L’union solide est une corde à 3 brins

Par défaut

saint mariageJe reparle ici du mariage selon Dieu (après : http://www.bonheuretamour.com/2013/02/03/lunion-biblique-partie-1/ et http://www.bonheuretamour.com/2013/02/03/lunion-biblique-partie-2/).

Comme je me base sur les discours de feu le pasteur Derek Prince, les illustrations sont tirées de la Bible, mais c’est bien sûr valable & trouvable dans les autres religions.

Donc, il est dit dans la Bible (Ecclésiaste 4 : 12) : une corde à 3 brins ne se rompt pas facilement. Et effectivement, tout faiseur de corde sait qu’une corde à 2 brins est facile à rompre, et qu’une corde à 3 brins est ce qu’il y a de plus solide.

Pour Mr Prince, un couple avec juste l’homme & la femme, est comme une corde à 2 brins. Il faut, pour que leur union soit solide, y joindre un 3ème brin – qui est Dieu (ou l’alliance avec Lui).

Mais qu’est-ce qu’une alliance ? C’est un accord qui dure jusqu’à la mort.

Dans ses conférences, Mr Prince dit qu’un mariage n’est jamais facile et que sa réussite ne dépend pas de l’absence de tension ou de problèmes, mais bien d’avoir su créer une relation capable de surmonter ces tensions et problèmes.

Pour lui, les clés d’une union harmonieuse se trouvent dans la Bible, où l’on voit que Dieu attache une grande importance au mariage. Par exemple, l’histoire humaine y débute par le mariage d’Adam & Eve (que Dieu a créée pour servir d’aide à Adam). Le mariage a donc été conçu par Dieu.

Le pasteur continue en citant un passage du Livre de Malachie (le dernier de l’Ancien Testament) ; il y est dit que les Hébreux souffraient et criaient vers Dieu, mais que ce dernier n’écoutait pas leurs demandes parce qu’ils avaient trahi l’Alliance avec leurs femmes. (Malachie 2: 13-14)

Ce n’est pas parce qu’on est pieux, qu’on prie, qu’on va au temple, qu’on aura un mariage heureux – ni jadis, ni maintenant. Et une mauvaise relation entre mari et femme empêche une relation avec Dieu.

La clé est le mot «alliance» utilisé pour décrire le mariage ; le respect de celle-ci est la clé ; c’est ça qui garantit un un mariage réussi.

Car une alliance exige un engagement de tout coeur, total, sans réserve. Le mariage n’est pas un processus ou une relation expérimentale. Il ne peut réussir que s’il y a engagement total.

Deuxièmement, c’est Dieu, et non l’homme, qui en fixe les termes & conditions.

La Bible mentionne toujours un sacrifice (d’animal) pour sceller l’Alliance. Pour les chrétiens, ce sacrifice est celui de Jésus. Pour bâtir une bonne relation, chacun doit d’abord déposer sa vie aux pieds de l’autre & s’engager à « mourir » à ce qu’il était avant, à ne plus vivre pour soi désormais, mais pour l’autre (pour ce sacrifice de l’ego, voir la lettre du Dr Kelly Flanagan à son fils).

Tout ce que le mari a est pour la femme. Tout ce qu’a l’épouse est pour le mari. On ne freine rien, on ne garde rien ; c’est une fusion, pas un partenariat. Dans cette vie nouvelle, chaque membre du couple vit sa vie à travers l’autre.

L’alliance est consommée par l’union physique et à son tour, produit du fruit qui perpétue cette nouvelle vie. Dieu a ordonné ce principe de base pour les hommes : sans union, il ne peut y avoir aucun fruit. L’Alliance mène à la vie et la fécondité partagée ; une vie non partagée reste stérile.

Bref, il ne faut pas demander ce qu’on peut obtenir, mais ce qu’on peut donner !

Cette approche du mariage diffère des idées actuelles sur l’union, où chacun cherche le profit qu’il pourra en tirer, et non à se sacrifier pour l’autre & pour le couple.

Pourtant, l’approche « divine » est la seule apte à donner la vraie vie, le vrai bonheur et l’amour véritable.

Tant que les gens entrent dans le mariage en tenant à leur propre vie, ils ne trouveront pas la vie que Dieu a pour eux.

Iyanla Vanzant aussi dit que le mariage est une union des âmes & que comme telle, elle exige les ingrédients suivants : partenariat spirituel, un but plus large que les 2 individus, une source de soutien qui promeut la croissance, une vision commune ou partagée qui fait progresser l’union, un engagement envers Dieu, la famille & la communauté, & que chacun soit ancré en Dieu ou la divinité.

Le mot clé, encore une fois, est l’engagement. Il n’est pas une expérience ; il faut prendre un engagement. Et le fait essentiel est que l’engagement libère la grâce de Dieu. Sans elle, le mariage ne fonctionnera jamais.

Mais Dieu ne libère sa grâce dans un mariage que si les 2 parties ont pris cet engagement. Et c’est cette grâce de Dieu qui génère les ressources nécessaires pour faire fonctionner le mariage.

Quelle est la finalité du mariage ? Qu’est-ce que le mariage rend possible, et qui ne peut être atteint d’une autre manière ?

