Parler avec un PN

Par défaut

discussion PN2La communication est sans doute – avec la sexualité – ce qui est le plus perverti, avec un PN …Forcément ; c’est justement cela qui fait de nous des humains ! Avec de tels individus, TOUS les modes de communication (y compris la sexualité), au lieu d’être agréables & gratifiants, sont pénibles & douloureux !

Certains PN sont des parleurs, d’autres sont des taiseux – mais même les taiseux ont su se créer une façade inoffensive, en apparaissant cool, serein… alors qu’en fait, il écoute attentivement les informations que vous lui livrez en parlant, pour les utiliser contre vous plus tard…

J’avais déjà parlé de la « torture par le silence » (http://www.bonheuretamour.com/2014/11/24/pn-torture-silencieuse/ ).

Je traiterai ici d’un autre problème de communication : la coupure systématique de nos phrases.

Pour à la fois nous irriter (ce qui cause une frustration, d’où du « sang » à boire pour ce vampire) et en même temps saper encore plus notre confiance en nous, en nous montrant à quel point on est insignifiant(e) & inintéressant(e), un PN ne nous laisse jamais terminer nos phrases, mais nous coupe en plein milieu… Vous connaissez cela, je parie ? ..

Il peut même le faire – c’est bien la seule chose pour laquelle ils sont créatifs ! – de plusieurs façons différentes (que j’expliquerai ci-dessous).

Attention : les gens souffrant d’hyperactivité ont aussi l’habitude de couper les phrases d’autrui, mais, comme ils voient que ça déplaît, ils s’excusent & cherchent à s’en corriger. Rien de tel chez un PN, vous vous en doutez !

Donc, si l’un de vos proches agit ainsi sans le regretter, vous avez sans doute affaire à un PN et il vaut mieux s’en éloigner.

Et ça devient encore plus clair si vous le voyez laisser parler d’autres personnes sans les interrompre… un individu souffrant d’un manque d’attention ne peut se retenir et interrompt tout le monde, peu importe qui c’est.

Bref, au lieu d’excuser ce comportement inacceptable en pensant qu’au fond, ce n’est pas grave, commencez à vous fier à vos sensations (car se faire couper quand on parle est pénible) et ne tolérez plus dans votre vie que des gens qui vous font vous sentir bien.

Une autre tactique (proche de la « torture silencieuse », mais plus dangereuse car bien plus subtile) est « l’ignorance » ; c-à-d que souvent, le PN vous nie ; lorsque vous lui parlez d’un sujet qui vous importe, il semble soudain perdre tout intérêt à vous & à vos dires… Ses yeux se font vagues, comme s’il n’écoutait plus ; il se met à faire autre chose, à changer de pièce (en sorte que vous devez lui courir après pour vous faire entendre), à s’endormir, ou sauter à un tout autre sujet, à jouer ou à envoyer un sms, à regarder la télé, …

Ou, si vous êtes en train de lui parler au téléphone, il s’adresse soudain à quelqu’un d’autre (son ami, son collègue, son chien, …) – toujours, bien entendu, lorsque vous évoquez un sujet qui vous émeut.

Et pendant qu’il joue les indifférents, vous tentez de revenir au sujet qui vous intéresse & de garder son attention sur la conversation… C’est une sensation très pénible !

Et c’est totalement fait exprès ! Remarquez que quand le PN parle d’un sujet qui l’intéresse, il (elle) n’a aucun problème à rester sur le sujet ! Si ça lui convient et/ou qu’il a quelque chose à y gagner (par ex, une « pêche aux infos » qu’il pourra exploiter ensuite), un PN peut tenir une conversation normale, mais c’est rare.

Cette tactique perverse est repérable assez rapidement dans une relation ; au début, il vous bombarde d’amour (messages, coups de fil, déclarations enflammées, …) mais si vous faites bien attention, vous verrez que quand vous lui parlez d’une chose, il semble « se détacher » par moments de ce que vous dites, comme s’il s’en fichait … Ne négligez pas ce signal d’alarme !

