Archives de Tag: capricieux

Signes montrant qu’on sort avec un PN

Par défaut

signe3  Comme la victime d’un PN est toujours – & c’est justement pour ça qu’il l’a choisie ! – un être bon, une nature riche & généreuse, elle est dans la confusion ; d’une part parce que le PN l’embrouille exprès (du moment qu’on est dans le flou, on ne peut voir ce qu’il nous fait réellement, ou savoir comment agir & décider de partir) et d’autre part parce qu’elle ne peut même pas imaginer que des êtres pareils existent – c-à-d des êtres qui créent exprès du « drame » et des disputes et qui prennent plaisir à voir souffrir quelqu’un d’autre ; leur « partenaire amoureux », en plus.

Je vais donc, pour ceux ou celles qui doutent, ceux qui, ressentant un malaise dans leur couple, font des recherches sur Internet, citer les signes principaux montrant que vous êtes en couple avec un PN et qu’il vous fait subir une violence perverse :

– Il y a un net changement entre maintenant & le début de la relation : au début, il (elle) vous appelait ou vous « textait » des centaines de fois par jour, vous étiez bombardé(e) d’amour, de messages adorables, disant combien il vous aimait, que vous étiez la femme (ou l’homme) de sa vie, que vous aviez littéralement toutes les qualités, etc… Puis les messages se sont raréfiés, et les compliments aussi… jusqu’à se changer en insultes & indifférence (cette dernière étant la plus douloureuse).

A présent, il semble toujours vouloir vous fuir, et vous critique sans arrêt ; vous êtes la pire femme (ou homme) au monde ; bête, fainéante, méchante, laide, mauvaise compagne, mauvaise mère, mauvaise cuisinière, sale, dominatrice, collante, égoïste, pas cool (combien de fois ai-je entendu ceci, qu’il était un gars cool & tolérant ( !) et moi une intolérante ne supportant rien), …

On voit ici la projection à l’oeuvre : comme le dit Scott Peck dans « les Gens du Mensonge », ces êtres démoniaques refusent (car leur psyché est trop faible) d’affronter la part d’ombre que chacun a en soi, et ont donc besoin de trouver un bouc émissaire sur qui ils pourront projeter leurs défauts – car bien sûr, ce sont EUX qui sont intolérants, dominateurs, fainéants, …

Il vous a soigneusement sélectionnée pour votre grand coeur & vos bonnes qualités (bien sûr ; quelqu’un comme lui le perçoit tout de suite tel qu’il est, et en plus, n’a rien à lui offrir !) & vous a bâti votre « rôle » sur mesure !

– Votre partenaire est le centre de la relation, vous êtes tout le temps en train soit de vous occuper de lui, de lui parler (se disputer, généralement), ou de penser à lui – en sorte que même quand il n’est pas près de vous, il occupe toute la place ; vous ne voyez pas les beautés de la nature, ou êtes distraite de votre travail, parce que vous ne pouvez pas cesser de penser à lui, à ce que vous avez fait de travers pour le fâcher, à comment vous pourriez lui faire comprendre que votre intention était bonne et que vous ne l’attaquez pas ( !!!  – on voit ici le renversement des rôles), ….

Tout tourne aussi autour de lui parce qu’il vous a coupée des personnes et des activités – sport, chant, danse, et même, TRAVAIL (qui vous permettrait de gagner de l’argent & de vous libérer) que vous voyiez ou faisiez avant.

En plus, s’occuper de répondre à ses besoins est un job plein temps : vous n’avez littéralement plus le temps pour vos amis, votre travail ou vos activités !

D’ailleurs, cette « exploitation esclavagiste » vous a tellement épuisée que vous ne pourriez plus le faire ! C’est encore pire que de devoir s’occuper d’un bébé, et d’un bébé exigeant & capricieux en plus !

Même les choses basiques qui auraient besoin d’être faites (ex : le ménage, les études, les traitements ou visites médicales) sont négligées – tant il vous a manipulé(e) à faire des choses pour lui.

-du reste, il augmente encore le brouillard en faisant du « gaslighting » ; c-à-d en sapant vos perceptions et votre confiance en votre santé mentale. Il fait ceci en bougeant des objets de place puis affirmant que vous l’avez fait, ou en niant avoir fait ou dit quelque chose… Vous vous mettez alors à vous croire folle (ça m’est arrivé !), ce qui vous fait encore plus vous raccrocher à lui et à accepter encore plus de violence.

