverbe Chinois) Je sais, & je le sais => la seule attitude sensée, est de m’écouter, et critiquer est preuve d’ignorance => les critiqueurs ignorent clairement qu’ils sont ignorants ; la seule attitude sensée est donc de les fuir. Leur répondre est : 1) leur faire bien trop d’honneur, 2) équivaut à discuter avec un idiot – or, « discuter avec un idiot prouve seulement qu’il y en a 2 »…

Une fois de plus, fake je fais « mon truc » ( et quand je vois un article idiot, je ne dis rien).

Sagesse  Ca, c’est ma sagesse – celle que presque 57 ans d’une vie d’études & d’épreuves m’a forgée…  Je n’interdis pas aux critiqueurs de fonder un site & d’y poster la leur… (au lieu de critiquer le travail d’autrui).