Archives de Tag: détox

La vraie détox

Par défaut

fleur1

Notre corps, cette merveilleuse machine, comprend divers mécanismes naturels pour éliminer les déchets toxiques, qui sans cela, s’accumuleraient dans notre corps et menaceraient notre survie.

Mais parfois (addictions, excès d’alcool ou alimentaires, stress, vivre ou travailler dans un environnement pollué,…), nos organes d’élimination (peau, foie, reins, poumons, intestins) ont du mal à fonctionner à plein régime.

Il faut pourtant éliminer tous les déchets, & le plus vite possible – sinon, ils causent de graves maladies.

Il faut alors les aider, en les stimulant et/ou en les soutenant – et pour cela, voici ce que vous pouvez faire :

-Eviter les toxines & la malbouffe

Pour ne pas surcharger de travail nos organes « purifiants », il faut éviter l’alcool, la malbouffe (sucres, aliments raffinés ou industriels, colorants, conservateurs, graisses et sel raffinés), les sodas, la cigarette, les médicaments & autres drogues, et les excitants (café en tête), et favoriser au contraire une alimentation saine (voir http://www.bonheuretamour.com/fausses-croyances-alimentaires/ ou http://www.bonheuretamour.com/idees-recues-sur-lalimentation/  ou l’article précédent : http://www.bonheuretamour.com/vivre-sainement/ ).

-Ouvrir les pores
La peau est le plus grand organe de désintoxication et comme l’élimination dépend des pores, on peut utiliser diverses méthodes pour les ouvrir : le brossage à sec (pour cette méthode simple & efficace pour se détoxifier & éliminer la cellulite, voir : http://www.bonheuretamour.com/belle-peau-et-anti-cellulite-le-brossage-a-sec/ ), le sport, le sauna infrarouge, les bains chauds – pour un meilleur résultat, ajouter du magnésium – sous forme de sel d’Epsom ou de nigari (voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2014/07/23/mieux-que-le-tofu-le-nigari/ ).
-Favoriser la circulation lymphatique
Le système lymphatique ôte les déchets du fluide entourant nos cellules. Comme il n’a pas de « pompe » naturelle, il faut faire certains mouvements pour le stimuler – et pour ça, il existe différentes options : le drainage lymphatique, les massages, le brossage à sec (voir ci-dessus), le mini-trampoline.

-Soutenir le foie
Votre foie est votre plus grand organe interne. Son rôle consiste essentiellement (entre autre, car il en a beaucoup) à filtrer le sang de ses toxines pour qu’elles ne pénètrent pas dans notre circulation sanguine. Lorsqu’il se met à mal fonctionner, les toxines sont mal éliminées & s’accumiulent .. d’où un risque de maladie.

Si l’on a consommé des substances toxiques, il faut cesser la consommation au plus tôt et faire une cure de 3 semaines de chardon-Marie.

-Soutenir les reins
Ces 2 petits organes filtrent les déchets et l’eau excédentaire, qu’ils stockent dans la vessie jusqu’à ce qu’il soit éliminés de l’organisme par l’urètre.
On peut, si l’on veut les soutenir, faire une cure de prêle ou de verge d’or pendant 2-3 semaines.

– Promouvoir l’ « évacuation »
Si les déchets toxiques ne sont pas rapidement acheminés vers la « sortie », ils stagnent dans les intestins et repassent la barrière intestinale pour revenir dans le circuit sanguin, nous intoxiquer !

Il faut donc stimuler & lubrifier le système digestif, en buvant suffisamment (eau pure) et fournir du « ballast » qui fera masse dans l’intestin et le brossera de l’intérieur, en entraînant les toxines avec lui.

Et pour cela, consommer des fruits & légumes frais et du kéfir pour recharger l’intestin en bonnes bactéries et éliminer les mauvaises.

L’argile, le charbon actif ou la terre de diatomées, aident en cas de problèmes intestinaux, ainsi que le magnésium (décidément un élément multi-fonctions !).

