Archives de Tag: basilic

La vaporisation vaginale

Par défaut

aine féminineUne nouvelle tendance populaire aux États-Unis est la vaporisation vaginale, destinée à traiter une variété de problèmes de santé. Cette méthode fut  utilisée dans la médecine antique pendant des siècles & est connue sous le nom «chai-yok» en Corée et « Bajos »en Amérique centrale et du Sud.

C’est en fait comme un médicament à base de plantes pour le vagin.
Généralement, elle est faite un jour ou 2 après les règles pour désintoxiquer & traiter les déséquilibres dans le vagin, l’utérus et le col de l’utérus.

La vaporisation vaginale soulage aussi l’anxiété chez les femmes ainsi que plusieurs autres problèmes de santé ; règles irrégulières & douloureuses, kystes vaginaux, infertilité, infections à levures (« Candida ») des reins et de la vessie, hémorroïdes, fibromes utérins, cicatrices de l’accouchement, d’une hystérectomie ou laparoscopie.
Dans la médecine chinoise, la méthode est utilisée pour soulager la stagnation et la froideur dans le corps, et dans la médecine orientale, elle est utilisée pour dilater les vaisseaux sanguins, augmenter la circulation sanguine, augmenter l’oxygénation et détendre les muscles du plancher pelvien.
Selon le type de plantes utilisées, la vaporisation vaginale améliorera divers problèmes de santé. Les herbes les plus couramment utilisées sont l’armoise, le basilic, le calendula, l’origan, la racine de guimauve, l’absinthe et le romarin.
Le meilleur moment pour faire une vaporisation vaginale est après les règles, & il est déconseillé d’en faire pendant les règles ou si l’on pense pouvoir être enceinte.

Il est évidemment crucial de bien vous informer sur les plantes que vous utilisez et d’éviter celles auxquelles vous êtes allergique ou  qui pourraient interférer avec un trouble ou un médicament que vous prenez déjà ; souvenez-vous que ce n’est pas parce que c’est une plante, que c’est sans danger !

Par conséquent, en cas de doute, consultez un herboriste, un médecin ou un pharmacien. Et n’utilisez que des plantes bio, pour éviter toute exposition aux pesticides.

Evitez également les huiles essentielles, car elles peuvent être trop puissantes – or la zone vaginale est une muqueuse, c-à-d très sensible.
Comment procéder ?

Après avoir déterminé les meilleures plantes à utiliser, faites bouillir environ 1,5 litre d’eau, puis coupez le feu et jetez-y  1 poignée (ou 2/3 de tasse) de vos herbes fraîches et /ou séchées (ne pas les ajouter pendant que l’eau est encore bouillante ; cela réduit l’efficacité des herbes).
Laissez infuser les herbes durant 10 minutes, puis versez la moitié du contenu dans un bol.

Il faut alors s’asseoir sur une chaise percée ou, si vous n’en avez pas, s’accroupir au-dessus du bol.

Afin de maximiser la vapeur, enroulez autour de votre taille une grande serviette ou une couverture et formez une tente autour de la cuvette – en sorte que la vapeur s’élève jusque dans l’orifice vaginal.

Restez ainsi de 20 à 45 minutes, et ne vous placez pas trop près pour ne pas brûler ou irriter la muqueuse vaginale.

Publicités

Houmous de fassolia et tournesol

Par défaut

SunflowersIngrédients :

–         300 gr de haricots blancs géants (= les fameux fassolia),

–         1 grosse c. à s. de graines de tournesol décortiquées,

–         1 c. à s. de tahini (pâte de sésame),

–         une dizaine de feuilles de basilic frais (lavées),

–         1 c. à s. d’huile d’olive,

–         jus d’1 citron,

–         3 pincées de sel marin,

–         1 gousse d’ail émincée finement,

–         1  pincée de paprika en poudre.

Préparation :

La veille, faire tremper les haricots blancs pendant toute la nuit, puis jeter l’eau*.  Les placer dans une casserole, dans une grande quantité d’eau froide, et les y cuire durant ¼ d’heure à feu vif, puis à feu doux et à couvert durant 1 bonne heure. Ne cesser la cuisson que lorsqu’ils sont bien mous. Egoutter.

Faire tremper les graines de tournesol dans 2 fois leur volume d’eau froide pendant 2 – 3 heures. Égoutter et réserver à part.

Placer les haricots cuits, les graines de tournesol, les feuilles de basilic, le tahini, le jus de citron, l’huile, l’ail et le sel dans un blender, et mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.

Rectifier l’assaisonnement et servir, saupoudré de paprika.

Servir avec une salade verte et de la baguette ou du pain marocain.

 

* les haricots secs (et surtout ceux-là) sont délicieux, mais ils contiennent des substances toxiques – qui disparaissent, il est vrai, après 10 minutes de cuisson, mais en jetant l’eau de trempage, on peut être vraiment sûr(e) d’avoir bien tout éliminé.

