All you need is love (encore)

Par défaut

coeur enflammé

L’amour peut être appelé la clé de toute guérison ! Il n’existe rien qui ne guérisse mieux (émotionnellement, biochimiquement, physiquement & mentalement) que l’amour – ou (comme tout n’est que vibration) de vibrer sur la fréquence de l’amour romantique.

C’est pourquoi j’avais déjà traité ce sujet 2 fois auparavant ; voir http://www.bonheuretamour.com/2012/05/09/all-you-need-is-real-love/ et http://www.bonheuretamour.com/2015/03/26/all-you-need-is-love/ .

L’amour est un médicament exceptionnel, mais il faut faire attention aux effets secondaires, tels que l’obsession.

Aussi, pour guérir, il faut qu’il y ait un équilibre entre aimer & être aimé(e). La guérison ultime de l’amour vient de l’union (ou la réunion) avec notre moi.

La sensation d’amour romantique est cherchée par tous, car c’est un sentiment merveilleux, procurant santé et bien-être.  Mais il y a une différence entre tomber amoureux, et être amoureux, ou même, ressentir de l’amour.

Tomber amoureux est la 1ère étape d’une relation ; on ressent là de forts sentiments ; passion, attirance, à la fois physique et émotionnelle, pour une autre personne. Si nous sommes chanceux, cette étape conduit à être amoureux, la dévotion et l’affection profonde, qui se développe et s’approfondit au fil du temps.

Ressentir de l’amour est un peu comme être amoureux, sauf que l’élément romantique peut manquer ; on peut ainsi ressentir de l’amour pour nos parents, nos enfants, nos amis, nos animaux domestiques.

De nombreuses études prouvent que l’amour (romantique ou non) améliore notre santé, que les gens aimés & soutenus se remettent plus vite d’une maladie ou d’une opération chirurgicale.

Se sentir aimé est bon pour le cœur, et donner de l’amour retarde le vieillissement. Les liens sociaux avec les amis, la famille, les travailleurs et la communauté qui impliquent l’amour et l’intimité de tous types peuvent aussi aider à protéger contre les maladies infectieuses.

Bien que presque tout le monde soit exposé au virus du rhume, tout le monde ne se développe pas un rhume ; en fait, plus on a de relations dans notre vie, moins on risque de l’attraper !

Bref, aimer & être aimé rend plus heureux et en meilleure santé ; ça diminue les risques de tomber malade ou, si on l’est, on a bien plus de chances de survivre.

L’amour est une émotion à forte fréquence positive, qui peut guérir et nous aider à guérir & à surmonter de nombreux obstacles. Quand on est amoureux, on se sent immortel, infaillible, on est sur un nuage – on voudrait rester là à jamais, alors, on ne permet pas à la maladie ou à quelque chose de mauvais de nous atteindre.

Mais on ne “plane” pas toujours ; la passion redescend…  Le meilleur amour pour guérir est l’amour équilibré avec la compassion, l’acceptation et la compréhension.

Tomber amoureux génère un flux d’hormones de bien-être ; la phényléthylamine accélère le flux d’information entre les cellules nerveuses, la dopamine nous fait nous sentir bien & la norépinéphrine stimule la production d’adrénaline (le coeur bat à 100 à l’heure). C’est pourquoi on se sent alors euphorique et plein d’énergie.

Les personnes en quête d’un(e) partenaire ont beau dire qu’ils le(la) veulent avec certaines qualités (gentil, fidèle, loyal, …), s’il n’y a pas d’attirance, ils n’en voudront pas !

Hélas, nous sommes attiré(e) par celui ou celle qui nous fera revivre les mêmes sensations que celles qu’on avait enfant, dans notre famille d’origine – ce qui ne correspond souvent pas du tout à ce que l’on voudrait, en fait !

Certaines personnes deviennent de véritables «drogués de l’amour” ; ils recherchent sans cesse cette euphorie des débuts et quand elle disparaît, ils rompent et commencent une autre quête de l’amour (ceux qui sont mariés, prennent un amant ou une maîtresse).

L’ennui, c’est qu’il y a accoutumance – c-à-d que le corps s’habitue à ces hormones, en sorte qu’il en faut de plus en plus pour qu’ils ressentent cette euphorie magique de l’amour.

En étudiant les rythmes du cœur, les chercheurs de l’Institut HeartMath de Californie ont découvert que là où nous nous sentons l’amour ou toute émotion positive comme la compassion, la bienveillance, ou la gratitude, le cœur envoie des messages au cerveau et sécrète des hormones qui influent positivement sur notre santé.

Le directeur de recherche à cet Institut affirme que notre fréquence cardiaque change à chaque battement de cœur, & crée des modèles que nous appelons les rythmes cardiaques.

En les observant, on voit les rouages ​​du système de communication entre le cœur et le cerveau.  Le cœur surveille le flux sanguin des hormones et traduit l’information hormonale en information neurologique, qui remonte alors dans les centres supérieurs du cerveau, comme le cortex.

