Etre époux, être père.. ça signifie quoi ?

Par défaut
Photographs of the Fernández family newborn by Alabama photographers Little Acorn Photography.

  (the Fernández family newborn by Alabama photographers Little Acorn Photography)

Presque tous les problèmes psychologiques ont leur source dans la société, qu’elle soit stricte, ou permissive …

La nôtre est plus que permissive ; elle est relâchée, déchaînée, débridée, car décadente ; le sacrifice et l’auto-discipline y sont dépréciés, les valeurs en berne, et l’espoir est mort..

Pas étonnant que les dépressions fleurissent !

La morale n’étant plus à l’honneur, il n’y a que bien peu de gens qui comprennent les bases du mariage, et donc, ses ingrédients indispensables.  Jadis, il était basé sur le concept d’un homme et d’une femme se donnant l’un à l’autre à jamais, pour amener de nouvelles vies au monde, créer une famille où les enfants sont élevés dans le respect des valeurs et ne craignent pas l’amour. L’acte d’amour conjugal garantit ceci.

Le mariage est ici un acte de service, et non un « droit » de remplir le sentiment de vide de quelqu’un, via une « relation » à un autre.  Personnellement, j’aime la manière dont ceci s’exprime en Inde : là, on ne dit pas « je me marie », mais bien : « je deviens un(e) époux(se) »… car c’est bien de cela qu’il s’agit, en fait !

Hélas, partout et en tous temps, le concept de mariage a été perverti par le matérialisme, on y a mêlé l’argent, la préservation du patrimoine.

Il s’agit que ledit patrimoine soit transmis à un héritier légitime (c-à-d issu du père putatif), d’où l’exigence que l’épouse arrive vierge au mariage, et puis soit ensuite rigoureusement fidèle.

Les hommes – puisque ce sont eux qui avaient le pouvoir – ont donc fait de l’union (qui est profondément spirituelle, au fond) un simple contrat matériel, garantissant la transmission des richesses, du pouvoir et du statut. On voit que l’essentiel y manque ; c-à-d l’égalité – condition INDISPENSABLE à toute relation basée sur des sentiments.

Mais il est vrai que les sentiments étaient totalement absents du tableau, à l’époque…

Bizarrement, la liberté et la fraternité (ou amitié) brillent alors aussi par leur absence… ce qui empêche toute harmonie au foyer (sauf exceptions) … Triste base pour y accueillir des enfants !

Même la notion de famille n’existe pas dans ce contexte, puisque les enfants ne sont que les « outils » devant assurer ces diverses transmissions.

Néanmoins, si l’amour romantique était souvent absent de ce genre d’unions, au moins la religion et la pression sociale faisaient que les conjoints s’engagaient et se tenaient à leur devoir (ne fût-ce qu’extérieurement), et donc, l’union tenait fermement. Ce cadre-là frustrait tout le monde, mais il avait du moins le mérite d’être solide comme le roc, forçant chacun à assumer ses responsabilités.

Les enfants n’étaient peut-être pas heureux dans un tel cadre, mais ils avaient une structure et en général, de quoi manger…

Je l’ai dit ailleurs : on se lie aux gens soit pour l’amour, soit pour l’argent – donc, ce genre d’union tenait par des intérêts communs, si ce n’est par des sentiments partagés…

Nos contemporains occidentaux tiennent l’amour pour l’ingrédient indispensable à l’union – l’engagement, lui, est devenu très flou et dépend de la morale intime de chacun. Or, l’amour passe, et c’est l’engagement qui est la « colle » indispensable au mariage …

La moralité étant absente, plus personne ne se sent tenu à honorer ses promesses, à honorer l’union, à honorer son(sa) partenaire  … et finalement, soi-même ! Et voilà qui explique pourquoi il y a tant de ruptures et de divorces.

Les pères, par ex, qui étaient jadis « fonctionnels » parce que moraux et tenus à leur devoir par toute la communauté (les gens vivaient en petites communautés, où chacun se connaissait), peuvent à présent se laisser aller à leurs bas instincts ; plus de morale interne pour les retenir, ni de punition de la société ; cette société de plaisir les y pousserait plutôt !

