Citations de Bruce Lipton

Par défaut

Bruce Lipton

J’étais exalté par la nouvelle prise de conscience que je pouvais changer le caractère de ma vie en changeant mes croyances. Je me suis vu énergisé en un instant parce que je compris qu’il y avait une voie fondée sur la science qui m’amènerait de mon job en tant que «victime» pérenne à mon nouveau poste de « co-créateur » de mon destin.

Ce que nous avons appelé matière est de l’énergie, dont la vibration a été abaissée jusqu’a devenir perceptible par les sens.

Comme beaucoup de parents classiquement malheureux l’ont fait dans les années 1950, mes parents sont restés ensemble pour le bien des enfants, ils ont divorcé après que mon plus jeune frère ait quitté la maison pour l’université. Je souhaiterais qu’ils aient su que travestir leur relation dysfonctionnelle était beaucoup plus dommageable pour leurs enfants que leur séparation ne l’aurait été.
La physique nouvelle fournit une version moderne de l’ancienne spiritualité. Dans un univers fait d’énergie, tout est enchevêtré ; tout est un.

L’épigénétique ne modifie pas le code génétique, elle change la façon dont il se lit.  Des gènes parfaitement normaux peuvent provoquer le cancer ou la mort. A l’inverse, dans le bon environnement, des gènes mutants ne s’exprimeront pas. Les gènes sont équivalents à des plans ; l’épigénétique est l’entrepreneur. Ils changent l’assemblage, la structure.

Pour la science, la finalité de la lutte de l’évolution est simplement représentée par la «survie». Quant aux moyens (appropriés) à cette fin, apparemment tout est bon. Le darwinisme laisse l’humanité sans boussole morale.

Un des premiers articles que je écrit à l’Université du Wisconsin, en 1977, était sur les cellules souches. Je réalisai que si je changeais l’environnement où ces cellules étaient, je pouvais changer les cellules en os, et si je le changeais un peu plus, ils formeraient les cellules adipeuses. L’implication est, que cette idée basique qu’on a, que nous sommes contrôlés par nos gènes, est fausse. C’est une idée qui nous transforme en victimes. Je dis que nous sommes les créateurs de notre situation. Les gènes ne sont que les plans. Nous sommes des entrepreneurs, et nous pouvons adapter ces plans. Et nous pouvons même les réécrire.

L’avenir est de guérir en revenant à l’esprit. Reconnaître que l’esprit est tout-puissant – il contrôle chaque cellule à chaque degré de son expression génétique.

Les êtres humains ont une grande capacité à s’accrocher à de fausses croyances avec beaucoup de passion et de ténacité.

Il y a une théorie qui dit que la vie est basée sur une compétition et la lutte et le combat pour la survie, et c’est intéressant parce que quand vous regardez le caractère fractal de l’évolution, c’est totalement différent. C’est basé sur la coopération entre les éléments dans la géométrie et non sur la compétition.

Les sciences ignorent le domaine spirituel, car il ne se prête pas à l’analyse scientifique. Tout aussi important, le succès prédictif de la théorie newtonienne, qui accentue la primauté d’un univers physique, a fait de l’existence de l’âme et de Dieu Une hypothèse étrangère n’offrant aucun principe explicatif nécessaire par la science.

Si vous prenez la théorie darwinienne, en faites un principe «scientifique», (et) le mettez dans l’action politique, alors vous obtenez quelque chose comme l’Allemagne nazie.

Si votre environnement ne cesse d’épuiser votre énergie, c’est comme avoir un compte en banque qui fuit, où tout l’argent que vous mettez à la banque, comme de consulter un thérapeute énergétique, ne cesse de vous échapper. Vous devez changer votre environnement, y compris toute croyance nuisible, avant que l’énergie puisse rester à un niveau élevé.

Tout comme une cellule unique, le caractère de notre vie est déterminé, non pas par nos gènes, mais par nos réponses aux signaux environnementaux qui promeuvent la vie.
Nos pensées sont principalement contrôlées par notre subconscient, qui est en grande partie formé avant l’âge de 6 ans, et on ne peut pas changer l’inconscient juste en y réfléchissant. Voilà pourquoi la puissance de la pensée positive ne fonctionnera pas pour la plupart des gens. L’inconscient est comme un lecteur de bande. Jusqu’à ce que l’on change la bande, il ne change pas.

Les gènes ne forment pas la destinée !

Les 6 premières années de la vie d’un enfant, il est comme un magnétophone est en marche. Tout ce qu’il voit, sent, touche, ressent de toutes les façons, tout ce qu’il entend, est téléchargé dans le cerveau avant même que la conscience de l’enfant ne devienne perceptible.

Chacun de nous est un esprit sous une forme matérielle.

L’abus de médicaments sur ordonnance offre une vacance à la responsabilité personnelle.
Votre cerveau envoie des vibrations tout le temps, et vos pensées affectent votre vie et celles des autres. Ils « ramassent » ces pensées et sont changés par elles. Voilà pourquoi, par exemple, un pacifiste est pris dans une situation d’émeute. C’est un champs de vibrations – vous pouvez «sentir» les pensées de quelqu’un d’autre quand vous vous trouvez près de lui.

L’espoir et le salut de la planète réside dans l’adoption d’un nouveau savoir révolutionnaire qui soit révélé aux frontières de la science.