Donc, quand un PN vous manque ainsi de respect, il le fait pour tester vos limites. Si l’un de nos interlocuteurs nous joue ce jeu de nous nier ou de nous couper, quelqu’un qui manque de limites & de confiance en soi continuera à essayer de ré-obtenir son attention, d’être entendu ou de tenir une conversation normale avec cet interlocuteur. Un être ayant des limites saines ne tolérera pas qu’on le nie ou piétine sa dignité.

Si vous restez prêt(e) à essayer d’avoir des discussions ou à garder dans votre vie quelqu’un qui vous traite aussi mal, le PN comprend que vous êtes une proie qu’il pourra exploiter – c-à-d, pour lui, un(e) faible, car naïf(ve).

Il y a autre chose ; comme, tout au fond de lui, un PN sait que vous valez 1000 fois mieux que lui, et qu’il en crève de jalousie (car tout PN est envieux et mesquin), vous humilier et vous rabaisser ainsi, en vous niant comme si vous n’étiez qu’un moucheron, lui procure beaucoup de plaisir, & une bonne dose d’approvisionnement narcissique …

Ce signal n’est donc pas à négliger ; si vous excusez ce comportement, si vous tolérez d’être ainsi manqué(e) de respect, vous vous exposez à des années d’abus… Par contre, si, avant d’accorder votre confiance à quelqu’un, vous faites l’effort d’être vigilant(e), d’observer les signes, et d’en tenir compte (et de ne pas excuser les manques de respect), vous vous épargnerez ce piège (qui peut se révéler mortel). Vous pouvez vous épargner ces années de maltraitances en étant attentive au début et en coupant les ponts dès que vous percevez un signal d’alarme !

Donc, si quelqu’un que vous venez de rencontrer a dur à garder son attention sur la conversation quand vous parlez, mais s’anime comme par magie quand lui-même ou quelqu’un d’autre parle, soyez sûr(e) que c’est un PN qui vous teste pour voir si vous êtes « un(e) idiot(e) » qui tolérera cela, et partez ; vous avez mieux à faire de votre vie !

Publicités

"

  1. Bonjour, c’est un truc de malade la description de cette communication avec un(e) PN, et ce qui est encore plus choquant c’est le commentaire de ce Loic qui emploi exactement les memes termes qu’un(e) « dit » PN, comme par exemple ; rétorique, ou alors; tout le monde est un peu PN .
    De jour en jour et de lecture en lecture, ce que je vis est de plus en plus flagrant …

    J'aime

    • Il y a beaucoup de PN dans la société, et encore plus sur l’Internet …
      Ce que je vois en tout cas chez les victimes de PN, c’est qu’elles sont toutes étonnées de combien ils emploient tous les mêmes tactiques et jusqu’aux mêmes PAROLES pour blesser leur proie… Moi aussi, j’ai déjà pensé qu’on dirait qu’ils ont suivi des cours pour devenir ainsi… ou alors, y aurait-il vraiment un démon qui leur souffle ces paroles ?.. La question reste ouverte …

      J'aime

  2. Ce commentaire est tellement CON que je ne sais quoi répondre… Un PN, cher Loïc (ou plutôt, cher Schtroumpf à Lunettes), n’est pas « une peur » qu’on aurait, mais un prédateur qui EXISTE VRAIMENT (en chair & en os), & qui s’est glissé dans notre vie pour nous faire du mal.
    Si, dans une savane, un lion t’attaque, ou un assassin (car c’est ce qu’ils sont) avec un couteau, tu vas te dire que c’est une peur & l’affronter ? Je ne crois pas…ou, si tu es assez bête pour voir les choses ainsi & « affronter tes peurs » avec un dangereux prédateur, tu ne seras plus là ensuite pour m’écrire un commentaire aussi tarte, crois-moi !
    Si j’avais peur, sachant que le PN en question lit mes articles, crois-tu que j’oserais les publier ?
    Quant à être un PN, comme tu crois que tu l’es, je n’en sais rien, mais ce que je sais en tout cas, c’est que tu es sur la bonne voie pour y arriver…et effectivement, dans ce cas, se pendre ou se tirer une balle dans la tête serait peut-être une bonne idée…

