Marre de l’angélisme !!!

Par défaut

2 anges

Une fois de plus, je raconte ici une histoire personnelle (qui m’a choquée), mais c’est un cas exemplaire, qui m’arrive souvent & qui, à mon avis, peut éclairer mes lecteurs(trices) sur ce qu’est la vraie bonté par rapport à une bonté affichée, toute de bonnes intentions, mais sans rien de concret – & ne plus se laisser « avoir » à confondre les 2.

Hier, je poste sur Facebook une vidéo montrant un automate faiseur de pizzas, tout automatique (il fait la pâte, la garnit & la cuit, puis nous la sert).

J’ai une réaction d’un gourou thérapeute italien – dont je vous copie-colle nos échanges ci-dessous (en bleu & en italique, mes pensées sur ses commentaires) :

M.C ( = le mage en question) : N’importe quoi…

Bea de Laat Bea de Laat Moi, j’y crois… N’oublions pas que dans quelques années, 3/4 des jobs actuels seront faits par des robots…

M.C : Bea, le corps a besoin de vraie nourriture faites par l’Homme et non par une machine qui n’a pas d’états d’âmes.. (Noooon, PAS POSSIBLE ?! ! Ca alors, c’est un SCOOP !! Conne que j’étais, je l’ignorais totalement ! Merci, M.C, d’éclairer la pauvre ignorante que je suis ! …. Ce que je vois, c’est que c’est facile de se faire passer pour quelqu’un de bien à peu de frais ;( )

Bea de LaatBea de Laat C’est ainsi… c’est l’évolution inévitable et ça arrivera, qu’on le veuille ou pas… La solution serait que chacun cultive ses propres légumes…

M.C : Peut-être, mais ce qu’on doit réapprendre c’est de ce servir de ses mains pour se nourrir ou pour fabriquer bon nombre de choses (Bon sang, mais c’est bien sûr ! D’ailleurs, c’est un peu ce que j’ai dit (« cultiver ses légumes » & « se servir de ses mains pour se nourrir », c’est kif kif, Monsieur le Philosophe ! M.C, ou « l’Art d’Enfoncer des Portes Ouvertes » ! )

Bea de LaatBea de Laat Ca, c’est pas donné à tout le monde ! Bien peu de gens sont des bricoleurs, ou ont un jardin… (moi, par ex, je ne suis jamais parvenue à faire pousser quoi que ce soit !) – Sans compter qu’acheter les objets ou la bouffe toute prête, c’est + facile – & les gens tendent à adopter les solutions faciles plutôt que celles où il faut se fatiguer..

M.C : chacun fait il veut, mais c’est pas une solution de vivre ainsi. Le corps a besoin des éléments de la nature pour vivre. (CA ALORS !!! C’est la 1ère fois que j’apprends ceci ! C’est tout nouveau ! C’est révolutionnaire !!!) Je pense que si tout le monde pense comme toi, sans te juger (ô MERCI, merci, merci 1000 fois de ne pas me juger ! Quelle BONTE est la tienne !!! Je ne te remercierai jamais assez !) , la plupart partirons dans cette direction de mal bouffe

(Là, franchement, j’ai failli lui écrire « et si ma tante en avait, ce serait mon oncle  » ! J’en ai vraiment RAS LE BOL DE L’ANGELISME ambiant !!! Ce gars a 65 ans – et on s’attendrait donc à un peu de sagesse de sa part… Eh bien non … Quand je pense qu’il est un thérapeute connu ! )

Bea de LaatBea de Laat La plupart des gens mangent de la malbouffe..

M.C :  Ils ne devront jamais se plaindre d’être malade, car c’est ces agroalimentaires qui font leurs sauces à leurs manières et ils rendent les gens accros à cette malbouffe.. Belle tolérance & compréhension pour quelqu’un qui se targue – & qui en vit ! – de soigner les autres ! Il est clair qu’il se soucie moins de son prochain que de se sentir supérieur, et qu’il ne pige pas (ne veut pas piger !) que la plupart des gens n’ont tout simplement pas accès aux bonnes informations (vu la désinformation constante des médias concernant la nourriture) … ou à un jardin, ou à de la nourriture saine ou bio – car pauvres ! (eh oui, c’est pas donné à tout le monde d’être « thérapeute »! ) ou apaisent leur douleur avec de la malbouffe au lieu d’utiliser de la drogue ou de l’alcool ou de frapper leurs enfants (ce qui vaut quand même mieux ? )!

Bea de LaatBea de Laat La plupart des gens n’ont pas accès à de la nourriture saine…

MC : Tu sais ce serai un long débat pour répondre à ces messages, mais il y a des moyens pour vivre autrement que la malbouffe (Tu crois, espèce de bouffon que les gens VEULENT nuire à eux-mêmes & à leurs enfants en avalant des saloperies ? Tu ne crois pas qu’ils préféreraient manger du sain ? Tu crois pas que s’ils avaient le choix – mais ils ne l’ont pas, justement ! – ils feraient autrement ?), et j’en suis convaincu..

Bea de LaatBea de Laat Oui, mais ils n’ont pas non plus accès à l’information qui rendrait cela possible … 

MC : Béa, les excuses sont faites pour s’en servir… A l’heure actuelle, presque tout le monde à un gym avec accès à internet, ne me dit pas qu’ils ne peuvent pas être informé… J’y crois pas… La fainéantise est de plus en plus grande, et c’est cette société qui l’entretien… (Voilà qui dévoile sa vraie nature = ce qu’il a au fond du coeur ! « Lhomme bon tire de bonnes choses de son bon trésor ; l’homme mauvais tire de mauvaises choses de son mauvais trésor” a dit Jésus – & je rappelle qu’il est sur divers sites comme psychothérapeute).

