Archives de Tag: calories

Une arme-minceur : l’agar-agar

Par défaut

agar-agarL’agar-agar est tiré d’une algue rouge (trouvée notamment au Japon) et qui, réduite en poudre et incorporée à une préparation, se gélifie. C’est un polymère de galactose (galactane) contenu dans la paroi cellulaire de certaines espèces d’algues rouges (rhodophycées). Contrairement à la gélatine – constituée de protéines, l’agar-agar est un mélange de 2 classes de polysacharrides (chaînes de sucres) : l’agaropectine et l’agarose.

L’agar-agar est donc un gélifiant 100% végétal et naturel et l’on peut le trouver pour un prix raisonnable. Assez puissant, il ne faut en mettre qu’1 gramme par ½ litre de liquide. Il se présente généralement sous la forme de poudre blanche – ou en flocons ou filaments. Inodore et sans saveur, il est pourtant bourré d’oligo-éléments : calcium, potassium, magnésium, fer et phosphore.

Non digéré dans l’estomac & l’intestin, et peu fermentescible, il est la principale alternative à la gélatine, c-à-d que vous pouvez remplacer la gélatine par de l’agar-agar dans toutes les recettes classiques demandant de la gelée (salées ou sucrées).

Il est aussi parfois utilisé pour ses propriétés laxatives pour les troubles intestinaux.

Constitué à 80% de fibres, il gonfle dans l’estomac (allant jusqu’à tripler de volume), ce qui a pour effet de nous « bourrer » et par conséquent, de diminuer notre appétit. Comme on est plus vite rassasié(e), et qu’il ne contient quasiment pas de calories, cela diminue le nombre de calories qu’on avale : des nutritionnistes ont estimé cette économie à 325 calories par jour, soit 36 grammes de gras (ou 81 grammes de sucre) !
Ses fibres (comme toutes les autres fibres solubles) captent une partie des graisses et des sucres du repas, réduisant là encore l’assimilation des calories par notre organisme – une diminution venant s’ajouter à celle des 325 calories mentionnées ci-dessus.
Pour que son effet gélifiant puisse se manifester, il faut que le liquide dans lequel l’agar-agar sera plongé soit à minimum 85°C.

Je sais que l’on hésite souvent à utiliser un produit inconnu, mais avec l’agar-agar, c’est archi-simple ; on peut s’en servir de 2 façons ; soit le dissoudre dans un liquide froid ou tiède que l’on porte à ébullition (en mélangeant) pendant 2 minutes, soit jeter la poudre d’agar-agar directement dans le liquide chaud et mélanger. C’est tout !  C’est en redescendant aux environs de 40°C qu’il va épaissir.

Et voici comment l’utiliser pour maigrir : faire une tasse de thé ou de soupe (ou juste de l’eau chaude), y verser une cuiller à café rase d’agar-agar (ou ½ sachet, soit 1 gr) et boire 10 à 20 min. avant chaque repas (max 3 x/jour –  car si l’on en consomme plus de 4 gr./jour, il cause de la diarrhée).  Pas d’angoisse : il ne modifie ni la couleur ni le goût des aliments.

Encore plus simple : vous pouvez ajouter ½ ou 1 sachet (ou 1 c. à c. rase) dans vos plats chauds, une minute avant la fin de la cuisson, et bien mélanger ; vous serez plus vite « calé » (d’où diminution des calories avalées).

Publicités

Alimentation & minceur : que dit la science ?

Par défaut

Je vous résume l’article à ce sujet paru dans le Science & Vie de juin 2012 – ainsi, vous pourrez constater que les mesures que je préconise pour mincir sont totalement en accord avec les dernières avancées scientifiques :

– D’abord, notre stock de cellules graisseuses ne change jamais (il d&pend d’un gène et est défini dès l’enfance); seulement, celles-ci sont plus ou moins gonflées… – donc, si on a beaucoup de cellules graisseuses, il sera toujours plus dur de maigrir et de maintenir son poids…

– nos bactéries intestinales ont une influence sur notre poids ; car certaines assimilent les aliments (et les calories qui vont avec !) alors que d’autres les éliminent,

– la prse de poids dépend des gènes, mais aussi de facteurs psychiques (gare le stress !), et socio-culturels,

– faire un régime est néfaste pour les enfants, les ados, et les femmes enceintes,

