Archives de Tag: diffamer

Comment les PN vous diffament

Par défaut

diffamer

Comme dit ailleurs, le PN vise à « rentabiliser son investissement » ( = toute la comédie de l’être parfait qu’il a dû jouer pour vous attirer dans ses filets) – donc à vous garder, pour pouvoir se nourrir de vous le plus longtemps possible (voir http://www.bonheuretamour.com/2015/05/15/le-pn-comme-vampire/ ).

Et pour ça, il faut vous isoler, pour affaiblir votre position.

Il prendra donc diverses mesures en ce sens ;

– pour vous isoler physiquement, il vous « enlevera » loin de vos proches, vous privera d’argent ou de moyens d’en gagner (job, études) ou de véhicule,

– pour vous isoler psychiquement, il y a 2 volets : d’abord, tout faire pour vous inspirer de la méfiance vis-à-vis de vos proches (si pas de la colère ou du mépris), et secondement, inspirer à tous de la méfiance, colère & mépris envers vous.

Voici comment ça se passe concrètement : au début, il va se montrer adorable, en sorte de gagner votre coeur & votre confiance.

Il se « confiera » à vous, à la fois pour vous inciter à faire de même, et aussi à faire vibrer la corde sensible (car, dans ses fausses confidences, il se présente toujours comme une victime, comme un agneau sacrificiel, auquel de méchantes gens ont fait subir des choses horribles) ; la pitié est un piège bien au point & efficace, qui fait tomber bien des victimes dans le filet des PN !

Donc, vous vous ouvrez et vous vous confiez aussi … Grave erreur ! Non seulement ça lui permet de vous maltraiter en « appuyant » précisément là où ça fait mal, mais ça va lui permettre de vous démolir auprès des autres, pendant la relation et surtout après, si vous osez le quitter.

Dès le début, il tente de monter les autres contre vous, à la fois pour vous isoler, et pour se trouver des flying monkeys, qui feront le sale boulot ( = vous persécuter) à sa place – ce qui lui procure une double dose d’approvisionnement narcissique.

Que ce soit vos amis, petit(e)s ami(e)s, collègues, …il se débrouille pour se rendre sympathique et vous salit auprès de tous ceux à qui vous avez l’imprudence de le présenter.

Par ex, un homme raconte la tactique de sa mère PN ; s’il amène à la maison une nouvelle petite amie, la mère se montre charmante. Elle attend qu’il aille aux toilettes pour demander à la fille de l’aider à organiser une fête d’anniversaire surprise pour son fils, et qu’il ne faut rien lui dire. Incidemment, elle demande à la fille son N° de téléphone pour pouvoir la planifier toutes les 2.

Peu après, elle téléphone à la petite amie sous prétexte de discuter de la fête d’anniversaire & commence une conversation à bâtons rompus, où elle raconte qu’elle a peur de son fils, que d’ailleurs ils avaient, jusqu’à il y a peu, une mauvaise relation, mais que depuis quelques semaines, il se montre miraculeusement gentil avec elle.

Bien sûr, sa bien-aimée se demande qui peut bien ne pas s’entendre avec une mère aussi gentille, & aussi que l’homme lui joue une comédie & cache un caractère menteur & violent.

Ou elle offre – toujours en cachette de son fils – un cadeau à la fille, mais en prenant un air angoissé et en la suppliant de ne rien dire à ce dernier, car sinon, il se mettrait en colère et que ça la terrifie…

Cette mère PN s’était déjà débrouillée pour le couper de tous ses copains quand il était enfant.

Bien entendu, les PN ne font jamais exprès de « révéler » ces choses sur vous, ou n’avaient que de bonnes intentions… Ben tiens ! Comme par hasard, ils le font pourtant en tous domaines de votre vie : au plan amical, amoureux & professionnel, toujours et partout ; ils saisissent toutes les occasions de vous salir !

Par ex en rue, au magasin, dès qu’ils aperçoivent quelqu’un que leur victime connaît, ils vont engager la conversation… et y glisser leur venin ; de petites phrases assassines, qui font que les gens vous détestent & vous méprisent et ont pitié du (de la) PN – un comble !

Moi, par ex, j’avais jadis rencontré 2 Bruxellois (Tania & Titoune) en Grèce. On se trouvait sympas et on était tout contents de trouver des compatriotes sur cette île paumée (Antiparos)… jusqu’à ce que je leur présente ma soeur jumelle (le Golden Child de la famille)… Soudain, à mon grand désarroi et à ma grande douleur, ces 2 personnes se sont mises à être très amis avec elle et à m’éviter.

Je me rappelle d’une fois, on buvait un café tous les 4 et je dis que j’aime quelque chose (j’ai oublié quoi). Immédiatement, ma soeur s’écrie d’un air totalement stupéfait & abasourdi (quelle bonne actrice !) : « Mais enfin, Béa, hier encore, tu m’as dit que tu détestais ça ! »… et les 2 autres de me regarder comme une foldingue…

Et elle, avec ses grands yeux innocents… Après les vacances, elle a gardé des contacts avec eux durant des années, & bien sûr, ils ne m’ont plus jamais contactée. Ca fait mal…

Bref, entendant & croyant de telles choses sur vous, toutes vos connaissances vous tournent le dos, ou deviennent des flying monkeys.
La conclusion à en tirer est de ne jamais présenter une connaissance à des PN ; devant ces derniers, tenez votre langue, pour ne pas mentionner par inadvertance le prénom d’un nouvel ami, ou l’endroit où vous l’avez rencontré, ou votre nouveau boulot, ne les appelez pas devant un PN ou ne laissez pas traîner votre portable ou votre carnet d’adresses, …

Attention ; s’ils voient que vous devenez méfiant, ils vous rejouent les gentils, les serviables, les fiables, jusqu’à ce que vous leur refassiez confiance & baissiez votre garde – et qu’ils puissent reprendre leur diffamation.

Jamais, jamais vous ne pouvez leur faire confiance, car jamais ils ne changent, malgré les apparences !

Tout comme les gazelles deviennent juste un peu plus rapides que les lions, puis les lions rattrapent leur retard, puis les gazelles deviennent plus rapides, puis … etc. , c’est pareil avec les PN ; comme vous devenez méfiant & que vous leur échappez, ils s’adaptent, modifient & « élèvent » leur niveau de subtilité.

Vous pouvez donc vous attendre qu’à chaque « crise », ils auront l’habileté diabolique de dire & faire exactement ce qu’il faut pour vous convaincre que, cette fois, c’est différent, qu’ils ont changé… mais ne faites pas l’erreur de les croire, car ce ne sont encore que des mensonges !

Tant que vous êtes jeune & vivez encore chez eux, vous êtes à leur merci. Vous devez donc faire en sorte de prendre votre indépendance au plus tôt & d’aller vivre ailleurs. Une fois là, évitez-les le plus possible et si vous les appelez (au maximum une fois/mois), surveillez-vous : ne donnez pas le nom de vos amis ou petits-amis, le lieu où vous travaillez, ou le fait que vous fréquentez quelqu’un, car le PN ne songe qu’à vous tirer les vers du nez pour pouvoir continuer à vous nuire en vous salissant partout & en faisant le vide autour de vous ; ces êtres mauvais & envieux de vos qualités, veulent détruire votre vie, ne l’oubliez jamais !

Du reste, avec l’Internet, il est maintenant facile de trouver les infos privées de presque tout le monde – donc, soyez prudent(e) ; ne dévoilez pas trop de vous-même (à vos proches PN comme au reste du monde).

Rappelez-vous du proverbe : « pour vivre heureux, vivons caché » !

Publicités