Archives de Tag: allergie

Miam ! De la terre !

Par défaut

Organic Carrots

Qu’ont en commun la maladie de Crohn, rectocolite, obésité, diabète, allergies, autisme, cancer du sein et colorectal, cirrhose, maladies cardiovasculaires ? Eh bien, toutes ces maladies sont impactées par l’état de notre microbiote intestinal *(micro-organismes (bactéries, levures, champignons, virus) vivant dans le microbiome)…

C’est dire si sa bonne santé est essentielle à notre survie !

Jadis, les hommes vivaient en contact étroit avec la Terre. Ils mangeaient des légumes mal lavés, encore « salis » de terre. Pourtant, la terre n’est pas sale, en fait ; elle n’est pas une substance inerte, mais une source d’énergie électrochimique riche en probiotiques et en minéraux.

Le bacillus subtilis, un probiotique unique de la terre, en fait une source de santé. D’ailleurs, tous les animaux en consomment. Nos ancêtres avaient toujours de la terre dans leur régime alimentaire, grâce à la cueillette des produits de la terre et au fait qu’ils buvaient dans les lacs, rivières et ruisseaux.

Aujourd’hui hélas, on essaie de stériliser notre nourriture et d’éviter le plus possible d’avaler de la terre.

Le Bacillus subtilis se retrouve couramment dans l’eau, le sol, l’air et les végétaux en décomposition. Cette bactérie a une extraordinaire capacité à survivre dans des environnements difficiles ; il produit une endospore qui lui permet de supporter des conditions extrêmes de chaleur, de sécheresse, d’humidité et d’acidité dans l’environnement.
Le B subtilis résiste bien aux sels biliaires comme à l’environnement très acide de l’estomac, ce qui lui permet d’entrer dans le système digestif et le coloniser.

Il a des effets bénéfiques dans le système digestif ; par ex, il améliore les symptômes du syndrome du côlon irritable.
Il supprime aussi la croissance d’agents pathogènes nuisibles, renforce le biofilm de la muqueuse et améliore la croissance des bonnes souches probiotiques – telles que les Lactobacillus – dans la microflore intestinale.
Comme manger de la terre, exposait chaque jour nos ancêtres à des milliards de bactéries, cela renforçait leur microbiote et leur système immunitaire ; ce dernier, confronté à toutes ces bactéries, avait appris à s’y adapter & à les détruire. Ceux-là jouissaient ensuite d’une forte immunité envers les différents agents pathogènes de leur environnement.

Bien sûr, seuls les forts survivaient (les faibles, ne pouvant lutter contre ces microbes, étaient éliminés).

De nos jours, nous ne sommes plus exposés à ces microbes naturels, car il existe des produits qui les détruisent – mais aussi, notre système immunitaire est devenu plus faible.
Pour le booster, il faut ré-inclure ces organismes du sol dans alimentation. Il faudrait faire pousser nos propres légumes, et ne pas trop les laver lors de la cueillette.

Nous pourrions aussi – si c’est possible – boire de l’eau des rivières, des lacs propres, des sources et des ruisseaux.
Enfin, on pourrait consommer des aliments naturellement fermentés.

La plupart des probiotiques sur le marché ne contiennent que des bactéries lactobacillus bifidus qui sont fantastiques pour la santé des intestins, mais sont mal supportés par certaines personnes présentant une sensibilité à ces micro-organismes. Le B subtilis, lui, est plus digeste et donc, toléré par (presque) tout le monde.

Alors, mangeons de la terre ! (n’oublions pas que ce n’est que partie remise ; un jour, il y a de grandes chances pour que les rôles soient inversés).

*pour souligner l’importance de ce microbiote, sachez que notre corps ne comprend que 10% de cellules humaines, et 90% de microbes !