Comment éradiquer une mauvaise habitude ?

Par défaut

Oui ; aujourd’hui, vous pourrez enfin devenir la personne que vous voulez… grâce à moi 😉

Dès lors que l’on prend la décision de changer – d’éliminer une de nos habitudes nuisibles ou d’en acquérir une utile-, on est confronté à la différence entre notre situation actuelle, & celle où l’on veut être et souvent, cela nous semble souvent un abîme énorme à franchir.

La quantité de travail exigée pour combler cet abîme paraît tellement insurmontable on tend à se décourager & laisser tomber. Il faut savoir que ce genre de pensées et de sentiments nous assailleront, et que l’abandon du projet est inévitable si l’on se focalise sur la totalité de la tâche à accomplir.

En fait, il faut se souvenir de l’adage : « Comment mange-t-on un éléphant ? Une bouchée à la fois ! » – c-à-d qu’il ne faut s’occuper que de la prochaine tâche (de préférence, ne demandant pas plus de 15 minutes) à exécuter.

Écouter nos peurs n’est jamais une bonne idée, car c’est ce qui nous maintient dans des situations pénibles.

Pour ôter son pouvoir à la peur, il suffit de refuser d’écouter ce qu’elle nous dit &, au lieu de suivre ses directives, faire exactement l’inverse !

Au lieu de cela, dès que la tentation survient de retomber dans la mauvaise habitude qu’on essaie d’éradiquer, appliquons la règle des 5 secondes (elle apaise le brouillard dans notre esprit, & « allume » le cortex préfrontal ; la zone du cerveau apte à voir les conséquences à long terme d’une action & à retenir les impulsions) ; il suffit de compter à l’envers ; 5 – 4 – 3 – 2 – 1.

Ensuite, il faut rédiger un bilan de la situation ; observer nos actes & noter tout ce qui déclenche la mauvaise habitude.

Puis, il faut suivre la méthode du « si-alors » – c-à-d noter, à côté de chacun de ces déclencheurs, l’action (bonne & non plus nocive) que vous ferez.

Par ex, si vous désirez cesser de trop manger et qu’un déclencheur est l’ennui, vous noterez ceci : « si je m’ennuie, alors, je téléphonerai à une amie, ou je me lèverai & j’irai faire le tour du bloc (au lieu de vous jeter sur un paquet de chips ou une tablette de chocolat).

La méthode marche parce que, d’une part, on s’est avoué la vérité sur toutes les causes de notre mauvaise habitude, et d’autre part, parce qu’on a remplacé un comportement par un autre (ce n’est pas un vide – auquel cas, on retomberait sous la coupe de nos émotions & ça ne marcherait pas).

Bonne chance !

 

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s