La Bible dit que « les 2 deviendront une seule chair » – donc, son but est l’union ou l’unité – laquelle est une chose divine. Car l’union, à son tour, conduit à la connaissance.

Dans la Genèse, il est dit qu’Adam « connaît » sa femme. Il y a ici un élément de savoir. Car Dieu n’emploie ce terme « connaître » une femme que pour les époux – pour les non-mariés, il emploie le mot « coucher avec ».

Ca signifie que le mariage, tel que voulu par Dieu, permet aux humains de se connaître, à tous les niveaux (corps, esprit, âme), d’atteindre une unité.

Un tel mariage, où l’alliance et l’engagement importent, protègent les conjoints contre toute trahison & exploitation. Toute femme qui se laisse exploiter sexuellement par l’homme, c-à-d qui couche avec lui hors mariage (hors Alliance), profane la chose la plus précieuse qu’elle a ;-sa personnalité. Elle expose toute sa personnalité à quelqu’un qui ne veut pas payer le prix de ce précieux cadeau. Il en va de même avec un homme, d’ailleurs.

Dieu a fixé des limites pour qu’on puisse atteindre l’unité en connaissant un(e) autre, mais pas l’exploiter, et ceux qui ignorent ces limites et essayent d’obtenir les avantages sans les conditions de l’union se trompent & sont trompés.

Car les substituts humains au mariage ne produisent pas le résultat de Dieu.

cf Hébreux 13: 4 : Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure ; car Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.

Les exigences de Dieu sont conçues pour nous protéger d’être blessé et toute personne qui se livre à des rapports sexuels illégitimes ne trouvera pas la joie, la paix, la satisfaction, mais bien la frustration et la douleur.

On parle de « briser les lois de Dieu », mais en fait, jamais on ne les brise ; ce sont elles qui nous brisent !

Par ex, si on enjoint aux gens de ne jamais sauter du 5ème étage et que quelqu’un saute, il ne brise pas la loi de la gravité ; c’est la loi de la gravité qui le brise ! … car cette loi ne se voit ni ne se perçoit, mais elle existe, qu’on la reconnaisse ou la nie, et si on l’enfreint, on en pâtira, c’est obligé !

Dieu, ne nous impose pas ses lois (qui sont celles de l’Univers, et aussi immuables que la loi de la gravité), mais nous les communique via ses Messagers. Son but n’est pas (comme je l’entends trop souvent) de nous contraindre, mais de nous protéger de toute douleur !

Et le mariage en fait partie ; Dieu l’a institué pour notre propre bien, et se rebeller contre elle cause notre destruction.

Quels sont rôles du mari et de la femme dans le mariage ?

L’apôtre Paul dit que l’homme est le « chef » de la femme. Le mot chef fait référence à la tête. C’est donc l’homme qui prend l’initiative & est responsable de la décision et de la direction.

(j’ai parlé ici http://www.bonheuretamour.com/2012/05/10/la-question-de-la-soumission-des-femmes/ de la soumission des femmes).

L’époux doit d’abord être un « fournisseur » – il est dit (Timothée I, 5: 8), que « si quelqu’un n’a pas soin des siens, et surtout de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle ».

Quel genre de personne est Paul parle? Il parle d’un homme qui ne pourvoit pas aux besoins de sa femme et de ses enfants.

Il s’agit de « pourvoir » au plan financier, mais aussi à tous les autres ; l’homme doit veiller à ce que tous les besoins légitimes de sa femme soient satisfaits. St Paul dit que la femme est la gloire du mari ; sa « preuve » en quelque sorte – son état (épanoui ou misérable) témoigne de la valeur de l’homme.

La 3ème responsabilité de l’homme est de protéger. Beaucoup d’hommes ne songent qu’à profiter de leur force supérieure pour dominer leur épouse, mais Pierre (Pierre I, 3: 7) dit que les maris doivent honorer l’état plus faible de la femme. Il ajoute que le mari et la femme sont co-héritiers de la grâce de vie. En tant que tels, ils l’obtiennent soit à 2, ensemble, soit pas du tout !

Pour un homme, ça « paie » d’investir dans sa femme et plus il la protège, plus il en tire de satisfaction.

Et quelle est le rôle de la femme ? On voit dans la Genèse que Dieu la crée pour être une « aide » à l’homme. Et elle peut l’aider en le soutenant & en l’encourageant.

Oui, la tête est le chef, mais elle dépend du reste du corps pour être soutenue et nourrie – du cou surtout. La femme sera ce cou … & souvenons-nous que c’est le cou qui détermine vers où la tête tournera !

Un homme doit donc pouvoir se tourner vers sa femme pour l’encouragement, et les femmes doivent se nier, nier leurs propres sentiments négatifs (tristesse, découragement) pour encourager leur mari. Ceci semble choquant, mais qu’elles essaient, et elles constateront qu’elles tireront d’immenses satisfactions de cette attitude (car la vertu – qui est d’obéir aux lois divines – est en soi, sa propre récompense), au lieu d’être insatisfaites !

En résumé, la responsabilité du mari est triple : diriger, fournir & protéger, & celle de l’épouse est d’aider ; soutenir et encourager. Quand un mariage échoue, c’est souvent parce que l’un ou les 2 membres du couple ne remplissent pas leur rôle ; l’homme refuse de mener & la femme est alors forcée de prendre ce rôle.

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s