Archives de Tag: défauts

Les âmes mortes (texte de Charles Péguy)

Par défaut

J’adore ce texte, qui résonne tellement en moi – alors, je vous le copie tel quel :

 « Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise pensée. C’est d’avoir une pensée toute faite. Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise âme et même de se faire une mauvaise âme. C’est d’avoir une âme toute faite.

Il y a quelque chose de pire que d’avoir une âme même perverse. C’est d’avoir une âme habituée.
On a vu les jeux incroyables de la grâce pénétrer une mauvaise âme et même une âme perverse et on a vu sauver ce qui paraissait perdu. Mais on n’a pas vu mouiller ce qui était verni, on n’a pas vu traverser ce qui était imperméable, on n’a pas vu tremper ce qui était habitué… Les « honnêtes gens » ne mouillent pas à la grâce.
C’est que précisément les plus honnêtes gens, ou simplement les honnêtes gens, ou enfin ceux qu’on nomme tels, et qui aiment à se nommer tels, n’ont point de défauts eux-mêmes dans l’armure. Ils ne sont pas blessés. Leur peau de morale, constamment intacte, leur fait un cuir et une cuirasse sans faute.
Ils ne présentent point cette ouverture que fait une affreuse blessure, une inoubliable détresse, un regret invincible, un point de suture éternellement mal joint, une mortelle inquiétude, une invincible arrière-anxiété, une amertume secrète, un effondrement perpétuellement masqué une cicatrice éternellement mal fermée. Ils ne présentent pas cette entrée à la grâce qu’est essentiellement le péché.
Parce qu’ils ne sont pas blessés, ils ne sont pas vulnérables. Parce qu’ils ne manquent de rien, on ne leur apporte rien. Parce qu’ils ne manquent de rien, on ne leur apporte pas ce qui est tout. La charité même de Dieu ne panse point celui qui n’a pas de plaies.
C’est parce qu’un homme était par terre que le Samaritain le ramassa. C’est parce que la face de Jésus était sale que Véronique l’essuya d’un mouchoir. Or celui qui n’est pas tombé ne sera jamais ramassé ; et celui qui n’est pas sale ne sera pas essuyé ».

 

Publicités

Le PN comme démon (suite)

Par défaut

demon-rieur

Dans cet article http://www.bonheuretamour.com/2017/01/06/le-pn-comme-demon/ , je compare les pervers narcissiques à des démons – dont ils ont les caractéristiques & le comportement.

Et j’ai traité ici https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/12/12/peut-on-guerir-son-partenaire-pn/ l’impossibilité – même avec tout votre amour – de le ramener dans la voie du Bien.

Vous ne pouvez pas le régénérer, mais lui peut vous pervertir !* Car si vous vivez avec un tel démon, sachez qu’il tentera de le faire par n’importe quel moyen – surtout les plus cruels, leurs préférés.

Non seulement votre partenaire PN veut vous détruire, mais il veut vous attirer dans l’enfer où lui vit !

Ayant perdu leur force de vie, la vôtre enrage les PN, qui feront tout pour vous tirer vers le bas – à la fois pour vous ramener à leur niveau et pour implanter dans votre âme leur mentalité & mode de vie pervers (mort !).

J’ai vu ce processus (où un PN détruit une vie & tire une âme vers l’enfer) SI souvent ! Et, l’ayant vécu depuis quasiment 58 ans, je l’ai senti m’être appliqué & observé être appliqué à mes pauvres enfants… (vision d’horreur pour une mère, & qui me fit traverser l’enfer.. au risque d’y rester à jamais).

Parfois, le PN n’est pas votre partenaire amoureux, mais un(e) ami ou un(e) collègue… Il (elle) se montre sympa & serviable, et puis commence à vous confier des bêtises qu’il (elle) aurait faites… Encouragé(e), vous lui avouez les vôtres, et il les répand auprès de vos autres ami(e)s ou collègues & supérieurs, ou même auprès de votre famille – surtout la personne qui vous est le plus cher & le plus proche ; votre compagnon (ou compagne) !

Avec ce dernier, votre « ami(e) pervers » essaiera de semer la zizanie, soit en le(la) séduisant, soit en vous faisant remarquer ses défauts, en vous emmenant dans des lieux de drague & vous poussant à sortir avec d’autres ou à rompre une relation qui était pourtant saine. Si vous vous retrouvez seul, sans rien, malheureux, le PN a gagné & se sent bien !

Et à l’inverse, lorsque ces démon(e)s voient quelqu’un qui a des relations positives ou un statut stable, ils font tout pour l’en priver en jouant les amis dévoués – & ça marche, car les PN ont énormément de charisme & de persuasion !