La santé d’une personne n’est généralement pas un reflet des gènes, mais de comment leur environnement les influence. Les gènes sont la cause directe de moins d’1 % des maladies : 99 % dépendent de comment on réagit au monde.

Nous pouvons contrôler notre vie en contrôlant nos perceptions.

Le déisme est la croyance que la nature et Dieu sont une seule et même chose. Si vous étudiez la nature, vous obtenez une compéhension sur Dieu.

Si vous avez des horloges à poids sur le mur et les fassiez toutes démarrer à différents moments, après un certain temps, les pendules se balanceront toutes en synchronicité. La même chose se produit avec les cellules cardiaques dans une boîte de Petri : elles commencent à battre au même rythme même si elles ne se touchent pas.

Si le cerveau s’attend à ce qu’un traitement fonctionne, il envoie des produits chimiques de guérison dans la circulation sanguine, ce qui la facilite (la guérison). Et l’inverse est également vrai et tout aussi puissant : quand le cerveau s’attend à ce qu’une thérapie ne fonctionne pas, elle ne le fait pas. Cela s’appelle l’effet «nocebo».

Nos croyances contrôlent notre corps, notre esprit, et donc, notre vie…
Parce que nous ne sommes pas en harmonie avec l’environnement, nous détruisons l’environnement qui nous porte.

Grâce à la conscience, notre esprit a le pouvoir de changer notre planète et nous-mêmes. Il est temps que nous tenions compte de la sagesse des anciens peuples autochtones et canalisions notre conscience et notre âme pour prendre soin du jardin et non le détruire.

Nous sommes faits à l’image de Dieu, et nous devons remettre l’âme dans l’équation si nous voulons améliorer notre santé physique et mentale.

Nous continuons à penser que l’homme évolue. Non, l’homme a évolué à sa mesure. Ce qui se passe maintenant est l’organisation des humains : tout comme les cellules s’organisent pour former les gens, les gens s’organisent pour former l’humanité.

Les crises sont annonciatrices d’évolution.

Notre point de vue est toujours limité par combien nous savons. Développez vos connaissances et vous transformerez votre esprit.
Personne n’est guéri (en bon état de fonctionnement) jusqu’à ce qu’il fasse l’effort de changer.
Les physiciens ont abandonné leur croyance en un univers matériel newtonien parce qu’ils en sont venus à réaliser que l’univers n’est pas fait pas de matières en suspension dans l’espace vide, mais d’énergie.
Ce que la physique quantique nous apprend, c’est que tout nous a semblé physique n’est pas physique.
Les êtres humains sont plus dépendants de l’apprentissage pour la survie que les autres espèces, on n’a pas d’instincts qui nous trouvent automatiquement de la nourriture et un abri !

(…)jusqu’à ce que vous vous connaissiez à vond, vous n’êtes pas prêt pour le Grand Amour. Ce pour quoi vous êtes prêt, c’est pour une de ces relations de codépendance où vous avez désespérément besoin d’un partenaire.
Nous devons aller au-delà de la théorie darwinienne, qui souligne l’importance des individus, vers une (théorie) qui souligne l’importance de la communauté. Le scientifique britannique Timothy Lenton fournit la preuve que l’évolution est plus dépendante de l’interaction entre les espèces qu’elle ne l’est de l’interaction des individus au sein d’une espèce. L’éolution devient une question de la survie des groupes les plus aptes plutôt que la survie des individus les plus forts.

Cependant, je crois vraiment que ce n’est que quand l’Esprit et la Science seront réunifiés, que nous seront offerts les moyens de créer un monde meilleur.
Les êtres humains ne sont pas faits pour vivre seuls. Il ya un impératif biologique fondamental qui nous pousse, nous et tous les organismes sur cette planète, à être dans une communauté,  à être en relation avec d’autres organismes.
En tant que nation, nous devrions examiner de plus près la façon dont notre crainte de futurs actes de terrorisme sape notre qualité de vie.

Si les humains modelaient leur style de vie sur celui d’une communauté saine de cellules, nos sociétés et notre planète seraient plus paisibles et vivaces.

Le comportement biologique peut être contrôlé par des forces invisibles, y compris la pensée, ainsi qu’il peut l’être

par des molécules physiques comme la pénicilline, ce qui fournit la base scientifique pour une médecine énergétique libre de médicaments.

Voici la chose étonnante : la chenille et le papillon ont exactement le même ADN. Ils sont le même organisme, mais reçoivent et réagissent à un signal d’organisation différent.
Au niveau atomique, la matière n’existe même pas de façon certaine ; elle n’existe que comme une tendance à exister.
Vous pouvez vous considérer comme un individu, mais en tant que biologiste cellulaire, je peux vous dire qu’en réalité, vous êtes une communauté coopérative d’environ 50 milliards de citoyens unicellulaires.

La séparation entre eux et nous ou entre nous et la Nature, que nous éprouvons si vivement dans notre réalité, est une illusion maintenue en place par nos croyances.

Les cellules, tissus, et organes ne remettent pas en question l’information envoyée par le système nerveux. Mais plutôt, ils réagissent avec une même ferveur à des perceptions correctes porteuses d’un message de vie et à des perceptions erronées auto-destructrices. En conséquence, la nature de nos perceptions influence grandement la destinée de notre vie.

 

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s