Bref, ces remarques sont dégueulasses ; c’est creux, virtuel, juste des paroles, rien de concret et surtout, méprisant ! Ca illustre une fois de plus combien les individus non-conscients avancent comme de gros paysans, écrasant tout sur leur passage.

Jamais un doute n’effleure leur esprit ; ils sont sûrs d’eux, ont des opinions tranchées, où bien sûr, ils ont toujours le beau rôle, tandis que les autres sont regardés de haut & dégradés !

Toujours ils sont dans le « Nous vs Eux » ; « Nous », on est le Bien, on a raison, et « Eux » sont bêtes & méprisables ! (air connu !)

Les êtres conscients, sachant que ces sujets sont infiniment délicats et complexes, s’instruisent & ne tirent aucune conclusion avant de connaître les tenants & aboutissants… Toujours, ils concluent qu’il ne faut jamais juger, que même s’ils étaient tentés de juger sévèrement au début, ils en arrivent à la compréhension et à la pitié. Ils se sentent ensuite poussés à tenter de remédier à cette situation du mieux qu’ils peuvent.

« L’enfer est pavé de bonnes intentions »… C’est bien de voir qu’il y a un problème, qu' »il faudrait que », mais si c’est juste pour se rehausser soi-même & ne donner que de « bonnes paroles » sans agir, c’est vain et nuisible – car enfin, c’est quoi, le Mal ? C’est faire (du) mal à quelqu’un ; et il attaque clairement moi & les « malbouffants » (traités par lui de fainéants), dans ses réponses !

Ca sert à QUOI de nier la réalité ?? C’est comme ça et, vraisemblablement, ça restera comme ça pour la plupart des gens (peut-être même pour lui), et je ne crois pas qu’il puisse inverser la tendance – car s’il le pouvait, on verrait les résultats & on aurait déjà entendu parler que M.C. a révolutionné la nutrition dans le monde, non ?

Au lieu de jouer les Schtroumpfs à lunettes, en niant le mode alimentaire dominant des gens & en moralisant du haut de sa « sagesse », ne vaudrait-il pas mieux dire « c’est ainsi, et voyons ce qu’on peut y faire, à notre petit niveau »?

Car ce qu’il fait, c’est pérorer, se faire sentir mieux en parlant ainsi (du haut de sa grandeur et se faire sentir supérieur en rabaissant quelqu’un (moi & les « malbouffants »). Avec ces ignorants, c’est toujours « Y’a qu’à » ! ; tout est simple. Ils ne se disent pas que « le visible simple cache de l’invisible compliqué » et surtout que, s’ils peuvent faire ces choses dont d’autres sont incapables, c’est juste par une grâce spéciale de Dieu (où ils n’ont aucun mérite), qui leur a donné les ressources pour pouvoir le faire, et que ceux qu’ils méprisent n’ont hélas par reçu lesdites ressources !
Il me juge pour mes dires, qui pourtant, eux, reflètent une réalité : car oui, la malbouffe est le mode alimentaire dominant dans nos sociétés – le bio étant encore largement minoritaire et encore plus, ceux qui « se servent de leurs mains » … « On n’a le droit d’avoir raison qu’avec les faits dont on dispose » & les faits sont pour moi. Et en plus, c’est grotesque ; quand on lit ses réponses (& ses reproches), on jurerait que c’est moi qui fabrique cette machine (& les robots) ou qui les promeut, alors que je suis contre !

Et voici d’autres faits : Qu’est-ce qu’il fait concrètement pour améliorer cette situation? à peu près rien

Moi, j’ai tenté d’informer les autres en écrivant plusieurs dizaines d’articles sur le sujet (voir * ci-dessous) tandis que lui poste des videos & y joint un commentaire à sa sauce… (voir *** ci-dessous)

Je trouve que ce qu’il faut voir ici, c’est qu’il ne faut pas se fier aux apparences, car le prétendu « bien » est mal, et vice versa… Que ceux qui révèlent les problèmes ne sont pas les êtres négatifs qu’ils paraissent & que les individus apparemment angéliques ne le sont souvent pas du tout !

Et, contrairement à ce que pensent les esprits chagrins, il est du devoir de tout humain digne de ce nom de s’indigner contre ce qui est mal et de le combattre, sous peine d’en être complice !

 

* Ex d’articles sur l’alimentation & la santé :

https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/01/30/5056/

http://www.bonheuretamour.com/2014/01/21/fausses-croyances-alimentaires/

http://www.bonheuretamour.com/2012/11/05/pour-une-bonne-sante-bannissez-le-sucre/

https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/01/24/la-vraie-detox/

http://www.bonheuretamour.com/2012/06/16/le-probleme-du-lait-de-vache/

http://www.bonheuretamour.com/2013/05/01/idees-recues-sur-lalimentation/

https://bonheuretamour.wordpress.com/2014/07/23/mieux-que-le-tofu-le-nigari/

http://www.bonheuretamour.com/2014/09/06/boissons-sucrees-a-eviter/

http://www.bonheuretamour.com/2015/01/22/vivre-sainement/

https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/02/16/le-cafe-sain-ou-non/

http://www.bonheuretamour.com/2012/06/20/lhuile-de-coco-lhuile-qui-fait-maigrir/

https://bonheuretamour.wordpress.com/2015/02/10/les-bacteries-sont-aux-commandes/

etc…

*** Scoop du siècle : l’alcool est nocif !!! Notre gourou (M.C.) poste une video sur le binge drinking, & la commente (sous le transparent pseudo d’Oettam) comme suit : (je vous laisse juger)

Sachez que notre organisme est un véritable laboratoire, et que toutes substances ingérées, mélangées, provoquent des lésions de toutes part dans notre corps…

