Archives de Tag: bienfaits

Ramadan

Par défaut

Il s’agit d’une pratique de purification et d’élévation spirituelle, consistant à s’abstenir, durant un mois, de toute nourriture ou boisson, du lever au coucher du soleil…

Etant des êtres « doubles » ; attachés à la fois à la Terre (matière) et au Ciel (spirituel), le jeûne symbolise le fait qu’on obéit au Messager divin, c’est un rappel du fait qu’il nous faut nous abstenir des désirs charnels et égoïstes.

Se trouver en état de recueillement dès l’aube, est agréable et fortifiant. Et, tout au long de la journée où l’on s’abstient de nourriture pour l’amour de Dieu, on se détache des contingences et des intérêts bassement matériels, et l’on se souvient de pourquoi l’on s’impose cette privation – sur ce qu’il y a de réel, d’éternel, d’essentiel dans la vie !

Par cette pratique, on signifie que l’on renonce au monde physique pour nous souvenir de notre réalité spirituelle – et que c’est cette dernière qui doit primer sur l’autre !

Durant le jeûne, du reste, il arrive rarement qu’on ait faim, mais si jamais vous avez l’estomac qui gargouille et ressentez péniblement la faim, prenez une ou  2 grandes respirations… Oui, remplissez-vous d’air … Jouissez pleinement de la sensation de l’inspir, de l’air qui emplit vos poumons, et rendez grâce à Dieu pour ce privilège de vivre !

Mais, si la sensation de faim est rare, ce qui survient bien plus souvent, c’est l’envie de manger (de grignoter, en fait) … Là, pas de mystère, il faut vous souvenir des ordres et… (ce n’est pas bien mais on n’est que des humains, après tout !) des « bénéfices » tant physiques que spirituels que l’on tirera de notre respect du jeûne…

Bienfaits physiques du jeûne :

Contrairement à ce que beaucoup pensent, se priver de nourriture peut avoir des effets bénéfiques pour le corps, et non seulement pour la foi.  Jeûner est une partie importante de toutes les religions – qui toutes, nous assurent que c’est bénéfique… Tous ces êtres de sagesse, exprimant la volonté même de Dieu, ne peuvent se (et nous) tromper !

Il y a une grande différence entre une vraie famine – ou grève de la faim – et le jeûne : quand on ne mange pas du tout, le corps se met à entamer la masse musculaire, ce qui est dangereux (catabolisme) – rien de tel dans le jeûne religieux, où l’on mange et boit chaque jour, quand le soleil est couché.

Mais attention : si c’est fait dans un but trivial (maigrir), cela n’aura que l’effet inverse, c-à-d abaisser le métabolisme, et faire grossir dès la fin de ce qu’il faut bien appeler par son nom : un régime ! (comme je le dis ailleurs ; un régime est la meilleure façon de .. grossir !).

Le corps, soumis à une famine qu’il perçoit comme une menace pour sa survie (le fait que cette famine soit artificielle n’y change rien) tend à, ensuite, garder et stocker plus de calories. Ce genre de jeûne n’est qu’un genre de régime ; il fait donc grossir et déséquilibre les systèmes du corps.

Par contre, le jeûne religieux n’a lui, que des bénéfices :

– mettant l’organisme au repos, il aide à détoxifier le corps et les organes,

– il diminue les réactions inflammatoires (colite, arthrite, psoriasis, ..) et les allergies,

– reposant le pancréas, il abaisse la production d’insuline et le niveau de sucre sanguin,

– une fois le stock de glucose épuisé, le corps puise dans ses réserves de gras,

– il corrige la tension sanguine – donc, le risque d’athérosclérose et de maladies cardiaques,

– il augmente l’immunité;

– il aide à vaincre les addictions (alcool, tabac, caféine, envies de sucré, ..)

