Une vieille lettre

Par défaut

Dîner

 

Voici une lettre (écrite en 2011 & jamais envoyée), destinée à Jacqueline de S… (boss de « D..er chez S..»)

J’apprends que vous croyez (ce qui en dit long sur votre intelligence – ou plutôt, sur le manque de celle-ci) que j’ai pu sortir avec Philippe.

Voilà l’une des pires insultes que j’ai jamais reçues – mais je vous pardonne et vous prends en pitié, car il faut être bien aveugle (stupide, en fait) pour croire une telle chose (c’est pourtant normal venant d’une femme qui elle, a trouvé acceptable de sortir avec cette ruine humaine).

Je pourrais dire que j’évite les hommes (pour moi, des sacs d’incohérence recouverts de vanité – or, j’abhorre l’incohérence & la vanité) & que je n’en veux plus dans ma vie parce qu’ils n’apportent que des ennuis, ou encore que ma religion m’interdit d’embrasser un homme – mais vous ne le croiriez pas, car Phil m’a dit que vous n’aviez pas de religion – je le cite : « elle va à l’église comme moi je vais à une réunion politique ; c’est un événement mondain »! … Houlà ! Voilà de l’ingratitude (& je m’y connais).

Mais bon… Vous avez décidé que c’est ce que vous méritiez, alors, gardez-le bien, car il vous fera encore avaler bien d’autres couleuvres et vous pourrez ainsi poursuivre votre Chemin de Croix & expier vos nombreux péchés …

Moi, étant sans doute plus fière que vous, moins humble (& pas masochiste), je vois bien que je ne supporterais pas une seconde d’être traitée ainsi ; je vaux mieux que ça … et j’estime n’avoir mérité aucune pénitence !  Du reste, c’est bien chrétien d’être doloriste – or, moi, je suis baha’ie, et les baha’is profitent de la vie 😉

Donc, puisqu’il faut mettre les points sur les  » i » et dans l’espoir (irrationnel car vous n’avez guère montré de raison jusqu’ici !) que vous comprendrez enfin – voici pourquoi (bien que je continue de le fréquenter pour mes affaires) RIEN au monde ne pourrait faire que cet être puisse me toucher :

  • D’abord, parce qu’il est mal fichu ; un gros corps malgracieux et de petits membres grêles ; ce corps d’insecte montre la dégénérescence (j’ai failli m’étouffer de rire quand il m’a dit qu’il coulait à pic dans les piscines à cause de ceci !).
  • Sans compter les poils ; un vrai yéti ! Et avec ça, il se croit bel homme et veut toujours montrer son « corps d’athlète » ! (NB : la PRETENTION n’est pas non plus quelque chose d’attirant – bien au contraire !).
  • J’aime les hommes grands, minces, mais en plus, étant sensée, je sais que le physique est non-important ; j’exige donc qu’ils soient avant tout FIABLES, car il n’y a QUE ça qui donne la paix (je refuse de souffrir, comme tout être NORMAL !).

En outre, je ne sors pas avec n’importe quoi ! Alors, Philippe ? Même pas avec une fourche ou s’il était le seul homme survivant sur cette planète ! Dieu sait que je ne suis pas toujours sortie avec les plus beaux, ou les plus malins, mais quand même, il y a une limite ! Philippe, ce serait impossible, vraiment !

Cela faisait 2 ans et demi que je le connaissais, quand j’appris – par hasard & par Bernard de L. (!) – qu’il vivait avec une femme – vous ( !)

Il avait bien pris soin de ne jamais mentionner ce fait. Quelle dissimulation ! Et quel mépris cela marque de vous et de votre relation !

En fait, il espérait toujours, malgré mes refus répétés (je l’ai déjà dit : il se fait une idée, puis s’y obstine) sortir avec moi. Du reste, appeler « ma belle » toutes les femmes est une tactique habile pour ne jamais se tromper dans les prénoms ! (beurk !).

Voilà un homme que vous fréquentez depuis 13 ans, que vous avez sorti de son trou (car on ne peut nommer autrement le bauge où il vit, dans le quartier Nord), à qui vous offrez une vie décente, et, comme reconnaissance, IL NE VOUS MENTIONNE MEME PAS, et dissimule votre existence !