– Vous craignez, si vous ne faites pas ce qu’il dit et quand il le dit, et comme il le dit, qu’il pique une colère ou vous plaque.

– Il contrôle tout ; les finances, votre habillement & maquillage, vos sorties, vos appels, vos fréquentations, ce que vous pouvez dire ou pas en public. Vous n’avez pas voix au chapitre ; ils choisit TOUT ; le lieu de vie, la couleur des murs (j’en sais quelque chose), les destinations de vacances, l’hôtel, le menu, …

Quant à avoir une opinion différente de la sienne, renoncez-y, ou attendez-vous à une crise de rage et à une pluie d’insultes (vous êtes débile, stupide, …) ou même des coups ou casser des objets…

Mais le pis, c’est d’oser le critiquer – même une simple question de pourquoi il fait ainsi ou une proposition de l’aider en offrant un conseil, causera sa rage – en effet, souvenez-vous-en une bonne fois pour toute ; IL EST PARFAIT ! Dieu à côté, c’est rien ! En fait, IL est Dieu !

– Il ment, trompe, critique tout le monde derrière leur dos, manipule les gens,

– Il n’est pas pareil dehors que « dedans » ( = derrière les portes fermées) & adapte sa façon de parler & même ses opinions à ses différents interlocuteurs.  Le PN est un acteur, un vrai caméléon, qui peut changer sa façon d’être en une seconde, pour s’adapter à la personne & à la situation … pour obtenir que cette personne fasse ce qu’il veut qu’elle fasse pour lui !

Par conséquent, si vous le surprenez à dire à quelqu’un (je connais aussi ceci très bien !) qu’il aime une chose que vous savez qu’il déteste, vous pouvez être sûre d’avoir affaire à un PN !

– Il traite de façon méprisante ou rageuse les « inférieurs » (vendeuses, caissières, serveurs, …).

Il y a d’autres signes mais ceux-ci vous permettront déjà de voir où vous en êtes.

Il est dur de comprendre ceci ; que la réalité dans laquelle vous vivez – ou viviez – n’était pas la réalité, mais une construction, qu’il ne vous aime pas et ne vous a jamais aimé(e) (il n’est de toute façon pas capable d’aimer), qu’il n’y a pas de relation, mais juste une bulle d’illusion, un fantasme (de toute façon, il ne peut y avoir de relation avec un PN, vu qu’il est incapable de s’ouvrir, d’intimité), …

Bien sûr, ça dure parce que les « vérités agréables » (des mensonges, en fait !) qu’il nous sert ou auxquelles on se raccroche, sont faciles à croire et que par contre, on ne veut pas (c’est trop douloureux) réaliser que ce genre d’êtres existent, et qu’il a pu se jouer ainsi de nous & nous exploiter avec un faux amour, … mais « la réalité rattrape toujours ceux qui veulent la fuir », et plus vous attendez, en vous drapant dans un nuage de mensonges dorés, plus vous vous affaiblissez… jusqu’à mourir (suicide dû à la dépression ou cancer dû au stress) ou être tellement vide que vous n’avez plus rien à lui offrir – et qu’il vous quitte pour une proie plus « juteuse »…

A bon entendeur (euse), salut !

PS : ATTENTION : dans vos recherches, vous tomberez sur pas mal de théories ; par ex, qu’il faut « contre-manipuler », ou la « codépendance » (une façon de jeter la faute sur la victime !), ou la « communication non-violente » ou autre « triangle bourreau-sauveteur-victime » (Analyse Transactionnelle) ; ces théories sont non-seulement fausses (prouvées scientifiquement telles) mais DANGEREUSES et perverses en elles-mêmes ! Ne tombez pas victime de leur charabia faussement scientifique, de leur simplicité et de leur force argumentative mensongère !

Lisez ces 3 articles pour comprendre mieux ces sujets :

L’histoire du chat sauvage – http://www.bonheuretamour.com/2013/01/01/lhistoire-du-chat-sauvage/

La soi-disant « co-dépendance » – http://www.bonheuretamour.com/2012/05/12/la-soi-disant-co-dependance/

PN & Communication Non-Violente – http://www.bonheuretamour.com/2015/01/11/pn-communication-non-violente/

Je vous recommande également les sites suivants :

INFC (Fr): Réseau International des Critiques du Freudisme – http://www.psychiatrie-und-ethik.de/wpinfcfr/

Plutôt la vie que la psychanalyse. http://antipsyk.blogspot.be/

 

Publicités