Archives de Tag: alarme

Quoi faire pour cesser d’être victime ?

Par défaut

thriving

Comme pas mal de victimes de PN me posent la question, voici une réponse :

D’abord, (re)lire mon article du 3 octobre ; http://www.bonheuretamour.com/2016/10/03/rebatir-sa-vie-apres-la-violence-narcissique/

J’ajoute ici des informations supplémentaires ;

– Vous devez vous informer le plus possible sur la perversion narcissique – les articles suivants pourront vous aider :

PN & viol émotionnel : http://www.bonheuretamour.com/2015/10/15/viol-emotionnel/

Le PN comme vampire : http://www.bonheuretamour.com/2015/05/15/le-pn-comme-vampire/

Le PN comme gourou : http://www.bonheuretamour.com/2016/07/20/le-pn-comme-gourou/

Provocations du PN ; cessez de réagir : http://www.bonheuretamour.com/2016/07/21/provocations-du-pn-cessez-de-reagir/

Le PN & ses flying monkeys : http://www.bonheuretamour.com/2016/09/25/le-pn-ses-flying-monkeys/

Comment le PN vous pousse à vous compromettre : https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/10/12/comment-le-pn-vous-pousse-a-vous-compromettre/

Rejeter un(e) PN = s’exposer à un harcèlement sans fin : http://www.bonheuretamour.com/2016/11/13/rejeter-une-pn-sexposer-a-un-harcelement-sans-fin/

Choix du partenaire : évitez les vampires : https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/11/06/choix-du-partenaire-evitez-les-vampires/

(16/11/’14) Comment éviter les PN à l’avenir : http://www.bonheuretamour.com/comment-eviter-les-pn-a-lavenir/

L’horrible mutation des victimes : https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/07/09/lhorrible-mutation-des-victimes/

comment vous attirez un PN : https://bonheuretamour.wordpress.com/2014/11/15/par-quoi-attirez-vous-un-pn-comment-vous-proteger/

Réaction d’un PN quand vous le plaquez : https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/02/28/reaction-dun-pn-quand-vous-le-plaquez/

PN : repentir sincère ou comédie ? https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/02/20/pn-repentir-sincere-ou-comedie/

L’ex-victime de PN est seul(e) & pauvre : http://www.bonheuretamour.com/2016/01/27/lex-victime-de-pn-est-seule-pauvre/

Vérités enfouies : http://www.bonheuretamour.com/2016/06/27/victime-de-pn-verites-enfouies/

Famille PN : un schéma à connaître : https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/03/29/famille-pn-un-schema-a-connaitre/

Pour quitter un loser : http://www.bonheuretamour.com/2012/05/12/pour-quitter-un-loser/

Il y a 3 étapes : se détacher, rompre et le suivi.

— Ensuite, savoir qu’on a une addiction aux peptides négatifs – à ce sujet, vous pouvez lire

http://www.bonheuretamour.com/2015/06/11/traumatises-drogues/

http://www.bonheuretamour.com/2015/05/26/si-cest-intense-ca-doit-etre-de-lamour/

– A partir de là, bien vous conduire ; cesser les antidép’ !!!***, ne plus vous faire de mal, ni en faire aux autres, aider autrui, prier, …

– Enfin, ne pas croire les mensonges ambiants à ce sujet (voir http://www.bonheuretamour.com/2013/01/01/lhistoire-du-chat-sauvage/

– choisir un bon thérapeute ; http://www.bonheuretamour.com/2013/09/03/comment-choisir-un-bon-therapeute/

– savoir que vous serez rejetée par la plupart : http://www.bonheuretamour.com/2015/06/14/pn-la-societe-accable-les-victimes/

Et ce joli conte : http://www.bonheuretamour.com/2013/01/01/lhistoire-du-chat-sauvage/

Le mal étant fait au niveau émotionnel, seule une méthode de guérison émotionnelle peut guérir le stress post-traumatique complexe dû aux violences subies – & pour ça, je suis là ! (je ne crois pas qu’il existe d’autres thérapeutes hors des USA qui connaissent cette méthode & sachent comment l’utiliser).

 

** *Quoi penser des antidép’ ? La Nature nous a pourvus de plusieurs systèmes d’alarme, qui attirent notre attention si l’on ingère quelque chose qui met notre survie en danger ; par ex, quand on se met à fumer, on tousse (mécanisme destiné à expulser le poison de nos poumons).

Si, par ex, un homme scie une chaise, qu’il regarde ailleurs & se scie dans le bras, le corps envoie tout de suite un signal de douleur, qui l’alerte qu’il est en train de se faire du mal, et ainsi, il cesse

Et il en va de même au plan psychologique : quand on est sur une mauvaise voie, une qui mène à la mort (faire un job qui ne nous convient pas ou fréquenter des êtres toxiques, …), notre corps nous en avertit en nous causant des angoisses, des colères & de la tristesse.