Qu’on se le dise…. L’alcool comme toutes les autres substances, (je parles aussi des médicaments chimiques), sont très nuisible pour la santé… Le cerveau est détruit en grande partie, et ne pourra jamais refonctionner de façon cohérente. Il y a aussi le décalage entre s’amuser la nuit et dormir dans la journée, qui est souvent vécu chez les jeunes, ce biorythme que l’on ne respecte pas ou plus, peut à la longue provoquer un grave déséquilibre hormonale. Et ce ne sera que dans le temps que l’on verra les conséquences de cette maltraitance du corps… Qu’on se le dise…

Pensée d’Oettam

ajout : Pour vous donner une idée des mongoliens présents sur Facebook & de leur niveau mental (& de leur agressivité), voici un avis (groupe « entraide d’amour inconditionnel ») ;

Florie Vedrines C’est quoi ce vilain caca nerveux !!! Vous êtes d’accord sur le fait que l’homme à besoin de vrai nourriture, mais vous êtes pour le fait que les robots nous remplacent, oups !! Non en effet c’est pas donné à tout le monde de produire sa propre nourriture ni de cuisiner mais il y a des personnes qui peuvent et veulent le faire pour les autres, à quoi bon les robots !! Vous vous contredisez beaucoup et vous plaignez d’être « jugé » et c’est exactement ce que vous faites…. excusez moi mais je vois rien de choquant dans votre conversation à part votre façon de prendre la mouche et de manière particulièrement agressive en plus… le sujet, c’était le robot, donc le fait de remplacer la main et le savoir faire de l’homme…

Mon avis sur cet avis : Bonjour le cas ! Exemple extrême de bêtise, de méchanceté & de confusion mentale ! Aux arguments débiles, totalement à côté de la plaque, on voit tout de suite à quel genre de critique éclairée (!) on a affaire !!

Par exemple ; OU ai-je dit que j’étais « pour » ? Surtout que j’écris « La solution serait que chacun cultive ses propres légumes » !…

Et où me contredis-je ? Je juge parce qu’il faut juger ; c’est, depuis que le monde est monde, une question de vie ou de mort (il semble qu’il faille tout expliquer aux cons, même les concepts les plus basiques). Jadis, les hommes des cavernes devaient juger si telle plante ou animal , ou congénère était utile, mangeable ou dangereux, et maintenant, on doit juger si telle personne ou situation est bonne ou dangereuse ; c’est pareil.

Seulement, il faut juger à bon escient ; si ce n’est qu’un bavardage vantard, non-pertinent & agressif (comme notre ami M.C .. et comme vous, ma chère Florie), c’est mauvais, tandis que si c’est pour dénoncer une dangerosité, informer autrui pour qu’il s’en protège, c’est ok … Toi piger ?

Pour ce qui est des robots, cette brave dame vit-elle sur la planète Pluton ??? Est-ce donc moi qui viens d’inventer que dans quelques années, les robots feront quasiment tous nos jobs ? Et je – ou vous, ou tout le monde, peut danser sur sa tête, & ça arrivera quand même !

Mais bordel ! QUAND est-ce que les cons pigeront enfin que ce n’est pas en rejetant une réalité qu’on n’aime pas, qu’elle disparaîtra ?!

Cf Ayn Rand : « Vous pouvez ignorer la réalité, mais vous ne pouvez pas ignorer les conséquences d’ignorer la réalité »- donc, tandis que cette réalité arrivera (car elle arrivera, que ça vous plaise ou non), les « angélistes » se la prendront en pleine poire,alors que moi, qui l’accepte (même si je n’aime pas ça plus qu’eux), j’aurai pris mes dispositions et n’en souffrirai nullement … Et c’est là qu’on verra qui rira le dernier … et quelle méthode est la meilleure !

 

 

Publicités

"

  1. Veuillez m’excuser Béat, mais là, je ne suis pas totalement d’accord avec vous. Je n’y ai rien lu d’insultant, il a dit une réalité, bien sûr, elle est un peu à l’emporte pièce, mais c’est une réalité. Les gens passent plus de temps à chercher une paire de chaussures, un nouvel appareil à gaufres ou un ail-phone sur le net qu’à se préoccuper de leur santé ou de leur avenir (politique et économie comprise). Bien sur, c’est un peu facile de dire « ils ne pourront pas se plaindre si ça tourne mal ou s’ils tombent malades »…. un peu comme un parent qui sermonne son enfant et lui dit « je t’aurais prévenu, ne vient pas pleurer si tu te fais mal »….

    Cela dit, je ne suis pas totalement contre sa constatation de ce que devient la société. Il est vrai que ce n’est pas donné à tous de savoir bricoler ou jardiner et encore faut il avoir de la place pour le faire. On est bien d’accord.

    Je n’ai pas de jardin, mais j’aurais aimé pouvoir jardiner, cela dit, j’ai peu de temps pour le faire car j’ai des obligations assez importantes et parfois, oui, j’ai besoin que les choses poussent « toutes seules », sans mon intervention…. pour le bricolage, sans être une forcenée du bricolage, mon père (oui le PN, il peut avoir aussi de bonnes idées parfois, mais il pratique beaucoup le fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais) m’a toujours répété de faire par moi même le plus de choses possibles pour éviter d’avoir à payer pour le faire. Donc en effet, je le fais au maximum….

    Là où notre psy de service nous égare, c’est qu’il part du principe que la population n’est pas déjà malade, ou pas déjà infantilisée, voire rendue incapable par la politique depuis de nombreuses années dans de divers domaines, dont l’artisanat, vu que les entreprises sont la plupart délocalisées, etc…. et que la population jeune finira par vieillir et qu’en vieillissant, on part forcément des facultés physiques, voire des possibilités économiques…. Donc, difficile d’avoir tous un jardin avec une maison dont on serait propriétaires ou même un grand balcon pour pouvoir y cultiver autre chose que ses étendoirs à linge pour faire sécher le linge au soleil (quand on a la chance d’habiter le sud comme moi)….

