Evasion mentale des victimes de PN

Par défaut

daydream3

Vivre avec un PN est tellement horrible & douloureux que la proie doit s’évader d’une ou d’autre manière.

Or, comme la victime n’a pas conscience de exactement dans quelle situation elle est – c-à-d en danger mortel ; avec un prédateur qui se nourrit d’elle en lui arrachant chaque jour un peu de sa chair – elle reste – et ce, d’autant plus qu’elle se croit responsable des violences que le PN lui fait et qu’elle espère « s’améliorer » pour qu’il redevienne l’amoureux qu’il était au début.

Elle en ressent les effets (souffrance indicible, terreur, culpabilité, honte, angoisses, insomnies, nervosité, réactivité, dépression, faiblesse, …) mais elle est dans le brouillard – un brouillard soigneusement créé par le PN pour l’empêcher de partir … car quand on voit où l’on est & avec qui, on part !

Comme l’a dit le Dr Phil : « Vous êtes des gens normaux & gentils, alors, votre esprit ne peut pas aller où vont les esprits mauvais & dérangés » !

Donc, puisque, d’une part, la situation est invivable et que, d’autre part, il n’est pas question d’une évasion physique, la victime devra recourir à un autre genre d’évasion.

Beaucoup de victimes tombent alors dans une addiction : alcool, drogues (illégales ou sur prescription, comme les calmants & anti-dépresseurs), sexe, jeux video ou jeux d’argent, travail, …

Mais il y a une autre façon de s’abrutir dont on ne parle jamais : les songeries d’amour !

L’être humain est une merveilleuse machine, dotée de mécanismes de survie sophistiqués. Alors, quand notre être subit des choses d’une violence telle qu’elle dépasse nos facultés de les supporter, notre cerveau nous « sort de là » d’une façon ou d’une autre…

Et si l’on ne peut ni attaquer, ni fuir, il nous sauve en nous « dissociant » de ce qui est en train de se passer. Et c’est ce qui se passe ; il est tellement pénible de vivre avec le monstre qui se nourrit de notre sang qu’on dissocie…

Si l’on est coincé(e) dans une situation d’agression, la Nature, pour nous protéger, a prévu un mécanisme de survie, consistant à dissocier notre esprit de ce qui est en train d’arriver à notre corps (voir http://www.bonheuretamour.com/2015/06/02/refugiee-dans-ma-tete/ ).

Hélas, il semble que même notre corps se fait le complice des PN !

En effet, ne pouvant s’évader qu’en pensée, la victime fuit dans le rêve, elle s’élève sur les ailes enchantées des rêveries de passion pour fuir la prison infecte, le trou noir délétère où elle végète… C’est sa façon de contrebalancer son quotidien de haine… Affamée de chaleur humaine et ne pouvant se nourrir d’amour réel, elle tente de se satisfaire avec un amour fantasmé – comme la nourriture imaginaire dans Peter Pan.. sauf qu’on n’est pas au Pays Imaginaire, et que cette passion chimérique ne nourrit rien du tout, mais ne fait que nous garder dans cette relation qui nous détruit !

On tombe amoureuse d’un homme inaccessible (qu’il s’agisse d’une star ou un proche de la famille) et on perd sa vie à fantasmer longuement sur lui chaque jour… ce qui nous enfonce de plus en plus dans la passivité.

De plus, cette illusion de passion s’accompagne d’un fantasme de sauvetage : le beau prince auquel on rêve, non seulement déposera à nos pieds un amour pur & ardent, mais nous sauvera de ce quotidien horrible…

Cette idée nous éloigne de la conscience que si l’on veut améliorer notre vie (éventuellement en trouvant ce bel amour vrai) & stopper cet assassinat à petit feu par le lâche bourreau qui partage notre vie, on devra cesser de rêver & commencer à agir !

Il est terrifiant de comprendre que l’autre nous hait & est incapable d’aimer, et que personne ne viendra nous sauver, qu’on doit le faire seul(e), mais c’est la 1ère étape obligée pour survivre en se retirant de cette relation destructrice.

Il faut cesser de rêver & commencer à agir. Pour vous faciliter les choses, voici un bon plan : http://www.bonheuretamour.com/2012/05/12/la-methode-plan-a-plan-b/.

Et souvenez-vous : Il faut faire ce que l’on doit faire, avant de pouvoir faire ce que l’on veut faire !

Publicités

"

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s