Avant – « noblesse oblige » – les dirigeants donnaient l’exemple de la moralité, car ils savaient que le peuple les prend pour modèles, et que « le poisson pourrit par la tête » !

Les lois aussi assuraient que ceux qui ont joui d’une femme, ou ceux et celles qui ont procréé des enfants – êtres faibles et dépendants – s’en occupent.

Mais ces temps sont révolus ; ces lois n’existent plus, les « modèles » sont dépravés, les bas instincts (individualisme, égoïsme, hédonisme, immoralité) règnent et sont publiquement vantés … en sorte que les êtres n’ont plus de limites et échappent sous tous prétextes à leurs responsabilités, sans se soucier du chaos (souffrances, vies brisées, misère physique et psychologique) qu’ils causent !

Dans un article de février passé (http://www.bonheuretamour.com/2016/09/02/cessez-de-perdre-votre-temps-dans-des-relations-destinees-a-foirer/), j’écrivais que : Les hommes tendaient déjà à être immatures, immoraux & irrationnels jadis, mais à l’époque, ils étaient forcés de « grandir », de bien se comporter … & d’épouser, car il n’y avait presque pas d’autre façon d’obtenir le « cookie » (le sexe), alors qu’à présent, ils peuvent se laisser aller à leurs pires penchants en toute impunité, car la loi s’est fort assouplie… & les femmes aussi (beaucoup trop assouplies, en fait).

Cette absence (réelle ou psychologique) des hommes pèse lourd sur la mère et sur les enfants (que ces derniers sont pourtant chargés de protéger). Comme c’est le père qui représente l’autorité, et qu’il fait défaut, les enfants ne respectent plus non plus les lois, ni eux-mêmes (d’où décrochage scolaire, addictions diverses, délinquance, promiscuité, …).

Jadis, on pensait qu’un bon époux & père est celui qui protège, fournit la nourriture & se reproduit. De nos jours, où la fonction reproductrice a perdu de l’importance, ces 3 injonctions se sont changées en « protect, profess & provide » (protéger, affirmer le lien devant tous & fournir la nourriture) ; j’en parle dans cet article : http://www.bonheuretamour.com/2016/07/05/lunion-solide-est-une-corde-a-3-brins/.

Ces anciennes lois paraîtront « vieux jeu » à beaucoup ( traduisez : les sheeple intoxiqués par la propagande & inaptes à penser par eux-mêmes) mais si les Anciens de tous pays les ont établies et si elles ont perduré durant des milliers d’années, c’est qu’il y a une bonne raison, et ce n’est pas parce que notre culture se pourrit & est en train de mourir (d’ailleurs, ce dérèglement des moeurs et cet éclatement des familles est typique de TOUTES les époques décadentes) que ses « nouvelles règles modernes » et la soi-disant « liberation des moeurs » est valable ou acceptable ! Les antiques lois restent valables partout et en tout temps parce que les humains – tout comme les relations entre eux – restent pareils partout & en tous temps !

L’homme (& surtout la femme !) n’est pas fait pour « être libre » – voici sur quoi fonder un couple qui bénéficiera enfin aux 2 partenaires à tous niveaux (physique, moral & spirituel) et aux enfants qui en naîtront : http://www.bonheuretamour.com/2016/09/03/necessite-de-fonder-le-couple-sur-la-foi/

Publicités

"

  1. Bonjour Béatrice, je constate avec plaisir que ta source d’inspiration sur le genre humain et son comportement ne taris pas, comme tu a peut-être pu le voir je ne suis plus sur Google+ ni sur Twitter, je n’ai gardé que mon blog.
    Bonne continuation, Cordialement…(Chris…..)

    J'aime

    • Ok. J’ai été le visiter, et c’est intéressant… Continue 😉
      PS : pour le tabac, je fumais 2 packs/jour, avant, j’avais tenté de tout, & je n’avais aucune volonté… Ce qui m’a donné le « coup de pied au cul » pour arrêter, fut l’excellent livre d’Allen Carr ; « la méthode simple pour arrêter de fumer » … (pas cher ; livre de poche) – là, ça fait 20 ans que j’ai arrêté…

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s