Archives de Tag: agave

Attention danger : Un faux ami : le sirop d’agave

Par défaut

Le sucre blanc issu de la betterave étant “trop pur” (= raffiné au point de devoir nous voler nos vitamines pour traverser notre corps), on nous conseille d’utiliser d’autres moyens pour sucrer nos aliments.
Le sirop d’agave, présenté comme étant naturel, peu raffiné, traditionnel, semble alors une bonne alternative.
Mais est-ce bien vrai ?
Ce sirop est tiré d’une plante mexicaine ressemblant à un cactus … mais il faut raffiner beaucoup le jus qu’on en tire, pour en faire un produit sucrant !
Il est en effet nécessaire de filtrer et chauffer le jus d’agave, ou alors, le faire fermenter puis le filtrer via du charbon, pour ôter ses impuretés..juste comme on fait pour le jus de betterave ou pour fabriquer le (si toxique) sirop de glucose-fructose !
Aun final, il contient même bien plus de fructose que ce dernier !
« Traditionnel » ? S’il est vrai que les Mexicains en tirent un « miel », ils se contentent de le faire bouillir durant plusieurs heures, et ne lui font subir aucun processus de purification – ce qui n’est pas le cas des sirops d’agave du commerce ! C’est en fait un édulcorant, créé par l’industrie dans les années ’90.
Tout comme pour le “méchant sucre”, les industriels emploient, pour le purifier, des acides et divers produits chimiques.
Et il n’est même pas tiré de la plante d’agave (ou yucca) mais de la racine d’un arbre, dont le composant principal est l’amidon, tout à fait comme d’autres céréales (blé, riz ou maïs) et d’inuline (un hydrate de carbone indigestible).
« Naturel » ? Contrairement à ce que l’on peut penser, le fructose ne se trouve pas dans les fruits, ni nulle part dans la nature !
Les sucres de fruits – levulose – sont toujours associés à des vitamines, des fibres et des enzymes, ainsi qu’à d’autres sucres, ce qui fait qu’ils sont aisément digérés par les intestins. Ce n’est pas le cas du fructose – aliment totalement artificiel créé par l’homme ; dénué de la pectine, des fibres, vitamines, minéraux et enzymes, il n’est alors par reconnu par le corps, qui le stocke sous forme de gras.
Comme il n’est pas converti par le corps en glucose sanguin comme d’autres sucres, il influence peu le niveau de sucre sanguin, ce qui fait qu’il est recommandé pour les diabétiques. Certains diabétiques croient hélas qu’en raison de cet index glycémique bas, c’est le seul sucre qu’ils peuvent consommer – mais c’est faux.
Pour en promouvoir la vente, les producteurs mettent en avant ce bas index glycémique … qui, en réalité, est dû au fait que ce sucre est fait de fructose (à 90%) et non de glucose. Or, peu de gens le savent, mais le fructose peut nuire au corps encore plus que le glucose !
De nombreuses études ont démontré que le fructose inhibe les niveaux de leptine (l’hormone de satiété) ; en masquant la sensation de satiété, il nous pousse à manger trop, ce qui favorise l’obésité..
Le fructose abîme le foie et le cœur, puisqu’il est transformé en triglycérides (= en graisse sanguine), et augmente donc le cholestérol LDL (mauvais cholésterol), lequel se dépose sur nos organes, ce qui augmente la tension sanguine et les radicaux libres et provoque une insulino-résistance (précurseur de diabète).
Parmi les volontaires testés, dont certains devaient consommer du glucose et d’autres, du fructose, on a constaté que ce 2d groupe avait pris plus de poids, et dans les zones “à risque” (ventre, cœur, organes, vaisseaux) que les volontaires du 1er groupe.
En bref, le sirop d’agave ne tient pas ses promesses “d’alternative saine au sucre blanc » ; il n’est en fait ni naturel, ni traditionnel, il est raffiné, et je conseillerais donc d’en consommer le moins possible !

Publicités