Souvenons-nous que ces êtres savent comment susciter notre confiance, qu’on ne verra pas que leur amitié est feinte et qu’on leur sera reconnaissant d’être notre ami(e).

Alors, méfiance si vous remarquez qu’un de vos amis (ou membre de votre famille) agit ainsi. Remarquez leurs tactiques malsaines & refusez d’avaler leurs mensonges & de faire ce qu’ils vous poussent à faire, juste pour vous nuire. Voyez-les pour ce qu’ils sont & évitez-les à l’avenir.

James (de begood) dit que ces gens en ont après notre âme ; qu’ils veulent la détruire, la rendre noire comme la leur, & qu’ils veulent nous voir sombrer & finir par agir comme eux. Je suis d’accord ; j’ai vu, lu, entendu & senti des preuves de ceci très souvent !

Tous ceux qui croisent le chemin d’un PN feront l’objet d’une séduction, d’une exploitation (voir http://www.bonheuretamour.com/2015/05/15/le-pn-comme-vampire/ ), puis d’une « narcissisation » (pour créer de nouveaux PN).

Ils ont bien étudié les humains (pour pouvoir copier un comportement normal) & connaissent vos cordes sensibles,  votre naïveté,  votre loyauté & votre difficulté à dire non, et donc, ils en joueront pour vous manipuler & vous faire agir à l’encontre de vous-même & de ce qui est bon pour vous.

Devant toutes vos bonnes qualités ; votre joie de vivre, votre gentillesse, votre résilience, votre sociabilité réelle, votre générosité, …  ils sont fous de jalousie et visent à les détruire. Alors, rien ne leur fait plus plaisir que de vous entraîner sur la mauvaise pente pour vous rendre comme eux & vous faire vivre aussi dans leur monde terne & désolé.

Dites-vous bien que ces gens qui vous poussent au mal ne sont pas vos amis et dorénavant, si quelqu’un vous fait subir un « bombardement » d’amour ou d’amitié trop beau pour être vrai (voir http://www.bonheuretamour.com/2016/12/28/bombardement-damour-tous-aux-abris/ ), ou vous demande de mentir à vos proches, ou tente de déclencher vos confidences, excluez-le de votre vie. Prenez n’importe quelle excuse pour ne pas le voir ou lui parler, mais ne faites par l’erreur de tenter de discuter, de vous justifier & surtout, de lui montrer que vous voyez clair dans son jeu, car sinon, il vous pourrira la vie.

Coupez les ponts dès que possible, car plus ce genre de démons restent dans votre vie, plus ils vous blessent & vous affaiblissent … et plus ils ont de chances de vous ramener avec eux en enfer.

* Je suis d’ailleurs venue en contact avec tant de ces ex-victimes qui ont « muté » que j’ai aussi écrit là-dessus (http://www.bonheuretamour.com/2016/07/10/lhorrible-mutation-des-victimes/ ).

3 ans de présence Facebook : le bilan

Par défaut

smily fâché  Ou : « gros sur la patate »

Soit, confirmant le proverbe turc que « celui qui dit la vérité doit avoir le pied à l’étrier », des gens mauvais, ennemis du talent et de la vérité, enragés d’en trouver autant dans mes articles, déversent leur rage, leur haine et leur envie sur moi.

Soit, si le sujet les concerne, mes lecteurs (majoritairement des femmes) commentent ainsi : « Oh oui ! », « Et moi, il m’a fait ça », « Et moi, ça ! , ou « Regardez ce qu’il vient de m’envoyer comme texto ! », etc.. Et patati et patata…

Et à moi ; « je suis dans telle situation », « Je ne sais plus vers qui me tourner », « Je souffre », « Aidez-moi ! »,…

En général, je compatis, & réponds. Je prends leur problème au sérieux – donc, ça me prends pas mal de temps & de réflexion (on peut voir, sur les commentaires du blog & du site, que ma réponse fait parfois 6 pages).

Parfois aussi, je mets un lien vers quelqu’un qui peut les aider ; je conseille par ex, une video youtube.

Ce n’est que si la personne refuse de voir la video, que je propose mes services – en précisant que je veux bien le faire mais que c’est payant.

Et là…Pfuit !  Plus de nouvelles ! Je ne reçois désormais plus aucune réponse ou commentaire de cette personne ( !).