Je signale que quand je l’ai rencontré, il passait des tas d’annonces dans les journaux (gratuits ! ben tiens !), où il se présentait comme veuf (alors qu’il n’a jamais été marié) & célibataire (!), « en quête de l’âme-soeur » ( !).

Cette basse nature et cette ingratitude dégoûtent ;  je n’accepterais jamais qu’un homme à moi ne me mette pas – comme de juste ! – à la 1ère place. Or, vu qu’il poursuit toujours ses buts égoïstes, Philippe vous nie; AUCUNE FEMME AYANT UN GRAMME DE BON SENS & DE DIGNITE n’accepterait ça ! On peut vivre sans pain, mais non sans respect !

Peut-être connaissez-vous ce dicton : « Mieux vaut être seule que mal accompagnée » ? Sans doute que non…

Pour moi, la tâche de l’homme est de « profess, protect & provide » (protéger, gagner la vie de la famille, et épouser) ; or, notre phénomène ne fait aucun des 3 …Un record ! Vraiment le candidat parfait… à rejeter ! Donc, tant qu’à prendre un homme, j’en prendrais un qui : 1. EPOUSE, 2. Est capable de gagner sa vie (+ la mienne et celle de mon fils) et non un gigolo que JE devrais entretenir !  Je ne suis pas descendue si bas (ni n’y descendrai !) que de devoir payer un homme !  En outre, étant intéressante, je n’ai pas besoin de me désennuyer de ma propre compagnie avec un autre… (une fois de plus, ce n’est clairement pas votre cas).

Mais bon, pour vous, ce doit être le Prince Charmant… Question de goûts, sans doute – Visiblement, nous n’avons pas les mêmes valeurs 😉 ! Voici mes idées (qui sont de simple bon sens mais, je le parierais, vous sembleront hérétiques) :

