Archives de Tag: cellulite

Merveilleuse sève de bouleau !

Par défaut

Ce bel arbre, le bouleau blanc, est non seulement beau ; il est aussi un bienfaiteur de l’humanité : son écorce combat la fièvre, ses bourgeons sont antibiotiques et ses feuilles sont anti-rhumatismales et détoxifiantes (entre autres).

Quant à l’eau – ou sève – de bouleau, elle est utilisée depuis des milliers d’années par les anciens peuples (amérindiens, par ex), conscients de ses vertus régénérantes, toniques et nutritives.

En effet, elle opère un drainage en profondeur de tout notre corps : sa composition est très semblable au sang ou à l’eau de mer – ce qui la rend apte à réguler les liquides de notre corps (intra- ou extra-cellulaires) et en fait une cure de jouvence pour nos cellules et une arme efficace contre le vieillissement (grâce à son précieux silicium organique) !

Cette eau miraculeuse nous reminéralise et élimine les déchets (urée), car elle est riche en minéraux (fer, cuivre, soufre, calcium, magnésium, phosphore, manganèse, zinc) et en acides organiques (malique, citrique) et contient des sucres et des acides aminés (surtout glutamine, citruline et acide glutamique).

Tous ces minéraux renforcent notre immunité et nous permettent de mieux résister, tant aux agressions microbes, ou virus qu’au stress.

En outre, la sève de bouleau nettoie les reins, décongestionne le foie, le pancréas et la vessie et soigne tout le système articulaire. Elle élimine le mauvais cholestérol et l’acide urique. Favorisant la diurèse, elle détoxifie le corps et son efficacité contre la rétention d’eau – donc contre la cellulite et l’obésité- est prouvée.

Le jus de bouleau élimine le cholestérol de notre sang et désinfecte notre corps. Il agit aussi efficacement contre les maladies de foie et de l’intestin (diarrhée, constipation, vers), les ascites,

Il lutte contre les oedèmes cardiaques provenant d’une insuffisance circulatoire, contre l’hypertension artérielle, et on l’utilise pour traiter le rhume, la fièvre, la grippe et la sinusite chronique.

La sève est aussi efficace contre les infections et inflammations du tractus urinaire, les calculs rénaux, les maladies de peau (dermatoses, eczémas, couperose, acné, pellicules, psoriasis), la chute de cheveux et les rhumatismes.  Enfin, elle prévient la maladie d’Alzheimer.

Je vous rassure : la sève de bouleau a un goût très doux et agréable. Vous la trouverez en briks d’un litre (conservée avec juste un peu d’acide citrique et de sucre), en magasins bio à 30-40€/litre, ou en magasins russes, à … 1,5-2€/litre !  Elle se conserve au frigo (sinon, elle fermente).

Buvez-en un verre (+- 15 cl) chaque matin (de préférence à jeun) durant 3 semaines… En plus, cette cure merveilleuse ne vous coûtera que 6 € !

Trucs :

– pour une action ultra-détoxifiante, vous pouvez verser votre verre de sève de bouleau dans un mixer, avec une petite poignée de feuilles de coriandre, et consommer ce mélange,

– contre les douleurs articulaires : prendre chaque matin un petit verrre (10 cl) de jus de bouleau avec 1 gélule (naturelle) d’harpagophytum (“griffe du diable”).

Publicités

Belle peau et anti-cellulite : le brossage à sec

Par défaut

Il s’agit d’une technique de massage interne doux, d’un moyen simple, rapide et bon marché de détoxification et d’amincissement, ayant de nombreux bénéfices pour la santé, et dénuée d’effets secondaires !

Cette technique aide notre corps à se détendre et stimule notre – si essentiel ! – système lymphatique.

En effet, la peau est le principal organe d’élimination du corps ; elle reçoit 1/3 du sang circulant dans notre organisme et, via les glandes sudoripares, élimine un bon demi-litre de liquides chaque jour.
Notre peau est aussi le dernier organe à recevoir les nutriments, et le 1er à montrer des signes en cas de manques, d’excès ou de mauvais fonctionnement du corps.

Mais si nos pores sont bouchés, ce n’est pas possible. En plus comme nous mettons de la crème, la peau ne peut respirer…

La technique de brossage à sec, en exfoliant, dégage ces voies de sortie, et permet à notre peau de faire à nouveau son travail.

Divers organes, glandes et systèmes de détoxification, se chargent de purifier notre corps ; la peau, les intestins, les reins, le foie, les poumons, le système lymphatique et les membranes muqueuses.

Brosser notre corps nous revitalise et nous énergise (c’est pour cette raison qu’il faut éviter de le faire le soir avant le coucher).

En outre, cela :

–         stimule la circulation sanguine (qui nous fait nous sentir revigoré), la digestion, les hormones et le système lymphatique (= tous les organes de détoxification), ainsi que les glandes produisant de l’huile.

