Archives de Tag: avoir la force

Citations d’Iyanla Vanzant sur la vie, l’amour & le succès

Par défaut

easy chair– Lorsque vous avez quelque chose à faire, la vie ne vous permettra pas d’avancer jusqu’à ce que vous l’ayez fait

-Tout ce qui vous arrive est un reflet de ce que vous croyez sur vous-même. (..)  On ne peut attirer à soi plus que ce que l’on croit qu’on vaut

-Vous pouvez accepter ou rejeter la manière dont d’autres vous traitent, mais jusqu’à ce que vous soigniez les blessures de votre passé, vous continuerez à saigner. Vous pouvez bander la blessure avec de la nourriture, de l’alcool, des drogues, le travail, les cigarettes, le sexe, mais à la fin, cela va suinter au-travers et venir tacher votre vie. Vous devez trouver la force d’ouvrir les blessures, mettre les mains dedans, ôter le centre de douleur qui vous maintient dans le passé, les souvenirs, et faire la paix avec eux

-Le seul moyen d’obtenir ce que vous voulez vraiment est de vous débarrasser de ce que vous ne voulez pas

-Votre acceptation de regarder votre côté sombre est ce qui vous donne le pouvoir de changer

– Lorsque vous avez besoin d’être aimé, vous prenez l’amour partout où vous le trouvez. Lorsque vous avez désespérément besoin d’être aimé, de ressentir l’amour, de connaître l’amour, vous recherchez ce que vous croyez à quoi l’amour ressemble. Lorsque vous trouvez l’amour, ou ce que vous pensez être l’amour, vous mentirez, tuerez, et volerez pour le garder. Mais apprendre sur l’amour vrai, vient de l’intérieur. Cela ne peut nous être donné. Cela ne peut nous être enlevé. Cela surgit de notre aptitude à recréer en nous-même l’essence des expériences d’amour qu’on a eues dans notre vie

– Quand vous vous levez et partagez votre histoire d’une façon assurée et positive, votre histoire vous guérira et votre histoire guérira quelqu’un d’autre

– Le choix est un enseignant divin, car quand on choisit, on apprend que rien n’apparaît sur notre route sans raison

– Restez ouvert. Il se passe ici des choses plus grandes que ce que vous savez

– Vous devez déterminer des normes sur comment vous voulez être traité et ce que vous attendez de vous-même & pour vous-même

– Vous ne pouvez jamais aimer quelqu’un à votre détriment. Ceci n’est pas de l’amour, c’est de la possession, du contrôle, de la peur, ou une combinaison des 3

– Une façon d’éliminer les pensées et comportements d’auto-négation, est d’acquérir plus de compréhension, en réalisant qu’on ne peut forcer les autres à voir que ce que l’on ressent est réel

– Si vous voulez entendre Dieu rire, racontez-lui vos plans

– La route de la vie est semée de cadavres d’êtres prometteurs. Des êtres qui montrent des signes prometteurs, mais manquent d’assurance pour agir. Des gens qui font des promesses qu’ils sont incapables de tenir. Des gens qui promettent de faire demain des choses qu’ils pourraient faire aujourd’hui. De jeunes stars, athlètes, entrepreneurs prometteurs, qui attendent que les promesses se réalisent. Une promesse sans but et sans plan est comme une vache stérile. On sait ce qu’elle pourrait faire si elle pouvait le faire, mais elle ne le peut pas. Changez votre promesse en plan. Ne faites pas de promesse pour demain si vous pouvez la réaliser aujourd’hui. Et si quelqu’un vous qualifie de prometteur, sachez que vous n’en faites pas assez aujourd’hui

– Quand vous regardez une chose droit dans les yeux, reconnaissez que ça existe, le nommez exactement pour ce que c’est, et décidez quel rôle cela va jouer dans votre vie, alors (…) vous avez fait le 1er pas vers votre liberté

– Si vous craignez de prendre un risque, prenez-le quand même. Ce que vous ne faites pas crée les mêmes regrets que les erreurs que vous commettez

– Avant de découvrir qui vous êtes, vous devez comprendre qui vous n’êtes pas

– La voix que j’avais acceptée comme Guidance Divine était en fait la voix de mon ego me menant directement à la destruction 

– On m’avait appris à ne pas m’apprécier, parce que les gens autour de moi, pour une quelconque raison, ne m’appréciaient pas 