Devant toujours donner de moi-même tout en subissant les attaques de trolls, j’ai traité ce sujet &, à la fin de l’article, demandé de l’aide pour les éliminer (car Facebook n’y fait rien) ; http://www.bonheuretamour.com/2014/12/08/haine-des-trolls-envers-la-verite-le-talent/

Quand on travaille sans avoir aucun soutien (matériel ou spirituel), il est forcé que, comme un âne trop chargé, on s’écroule un jour ou l’autre.  C’est mon cas…Si je veux garder ma propre estime (& croyez bien que j’y tiens), il est de mon devoir de ne plus tolérer cet irrespect.

Vous aimez mes articles ? Vous avez besoin des infos qu’ils contiennent pour appréhender votre situation et prendre les bonnes décisions ? Vous voulez que ça continue ?

Alors, il faut faire qq chose pour chasser les trolls – car on est des êtres de symboles ; nous humains, sommes littéralement FAITS de mots … « Au commencement était le Verbe » ou « la réalité est l’ombre des mots », c’est vrai, pour nous ! Et les mots donnent la vie, ou à l’inverse, tuent !

Mais cet article fut lu, mais non « liké », ni encore moins commenté … Rien, nada ! Aucune réaction !

J’en ai conclus que mes lectrices, qui se plaignent qu’on profite d’elles, voient « la paille dans l’oeil d’autrui, et ne voient pas la poutre dans leur propre oeil » !

Je savais qu’« on ne peut pas se pencher sur le Mal sans être contaminé » – en voici l’illustration ! = on profite de moi, mais en même temps, on laisse faire les mauvais …Car connaître le mal, et le laisser faire sans réagir, c’est y participer ; « If you are not part of the solution, then, you are part of the problem » !

Ces gens laissent les salauds m’attaquer sans broncher – ce qui démontre cette mentalité : j’aime et je réponds quand ça ME concerne (MOI, MA vie, MES problèmes, MES centres d’intérêt), mais pour le reste, je m’en fiche royalement !  Je n’ai rien à fiche des problèmes des autres (sauf en paroles, bien sûr !), je butine ici et là sur Facebook, prenant ce qui ME sert, & pour le reste, c’est « après nous, les mouches « !

QUE FAISAIENT D’AUTRE LES ETRES MAUVAIS QUI VOUS ONT VIOLENTE(E) OU ONT PROFITE DE VOUS ???!

La conclusion s’impose : VOUS ETES DEVENU(E) COMME EUX ; des profiteuses sans sentiments !

Comme avec un PN, c’est une relation « à sens unique » où l’un ne fait que prendre & l’autre, que donner ! & si, comme il est naturel, la personne exploitée (ici, moi) veut changer les choses (rendre la relation plus juste & plus équitable), l’autre l’ignore & cherche quelqu’un d’autre dont il (elle) pourra profiter !

Alors, au lieu de geindre sans cesse, de tourner autour de votre nombril et de racontrer « tout ce qu’il vous fait » – ce qui ne vous aide pas, mais ne fait que vous enfoncer de plus en plus dans la négativité, et à attirer de plus en plus de personnes négatives et de circonstances négatives dans votre vie ! – balayez devant votre porte & décidez de VRAIMENT vous soigner !   Vous avez été contaminé(e) par le mal, et maintenant, VOUS (pas eux –car vous n’avez aucun contrôle sur les autres, mais seulement sur vous-même ! ) participez également au Mal sur cette terre !

En toute situation, plus il y a de justice, plus il y a de bonheur – Corollaire : plus il y a d’injustice (et on peut certes appeler ainsi une situation où l’une des parties tire tout de l’autre partie, sans rien offrir en échange), plus il y a de malheur.  Ne le voyez-vous pas ? VOUS êtes devenu(e) un facteur de mal, car vous ajoutez du malheur, et aucun bonheur sur cette planète.

Ce n’est pas du tout votre responsabilité de « soigner » votre PN, ou qui que ce soit d’autre, mais par contre, c’est notre responsabilité en tant qu’être humain de s’améliorer chaque jour et de porter du fruit (pas seulement physique, mais surtout moral) ici-bas.  « C’est au fruit qu’on connaît l’arbre » disait, très justement, Jésus !

En plus, cette attitude égoïste est bête, car contre-productive ; à force de tirer sur la corde elle se rompt… la preuve !

On on tous ds le même bateau, et si on veut avancer, il faut ramer dans la même direction ; celui (celle) qui se prélasse sans ramer & en piquant la nourriture des autres n’est qu’un cancer, un parasite nuisible, et ne fait que rajouter du boulot ( = plus de misère) à ceux qui rament !

La vie est une toile et ce que vous faites à un seul fil de cette toile, vous le faites à la toile tout entière…donc, à vous-même, en fin de compte (ce qui n’est guère malin).