– la prise de poids ne dépend QUE des calories ingérées – peu importe si elles viennent des graisses, des protéines ou des sucres (comme je le dis ailleurs),

– les aliments ou compléments soi-disant » brûle-graisse », ne font mincir que parce qu’ils prennent la place d’autres aliments plus caloriques (on ingère donc moins de calories, c’est tout),

– les régimes ralentissent le métabolisme => le corps affamé ou déséquilibré, retient plus de calories, et, quand on revient à son mode d’alimentation normal, on grossit automatiquement,

-les régimes sont en outre inefficaces et dangereux (ils créent des carences en nutriments essentiels),

– manger plus le matin n’aide pas à la perte de poids : les gens qui prennent un « solide » petit-déjeuner, avalent finalement plus de calories que ceux qui le « passent » ou mangent léger le matin,

– les crèmes amincissantes sont inefficaces – bien que le geste de se masser relaxe et fait perdre quelques calories (mais alors, n’importe quelle huile ou graisse est plus efficace que ces crèmes coûteuses !).

Pourquoi est-on attiré par les aliments gras ?

Par défaut

1337785993_resizedLes australopithèques mangeaient des fruits, des légumes, des tubercules, et très peu de viande (on l’a vu en étudiant leur denture). Ces aliments sont pauvres en calories, ce qui fait que leur cerveau restait petit ; en effet, le cerveau consomme beaucoup d’énergie calorique.
La période suivante vit l’éclosion de l’Homo Habilis, lequel avait de plus petites dents et un intestin plus court, mais un cerveau plus volumineux. Ces êtres maîtrisaient le feu et consommaient de la viande (contenant plus de calories).
Au fur et à mesure du temps, les humains se mirent à avoir un régime alimentaire de plus en plus riche en calories …d’où un cerveau de plus en plus gros, d’où un plus grand besoin de gras, etc…
En fait, manger des aliments gras active non seulement le centre du plaisir dans notre cerveau,mais aussi le centre du toucher, tout-à-fait comme lorsqu’on est caressés ! (or, tout être vivant adore les caresses et en a besoin, même les serpents et les crocodiles).
Mais dans le temps que le cerveau aspire à la junk food (aliments gras et sucrés ou salés), notre corps en souffre !
Astuces-minceur :
1. Pour résister aux envies de gras comme de sucré, reniflez donc plusieurs fois par jour de l’essence de menthe poivrée (ou un mélange de pamplemousse, fenouil et poivre noir)
En effet, diverses études ont prouvé que ceux qui font cela, avalent moins de calories que les autres, et surtout, moins de gras et de sucre. De plus, la menthe poivrée diminue les sensations de faim.
2. Le pamplemousse contre le gras :
le pamplemousse est extra dans la lutte contre le gras ; il fait fondre la graisse grâce à la présence d’enzymes, détoxifie l’organisùe et contrôle le niveau de sucre sanguin ! Il contient un flavonoïde, la naringenine, qui est un antioxydant très puissant ; elle s’attache aux toxines et les élimine du corps.
De plus, elle aide à prévenir le diabète de type II et pousse notre foie à ne pas stocker le gras mais à l’utiliser.
Les fibres du pamplemousse, quant à elles, aident à digérer les hydrates de carbone (ce qui évite les pics de niveaux de sucre dans le sang), elles éliminent aussi les toxines du corps et en plus, font baisser le cholestérol – sans compter qu’elles donnent une sensation de satiété, faisant qu’on a moins faim après avoir consommé du pamplemousse – donc, pour mangez-en, si vous voulez être en forme(s) !
3. Vous pouvez aussi regarder l’article : Maigrir avec des jus de légumes – http://bonheuretamour.com/se-detoxifier-et-mincir-naturellement/

PS : Mr Farhan Yazdani (un contact facebook), m’a envoyé ce génial complément à mon article :

Un élément important de la saveur est le parfum des aliments. Sans « un nez », les 4 goûts de base (salé, sucré, acide et amer) laissent les aliments sans saveur. Les anosmiques (perte de l’olfaction) sont très malheureux car ils ne perçoivent plus les parfums dans la saveur des aliments. Or les parfums ne sont pas solubles dans l’eau, mais dans le gras et l’alcool et sans matière grasse, les aliments perdent une partie importante de leur saveur…