Ne rien avaler du tout durant la journée n’est pas si facile – donc, il faut s’organiser ; comme le dit un proverbe arabe : « Fais confiance à Allah, mais attache quand même ton chameau ! »

Autres bienfaits :

Votre corps, détoxifié, vous donnera plus de clarté de pensée, mais surtout, votre niveau de spiritualité fera un bond vers le haut, et vous jouirez d’une joie céleste !

Attention :

1) il est souvent dit qu’il fait mincir, mais, comme dit ci-dessus, il a bien plus souvent l’effet inverse ! A cause de l’abaissement du métabolisme de base (= énergie que l’on dépense lorsqu’on est au repos) gare au phénomène de rebond, ensuite, où, dès qu’on se remet à manger normalement,  !

2) Je voudrais aussi parler de l’énervement : quand on jeûne, comme on n’a même pas faim, on ne réalise pas du tout que, en nous, un certain stress se forme, qui ne demande qu’à ressortir et s’exprimer, sous forme de crise de rage soudaine .. ce qui, bien entendu, annule tous les bénéfices spirituels qu’on se promettait de notre « sacrifice ».

3) pour les sportifs : ne pas dépasser ½ h d’exercice par jour durant le Ramadan.

4) Les gens en situation de faiblesse (malades, voyageurs et femmes en de certains états) sont dispensés du jeûne durant cette période de faiblesse, et doivent le reprendre dès qu’ils ont repris leur position de force.

Comment s’alimenter durant le Ramadan :

Si vous voulez réussir votre jeûne et en retirer tous ses merveilleux bienfaits, la clé est de vous alimenter de façon bien équilibrée pendant toute cette période, et d’éviter surtout les excès (dans un sens comme dans un autre) !

Evitez surtout de vous bourrer de nourriture – ce qui risque de vous rendre malade et de vous obliger à rompre le jeûne : le corps comprend un mécanisme de régulation qui s’active durant le jeûne ; il brûle le sucre, puis, après 8 heures de jeûne, le gras – vous permettant de vous sentir assez bien et de rester actif pendant la journée.

Prévoyez  3 repas, répartis comme suit :  a) un en-cas  ¾ d’h avant le lever du soleil, b) un en-cas juste après le coucher du soleil, et c) un souper ; plus consistant, plus tard dans la soirée.

a) l’en-cas du matin : des choses légères (biscotte tartinée d’un peu de gras et de confiture, par ex), avec du liquide (café et jus de fruits).  + peut-être un peu de salade et/ou de yaourt. Levez-vous une heure avant le lever du soleil ; ainsi, vous avez le temps de vous préparer un en-cas sain, et de le déguster bien à votre aise.

b) l’en-cas du soir : des légumes – de préférence sous forme de soupe (= liquide, vitamines et fibres), 3 dattes et un petit verre de jus de fruits.

Ceci offre au corps, en bonne quantité, les sucres dont il a besoin pour ré-équilibrer le glucose sanguin, ainsi que le liquide nécessaire à l’hydratation des cellules. Evitez les hydrates de carbone, qui vous alourdiraient et vous endormiraient.

c) le souper : il sera un peu plus consistant, et comprendra de la viande et/ou du fromage, mais toujours sans exagérer. Il inclura donc des fruits et légumes (crus ou cuits), des féculents, des céréales, des noix, … et, bien entendu, de l’eau en bonne quantité.

Les herbes et épices sont recommandés, mais pensez à éviter les plats trop épicés et les boissons contenant de la caféine (café, thé ou colas) car celle-ci, étant diurétique, vous ferait éliminer votre eau rapidement, d’où une possible déshydratation.

Evitez aussi le tabac, qui détruit les vitamines dont vous avez besoin pour être bien !

Et bien sûr, les plats trop gras et les aliments frits dans l’huile, qui risquent de perturber votre estomac.

Dernière remarque :

N’oubliez pas que le bien acquis pendant le Ramadan peut être détruit par 5 choses : 1. mentir, 2. calomnier, 3. dénoncer en secret, 4. avidité ou convoitise, 5. faire un faux serment.   Evitez bien entendu aussi la colère et l’agressivité.

Publicités