Deuxième point : « on » demande mon aide (souvent, en suppliant), mais on refuse de me payer même un centime pour cela (or, je suis l’une des rares personnes sur terre à posséder la méthode qui soigne le PTSD complexe) ! Comment nomme-t-on le fait de vouloir prendre sans payer ? Voler !

Ce profitage est inacceptable, indigne & irrespectueux – & je ne tolère pas l’irrespect, car un humain digne de ce nom peut se passer de pain, mais non de respect ! Cette mentalité égoïste m’irrite. Mes articles ont amplement prouvé mes compétences – mais bien sûr, je ne révèle pas ma méthode.

J’ai un savoir, dont beaucoup de gens ont un besoin VITAL, et ces êtres refusent de débourser 47€ pour passer de misérable à heureux ?

Ils préfèrent avoir recours à des charlatans, ou des sytèmes inefficaces (médicaments, thérapies de parole) & surtout (l’ersatz suprême ! & gratuit) des commérages INCESSANTS, qui ne règlent rien et ne font que les enfoncer toujours plus profondément dans leur addiction (voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/06/11/traumatises-drogues/ ) plutôt que de se soigner vraiment …

A ceux-là, je dis ; Si vous trouvez normal de me voler & de ne pas travailler sérieusement sur vos problèmes, il est normal que vous continuiez à vous détruire avec vos papotages !

Je ne veux rien avoir à faire, avec de tels êtres ( = « gens à problèmes ») qui n’essaient pas réellement de s’améliorer !

J’ai besoin de manger & nourrir mon fils, de payer mes factures & mes impôts, etc … Votre attitude (qu’il soit clair ici que je ne m’adresse qu’aux menteurs & aux profiteurs, & non à tous mes lecteurs) montre que vous estimez que ça ne vaut que pour vous, et que je n’ai qu’à vivre d’air pur !

Vous êtes devenu(e)s les « mauvais jardiniers », que j’ai laissés entrer sur ma terre, et qui au lieu de la nourrir et de l’arroser, pillez tous les fruits et partez en douce quand il faut donner leur juste récompense, en échange.

Mes (rares) client(e)s, je les ai trouvés via LinkedIn – via Facebook ; RIEN ! Personne en 3 ans !!!

Je reçois, sur mon mur, des centaines d’articles ou d’images de femmes, d’enfants ou de bêtes maltraité(e)s, et alors, c’est un concert de « C’est horrible, C’est dégoûtant ! il faudrait les tuer,… » etc. Ca me rappelle ces douairières du livre « Jane Eyre », qui cancanaient & se scandalisaient en cassant du sucre sur le dos des autres – ce qui « prouvait » leur propre moralité.

Mais agissez-vous pour faire cesser ces abus, ou ne faites-vous que vous montrer outrée ( = rien de concret) ? Alors, ce n’est que le « principe de la bicyclette » ; se donner bonne conscience à peu de frais, en rabaissant quelqu’un d’autre (ou un groupe d’autres) ! Une fois de plus : QUE FAIT D’AUTRE UN PN ? !

CONCRETEMENT, VOUS FAITES QUOI POUR CHANGER CETTE SITUATION ou POUR VENIR EN AIDE AUX VICTIMES ?

Rien, sauf des excuses …« Celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen, celui qui ne veut rien faire trouve une excuse ».

Alors, pourquoi vous postez ce genre de trucs ? Pourquoi vous les regardez ? Pourquoi vous les commentez ? Posez-vous la question !

Moi, ça fait de longues années que je ne regarde plus les nouvelles ; ce n’est que catastrophes par ci, scandales par là et pour le reste, mensonges  !

« Du sang, des boyaux « ! Ces images fortes renforcent l’addiction – Images de violence (guerres, meurtres, exécutions, ..) !  On ne recherche & ne regarde pas ça par hasard : mais bien parce qu’on recherche les mêmes sensations familières ; parce qu’on a été traumatisé(e), en un mot.

Si vous voulez renforcer votre traumatisme et continuer la spirale de misère de votre vie, BIEN ; ne changez rien ; vous tenez le bon bout !

Mais alors, ne venez pas mentir en prétendant vouloir aller mieux ! On ne peut pas vouloir avancer en voiture si, tout en appuyant sur l’accélérateur, on appuie en même temps sur le frein !  Si on veut avoir un esprit sain, il faut (comme pour un corps sain) avoir une hygiène de l’esprit, & cette hygiène passe par « jeter les crasses » – donc, les nouvelles & les spectacles violents !