  • Une relation ne peut marcher que si les 2 s’y engagent ; or, quel engagement peut-on espérer d’un homme qui, à 50 ans passés, n’a jamais été marié, n’a pas d’enfants, pas d’animaux… pas même une plante verte ! (pour info : l’engagement est le SEUL critère qui fait qu’un couple est solide & harmonieux, ou pas !).
  • Il n’a rien à lui ; pas de maison, pas de voiture, et vit aux crochets du CPAS… ce qui en dit long sur sa santé mentale… Or, comme on n’est attiré(e) que par des êtres ayant un niveau de conscience similaire au nôtre, j’en déduis qu’il faut être fameusement dérangée pour être attirée par un tel déchet humain ! C’est un malade mental, et la folie, ça dégoûte, ça n’attire certes pas ! (à moins qu’on ait soi-même 1 « grain »).
  • Comme tous les impies (« nul ne nie Dieu s’il n’a intérêt à ce qu’il n’existe pas » !), au lieu de viser à s’améliorer, il jette ses fautes sur autrui & me bombarde par moments de remarques méchantes.. (que je laisse couler car je sais d’où cela vient).
  • Il a un esprit sale et perverti ; ses pensées sont A VOMIR !  Ex : quand il va au bain à bulles ; « je vais montrer ma qu.. et mes c… » et ce genre de gracieusetés  à longueur de conversation !  Ce langage de corps de garde est déjà répugnant, mais combien plus encore la MENTALITE que cela suppose ! Je n’ose imaginer le sexe avec un tel porc !  Il faut être bien désespérée pour accepter cela … (vous le devinez ; ce n’est certes pas mon cas).
  • Sachez aussi la raison pour laquelle il veut sortir avec moi (pas folle la guêpe ! J’ai vécu 20 ans avec un menteur, et je SAIS trop bien dans quelles angoisses continuelles on vit, unie à un individu dénué de loyauté, auquel on ne peut faire confiance !  N’étant pas masochiste, j’évite désormais ces hommes –là) : parce qu’il sait que je suis la seule « sérieuse » au milieu de toutes les épaves femelles qu’il fréquente – et ainsi, est sûr que je ne lui transmettrai pas de maladies ! Voilà qui est galant ! Voilà qui donne envie de sortir avec quelqu’un !
  • Puis, parce qu’il n’a aucune culture ; c’est à peine s’il sait écrire son nom sans fautes – or, je suis très cultivée (j’ajoute que je suis sapiosexuelle).
  • Ma fierté souffrirait aussi grandement après avoir vu (il la montre volontiers et avec orgueil !) la photo de sa « femme » (= concubine) décédée… Je n’en dirai rien, sauf ceci : que la perspective de succéder à ce genre de laideron vulgaire ne peut qu’inspirer (une fois de plus, SI on est normale) le fameux « mon Dieu, comment suis-je tombée si bas » !
  • Et je ne dis rien – puisque ce serait en vain – de mon exigence absolue qu’un homme soit très pieux  – encore plus que moi – pour qu’il puisse diriger la famille… Vous ne le comprendriez pas… De même que « tout est pur aux purs », tout est impur aux impurs, & ces êtres-là imaginent du sale partout – ils en verraient même au Paradis, je crois !
  • Le secret des couples heureux, c’est que l’homme accepte l’influence de sa compagne ; or, Philippe est un « sot »; il a ses idées toutes faites (risibles d’imbécillité !) et n’en change pas : Oh, comme cela doit être irritant de vivre avec lui ! (Or, l’irritation est mauvaise pour la santé). Oh, la honte qu’il doit vous donner en société ! (la honte est un sentiment que l’on n’oublie jamais). Vraiment, m’exhiber avec CA est impensable !
  • Il est bête comme ses pieds & bien sûr (vu que seuls les êtres intelligents doutent de leur intelligence), il se prend pour un génie & comme « tout âne aime s’entendre braire« , va claironnant partout ses « idées géniales » ; il est verbeux, pompeux, et surtout, grandiloquent. Il s’imagine impressionner les autres avec ses idées, totalement inconscient qu’il se rend ridicule …On dirait Jean-Claude Van Damme, mais en mal foutu ! L’autre jour, par exemple, trouvant que « je m’en vais » était trop simple, il m’a demandé s’il pourrait le remplacer par « je m’en allasse » – n’est-ce pas à se tordre ?! Quel pitoyable exemplaire d’humain…
  • Toute sa mégalomanie & son égoïsme s’étalent & se révèlent dans le portrait de lui en Jules César (avec ses lunettes !) & la note en bas : « Vive MOI ! » ( !)
  • Sa bêtise est si écrasante que j’ai dur à le supporter ½ heure, & vous…13 ans ! Qu’est-ce que cela révèle de votre intelligence ? Ou de votre bonté ? (ou de la simple dignité humaine !!!). Qu’est-ce que cela prédit de mes chances de vous ouvrir les yeux ?  Je comprends qu’elles sont quasiment nulles, mais je vais le tenter quand même, car j’ai pitié de vous ; vous perdez votre temps – c-à-d une ressource non-renouvelable… Une femme ne rajeunit pas, et vos chances de retrouver quelqu’un de bien diminuent … Heureusement (& contrairement à beaucoup), vous avez de l’argent & des relations – tout espoir n’est donc pas perdu – mais commencez maintenant, avant d’avoir perdu tout votre temps de vie à poursuivre une chimère & à nourrir un vampire !
  • En outre, Phil est un « gars à problèmes » et l’ennui avec les gens à problèmes, c’est que leurs problèmes deviennent très vite VOS problèmes ; or, je ne suis pas masochiste. Et même si vous les sortez des trous où ils ont été se fourrer, ils n’ont rien de plus pressé que de se re-jeter dans un autre …en vous y entraînant avec eux !
  • Et puis, je ne partage pas; je ne voudrais pas de quelqu’un qui drague toutes les femmes, reluque leur anatomie (comme je l’ai vu faire très souvent) et les touche – sans leur accord, du reste …Oh, quel PRIMATE ! Muriel et Marie-Claire (puisque vous ne me croyez pas) pourraient vous en dire long à ce sujet.  Par ex, j’appris plus tard que c’est une phrase de mon fils qui avait déclenché votre jalousie irraisonnée ; Tom a vous a dit que Philippe (sic) « m’avait tapé sur les fesses ». Alors, re-situons le contexte de cette fameuse tape : on allait tous 3 (Philippe, Tom & moi) au Centre Armillaire (la Bibliothèque de Jette), j’ouvrais la marche, Philippe venait en 2ème et enfin, Tom. Or, comme je montais les marches pour entrer, Philippe, qui est tellement un porc sans éducation qu’il ne sait pas garder ses mains chez lui, m’a donné une tape sur les fesses. Et avant que je ne puisse me retourner pour le gifler, Tom, indigné de ce manque de respect, l’a frappé et lui a hurlé « ne touche pas à ma mère ! ». Voilà toute « l’intimité » qu’on a eue ! Et c’est là que je pige pourquoi vous sortez avec cet être « bas de gamme » ; vous êtes décidément bien assortis car vous avez tous 2 le même esprit sale, qui tourne en saleté tout & n’importe quoi !
  • Enfin, parce que, comme tout bon manipulateur, il est d’abord gentil et vous rend des services, mais ce n’est qu’une stratégie pour vous piéger & ensuite profiter de vous. Ce type de personnes ment sans vergogne dans le seul but de vous faire agir (manipulation) au mieux de leurs seuls intérêts. Ils sont vides d’affects et incapables d’amour. Il m’a dit (mais est-ce vrai ou non ? Avec lui, on ne sait jamais) que vous vous étiez enfin laissé convaincre qu’il n’y avait rien entre nous, mais que vous craigniez qu’il n’ait des sentiments pour moi…

