Archives de Tag: Allan & Barbara Pease

Le sexe selon les Pease

Par défaut

Lipstick kiss on white backgroundAyant lu « Egaux, mais si différents »  d’Allan et Barbara Pease (First Editions), et, malgré bien des passages ineptes ou faiblards, j’ai trouvé certaines infos sur les différences homme-femme (j’en parlerai dans un autre article) et sur le sexe, instructives.

J’ai donc décidé de re-noter ci-dessous (et de commenter en italique) les extraits pouvant vous intéresser :

– Beaucoup d’hommes sont des phobiques de l’engagement.  En prononçant le mot AMOUR, ils redoutent de s’engager pour le restant de leurs jours, et de devoir tirer un trait sur leur fantasme de soirées dans un jacuzzi avec des super nanas en tenue d’Eve.  Quand un homme finit par dire Oui, il a alors besoin de l’annoncer à tout le monde, de le crier sur les toits.  La plupart des hommes, cependant, ne remarquent pas à quel point le fait de prononcer le mot magique décuple l’orgasme féminin.

– Du point de vue de la femme, quand son futur la demande en mariage, il déclare au monde qu’il la considère comme « spéciale » et qu’il a l’intention d’avoir une relation exclusive avec elle. Ce sentiment d’être quelqu’un de spécial a un effet spectaculaire sur la chimie cérébrale de l’orgasme : les recherches montrent en effet que celui-ci est 2 à 3 fois plus fort dans une relation monogame et 4 à 5 fois plus fort dans un lit conjugal !  Pas la peine de se demander, en lisant ceci, pourquoi la femme veut une relation monogame !  Comme dit dans cet article ; https://bonheuretamour.wordpress.com/2013/03/19/homme-insatisfaisant-au-lit/, la science a montré que la zone spongieuse (érectile) de la femme est 5 fois plus grande que celle de l’homme, et que ses pics d’orgasme montent 8 fois plus haut que ceux de l’homme. La femme a donc le plus de besoins et est donc le plus frustrée par une sexualité de mauvaise qualité – et voilà pourquoi une femme comblée sexuellement est béate ( J  ) alors qu’une femme inassouvieetinsatisfaite est un vrai démon !

– pour exciter sexuellement le cerveau féminin, avant tout configuré pour défendre le nid, la seule promesse de sexe ne suffit pas.  La plupart des femmes ont besoin d’une relation, ou au moins d’une connexion émotionnelle pour éprouver un désisr sexuel.  La majorité des hommes ne comprennent pas que pour qu’une femme s’envoie joyeusement en l’air avec eux pendant les 3 à 6 mois qui suivent, elle doit au préalable nouer un lien émotionnel.

– Avant de faire l’amour, une femme doit sentir l’excitation monter, sur une durée assez longue, ce qui suppose beaucoup d’attention et de mots doux de son partenaire (il faut aussi une bonne technique, après).  L’homme veut se vider, la femme désire se remplir.  Une fois assimilée cette différence, les hommes deviennent des amants plus attentifs. (oh, si seulement c’était vrai ! Mais hélas, les humains rejettent les vérités qui ne les arrangent pas !). La plupart des femmes ont besoin d’au moins 30 minutes de préliminaires avant d’être prêtes à faire l’amour. Les hommes n’ont besoin que de 30 secondes et pour la plupart, raccompagner leur flirt en voiture chez elle constitue une mise en train suffisante.

– ce qui excite les femmes : 1. La romance, 2. L’engagement, 3. La communication, 4. L’intimité, 5. Un contact physique non-sexuel (l’homme doit savoir « perdre du temps pour en gagner », comme disait un génie de l’amour !).

– Parler pendant l’amour : les femmes : pour pouvoir parler pendant l’amour, un homme doit « passer » sur son cerveau gauche. La femme, elle, peut parler et faire l’amour en même temps.  Pour une femme, le dialogue constitue un aspect essentiel des préliminaires ; on ne soulignera jamais assez à quel point les mots sont importants pour elle (eh oui ; les bêtes ne parlent pas… et « s’accouplent… alors que nous, les humains, on peut parler… et faire l’amour avec passion, raffinement et perversions !). Pour combler les attentes de sa compagne, l’homme doit donc multiplier les mots tendres avant de passer à l’acte. (c-à-d pour pouvoir espérer, SI ses paroles sont d’or et SI en plus sa technique est bonne, enflammer sa compagne).

Publicités