Archives de Tag: désespéré

Pouvoir d’un geste de bonté

Par défaut

2 amisLorsque j’étais en 1ère année secondaire, je rentrais de l’école (j’étais alors en 1ère secondaire) et j’ai croisé Maurice, un camarade de classe. Il transportait tous ses livres.

Je me suis demandé quel genre d’idiot il fallait être pour ramener tous ses livres chez lui, un vendredi, et j’ai continué mon chemin.

Mais, me retournant, j’ai vu une bande de jeunes garçons courir vers Maurice, le bousculer et faire tomber ses livres et ses lunettes, avant de repartir en riant.

Maurice pleurait. Je l’ai aidé à retrouver ses lunettes et lui ai remonté le moral ;

« Ces gars là sont vraiment des crétins ! Ils devraient être punis pour ce qu’ils ont fait. »

Il m’a regardé et m’a remercié, avec un grand sourire aux lèvres.

Puis je lui ai demandé où il habitait … On habitait dans la même rue !

Nous avons discuté sur tout le chemin du retour et je me suis rendu compte qu’il était vraiment gentil. Je l’ai invité à venir jouer au foot avec mes amis le lendemain et il a accepté.

Plus j’apprenais à le connaître, plus je l’appréciais ; c’était vraiment un gentil garçon.

Le lundi matin, sur le chemin de l’école, j’ai aperçu Maurice, transportant derechef tous ses livres. Je l’ai rejoint et, pour le taquiner un peu, je lui ai dit qu’il allait se faire des super muscles à transporter tous ses livres chaque jour !

Il m’a souri et par la suite, nous sommes devenu les meilleurs amis du monde.

Quelques années plus tard, ayant terminé le secondaire, nous nous sommes tous retrouvés, élèves, enseignants et parents, pour fêter l’événement. Il avait préparé un petit discours mais il en était très nerveux.

Je lui ai donné une tape d’encouragement dans le dos et lui ai dit : « T’en fais pas ; tu vas être parfait ! »

Il m’a regardé et m’a remercié une fois de plus. Puis il a commencé à parler.

« C’est un moment qui se prête bien pour remercier ceux qui vous ont aidé à traverser les moments difficiles : parents, professeurs et surtout les amis. Je suis ici pour vous dire qu’être l’ami de quelqu’un, c’est lui donner le plus beau des cadeaux. Je vais vous raconter une histoire à ce sujet. »

Maurice raconta alors la journée où l’on s’était rencontrés, 6 ans auparavant. En fait, il ne supportait plus le harcèlement qu’il subissait à l’école, et comptait se suicider ce week-end- là. Il raconta qu’il avait vidé son casier pour éviter à sa mère d’avoir à le faire.

Il m’a regardé dans les yeux et m’a souri : « Merci de m’avoir sauvé ! Mon ami m’a protégé et m’a empêché de faire une grosse bêtise ! »

J’étais abasourdi ! C’est à ce moment que j’ai compris toute la tristesse qu’il avait ce jour-là et dont, dans mon insouciance, je ne m’étais même pas aperçu.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de vos actes ; un petit geste peut changer la vie de quelqu’un, en mieux ou en pis. Les ami(e)s sont des anges qui nous remettent sur nos pieds lorsque nos ailes ont de la peine à se souvenir comment voler.

Publicités

Homme fou de vous qui disparaît soudainement : les causes

Par défaut

running men3Le sujet « Homme fou de vous qui disparaît soudainement »

(https://bonheuretamour.wordpress.com/2012/09/02/homme-fou-de-vous-qui-disparait-soudainement/ ) a été beaucoup commenté, ce qui m’a fait comprendre que ce sujet intéressait beaucoup de femmes.

J’ai donc pensé qu’il fallait le compléter, en expliquant pourquoi tant d’hommes se comportaient ainsi – disparaître sans prévenir après nous avoir submergées d’amour, de promesses et de compliments, et fait espérer une relation durable tendre & passionnée (ce qui est le rêve de la plupart des femmes).

Avec ma grande expérience de la vie, mes longues études du sujet des relations et mes nombreuses consultations, j’ai bien une idée des raisons, mais en fait, je suis une femme, c-à-d pas compétente pour les comprendre à fond.

Je me suis donc tournée vers les experts ; les hommes. Ayant consulté mon fils ( 😉  ) et les écrits ou les videos de nombreux experts en relations, j’ai constaté qu’ils sont unanimes ; si un homme disparaît soudain, ce ne peut être que pour 2 raisons ;

– soit, il ne vous avait pas placée, dès le début, dans la case « relation sérieuse » (à ce sujet, voir « Comment les hommes tombent amoureux » ; http://www.bonheuretamour.com/2014/02/07/comment-les-hommes-tombent-amoureux/ & « Commentaire sur « Comment les hommes tombent amoureux » ; http://www.bonheuretamour.com/2014/02/07/commentaire-sur-comment-les-hommes-tombent-amoureux/  ),

– soit vous ayez fait ou dit quelque chose qui lui a déplu & lui a fait changer d’avis sur vous.

Approfondissons la 1ère raison : vous ne l’attiriez pas tant que ça ; un homme ne vous parle que s’il veut coucher avec vous (quoiqu’il prétende d’autre !).

Il le fera même avec des femmes pour qui il n’a pas d’intentions sérieuses et donc, dès qu’elle tente d’approfondir la relation, comme il ne faisait que la tolérer, il part.

Pourquoi il n’est que peu attiré par vous ? Parce que vous n’avez pas le degré de beauté auquel il estime avoir droit, … Il n’y a rien que vous puissiez faire à ceci. Il faut l’oublier & passer au suivant.

