Archives de Tag: alors

Réaliser ses rêves avec une technique simple

Par défaut

“Réaliser ses rêves”… Un beau programme… Mais qui ne “parle” vraiment qu’à 3% des gens ! Les autres 97% préfèrent y renoncer ; ils se trouvent « un petit système qui marche » (généralement une addiction quelconque) et se résignent à leur sort !
Par conséquent, j’aimerais d’abord vous indiquer les raisons pour lesquelles il vaut mieux poursuivre ses rêves et tenter de les réaliser :
Poursuivre nos rêves développe le courage – lequel, je vous le rappelle, est l’ingrédient nécessaire au bonheur !
Etant enfants, nous aimions tous les rêves et la magie ; or, cesser de suivre nos rêves nous coupe de cette merveilleuse sensation de jeunesse et d’espoir.
Avoir un grand but à l’esprit fait aussi paraître plus petits les obstacles et soucis de la vie. Cela fait juger plus sainement de ce qui est réellement important ; nos rêves ou le fait de faire du drame. En fait, quand on est en train de suivre nos rêves, on laisse naturellement tomber le drame et les discussions oiseuses, dévoreuses de temps et d’énergie.
Enfin, ça vous rend intéressant ; poursuivre un but montre à autrui que vous êtes quelqu’un dont la vie a un sens et une utilité.
Une méthode efficace pour atteindre ses objectifs est la technique du « Si-Alors ».
De nombreuses études ont montré que décider à l’avance quand l’on doit effectuer une action particulière pour atteindre un but (par exemple « S’il est 4h00, alors je dois passer un coup de fil à tous les gens que je dois rappeler »), double ou triple ses chances de réussite.
Une étude s’est par ex. intéressée à des gens qui voulaient prendre l’habitude de faire du sport. La moitié des participants devaient programmer les moments où ils feraient du sport durant la semaine en employant cette méthode (« Si c’est lundi, mercredi ou vendredi, alors je dois faire une heure de sport avant d’aller au travail »). Les résultats furent impressionnants : 91% d’entre ceux ayant adopté la programmation « si-alors » faisaient toujours régulièrement du sport, alors que ceux qui ne le faisaient pas, n’étaient 39% à avoir persévéré. D’autres études donnèrent des résultats similaires.
Comment utiliser la méthode « Si-alors » ?
– Identifiez une action importante que vous devez réaliser pour atteindre votre objectif ; puis demandez-vous quand et où vous devez réaliser cette action ?,
– Reformulez-la en employant la formule « Si… Alors… » ; ex : « s’il est 8 heures le lundi, alors je dois aller courir »,
– Pensez à un obstacle qui pourrait vous empêcher de faire ce que vous avez décidé. Cela peut être une tentation, une distraction, ou tout autre facteur qui pourrait interférer avec vos progrès,
– Essayez ensuite de répondre à la question suivante : quand cette tentation ou cette distraction va se manifester, qu’allez-vous faire ?
– Employez la méthode « Si-Alors » pour programmer ce que vous ferez lorsque cet obstacle se manifestera.
Par exemple : Si un email d’un collègue me met en colère, alors j’attends 30 minutes avant de répondre pour pouvoir répondre calmement,
Conclusion :
Ce qui explique l’efficacité si grande de cette méthode, c’est tout simplement parce qu’elle se base sur le fonctionnement de notre cerveau, qui utilise la logique causale.
Les êtres humains sont particulièrement doués pour coder et mémoriser les informations du type « Si X, alors Y » et cette méthode s’intègre donc parfaitement à notre comportement inconscient. (D’après Nine Things Successful People Do Differently, de Heath Grant Halvorson).