    Difficile aussi d’avoir tous les mêmes compétences personnelles et professionnelles…. en revanche, je trouve dommage qu’on ne fasse pas plus d’échanges de services, ça éviterait d’avoir à monnayer les services ou à se retrouver avec une maison qui se déglingue, un jardin qui part en herbes folles ou que sais-je d’autre encore.

    Donc on va dire que pour moi la vérité se situe à mi chemin. Je pense qu’il est un peu rapide en « solutions », il ne tient pas compte de beaucoup de paramètres utiles pour pouvoir faire ce qu’il préconise (depuis quand un psy se permet-il de juger les autres ??? ahahahahahaha je suis pliée de rire, ils le font depuis la nuit des temps ! Et si je n’avais pas eu affaire à quelques uns d’entre eux, je n’aurais pas de livre à écrire sur le sujet – donc merci bêtise humaine !).

    Cependant, là où je le rejoins, c’est que personne ne nous empêche de nous former en autodidacte, personne ne nous empêche de vouloir apprendre des choses et dieu merci, j’ai la capacité à apprendre de nouvelles choses qui m’évite d’avoir à payer pour certaines choses.

    D’autre part, pour que les choses n’évoluent pas dans le dramatique, parce que les gens préfèrent aussi parfois la facilité à la discipline, soyons honnêtes (pas toujours et pas tous, heureusement !) la population doit boycotter certains produits au profit de ceux qui sont plus respectueux (ce n’est pas toujours possible, on est bien d’accord, disons que selon ses capacités et ses possibilités, le maximum que l’on puisse faire) de l’environnement, de la personne humaine, du droit des personnes aussi, des animaux, etc.

    Par exemple, je boycotte tous les produits Monsanto et affiliés à Monsanto. J’évite aussi d’acheter certains produits quand je sais qu’ils ne respectent pas les droits de ceux qui les fabriquent, j’évite de gaspiller et d’acheter des produits qui tombent trop facilement en panne (dur dur avec l’obsolescence programmée, je sais)… mais par contre, cette machine à faire la pizza, pouaaaaaaaah c’est vraiment une insulte culinaire à mon sens !

    J’ai trop de respect pour mon corps, ma bouche, mes sens et ceux de mon entourage pour avaler un truc pareil ! Je mangerais moins souvent dehors, je préfère ne pas aller souvent au resto mais manger un bon plat (quitte à ne pas prendre d’entrée ni de dessert pour avoir de la qualité en bouche) et m’en souvenir que de manger souvent ce genre de truc sorti tout droit d’une machine infernale qui va remplacer les artisans.

    Pour ça je suis solidaire de l’humain. Je ne pense pas qu’il soit irrespectueux pour cela, je pense au contraire que penser que les choses arriveront sans qu’on le veuille c’est être fataliste et je pense qu’on peut au moins se battre et faire en sorte que ça ne le devienne pas, et transmettre ce combat aux générations futures. Je pense qu’une personne peut changer des choses, désolée si je parais peut être trop angélique à vos yeux, mais j’ai déjà contribué à changer des choses et si je m’étais contentée de dire « tant pis, c’est comme ça que ça doit se passer », ma fille serait dans une institution médico pseudo pédagogique et elle y pourrirait et d’autres familles n’auraient pas eu droit aux compléments d’allocations pour l’éducation d’un enfant handicapé pour pouvoir payer des prises en charge en libéral, elles devraient soit s’endetter lourdement, soit voir leur enfant pourrir dans une institution du genre que je viens de dire…. etc etc.

    Il y a tellement d’exemples de situations où par exemple j’ai influé même à ma maigre mesure, mais j’ai contribué avec d’autres comme moi à faire qu’il y ait plus de produits sans gluten et sans lactose, de bonne qualité, qu’il y a plus de bio dans les rayons, etc. Ce n’est pas moi seule, non, mais des multitudes de personnes comme moi qui auraient pu dire « oh non, je ne peux rien changer, laissons faire advienne que pourra ». Non, là je suis en désaccord avec cette vision des choses. Les choses peuvent changer…. Dans le film « Mange, prie, aime », un personnage dit à notre héroïne « Choisis tes pensées dès le matin, comme tu choisis les vêtements que tu vas porter »…. C’est tout à fait ça, on peut choisir d’influer par la pensée. Et ça marche ! Tous les jours j’assiste à des mini-miracles et encore hier, c’est juste whouaouuuu ! Je suis contente !

    Je pense que la nourriture qu’on mange et les plantes qu’on peut consommer dans le but de se sentir mieux (sans consommer ces drogues dures de psychotropes autorisées et même largement poussées par les médecins) contribuent à changer les choses dans une bonne perspective. Si je fais de l’angélisme ? Ah oui, pourquoi pas, après tout, dans angélisme, il y a ange et moi j’aime cette image de pureté et de simplicité (donc pas besoin de faire des choses compliquées parfois pour faire bien).

    Je ne juge personne, je donne une autre vision des choses, car il n’y a pas qu’une vision comme vérité, mais il y a multitudes d’appréciations.

    En fait, en vous lisant, je pense qu’il y a urgence à changer les choses, à proposer autre chose pour que notre société évolue dans un sens moins dramatique et moins déshumanisé….

    Par contre, j’aime bien l’expression sur votre tante qui serait votre oncle si elle en avait…. j’ai bien ri.

    Je pense que vous devriez faire attention à ne pas tomber dans le même genre de jugement que ceux dont vous parlez, car parfois votre passion peut vous aveugler dans le sens que votre empathie peut reproduire le même sentiment que vous éprouvez à l’envers. Vous écrivez à vif ou vous laissez passer du temps et mûrir votre idée ? Si vous écrivez à vif, cela est possible que vous ayez du mal à vous détacher de votre colère en la calquant dans vos écrits. Je pense que ça peut arriver à tout auteur, moi même j’ai été parfois piégée par mes ressentis. J’ai donc dû prendre du recul et c’est pour ça que j’essaie d’écrire en 3 temps…. à vif, je lis juste pour voir si je n’ai pas fait trop de fautes, je laisse passer un jour ou deux, je me relis pour voir si à froid je partage encore le même sentiment, je corrige, je me modère, et j’écris soi des paragraphes supplémentaires, soit je refaçonne mon écrit…. et je me relis et là j’envoie. Je fais surtout ça pour mes documents administratifs, et pour mes créations littéraires… mais j’avoue que si je devais reprendre plusieurs fois je passerais mon temps à me recorriger encore et encore…. c’est terrible d’être perfectionniste parfois !