Attention : la très vantée irrigation du côlon (lavements) est une arnaque – et dangereuse, en plus (à ce sujet, voir : http://www.bonheuretamour.com/jetez-vous-votre-argent-aux-toilettes/  ) !
Conclusion : on l’a vu, il s’agit moins de « faire quelque chose » que d’adopter une bonne hygiène de vie, c-à-d manger sainement et faire régulièrement (min ½ h 3 x/semaine) de l’exercice physique.

Il faut juste garder notre corps en santé et ne pas l’empoisonner avec des drogues, et le laisser faire ; il se chargera parfaitement d’expulser les toxines !

Publicités

Merveilleuse sève de bouleau !

Par défaut

Ce bel arbre, le bouleau blanc, est non seulement beau ; il est aussi un bienfaiteur de l’humanité : son écorce combat la fièvre, ses bourgeons sont antibiotiques et ses feuilles sont anti-rhumatismales et détoxifiantes (entre autres).

Quant à l’eau – ou sève – de bouleau, elle est utilisée depuis des milliers d’années par les anciens peuples (amérindiens, par ex), conscients de ses vertus régénérantes, toniques et nutritives.

En effet, elle opère un drainage en profondeur de tout notre corps : sa composition est très semblable au sang ou à l’eau de mer – ce qui la rend apte à réguler les liquides de notre corps (intra- ou extra-cellulaires) et en fait une cure de jouvence pour nos cellules et une arme efficace contre le vieillissement (grâce à son précieux silicium organique) !

Cette eau miraculeuse nous reminéralise et élimine les déchets (urée), car elle est riche en minéraux (fer, cuivre, soufre, calcium, magnésium, phosphore, manganèse, zinc) et en acides organiques (malique, citrique) et contient des sucres et des acides aminés (surtout glutamine, citruline et acide glutamique).

Tous ces minéraux renforcent notre immunité et nous permettent de mieux résister, tant aux agressions microbes, ou virus qu’au stress.

En outre, la sève de bouleau nettoie les reins, décongestionne le foie, le pancréas et la vessie et soigne tout le système articulaire. Elle élimine le mauvais cholestérol et l’acide urique. Favorisant la diurèse, elle détoxifie le corps et son efficacité contre la rétention d’eau – donc contre la cellulite et l’obésité- est prouvée.

Le jus de bouleau élimine le cholestérol de notre sang et désinfecte notre corps. Il agit aussi efficacement contre les maladies de foie et de l’intestin (diarrhée, constipation, vers), les ascites,

Il lutte contre les oedèmes cardiaques provenant d’une insuffisance circulatoire, contre l’hypertension artérielle, et on l’utilise pour traiter le rhume, la fièvre, la grippe et la sinusite chronique.

La sève est aussi efficace contre les infections et inflammations du tractus urinaire, les calculs rénaux, les maladies de peau (dermatoses, eczémas, couperose, acné, pellicules, psoriasis), la chute de cheveux et les rhumatismes.  Enfin, elle prévient la maladie d’Alzheimer.

Je vous rassure : la sève de bouleau a un goût très doux et agréable. Vous la trouverez en briks d’un litre (conservée avec juste un peu d’acide citrique et de sucre), en magasins bio à 30-40€/litre, ou en magasins russes, à … 1,5-2€/litre !  Elle se conserve au frigo (sinon, elle fermente).

Buvez-en un verre (+- 15 cl) chaque matin (de préférence à jeun) durant 3 semaines… En plus, cette cure merveilleuse ne vous coûtera que 6 € !

Trucs :

– pour une action ultra-détoxifiante, vous pouvez verser votre verre de sève de bouleau dans un mixer, avec une petite poignée de feuilles de coriandre, et consommer ce mélange,

– contre les douleurs articulaires : prendre chaque matin un petit verrre (10 cl) de jus de bouleau avec 1 gélule (naturelle) d’harpagophytum (“griffe du diable”).