Maintenant, imaginons que l’homme qui se scie le bras se dise, en ressentant la douleur, qu’il ne faut pas cesser de se le scier, mais plutôt, prendre une drogue pour anesthésier la douleur, pour pouvoir continuer à se faire du mal… C’est stupide, non ? Eh bien, c’est exactement pareil avec les antidépresseurs !

C’est recourir à un remède-express – tenter d’anesthésier sa douleur pour pouvoir continuer à vivre de façon insensée – au lieu de s’attaquer à la cause du problème !

En plus, les antidépresseurs sont inefficaces (je n’ai JAMAIS vu personne aller mieux avec eux !) et ont d’énormes effets secondaires – souvenons-nous que TOUS les ados ayant perpétré des massacres dans des écoles aux USA étaient sous antidép’, tout comme le pilote de la Lufthansa qui a crashé l’an dernier son avion contre une montagne…

Vous mettez-vous en danger pour l’amour ? Faites le test !

Par défaut
amour monstre   Ceux (celles) qui sont dans une relation malsaine (ou même carrément dangereuse) ont l’art de se mettre des oeillères (ou plutôt, d’accepter celles que l’autre leur met) et de se raccrocher désespérément à leurs fantasmes de bonheur amoureux et d’avenir où « ça ira mieux »…

Ils (elles) ont sacrifié tellement de temps et d’énergie (& parfois, d’argent aussi) pour que ça marche, qu’elles (ils) ne veulent pas réaliser que ça ne PEUT pas marcher … alors, elles (ils) s’inventent des raisonnements pour rester dans une (ou plusieurs) relation(s) dangereuse(s). Cela leur évite d’avoir à affronter la dure réalité ( = accepter que cette relation est vouée à l’échec & au malheur) et à devoir trouver le courage de partir.

Ces personnes préfèrent se répéter 1000 fois les mêmes excuses bidon (issues de leur famille ou de leur culture), pour renforcer leur décision de rester malgré leur mal-être.

Elles minimisent les choses, généralisent, justifient, espèrent malgré tous les signaux inverses & croient au miracle, jouent les St-Bernard, appellent les choses autrement et évitent de songer à l’avenir.

Voici, par ex, un test pour déterminer si vous minimisez (ou risquez de minimiser) les choses de votre couple – c-à-d si vous rendez moins menaçants ou moins blessants les comportements désagréables ou nocifs de votre partenaire. Cette « excuse » commence toujours par « au moins » ; au moins, il ne boit que de la bière (du vin) et pas des alcools forts, au moins il ne me frappe pas ; il ne fait que hurler & m’injurier, au moins, il ne bat pas les enfants, au moins, il a un boulot, au moins, il rentre le soir (ou : reste avec moi), …

Pensez-y : vous tenez-vous ce genre de raisonnements ? Si oui, vous devez sûrement aussi employer d’autres « excuses ».

Faites le test, pour voir si, dans votre quête de l’amour, vous ne vous mettez pas en danger – et pour ce, répondez par oui ou non aux questions suivantes :

1- je suis sorti(e) avec au moins un partenaire violent,

2- je suis sorti(e) avec + d’une personne que d’autres considéreraient comme dangereux(se),

3- je suis sortie avec + de 3 personnes dangereuses ou « dérangées »,

4- et même, avec + de 5,

5- j’ai rompu, puis suis revenu(e) avec un être mentalement dérangé,

6- je suis sorti(e) avec au moins un partenaire à la fois dérangé, violent & accro (buveur, drogué, …),

7- je suis sorti(e) avec au moins un être dangereux et mentalement dérangé,

8- c’est chez moi une habitude d’ignorer les signaux d’alarme,

9- le fait d’ignorer les signaux d’alarme m’a déjà mis(e) en danger,

10- je ne sais même pas ce que sont les signaux d’alarme,

11- mes amis & ma famille ont peur pour moi, à cause des gens dangereux avec qui je sors,

12- j’ignore ce qu’est une relation saine,

13- je fluctue entre des gens émotionnellement indisponibles et distants, et d’autres qui sont dépendants, en besoin et collants,

14- je choisis toujours le même genre de partenaires, même si ça n’a pas marché dans le passé.

Cotation  : 1 point par réponse « oui » aux questions 2, 5, 8, 10, 11, 12, 13, 14 , et 2 points par réponse « oui » aux questions 1, 3, 4, 6, 7, 9.

De 0 à 4 points : il y a peu de danger (à moins qu’il n’y ait au moins un « oui » aux réponses à 2 points),

De 5 à 9 points : il y a un risque (surtout qu’il y a au moins un « oui » aux réponses à 2 points),

Au-dessus de 9 points :  il y a un risque très réel pour vous et ceux qui dépendent de vous (enfants, animaux) – alors, décidez de changer vos choix ! N’oubliez pas qu’il y a certains ingrédients indispensables pour faire un bon couple (voir : http://www.bonheuretamour.com/2014/05/22/les-ingredients-dune-bonne-relation-damour/ ) et surtout, que votre bonheur dépend de vos limites ! (voir : http://www.bonheuretamour.com/2014/01/26/votre-bonheur-depend-de-vos-limites/ ).