    Bon, je m’égare, désolée. En revanche, lorsque je réponds à une personne j’essaie de répondre presque immédiatement pour ne pas oublier des sensations ou des pensées qui m’ont traversées l’esprit.

    Pour ce qui est de l’alcool, je n’irais pas dire que je suis aussi catégorique que lui, mais c’est vrai que l’alcoolisme n’aide pas sur le plan cognitif, ni la consommation de psychotropes et autres. Je suis d’accord là dessus, mais je ne pense pas que ça soit irrémédiable ou alors il faudrait s’être installé dedans depuis des années et avoir eu des parents alcooliques notoires qui ont eux même pu influer durement sur notre patrimoine génétique. Après, je ne suis pas d’accord sur le fait que si on a traversé une crise ou si on a du prendre de l’alcool, qu’on a traversé une période de « débauche » passagère (j’ai fait la fête moi aussi étant plus jeune !), ça ne tournera pas forcément à la façon apocalyptique qu’il décrit. Comme les parents maltraitants ne font pas d’enfants qui deviendront maltraitants eux aussi à l’âge adulte, là c’est un raccourci un peu ridicule.

    D’ailleurs, sur ce qui concerne la vision psychopathe, la plupart des psy se trompent, il n’y a pas forcément de lien de cause à effet entre la violence vécue enfant qui fera qu’il deviendra un psychopathe plus tard. Et heureusement !

    Je pense qu’il y a bien sûr des cas de sévices si graves vécus dans l’enfance que ça peut causer des dégâts irréparables, mais peut etre qu’au lieu de tourner mal ces personnes s’investiront dans des associations de lutte contre la maltraitance, écriront des livres ou deviendront éducateurs spécialisés, et autres… On ne peut pas spéculer sur l’avenir d’une personne à partir d’un élément, ou alors on dira que toutes les femmes quittées deviendront incapables de mener des relations stables par la suite ou des maris trompés tromperont eux aussi leur femme par la suite ou seront incapables de refaire confiance à nouveau, et que sais-je d’autre encore ! C’est complètement figé, comme la plupart des personnes diagnostiquées un trouble mental ou une différence, comme l’autisme, on pronostique un avenir souvent noir et les parents sont tentés de surprotéger leur enfant en le privant du droit de créer sa propre capacité à survivre plus tard.

    Après, bon, voilà c’est mon ressenti, je ne pense pas que ce soit de la hauteur ou du mépris, je pense que ce psy a de la chance de pouvoir bien s’alimenter (bon, il faut dire que le prix des séances doit lui ramener un train de vie assez confortable pour ça, après tout, certains « nouveaux riches » oublient qu’ils n’ont pas toujours été riches et à partir de là ils peuvent même renier leur propre milieu d’origine), mais je pense qu’il n’a pas tout à fait tort dans sa remarque sur la malbouffe, c’est vrai qu’on n’est pas obligés de se gaver de produits chimiques, qu’on peut faire sans, même en n’ayant pas de gros revenus, c’est possible, mais pour ça faut s’interroger un minimum sur ce qu’on met comme carburant dans notre corps…. Il ne nous viendrait pas à l’esprit de verser de la pisse de chat dans le réservoir de sa voiture au lieu de l’essence et même faire attention à l’essence utilisée pour que le véhicule ne tombe pas en panne, sauf si on se fiche que le véhicule ne dure pas et tombe rapidement en panne…. Pour le corps, c’est encore plus important à mon sens de faire attention à ne pas consommer de produits qui peuvent induire des troubles mentaux, digestifs et autres… Après, je pense que plus tôt on en prend conscience et on tente de limiter les produits pleins de E et autres machins commençant par cette lettre…. Je regarde toutes les étiquettes, dès qu’il y en a un ou plusieurs, je repose le produit et j’en choisis un qui soit moins traficoté. Après, ce n’est pas une question de prix, à prix presque égal, parfois même moins cher, on peut trouver des produits ne contenant pas de choses toxiques…. Il faut juste lire les étiquettes et faire des recherches sur le net. Oui, je pense que c’est à la portée de tous ceux qui possèdent un ordinateur ou un téléphone ayant une connexion à internet. Et je ne pense pas être méprisante en disant cela. Car c’est à chacun d’être responsable de ce qu’il fait. C’est ça être adulte, je l’apprends à ma fille qui a 18 ans et qui est tentée de se trouver des excuses de jeunette de son âge….

    Oui, ça me fait penser que la population est bien trop infantilisée par la politique, depuis des décennies. Sans parler de la politique de débilisation volontaire :

    https://blogs.mediapart.fr/jocegaly/blog/210614/formation-formatage-et-selection

    Je pense qu’on a intérêt à faire attention de ne pas céder à la facilité quand on peut réfléchir et utiliser sa matière grise. Je pense qu’il voulait dire ça.

    Et ça c’est une bien triste réalité et je partage cette inquiétude sur le devenir mental de notre population.