Mais si ce genre de mésaventure vous arrive tout le temps, demandez-vous si vous n’êtes pas trop critiqueuse ou collante. Si vous vous disputez avec tous vos petits amis ou qu’ils vous disent tous que vous êtes collante, vous devez changer de comportement si vous voulez garder un gars !

En effet, contrairement aux femmes, qui « testent » un concurrent assez brièvement avant de le choisir comme compagnon, et une fois là, tentent de faire marcher la relation, avec un homme, on est TOUJOURS en « période d’examen » ; tout au long de la relation, on passe une audition ; ils nous testent et nous ré-évaluent, selon l’évolution de notre beauté & forme physique, caractère, utilité (au lit, à la cuisine, pour l’argent), etc…

Même si le gars nous avait placée dans le tiroir « petite amie », on peut accidentellement dire ou faire quelque chose qui lui déplaît… Et attention : ça peut être pour quelque chose que vous faites dans l’instant, ou pour quelque chose qu’il a découvert sur votre passé !

Et là (je le répète ; TOUT AU LONG DE LA RELATION !), on peut passer en un instant dans une autre catégorie ; là, ils partent ou se détachent émotionnellement de la relation. C’est aussi simple que ça !

Cette phrase, je m’en doute, fera encore hurler les nunuches qui sont trop chochottes que pour accepter des vérités qui ne les arrangent pas – et qui donc, préfèrent se lover dans le monde enchanté des illusions bêtifiantes (quitte à, ensuite  – car la réalité rattrape toujours ceux qui veulent la fuir – se tourner vers moi en appelant au secours !).

Je rappelle que lors des attentats du métro parisien en 1985- 1986, tous les hommes rendus paralysés par les bombes restèrent en couple, alors que TOUTES LES FEMMES rendues paralysées (elles ne pouvaient donc plus servir !) FURENT PLAQUEES PAR LEUR HOMME !  Et ça, c’est un fait !

Ellis Chaz (un homme expert en relations) dit que tous les hommes sont ainsi et que le seul moyen d’y échapper est soit d’être lesbienne, soit de rester seule.

Les choses qui feront qu’un homme nous élimine, c’est s’il voit qu’on ne fait pas de notre mieux pour le satisfaire, qu’on ne le soutient pas, qu’on crée des disputes, … tout ceci est un appel à être plaquée, même si la relation était déjà engagée très loin.

En plus, les hommes nous testent exprès, car tous ont déjà investi dans une femme, avant, et ont été blessés ou déçus… alors, ce sont les suivantes qui paient les pots cassés ! Ils refusent d’être encore pigeonnés et veulent s’assurer qu’ils n’investissent plus dans la mauvaise femme !

Quant à notre passé, ils en sont obsédés. Pourquoi ? Parce qu’aucun homme ne veut payer pour ce qu’un autre a eu gratis, ni succéder à une armée d’amants !

Pour certains, ce sera le nombre de vos amants qui compte, pour d’autres, ce que vous avez fait avec eux… Et si vous lui avouez avoir fait certaines choses avec un amant, il vous en voudra (& vous éliminera) si vous refusez de le faire avec lui.  Un gars croit que ce qu’une femme fait de son corps montre à quel point elle l’aime… et ce n’est pas faux 😉 Donc, si vous avouez à un homme ; « il y a 5 ans, j’ai fait ceci avec Untel, mais j’ai détesté et je ne le referai plus jamais », il vous en voudra … En un mot, si vous avez eu une jeunesse agitée, ne mentez pas, mais taisez & évitez le sujet !

Mais que penser si un homme qui semblait très intéressé par vous devient soudainement plus froid (sans vous quitter tout à fait) ?

Il y a des choses qui arrivent & qui n’ont rien à voir avec vous ; des soucis familiaux ou professionnels, …

La chose essentielle ici, c’est de ne pas le prendre personnellement – sinon, en tant que femme, vous serez angoissée & commencerez à faire des scènes ou devenir collante.

Or, si vous l’appelez plusieurs fois pour le voir, il se sentira automatiquement obligé de « tirer dans l’autre sens » et de s’éloigner encore plus. N’appelez donc qu’une ou 2 fois grand maximum, car si vous le faites plus – si vous avez l’idée qu’il DOIT vous rappeler, que vous MERITEZ qu’il le fasse, qu’il n’a PAS LE DROIT de vous ignorer ainsi –  vous passerez pour une folle…ce qui n’est guère attirant !

L’homme ayant un souci se retire « dans sa caverne » pour tenter de le résoudre, c’est tout ! Une fois de plus, si vous ne supportez pas les hommes, restez seule ou virez votre cuti !

De toute façon, si vous le collez, le « sciez », l’assommez de coups de fils, de textos, de récriminations & d’exigences, ça devient personnel, et alors que sinon, il serait revenu vers vous, là, il ne le fera pas.

Attention : quand l’homme reprend contact après avoir résolu son problème, accueillez-le avec le sourire, écoutez ses explications & soutenez-le (la loyauté de sa compagne est hyper-importante pour un homme).

Bien entendu, s’il n’a QUE des problèmes, c’est à vous de vous respecter en n’avalant pas des bobards, et de partir.

Souvenez-vous de n’accepter que des réponses directes & détaillées, avant de croire quoi que ce soit.

Pour vous garder « sous le coude » (comme 5ème roue du carrosse, bien qu’ils n’aient pas d’intention sérieuse envers vous), beaucoup d’hommes inventent des bobards et, comme la femme meurt d’envie de rester avec eux, elle les avale comme du petit-lait ! Ceci est stupide !

Toute réponse vague ou « à côté » indique qu’il vous ment… Or, le menteur ment dans son intérêt, et vous nuit ; le mensonge fait toujours souffrir celui (ou celle) à qui on ment.  Refusez de souffrir et de perdre votre temps !