    Voici le commentaire – que j’avais d’abord deleté, non car c’est un avis opposé (je tolère les critiques du moment qu’elles sont fondées) mais à cause de sa bêtise :
    Loïc W-D. commented on Parler avec un PN
    Je découvre votre blog et je constate avec effroi qu’en lisant tous les articles qui concernent le comportement en géneral des PN comme vous les  » enfermés dans leur case « ,en fait, tout le monde est un-e pervers-se narcissique finalement ! Je constate qu’il m’arrive de couper la parole dans une conversation animée pour alimenter un sujet qui me passionne, de ‘écouter l’autre et de retenir des infos qu’il le ou la concerne pour dialoguer ensemble et étayer un échange qui se construit avec ces informations, que l’autre me livre. C’est aussi la oi de l’échange, chacun, pour peut qu’il sache l’art de la rétoriqque qui s’apprend comme tout, construire un discours, défendre une idée, la remettre en cause et a partager au point de la faire évoluer (ou pas d’ailleurs ! ) J’ai l’impression en vous lisant que tout le monde est potentiellement pervers narcissique et qu’il faut se méfier de toutes les personnes qui ne rentrent pas dans le cadre relationnel définit par,me semble-t-il, des peurs.
    N’est-ce pas la peur d’être abusé-é qui attire l’abuseur et lui ouvre une porte gigantesque pour qu’il se repaisse de nous ? Je suis dubitatif face à votre blog, cela me rend triste à la lecture, toute cette violence dans une lutte bien vaine puisqu’elle est alimentée par la peur.
    Je vous souhaite du fond du coeur de pouvoir un jour vous ibérer de cette peur qui vous dévore et qui s’entend dans chacune de vos phrases !
    Ce qui me trouble le plus c’est que vous apprenez à reconnaitre les PN, ce qui en soit est une aide pour des personnes en danger moral, il semble, que faites vous pour aider les PN ! En les repérants, vous les condamnés mais vous ne conseillez que la fuite, finalement ! Hors vous devez savoir que tout ce que l’on fuit nous rattrappe un jour ou l’autre puisque nous sommes sur cette terre pour affronter et dépasser nos peurs plutot que de les fuire !
    Et si grâce à vous je décourvrais que j’atais un PN, à vous lire, je n’ai plus qu’à me pendre ou me mettre une balle dans la tête tellement je suis un monstre irrécupérable !
    Voilà ma réaction à ce jour à la découverte de votre publication et de votresite.je relirai et partagerai avec des amis pour voir ce qu’ils en pensent.
    Merci à vous de votre sollicitude,
    cordialement,
    Loïc

    J'aime

    • Je suis bien d’accord avec toi, et je te remercie de tout les bonheurs et amours que tu m’apportes, et qu’on ressent très bien d’ailleurs dans ta réponse à cet imbécile.

      J'aime

      • Mais de rien ; ça me fait toujours plaisir de voir que je touche ceux que je voulais toucher, c-à-d les amis du vrai – car quand un être intègre voit la vérité, il la reconnaît tout de suite – et c’est ce que vous faites 😉
        A l’inverse, les êtres inconscients ne peuvent la reconnaître quand ils la rencontrent. Quant aux êtres maléfiques, (je viens encore d’en bloquer une), ils reconnaissent la vérité, mais la haïssent, et tentent de la combattre par tous les moyens …
        Je me souviens alors des dires de Tim Ferris : « si vous êtes bon à ce que vous faites, 95% des commentaires que vous recevrez seront négatifs »…
        Donc, merci à vous de m’encourager !

        J'aime

  3. Bonjour Bea,

    Encore un grand merci pour ce nouvel article qui vient éclairer davantage ma propre et triste expérience, et me conforte dans le fait que oui, j’étais bien aux prises dune PN..

    Je ne savais pas ce qu’était un PN, et, à chacun de vos articles, je me dis « bon sang mais c’est bien sûr !! Souviens toi de ceci ou de cela »….

    Lire vos articles m’aide à mieux comprendre ma propre expérience…
    Il faut juste soigner tout cela à présent…

    Merci, merci !!
    Stéphan.

    J'aime

    • Coucou, Stephan,
      Merci à vous de prendre la peine de me le dire 😉 Ca me fait toujours plaisir d’avoir pu informer une victime, car ces malades de PN exploitent notre ignorance et donc, plus on en sait, mieux on est armé pour comprendre la situation et pouvoir s’en libérer !

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s