Frère ou sœur PN

Par défaut

evil-sister

Il est déjà dur de quitter un patron ou un conjoint ou des parents pervers, mais il l’est encore plus de se séparer de frères ou sœurs PN.

On est lié(e) à eux par toute une histoire de vie en commun & souvent aussi parce que l’on n’ose pas couper les liens avec des êtres de notre famille, alors qu’en fait, on n’a aucune loyauté à avoir car ces individus ne sont (en quelque sorte) PAS notre famille.
La famille, c’est SE SOUTENIR LES UNS LES AUTRES… Or, ils vous « enfoncent » au lieu de vous soutenir !

Et en plus, rien qu’être en leur présence nuit à notre santé (tension, angoisses, humiliation, déprime, colère, …).

Donc, peu importe qu’ils soient du même sang & que vous ayez grandi ensemble ; vous devez leur appliquer la même règle qu’à n’importe quel autre nuisible : les éviter le plus possible !

VOUS êtes plus important que leur besoin d’approvisionnement narcissique. Vos limites sont essentielles à votre survie, et vous devez d’autant plus vous protéger contre leurs singeries cruelles, que vous êtes presque forcé d’avoir des contacts avec eux.

Il est normal de couper les ponts & de les ignorer pendant des années, si vous pouvez le faire. Hélas, ce n’est généralement pas possible ; on est obligé de les rencontrer lors d’événements comme les funérailles, le placement des parents en maison de soins, les héritages, …

Si vous vivez encore chez vos parents avec un frère ou une sœur PN, apprenez le plus vite possible comment interagir avec eux : vous pourrez ainsi mieux vous défendre en définissant vos limites personnelles, tandis que vous êtes encore jeune et fort(e) !

Le problème avec un frère ou une sœur PN, c’est qu’ils vous connaissent bien & savent « appuyer là où ça fait mal » ou quel sujet évoquer pour vous faire réagir. Voilà pourquoi il est vital de leur cacher vos émotions, vos goûts & dégoûts, votre vie intérieure et surtout vos relations (amis ou amoureux) !

Cessez radicalement de partager quoi que ce soit avec ces êtres ne pensant qu’à vous blesser !

A quoi devez-vous vous attendre d’un frère ou une sœur PN ? A ceci : vol, trahison, harcèlement, accusations, violences physiques ou émotionnelles (ou sexuelles), mensonge pathologique, gaslighting, critiques, insultes, froideur, sadisme, manque d’empathie, diffamation, …

Tous, nous désirons avoir des liens familiaux étroits, de l’amour & du soutien de la part de notre famille, mais ceci est impossible à obtenir d’un frère ou d’un parent narcissique ; c’est comme d’attendre des pommes d’un cactus !

Ces êtres ne changeront jamais, alors, c’est à vous de le faire si vous voulez leur survivre !

Voici les règles à suivre avec ces gens :

  • Établissez des limites et communiquez-les clairement, par écrit, par courriel, si vous le pouvez.
  • Ne mordez plus à l’appât ; quand ils vous asticotent pour vous faire réagir, retenez-vous & sortez de la pièce.
  • Apprenez à dire simplement « Non » et à partir.
  • Ne vous disputez pas ou ne discutez de sujets sensibles avec eux ; rappelez-vous que leur unique but est de « sucer votre sang » (vos émotions) & qu’ils ne visent qu’à gagner à tout prix.
  • Gardez votre vie aussi privée que possible. Cachez votre journal, vos adresses mail & protégez l’accès à vos ordinateurs par un mot de passe.
  • Ne leur présentez pas vos petit(e)s ami(e)s – sinon, ils le (la) séduiront – ni vos amis – sinon, ils vous saliront & sèmeront la zizanie, ni vos collègues ou patron – sinon, ils vous feront licencier !

Cessez aussi de vouloir changer votre frère ou sœur. Si vous les fréquentez, ce sont eux qui vous changeront ; ils vous mettront en rage, violeront vos frontières personnelles & vous rendront fou.

Bref, vous détacher émotionnellement de votre frère ou sœur PN vous épargnera bien des souffrances !

Apprenez à séparer les projections du PN de vous-même ; toutes leurs tares & émotions inconscientes, non acceptées, sont projetées sur vous. Ne les laissez tenter d’apaiser leur folie en faisant de vous le problème !

Si vous n’arrivez pas à vous distancier émotionnellement, vous devrez rompre entièrement la relation avec votre frère ou sœur – ce qui est quasi impossible à faire si vous vivez avec eux – mais si vous avez quitté la maison, envisagez de couper les ponts entièrement. Mettre fin à ce qui n’a jamais été une vraie relation n’est pas de la trahison, mais de l’instinct de conservation.

Malgré leurs délires, les PN sont incapables de se soucier de qui que ce soit à part eux-mêmes ; ils sont durs, cruels, rusés, impitoyables, sans aucun scrupule. Rester en relation avec quelqu’un comme ça n’a aucun sens !

Si vous êtes forcé de les voir, comme par ex, si vous devez vendre la maison familiale, ou décider de placer vos parents dans un home, essayez d’embaucher un avocat qui a l’expérience des PN & d’éviter les avocats PN (beaucoup le sont), qui tiendront contre vous, et laissez-le gérer la situation tandis que vous décidez à l’abri dans votre bulle.

Traiter directement avec le PN serait très douloureux ; donc, ne répondez que via votre avocat, à qui vous transmettrez tous les courriers et si votre frère ou sœur PN vous appelle au téléphone, restez très bref.

Cessez aussi d’avoir des attentes émotionnelles (ou alors, très basses) envers votre frère ou sœur ; les PN n’ont pas de sentiments & ne se montrent agréables que s’ils ont quelque chose à vous demander.

Ne partagez jamais avec eux des sentiments profonds, des buts, des rêves ou des vulnérabilités. Ils ne feront que les utiliser contre vous.

Ne recherchez pas leur approbation.  Les victimes essaient toujours de plaire aux PN dans l’espoir de les faire changer, d’enfin gagner leur amour, mais ça ne marche pas ; cet espoir irréaliste ne sert qu’à leur fournir de l’approvisionnement narcissique & à maintenir la victime dans une relation qui la détruit.

Si vous devez interagir avec eux ou leur demander quelque chose, montrez-leur quel sera leur avantage à vous le donner. Recadrez les choses pour faire disparaître votre besoin & que ce soit lui (ou elle) qui devienne le centre de l’attention.

Flatter ainsi l’ego du PN est (déjà) pervers & avilissant – donc, ce moyen n’est à employer qu’en cas d’absolue nécessité !

PS : pour comprendre comment fonctionne une famille perverse, vous pouvez lire : http://www.bonheuretamour.com/2015/05/05/dynamique-de-la-famille-perverse/

Publicités

"

  1. Bonsoir,
    Vous m’avez orienté et éclairé avec vos articles, mais j’ai le cœur serré en pensant au chemin que j’avais fait, depuis quarante ans…

    J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s