Rejeter un(e) PN = s’exposer à un harcèlement sans fin

Par défaut

espion

Comme les psychopathes sont, malgré leur air normal & débonnaire, des êtres gravement mentalement dérangés, ils poursuivent surtout ceux qui ne veulent pas d’eux – de façon directe (& ils y emploieront tous les moyens) ou indirecte (en manipulant d’autres personnes sous leur contrôle pour harceler celui qui les a rejeté).

Assoiffés de pouvoir, les PN ne peuvent tout simplement pas supporter que leur « petit jouet » se mette à l’abri & leur échappe, et celui qui se rend coupable de ce crime de lèse-majesté, mérite une punition exemplaire.

Les PN adoptent les comportements typiques des prédateurs, c-à-d observer, suivre & traquer leur proie. Comme tout prédateur (voyez les chats, les lions, …), ils sont très patients, rusés & planifient leurs actions méthodiquement à l’avance, de sang froid – que ce soit pour un crime violent, ou pour vous voler vos biens & votre vie (votre corps, votre âme, vos émotions, votre argent, votre corps, vos biens, votre réputation, & plus encore que votre vie ; vos enfants !).

Au début, pour vous capturer, il donne à la relation un tour très romantique, se présentant comme doux, gentil & surtout, fou de vous au point de ne pouvoir rester 10 minutes sans vous parler. Il joue de tout son charme … & Dieu sait qu’il en a ! C’est la période du « bombardement d’amour », où il vous appelle ou vous texte 200 fois par jour et vous submerge de compliments, de promesses & de déclarations enflammées.

Cette tactique fonctionne : bientôt, vous devenez fou(folle) de lui (ou d’elle) et entrez dans la « bulle dorée de l’amour », où lui seul importe & où vous vous coupez de vos proches…. Justement ce qu’il voulait : ainsi isolé(e), vous êtes plus facile à contrôler !

C’est alors – mais vous savez cela aussi – que les violences commencent ; subtiles au début (remarques rabaissantes, mine de rien), puis de moins en moins subtiles (insultes, coups, ..).

La victime passe par une longue période où son estime de soi s’étiole de plus en plus et où elle s’adapte à des doses croissantes de violence, où elle croit son bourreau qui la charge de toutes les fautes, où elle se sent coupable & tente d’arranger les choses. Mais pour beaucoup, le moment vient où elles commencent à s’informer & à comprendre ce qui est en train de se jouer, ce qui résulte en une rupture avec leur agresseur.

Ce départ de son Bouc Emissaire met les PN en rage ; voici ce que j’en écrivais ; la punition pour ce « crime de lèse-majesté » sera exemplaire ; une rancune inflexible, implacable, à laquelle il applique toutes ses forces & capacités de raisonnement !  (http://www.bonheuretamour.com/2016/02/28/reaction-dun-pn-quand-vous-le-plaquez/) … Or, un PN est très rusé, très inventif lorsqu’il s’agit de nuire… et en plus, ça n’a pas de fin ! (car ces psychopathes restent fixés dans leur haine & ne « pardonnent » jamais).

A leurs yeux, leur victime, en osant avoir une volonté propre, en refusant de continuer à obéir, a commis un « crime de lèse-majesté », une trahison impardonnable, méritant une vengeance implacable !

En effet, le contôle absolu des autres est un BESOIN chez ces êtres faibles !

Pour intimider leurs victimes & leur pourrir la vie, ils vont donc les traquer, à la fois pour les punir et pour reprendre le contrôle.

Le lien avec un pervers semble hélas plus fort que tout ! Jamais un PN avec qui vous avez rompu (ou qui a rompu avec vous) ne vous laisse partir & couper totalement les ponts.

Il essaiera toujours de vous contacter – même si vous lui avez avez signifié clairement votre intention de rompre tout contact avec lui, il continue à appeler, utilisant s’il le faut (car ils n’ont aucun scrupule) vos enfants comme intermédiaires, rendant la situation encore plus douloureuse et compliquée.

Mais pourquoi ne peuvent-ils pas faire une croix sur d’anciennes relations ?

D’abord, parce qu’ils adorent tromper & mentir, et sont toujours à jongler avec plusieurs relations à la fois ; certaines en phase d’idéalisation, d’autres, de dévaluation ou de rejet.

Comme un PN ne s’engage dans une relation que parce qu’il a besoin de jouer avec des marionnettes & de dominer – ainsi que de se nourrir de leur sang (leurs émotions) pour survivre – ce besoin insatiable de contrôle est la raison majeure pour laquelle il ne peut laisser partir ses victimes. Les laisser aller signifierait qu’il a perdu la propriété sur sa proie, qu’il ne peut plus jouer avec elle, la terroriser & l’obliger à faire ce qu’il veut.

Aussi : que sa proie (qu’il hait & jalouse, ne l’oublions pas) pourrait dès lors mener une vie libre, heureuse & épanouissante, avec des amis, un bon job & un nouvel amour – & ça, il ne le supporte pas ! Justement parce qu’il l’envie & la déteste parce qu’elle vaut 1000 fois mieux que lui, il est obsédé par l’idée de l’écraser, de détruire sa vie complètement…

Bref, malgré sa « grande scène du III » (car il semble désespéré si on le quitte), ne vous laissez pas prendre à ses larmes de crocodile ; le « no contact » est la seule option ! – sauf si, hélas, vous avez des enfants avec lui. En ce cas : le moins de contacts possibles & tout par écrit.

Etant rusés, ils savent parfaitement comment – comme toujours – effacer leurs traces & se rendre « invisibles », et comment apparaître pour l’être équilibré ou même victime de sa victime !

Les victimes doivent donc garder tous les courriers (lettres, e-mails) & autre preuves (enregistrements) contre leur bourreau et, à l’inverse, se retenir de réagir à ses provocations – ce qui les pousse à se nuire à elles-mêmes et à leurs enfants (voir https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/10/12/comment-le-pn-vous-pousse-a-vous-compromettre/).

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s