    J'aime

    • Que c’est une réalité, c’est moi qui le dis ! Lui, par contre, il m’accuse (on se demande où il a vu ça, m’enfin…) de promouvoir l’idée inverse, et affirme qu’il est facile de bien manger, & que les gens sont fainéants et finit par l’opinion que ce sera bien fait pour eux s’ils tombent malades et que lui s’en fout … C’est différent !
      Vous dites « il voulait sûrement dire ça » – Dieu sait que je suis la 1ère à accorder aux gens le bénéfice du doute, et à me dire qu’ils ont sûrement vécu des trucs durs qui les rendent comme ils sont, mais il les a traités de fainéants, et ça, il n’y a pas d’ambiguïté !
      Pour ce qui est de se former en autodidacte, je l’ai fait, et sans doute, vous aussi, mais vraiment, à voir le faible pourcentage de gens qui s’informent, j’en ai déduit (à tort ou à raison) que leur intelligence (& ça, c’est génétique, ils n’y peuvent rien) empêche la plupart des gens de piger l’utilité qu’il y a à lire – sans compter l’hédonisme, qui est une tendance bien réelle chez les humains ; comme le dit Wikipedia ; « la quête du plaisir & l’évitement du déplaisir constituent l’objectif de l’existence humaine « .
      J’adore ce dicton : « Le bonheur est le plaisir du sage, le plaisir est le bonheur du fou » … A mon avis, tout le problème vient du fait que beaucoup (génétique, encore, ou expériences précoces) ont un Quotient Emotionnel bas & sont incapables d’attendre (« retarder la gratification »)…
      Le bonheur demande une forte motivation et beaucoup de boulot…alors que le plaisir (alimentaire ou autre) s’offre tout prêt, tout de suite.
      Tant mieux pour vous si vous avez fait l’effort de vous informer sur la nourriture & si vous savez résister aux tentations, mais je crois que beaucoup sont trop faibles pour ça (et ce n’est pas leur faute) – d’ailleurs, la société ne nous pousse-t-elle pas au « tout, tout de suite » ? Oui, il y a une politique de débilisation – car cela rapporte (voir http://www.bonheuretamour.com/2014/06/11/une-affaire-en-or-lauto-sabotage/ ).
      Pour l’alcool, je pense que tout le monde est au courant (l’info comme quoi c’est nocif circule depuis au moins 100 ans) -seulement, les gens (surtout les jeunes) ignorent à quel point ça les abîme (& en outre, ils aiment jouer avec le feu !). Pour moi, vous prêchez à une convertie : j’ai arrêté de boire il y a 39 ans 😉

      J'aime

      • « Or ici, c’est vraiment « tout âne aime s’entendre braire » »……> ????

        Je réponds à votre commentaire qui m’est adressé, mais j’ai lu cela dans la réponse que vous ne m’avez pas faite, je suis un peu surprise. Je ne sais pas où se trouve « ici » ni qui doit être visé par là….

        Je ne suis pas seulement autodidacte, j’ai aussi arrêté, puis repris mes études, puis arrêté, puis repris et là j’ai été à une réunion VAE, bref, il y avait d’autres personnes comme moi qui voulaient faire valoriser leur parcours…. si si, y a d’autres personnes et pas forcément les plus intelligentes du monde, d’ailleurs, mes parents me trouvaient débile quand j’étais gamine, c’est dire que rien n’est gravé dans la pierre définitivement et qu’il faut aussi parfois le vouloir…. pour changer de condition et de façon de penser.

        Je pense que la génétique joue son rôle, mais après, il y a des gens qui utilisent leur intelligence à mauvais escient et d’autres qui manquent d’instruction et qui sont futées, elles savent intuitivement ce qui ne leur convient pas et ce qui leur convient. C’est le cas de ma grand mère paternelle qui ne savait pas lire (enfin, curieusement, elle connaissait la bible par coeur) et qui savait déjà par elle même ce qu’elle devait manger et éviter de manger.

        Elle a vécu presque centenaire. C’est une femme qui a été peu instruite du fait qu’elle a connu deux guerres mondiales (elle est née pendant la 1ère et a eu mon père pendant la 2nde), et celle qui a fait éclater l’Ex-Yougoslavie également… Mais c’est une femme qui était vraiment courageuse, que j’adorais et admirais… et même sans internet, elle a fait les choses comme elle les sentait.

        Elle mangeait peu de sucreries, et n’achetait pas d’aliment trafiqué. Elle avait une petite maison en terre battue, avec un toit en chaume, sans sanitaires, la pompe à eau et la cabane au fond du jardin pour seules commodités, c’est vous dire que le confort était rudimentaire, mais pourtant, elle avait un fils, une fille qui pouvaient l’accueillir, dans le luxe, le confort, si elle avait voulu elle aurait pu vivre avec plus de moyens, mais elle n’a jamais voulu ça. Son état de santé s’est dégradé lorsqu’elle a du aller vivre chez sa fille en ville pendant la guerre d’ex-Yougoslavie, elle n’avait plus ses chèvres, ses poules et ses canards…. c’est ça qui la maintenait en vie, elle avait une passion pour ses chèvres et ses petits animaux.

        Donc, je ne pense pas que ce soit une question de QI, mais une question de comment on utilise ce qu’on a…. Il y a des gens qui sont réputés pour être simplets qui pourtant sont moins idiots que certains dits « normaux »…. Je pense surtout que la bêtise vient d’un conditionnement et que certains sont juste entrés trop profondément dans la spirale…. mais j’en ai vu sortir de cette spirale pour changer de vie, c’est faisable… je ne suis pas adepte du « c’est pas de sa faute s’il est con »…. il y a toujours une part de volonté derrière et rien n’est définitivement fatal.

        Après, qu’ils luttent dur pour s’en sortir, je veux bien croire que certains luttent plus que d’autres sur le plan intellectuel, ça oui, mais aussi une chose qui me chiffonne, ça veut dire en gros que je suis chanceuse et rien de plus ? Je n’ai donc aucun mérite d’avoir voulu et tout fait pour y parvenir ?

        Là je trouve ça réducteur.