–         nettoie le système lymphatique, et évacue les toxines et les excès de liquide stockés dans les cellules,

–         fait partir la cellulite, ainsi que les cellules mortes,

–         stimule le tonus musculaire,

–         répartit mieux les dépôts graisseux du corps,

–         resserre la peau, tout en ouvrant les pores (ce qui la purifie) et la rend donc plus jeune et douce,

–         apaise le système nerveux,

… et cela ne prend que 2 minutes par jour !

On ne peut le faire sur une peau mouillée parce qu’alors, l’élimination des toxines et peaux mortes se fait moins bien.

Attention : soyez patient(e) : vous ne constaterez des résultats qu’après environ 4 semaines. En tout cas, les gens qui l’ont fait régulièrement, témoignent avoir vu l’état de leur peau (douceur, boutons, acné) et celui de leur cellulite, s’améliorer considérablement !

Comment s’y prendre ?

La peau doit être sèche, et il faut aussi éviter les plaies ouvertes. Il suffit de brosser le corps, avec une brosse douce en poils naturels (brosse végétale), toujours dans la direction du cœur.

Vous pouvez le pratiquer tout habillé, mais il vaut mieux le faire en sous-vêtements.

Debout, donnez de longs coups de brosse doux à partir des pieds, en remontant sur les jambes – devant, puis sur les côtés – toujours vers le cœur.

La peau devrait devenir un petit peu plus foncée, et vous devriez ressentir une légère sensation de chaleur et un léger picotement, mais cela ne doit jamais devenir douloureux.

Faites de même avec les bras, en partant des mains.

N’oubliez pas le ventre, le dos, les épaules, ainsi que le cou et la poitrine.

Sur le ventre, vous pouvez aussi masser en cercle, dans le sens des aiguilles d’une montre (pour mobiliser le gras, et l’inviter à partir).

Dans la mesure du possible, douchez-vous juste après.

Brossage à sec du visage :

Placez la brosse au centre du menton, et donnez de légers coups de brosse obliques (= vers la droite ou la gauche du visage et un peu vers le haut) – même montez un peu plus haut (sur la bouche – en-dessous du nez) – et brossez vers l’extérieur du visage ; quelques coups de brosse à gauche, et quelques coups de brosse à droite.

Puis vous montez et faites de même en partant des ailes du nez – toujours vers l’extérieur

Ensuite, en partant du haut du nez (point situé entre les yeux), brossez en demi-cercle, en montant sur le front, toujours alternativement à gauche et à droite.

Puis, descendez vers les oreilles, à gauche comme à droite.

Passez alors au cou, que vous brosserez vers le bas.

C’est tout.  Après usage, lavez votre brosse à l’eau et au savon doux et faites-la sécher.

Minceur : que penser des méthodes non-invasives d’élimination de la cellulite ?

Par défaut

Je veux parler ici de techniques comme la lipolyse (ou lipodissolution, lipotomie ou morpholiposculpture), de la cryolypolyse, des radiofréquences, du Coolsculpting, …

La lipolyse est une technique – bien moins chère qu’une liposuccion – qui consiste en une simple injection sous-cutanée d’un liquide hypo-osmolaire détruisant les cellules graisseuses.  Elle vise donc à dégrader la graisse humaine, sans aspiration de celle-ci hors du corps humain. Cette cellulite dégradée doit, en principe, être détruite par le foie et les reins.

Et c’est assez bon marché, puisqu’une séance de lipolyse ne dépasse pas les 600 €, alors qu’une liposuccion peut atteindre 10.000 € !   Cette forte différence de prix explique le succès de la lipolyse.

Le problème est que la graisse traitée n’est pas directement éliminée par le foie ou les reins, mais éparpillée de façon hasardeuse dans la circulation générale.

Les effets secondaires se manifestent par des réactions allergiques, érythèmes, oedèmes ou brûlures quelques heures après la piqûre, avant de parfois se compliquer en nécroses cutanées, hématomes, ulcérations ou même phlébites (formation de caillots dans les vaisseaux sanguins) les jours suivants !

Mais ces techniques utilisant l’introduction d’agent liquide, chimique, thermique dans le corps ou encore l’utilisation du laser – ont causé des complications graves sur des dizaines de patients, notamment des nécroses, des lésions sous-cutanées ou des ulcérations.

La France a donc interdit toutes les techniques non-chirurgicales de destruction des cellules graisseuses, comme la lipolyse  et les autres méthodes de lyse adipocitaire non invasives (c’est-à-dire externes) comme le laser, les ultrasons focalisés ou la radiofréquence à cause d’une « suspicion de danger grave ».

Il va donc falloir trouver une autre solution anti-capitons (plus naturelle) pour perdre sa peau d’orange !