Saint Jésus ! « Des sentiments pour moi » – Comme s’il était capable d’en avoir ! Est-il normal, à votre âge, d’être encore aussi sotte & naïve qu’une jeune fille en fleur ?! Car il faut l’être pour – tant son égoïsme saute aux yeux ! – croire qu’il puisse éprouver des sentiments pour quelqu’un d’autre que lui-même !

Je veux bien admettre (car il est bête, mais rusé) qu’il vous cache les aspects les moins reluisants de lui-même, mais ça affleure, et n’importe qui ayant 30  de QI distingue vite à quel genre de coco il (elle) a affaire… Et c’est là qu’on pose ses limites (normalement)(mais bon, quand on sort avec un Philippe, il est clair qu’on ne l’est pas, normale !).

Moi, je veux de l’amour– ce qui suppose que l’homme en soit capable – et ce n’est pas le cas de Philippe !  Cet  homme-là profite des femmes – de toutes les façons possibles. Moi, « j’ai déjà donné » (durant 25 ans, avec mon époux) & je suis décidée à ne jamais plus laisser un homme (ou une femme, du reste) profiter de moi !

Si certaines acceptent les affres de l’angoisse (masochisme) et de se faire exploiter par quelqu’un qui se fiche d’elles, ou refusent de tirer les leçons de la vie (et refont sans cesse les mêmes erreurs), grand bien leur fasse, mais ce n’est pas mon cas.

Un proverbe chinois dit : le sot ne voit pas la Voie, quand bien même il marcherait dessus ; j’espère que vous distinguerez – enfin ! – ma sincérité (bien que, au vu de vos « conclusions », je déduis que ce mot doit vous être inconnu) & mon désir de vous sortir de votre marasme.

J’ai tenté, l’autre jour de vous ouvrir les yeux pour vous libérer d’un parasite qui vous nuit… Mais si (bêtise crasse ? négativité très ancrée ? culpabilité inconsciente  vous poussant à vous punir ?) vous désirez continuer à vous faire du mal, … So be it !  Je n’en souffrirai nullement ; la seule à en souffrir, ce sera vous.

——–

2015 : le roman continue : cette pauvre Mme de S. se fait toujours avoir : alors qu’elle vient de lui payer un mois de vacances à la Côte d’Azur, il sort (en cachette des 2, bien entendu … toujours aussi honnête !) avec une Nadine, qui est « folle de ses poils » ( !) et qui est tout aussi jalouse qu’elle ; par ex, Philippe a dû lui dire que j’étais très vieille & très moche (lamentable !).

C’est là qu’on voit qu’on a tort de taper toujours sur les bimbos (supposées être des « femmes fatales »), car ce sont toujours des laideron(ne)s qui forcent les autres à se battre pour eux(elles) & créent des drames !

 

 

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s