        J’ai dit « il voulait sûrement dire ça »…. en synthétisant la teneur de ses propos en un code appartenant à tel ou tel genre de personnalité, je vois à peu près la direction de la pensée d’une personne. Ce n’est donc pas de l’empathie ou du bénéfice du doute, mais l’expérience de faire cette gymnastique de décodage/codage de l’emploi des mots et de la personnalité à laquelle le code correspond régulièrement qui fait que souvent je vois où les gens veulent en venir avant même de terminer leur argumentation.

        Après, je suis du genre à ne pas jeter l’eau du bain avec le bébé avec…. Je peux isoler des propos d’une personne que je trouve inepte ou que je trouve hostile, et penser qu’elle dit à certains moments des choses intéressantes, sans pour autant changer totalement ma façon de voir cette personne, je ne mélange pas mon ressenti de la personne avec ses propos. C’est ce qui fait peut être que les gens peuvent me considérer comme bizarre si je tombe d’accord avec quelqu’un sur un propos, venant de cette personne qui pourrait être détestable par ailleurs, certes, mais si sur un propos je suis d’accord avec, je ne vais pas dire le contraire parce que je n’aime pas ce qu’elle représente.

        Peut être que vous avez été influencée par le personnage, ce qu’il représente et que vous n’avez réagi qu’avec votre émotion vis à vis de lui ?

        Qu’importe… je suis sûre qu’on peut faire évoluer le débat en apportant chacun(e)s nos vues sur la question.

        Après, pour répondre vite fait sur l’autre commentaire, je dirais que nous avons pour certains (si on cherche bien, même une personne qu’on qualifie de conne peut avoir une utilité dans ce monde, ne serait ce qu’en étant un anti-modèle) une sorte de capacité à apporter du bienfait, voire du bien être à ceux qui nous sollicitent, ça ne veut pas dire qu’on est guérisseur/euse, mais qu’on est juste quelqu’un qui peut apporter son expérience de vie et parfois, rien que de parler de sa propre expérience peut amener une autre à faire sa propre rétrospective et peut être avec un déclic qui déclenchera des prises de décisions importantes pour la suite de sa vie qui lui économiseront des années de séances chez le psy !!!!

        On peut tous avoir ce coté bienveillant en soit, mais encore faut il le vouloir.

        Après, de là à se déclarer coach de vie, bon, si certains ont le désir d’aller plus loin dans le don de soi aux autres et qu’ils veulent pouvoir en vivre, pourquoi pas ? J’encourage quiconque de pouvoir le faire pour aider ceux qui n’ont pas cette impulsion d’eux mêmes à s’aider et oui, parfois un moment donné de sa vie, on peut avoir besoin d’aide même en ayant pu aider d’autres soit même par ailleurs…. il n’y a pas de honte à cela. Alors, oui, heureusement qu’il y a des personnes qui aident volontairement et gratuitement, et d’autres, même s’ils font payer leurs services, peuvent apporter du bienfait…. pourquoi pas…. s’ils sont honnêtes et s’ils peuvent avoir la capacité empathique réelle mais savoir suffisamment se détacher et cloisonner cet aspect là de sa personnalité, car souvent, les personnes se croient empathiques alors qu’elles ne font que transposer sur l’autre leurs propres pensées de qu’ils croient que l’autre pense ou ressent…. Or, l’empathie est bien de se mettre à la place de l’autre en ressentant exactement son ressenti, tel quel sans en retirer ou en rajouter en interprétation.

        J’ai donc souvent tendance à modérer le terme empathie qui est un terme très fort et très précis. D’ailleurs, on dit souvent que les empathiques sont des personnes qui subissent souvent car ce sont des éponges émotionnelles et c’est vraiment éprouvant au quotidien.

        Alors heureusement, on ne l’est pas systématiquement à tout et envers tous, sinon ça serait affreux à vivre, un vrai cauchemar…. mais quand on ressent une souffrance et qu’on peut la soulager, sans se mettre soi en danger, pourquoi pas. D’ailleurs c’est souvent pour ça que les victimes de PN se font avoir par eux, car les PN n’ont AUCUNE empathie et ils convoitent donc ce qu’ils n’ont pas, ils cherchent donc leur contraire. Tout ce qu’ils ne sont pas, ils le veulent.

        J'aime

        • 1. c’est clair qu’en répondant à Janklod (qui m’avait écrit en 1er), je parlais de Matteo comme de l’âne aimant s’entendre braire.
          2. oui, bien sûr, je suis émotionnelle quant aux « innocents au sourire sanglant », car leur innocence m’a fait souvent souffrir (moi ou ceux que j’aime – ce qui est pis).
          3.oui, même un(e) con(ne) a son utilité, car il peut nous apprendre ce qu’on ignorait. Mais ce gars (celui dont je parle dans l’article) est un thérapeute connu, alors qu’il se montre bête, simplificateur (ce qui est pour moi autant un crime qu’un « complexificateur »), et dépourvu à la fois de compréhension & d’empathie (c’est dire si son potentiel de nocivité est grand !).
          4. non, le mérite n’existe à peu près pas, puisque le libre-arbitre n’existe à peu près pas (j’ai, bien entendu, écrit quelque chose sur ce sujet qui m’a souvent intriguée ; http://www.bonheuretamour.com/2013/07/13/de-linexistence-du-libre-arbitre/ ). Notez, c’est aussi pour ça que, en quelque sorte, la culpabilité n’existe à peu près pas… même s’il faut dénoncer le mal & le punir.

          J'aime

          • Ça va à l’encontre de ce que vous avez dit pour le PN… Le libre arbitre. Vous vous contredisez là. Bien sûr qu’on a un libre arbitre et qu’on a du mérite à se dépasser quand on a été sérieusement handicapé dans la vie. De plus, cela implique que vous pourriez penser qu’il y a des êtres supérieurs et d’autres inférieurs et qu’on ne peut rien y faire. Or, cette notion n’existe pas réellement. Sauf dans le cerveau des élitistes.
            Penser que des personnes ne peuvent pas être méritantes et vous conseillez des personnes en souffrance ???