– Tout le monde a une mission parce que Dieu est un Dieu qui a un but

– Agissez comme vous voulez être et bientôt, vous serez (devenu) votre façon d’agir

– L’éducation ne se produit pas quand on apprend quelque chose qu’on ne savait pas avant. L’éducation est notre aptitude à utiliser ce que l’on a appris, en sorte d’être meilleur aujourd’hui que ce qu’on était hier

– La peur porte tellement de déguisements ingénieux, qu’il est presque impossible de toujours la reconnaître. La peur se déguise en le besoin d’être quelqu’un d’autre, de faire quelque chose d’autre, de ne pas savoir comment faire quelque chose ou de ne pas avoir besoin de le faire

– Qu’est-ce qui fait qu’une créature aussi féroce, majestueuse et puissante qu’un lion, se soumette à un homme, un fouet et une chaise ? On a appris au lion à oublier ce qu’il est

– Lâchez prise et détachez-vous de toute personne, de toute circonstance, de toute condition et de toute situation qui ne sert plus un but divin dans votre vie. Toutes choses ont une saison, et toute saison a une fin. Choisissez une nouvelle saison, remplie de pensées et d’activités dirigées vers un but précis

– Quand vous pénétrez dans une nouvelle expérience, tout ce qui a besoin d’être guéri, se précipite à la surface… Vous devez faire une pause

– Dieu est amour. L’amour est toujours présent, tout autour de nous ; nous guidant, nous faisant croître et nous enseignant. Même au milieu du chaos total, de la douleur et du dysfonctionnement, l’amour nous appelle à une expérience et une expression plus élevées

– Je comprends maintenant que les vies se délitent lorsqu’elles ont besoin d’être reconstruites. Les vies se délitent lorsque les fondations sur lesquelles elles furent bâties doivent être re-posées. Les vies se délitent, non parce que Dieu nous punit pour ce que l’on a fait ou pas fait. Les vies se délitent parce qu’elles en ont besoin. Elles en ont besoin parce qu’elles n’étaient pas bâties comme il faut à la base

– La vie serait bien plus facile si, quand on rencontre un obstacle dans une relation, n’importe quelle relation, nous nous arrêtions, traitions le problème, et ré-avançions en douceur. La vérité est que, dans la plupart des cas, nous pourrions faire ceci. La réalité est que nous ne le faisons pas ! On continue d’avancer.  On permet à de petites insultes de devenir des colères enragées, à de petites disputes de devenir des guerres purulentes, à de petites douleurs de devenir des blessures profondes, et on continue à avancer. Souvent, on continue à avoir mal. Lorsque la relation à problème en est une intime, aimante, la tentative de continuer à avancer sans affronter la douleur ne fait que compliquer les choses et continuer à empoisonner la relation

– Tôt ou tard, nous devons tous accepter le fait que dans une relation, la seule personne à qui on a affaire, c’est nous-même. Notre partenaire ne fait rien de plus que nous révéler notre matière. Notre peur ! Notre colère ! Nos schémas ! Notre folie !  Aussi longtemps qu’on s’obstine à le montrer du doigt, on continuera à rater l’occasion divine de purifier notre être.  Et voici un truc entretemps – on aime dans les autres ce que l’on aime en soi. On méprise dans les autres ce que l’on ne peut voir en soi-même

– Le pardon révèle ce que l’on pense et ressent envers les autres et soi-même et comment ces pensées se manifestent en tant qu’énergie dans notre vie

– L’acceptation signifie que vous savez, sans tenir compte de ce qui s’est passé, qu’il y a quelque chose de plus grand que vous à l’œuvre. Cela signifie aussi que vous êtes OK et que vous allez continuer à être OK

– Quand on se sent non-protégé, non-soutenu et non-préparé à prendre soin de soi, notre être intérieur est comme s’il avait subi un accident de train. Le meilleur moyen de décrire cette expérience est  que vous vivez une collision frontale entre celui que vous voulez être et celui que vous ne pourrez jamais être

– On ne peut amener les autres à nous dire comment nous aimer ; (mais) on peut choisir si on veut participer à la façon dont ils aiment – J’ai un corps, mais je ne suis pas mon corps. J’ai un visage, mais je ne suis pas mon visage

– Aujourd’hui, je me suis engagée à traiter toutes les petites choses de moi et de ma vie que je n’ai pas maîtrisées

Publicités