Si vous refusez de vous bouger, ne venez pas vous plaindre (sur son blog, Un Odieux Connard a écrit que Facebook, c’est 95% de plaintes – avant, je ne le croyais pas, mais je suis forcée de constater qu’il a une fois de plus raison !).

Vous n’espérez quand même pas que c’est en « jérémiant » que votre situation s’améliorera ?

Non ; vous SAVEZ qu’il faudra avoir le courage de voir la vérité en face, et celui d’agir – mais vous manquez de c… pour ça ! C’est TELLEMENT plus facile de geindre et de raconter toutes les avanies que le « Grand Vilain Pas Beau » vous fait subir, à vous ; la « Pauvre Victime Expiatoire » éternelle ! (surtout que vous en trouvez des centaines dans votre genre, qui – parce qu’elles font pareil – sont toujours prêtes à vous soutenir dans vos mauvais penchants… Bien sûr ; ça justifie les leurs ! (mais essayez un peu d’obtenir de ces « bonnes copines » une VRAIE aide… et vous verrez !).

La vie est faite de temps & d’énergie ; je n’en ai pas à perdre avec des menteurs et des hypocrites. Déjà l’an passé, ayant constaté le manque de sérieux des « femmes en détresse » qui m’écrivaient, j’avais prévenu ; http://www.bonheuretamour.com/2014/02/16/avertissement-aux-clientes/ .

J’y écrivais (entre autres) ; « Quant à ceux ou celles qui ne visent pas le bonheur (…), j’estime qu’ils sont « dérangés », et je refuse de fréquenter des êtres dérangés – le problème avec les gens à problèmes, c’est que leurs problèmes deviennent vite nos problèmes !  Or, étant normale, j’EVITE les problèmes ! » et « Je ne suis pas une poubelle où vous pouvez jeter vos émotions malpropres, nées de votre aveuglement VOLONTAIRE. »

Voici encore un proverbe : « Soyez meilleur, vous serez plus heureux » ; Je n’ai JAMAIS vu un déprimé, sans voir aussi ce que j’appelle un « cochon » ; c-à-d quelqu’un qui se conduit mal, qui nuit à autrui ou à soi-même d’une façon quelconque – même quand ma fille est morte, on peut le « retracer » à une faute commise envers moi-même, qui fut de sortir, épouser & faire des enfants, avec un taré !

Même si je comprends que les mauvais choix que l’on fait sont dus à notre « programmation », il est de notre devoir

d’en prendre conscience & de ne pas rester dedans – justement, pour ne pas continuer à se nuire & à nuire à autrui – bref, à ne pas rester le gars étalé dans la barque & laissant les autres ramer ! A tous ceux-là, je dis ; cessez de vous conduire comme un cochon (même si c’est plus facile) ; ayez un peu de courage & commencez à agir comme un type (ou une fille) un peu convenable – c-à-d à remplir votre devoir envers vous-même, les autres & la planète !

Je ne m’adresse donc qu’aux gens qui veulent vraiment changer & améliorer leur vie.  Et vu qu’« on n’a le droit d’avoir raison qu’avec les faits dont on dispose », si les faits me crient l’inverse, passez votre chemin ! Vous prouvez alors que vous êtes un « être à problèmes », irrécupérable & dangereux, & donc, je n’ai rien à faire avec vous !

Tout a un prix dans la vie. Même H. Murakami (grand penseur & écrivain) l’a écrit ; « To get something important, people have to pay a price. That’s the rule the world operates by ». (pour obtenir quelque chose d’important, les gens doivent payer un prix. C’est la règle sur laquelle le monde fonctionne) !

Vous voulez fuir la réalité, qui est que, comme j’ai un corps, j’ai besoin de me payer à manger, ou, au moins être soutenue ( = éliminer les mauvaises herbes que sont les trolls) pour continuer ? Eh bien, la réalité, qui rattrape toujours ceux (& celles !) qui veulent la fuir, vient de vous rattraper …

Soucieuse de mon bien-être physique & mental, je me dirige à présent vers une voie plus sereine (& sans doute plus rémunératrice) – je continuerai sans doute à poster, mais ne répondrai plus qu’aux vrai(e)s ami(e)s et aux personnes normales, et non plus aux personnes perturbées et profiteuses.

« Cesser de vouloir sans cesse s’améliorer, c’est cesser d’être bon » !

Je m’en tiendrai, pour répondre, à cette citation d’Haruki Murakami ;  « Have books « happened » to you ? Unless the answer is « yes », I’m unsure how to talk to you » ! (Est-ce que des livres vous sont « arrivés » ? A moins que la réponse ne soit « oui », j’ignore comment m’adresser à vous).