Archives de Tag: correction

Les gens s’accrochent à leurs erreurs

Par défaut

Le fait de corriger une personne qui se trompe, ne la pousse nullement à changer d’avis – au contraire ! Cela met en fait sa croyance (c-à-d son être même) sous pression… Pour contrer ce qu’il perçoit comme un « danger » pour sa vie, l’ego fait alors que la personne se « blinde » et s’enferme encore plus dans sa fausse croyance – laquelle sort renforcée (et non pas affaiblie) de cette soi-disant « attaque » !
Les scientifiques nomment ce phénomène un effet pervers.
Pour un test, après avoir montré des nouvelles fausses à des sujets d’une étude, les chercheurs ont fourni à la moitié des participants, la correction des informations erronées – en sorte que l’argument-clé de l’article erroné, était démoli.
Ensuite, les chercheurs demandèrent aux « cobayes » leur opinion quant à cet argument-clé.
Ils remarquèrent avec étonnement que ceux qui avaient eu accès à la correction, étaient plus enclins à croire l’information de base (fausse) que les sujets n’ayant pas reçu cette correction.
La conclusion bizarre qui en ressort, est donc que les corrections non seulement ne réparent pas une erreur ; elles l’enfoncent dans l’idée des gens – en sorte que l’erreur est solidement implantée dans leur esprit !
En fait, la correction ne fait que ré-introduire l’argument erroné dans l’esprit de la personne et l’oblige à re-passer par tout le processus de raisonnement. Alors, au lieu que la correction pousse la personne à rejeter l’erreur, elle aura pour effet de resserrer l’esprit sur cette dernière.
Pour voir les choses et les gens de façon correcte, il faut avoir le courage de douter de soi (de notre vision des choses) et de se remettre en question, ainsi que la profondeur de ne pas se contenter de la 1ère réponse.
Celle-ci, en effet, est toujours fausse car fournie automatiquement par le néo-cortex –un organe qui n’a qu’un seul but : trouver à tout des justifications logiques, même (surtout) en l’absence de toute justification logique !
Dès qu’on ne s’arrête pas à la 1ère réponse qui surgit dans notre tête et qu’on tente d’avancer plus loin, on se trouve dans un état de totale confusion très pénible.
Mais si on a le courage de creuser plus loin que ce « brouillard » , des réponses de plus en plus justes commencent à apparaître…
Ah làlà ! Quand on pense que l’Homme croit à la justesse de ses pensées… quelle sottise ! Comme dit un dicton : le bon sens est si rare que c’est un super-pouvoir !

Publicités