Salade de fruits au gingembre-basilic

Par défaut

Ingrédients :

– 2 poires Conférence,

– 2 pommes sucrées (Cox, Pink Lady, …),

– 3 pêches ou nectarines (jaunes ou blanches),

– 1 gousse de vanille,

– 2-3 pincées de gingembre en poudre,

– 1 bonne c. à s. de sirop d’érable (sinon : du miel liquide),

– 6-7 feuilles de basilic.

Préparation :

Peler les fruits, les épépiner (ou dénoyauter) et les couper en morceaux. Placer dans un saladier.

Y ajouter le sirop d’érable, les graines (grattées au couteau) de vanille, le gingembre, et les feuilles de basilic émincées très finement.

Mélanger et placer minimum 1 h. au frigo. Servir tel quel ou avec une boule de sorbet (pomme, poire ou passion).

Pan bagnat

Par défaut

Ingrédients :

– 5 petits pains ronds (genre « pistolet ») ou un grand pain marocain,
– 1 botte de radis,
– 2 poivrons rouges,
– 1 boîte de thon (200 gr),
– 4 à 5 feuilles de basilic,
– 3 c. à s. d’huile d’olive,
– (facultatif) 1 boîte d’anchois à l’huile.

Préparation :

Ouvrir en 2 les petits pains – ou couper en morceaux le grand pain, et ouvrir ces morceaux.
Laver et équeuter les radis, et les couper en morceaux.
Faire de même avec les poivrons.
Mélanger ces légumes ensemble, puis au reste des ingrédients.
Tartiner une bonne couche de ce mélange sur les petits pains, les refermer, c’est prêt !

Mes secrets pour maigrir

Par défaut

Mincir en reniflant
Le grignotage est une plaie pour ceux et celles qui veulent garder ou retrouver la ligne.
Or, il y a quelques années, des savants japonais ont mis au point une formule – que je vous révèle ci-dessous – totalement naturelle, et où il n’est pas nécessaire d’avaler quoi que ce soit, pour mincir.
En effet, le fait de respirer l’odeur qui se dégage du mélange, produit de la noradrénaline, ce qui fait s’affiner la taille et les hanches. Les chercheurs en question promettent un résultat très satisfaisant : la perte d’environ 1 kg par mois !
Il vous faut : 1 c. à c. de zeste de pamplemousse, 1 brin d’estragon frais, 1 pincée de poivre noir, 1 pincée de graines de fenouil.
Vous placez le tout dans un bol, et écrasez bien le tout avec un pilon. C’est prêt !
Il suffit alors de verser rapidement cette pâte dans un petit flacon à porter sur vous et à renifler dès que vous sentez une envie de grignoter…

Le jus-minceur
Ce jus présente plusieurs avantages ; il a des propriétés brûle-graisse, mais permet aussi de réguler le niveau de sucre sanguin et de contrôler la faim, en sorte qu’il contribue de plusieurs façons à l’amincissement.
De plus, il est bourré de vitamines et de minéraux et active le système immunitaire, ce qui prévient les rhumes et grippes.
Il faut le boire juste après le réveil, sur un estomac vide, mais on peut augmenter l’efficacité de ce remède en en buvant un peu avant chaque repas.
Pour une quantité convenant à une journée de cure, il faut : 1 c. à s. de miel liquide, 2 pamplemousses, 3 citrons, une poignée de basilic frais et un morceau de gingembre frais de 4-5 cm. Ces ingrédients contiennent des enzymes aidant à la perte de poids.
Il faut peler et couper en morceaux les fruits, les mixer , puis ajouter le miel et bien mélanger.
– le miel : plein d’enzymes, d’anti-oxydants et de vitamines B vitamins, ses propriétés antimicrobiennes aident à ré-hydrater le corps et à purifier le sang.
– le pamplemousse : il contient une enzyme qui brûle la graisse, équilibre le sucre dans le sang et abaisse le niveau d’insuline, ainsi que de la pectine ; une fibre soluble excellente contre les soucis intestinaux.
– le citron : il purifie et détoxifie, et promeut un foie sain. Il améliore la digestion, en sorte que moins de nourriture soit convertie en gras.
– le basilic : il abaisse le stress (cause principale de prise de poids !), booste l’immunité, lutte contre les refroidissements et améliore la digestion – autre cause de perte de poids.
– le gingembre : il aide à la digestion en augmentant la sécrétion de fluides digestifs dans l’estomac. Il active également le métabolisme, la circulation sanguine et le système immunitaire, et renforce les organes digestifs.

Mincir par les bactéries intestinales
La perte de poids dépend aussi beaucoup de l’intestin, c-à-d des bactéries présentes dans l’appareil digestif… En fait, on peut dire que l’on mange avec nos bactéries intestinales !
L’intestin étant hélas un microcosme compliqué et un organe négligé, on ne comprend pas encore totalement son fonctionnement, mais on sait qu’il y a 2 kgs ( !) de bactéries qui y vivent et que notre poids dépend du métagénome (l’ensemble des gènes présents dans l’intestin).
C’est donc une bonne idée de favoriser l’existence des bonnes bactéries (mange-graisses) dans notre intestin, et pour cela, je conseille – en plus de consommer chaque jour des fruits et légumes – de boire chaque jour du lait fermenté ou du yaourt.