            J'aime

          • C’est comme pour les victimes ; il y a 2 façons de voir les choses (& je traite des 2 façons). Je pensais aussi qu’on a du mérite à se dépasser (surtout en ayant survécu et en m’étant guérie de tout ce que j’ai subi), mais, au vu des résultats des recherches sur la prise de décision (v. lien vers l’article sur le libre-arbitre), j’ai bien vu que j’avais tort de m’en glorifier & que je n’avais aucun mérite : même ma résilience, ma force, mon désir d’apprendre sont pré-programmés, comme était pré-programmé le mal que je me suis fait & ma bêtise…
            Quant à la question de s’il y a des êtres supérieurs & inférieurs, un PN est-il égal à un Mandela ? Ou, dans un autre domaine ; l’intelligence : un mongolien (même s’il peut être meilleur ou + utile) est-il égal à un Einstein ?

            J'aime

  2. Dites donc vous êtes gonflée d’appeler cette personne un gourou alors que c’est exactement ce que vous prétendez être lorsque vous donnez des conseils de « développement personnel » et autres « detox » sans aucune valeur scientifique…
    Dans le but de nous vendre des livres! Vous vous foutez du monde!

    J'aime

    • Je le nomme gourou, mais lui-même, sur divers sites, se nomme guérisseur, rebouteux & psychothérapeute. Je ne me nomme pas ainsi.
      Et je n’ai pas à justifier mes dires ; ses propos sont déjà assez nocifs en eux-mêmes. Mais c’est vrai que la bêtise sûre d’elle-même, les « fronts de boeuf », l' »innocence au sourire sanglant », m’agacent.
      Personne n’est parfait, chacun a des défauts mais – bien que je sois consciente que chacun est en train de mener ses propres batailles invisibles – il ne faut les pardonner qu’à ceux qui en ont honte & tentent de les faire disparaître, et non pas ceux qui s’en glorifient ! (Or ici, c’est vraiment « tout âne aime s’entendre braire » !).
      Louis Pauwels a écrit que tout ce qui est compris est bien – d’où corollaire : tout ce qui n’est pas compris n’est pas bien ou est mal…
      Je crois que le Bien est chez ceux qui améliorent le monde en répandant la vérité – que c’est vraiment un acte d’amour.
      Quant à cette bonne vieille accusation de charlatanisme (étant, selon vous, quelqu’un qui tente de vendre ses livres en racontant des choses non-scientifiques), je vais vous mettre le nez dans votre caca, Mr le Troll :
      1) cet article, où j’explique ma démarche (a) scientifique, b) que je ne gagne pas un centime d’€ en 4 ans) :
      http://www.bonheuretamour.com/?s=lettre+%C3%A0+ceux+qui+me+diffament
      2) et celui-ci, où j’informe de mon intention de cesser toute activité de conseil (vous pouvez tenter de cliquer sur les boutons du site ; vous constaterez que tout est désactivé) : http://www.bonheuretamour.com/2015/06/21/bilan-acide-sur-3-ans-de-presence-facebook/
      Eeeeh oui ; depuis juin de l’an passé, je fais tout à fait autre chose de ma vie !
      Alors, qui est ridicule, à présent ?
      3) voici quelques exemples de ce que pensent de moi ceux qui ne sont ni envieux, ni inconscients ;
      – Chantale Lafontaine
       J’ai 48 ans et je n’ai jamais ou à peu près eu d’aide. Si vous saviez comment vous aidé, vous me sauvé littéralement la vie. Merci mile et une fois. Ne vous laissez pas découragé car des gens comme moi ont besoin de vous madame. Vous faites du bien autour de vous avec ce que vous faites. Moi, vous venez de me libéré des chaînes des PN qu’il y a dans ma famille. Les psychologues que j’ai consulté dans le passé était bon avec moi mais ne m’avait jamais dressé un portrait aussi détaillé que le vôtre. Je lis vos liens et j’ai l’impression de lire ma vie. S.V.P. N’arrêtez jamais c’est trop important pour les victimes de PN comme moi et dieu sait comment il y en a dans ce monde de fou. Merci pour tout ce que vous faites, merci.
      – Beazebrette
      Merci à Bea de Laat, qui sait de quoi elle parle, et qui est une personne formidable, bisou ma Béa et une belle journée
      -Taieb Azeddine
      Bonjour,
      Cela fera presque 2 ans que je consulte votre blog à en devenir accro.
      Les analyses et les commentaires sont d’une rare qualité. D’ailleurs j’en ai parlé avec des collègues qui
      n’hésitent pas à le consulter.
      Les expériences et les vécus que vous retracez, sont d’une utilité et d’une richesse que je partage volontiers et qui font sujet à des discussions entre des ami(es) qui parfois ce sont retrouvés dans des cas similaires.
      C’est la première fois que je réagis, ou que je commente vos écrits; sauf pour vous remercier pour le temps
      que vous consacrez à partager et à mettre en garde contre les aléas de la vie.
      Fidèle lecteur.
      – suzanne.a… @yahoo.fr (en réaction, justement à l’article du 20/6/2015)
      Envoyé le 20/06/2015 à 14 h 40 min
      J’apprécie beaucoup vos témoignages et conseils thérapeutiques. Continuez!
      je crois que vous faites beaucoup de bien à un tas de gens
      – Dieu vous bénisse vous m’avez ouvert les yeux vous faites une bonne action envers l’humanité en essayant de nous faire voir ce qu’on refuse d’admettre mais je trouve que tout ce que avez dis est vrai moi meme suis victime d’un pn je vous remercie infiniment

      Bref, j’arrête là, mais croyez bien que j’en ai tout un livre – et ma récompense, elle est là !

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s