Lorsque nous sommes stressés, le motif de battement rythmique du cœur devient incohérent, ce qui a inhibe le cortex du cerveau, tandis que quand on sent une émotion positive, le coeur passe à un mode cohérente, un battement rythmique qui facilite la fonction corticale.  Ces rythmes cardiaques cohérents provoquent une « synchronisation interne » des systèmes dans notre corps, ce qui influe sur la façon dont nous pensons, fonctionnons et combattons la maladie.

Non seulement le coeur communique avec le cerveau via le système nerveux, mais ses rythmes affectent le fonctionnement du système nerveux lui-même. Le système nerveux autonome est divisé en 2 branches, l’une qui accélère les choses et un autre qui ralentit les choses. « Lorsque nous sommes dans un état de non-amour, quand nous sommes en colère contre quelqu’un, les 2 moitiés du système nerveux se désynchronisent – c’est comme s’ils se combattaient l’un l’autre (puisque l’un accélère le coeur, tandis que l’autre le ralentit) – c’est ce qui crée ce rythme cardiaque très irrégulier.

Par contre, en état d’amour, nos pensées se mettent en rythmes cardiaques cohérents, parce que les 2 moitiés du système nerveux sont en phase & fonctionnent efficacement ensemble. Cela permet au corps de passer par le processus naturel de régénération. Ressentir de l’amour et de la compassion booste notre système immunitaire.

Quand on est en colère seulement 5 minutes, notre taux de cortisol s’élève et notre immunité baisse (ce qui nous rend plus sensible aux maladies).

Alors que si l’on ressent de l’amour durant 5 minutes, les hormones du bien-être (DHEA entre autres) s’élèvent, puis redescendent lentement (l’effet dure plusieurs heures), ce qui augmente l’immunité et retarde le vieillissement.

Le Dr Candace Pert rapporte que les endorphines générées par les sentiments d’extase, aident à nous relier aux autres, à former des relations harmonieuses.

Les endorphines (des « substances analogues à la morphine naturelle produites dans le cerveau, les organes sexuels, l’intestin, le système immunitaire, et le cœur) génèrent des sentiments positifs et boostent le système immunitaire, (ou cellules tueuses naturelles), qui combattant diverses maladies, dont le cancer & améliorant la digestion et l’élimination.

Mais …et si vous n’avez pas d’amour dans votre vie ? Etes-vous condamné(e) à vieillir plus vite et à être en mauvaise santé ? Non, heureusement ; aimer un animal de compagnie, présente le même effet positif (c’est prouvé). Ou on peut aimer la musique, ou une activité générant en nous de bons sentiments.

Il s’agit d’exprimer chaque jour son appréciation ou sa gratitude envers un événement (film, paysage, concerto, activité, …) de cette façon : évoquez en pensée l’image d’un moment spécial, centrez-vous dans votre cœur, et ressentez à fond tout le bon de la chose ; ceci modifiera votre physiologie interne, l’équilibre de notre système nerveux autonome.

Attention : vaut-il mieux, pour la santé, tomber amoureux ou l’être ? En fait, tomber amoureux peut sembler plus excitant qu’être tranquillement installé dans une relation d’amour durable, mais chercher l’âme soeur ou se trouver dans les 1ères phases d’une relation (quand on est attiré par l’autre & qu’on désire une relation, mais qu’on ignore si ça durera) est stressant.

Un amour qui a subi l’épreuve du temps peut sembler moins excitant, mais il génère sans aucun doute plus de bbénéfices anti-vieillissement et anti-maladies, que cette 1ère phase de l’amour…

Une chose est sûre : plus nous aimons et sommes aimés, plus on est en bonne santé ! Prenez-en de la graine !

Publicités

Une réponse "

  1. Je me sens plus aimée aujourd’hui que lorsque j’étais en couple avec mon PN c’est clair comme de l’eau de roche et j’aime plus aussi: j’ai de nouveau de la place pour les Autres dans ma vie.

    Mon meilleur et plus vieil ami disait il y a longtemps,que je n’avais besoin de personne dans la vie…sous entendue une solitaire. Je savais que c’etait faux…j’avais peur de laisser encore des plumes (je ne supporte que mal l’hypocrisie , la superficialité des certaines relations humaines, etant un livre ouvert si une personne entre dans mon cercle) et je me suis construite mon arche de Noe..ma tour d’ivoire.

    Mais je n’etais pas seule: j’avais mes fils et plus ils grandissaient…plus j’avais de chats et de chiens 😉 Bien sur l’Amour donné / reçu des uns et des autres n’est pas comparable mais l’effet est benefique.

    Puis est arrivé mon PN . Ils prennent beaucoup de place (fusion extreme) et s’attachent à vous isoler.Il a pris le filet garni sans aucun question pendant un an mais tot ou tard la phase d’isolation s’enclenche.Il vous prive de l’amour des autres afin que le sien devienne le seul l’unique , puis vient la douche froide « oh ça va hein , les bisous et les calins, on est plus en lune de miel là quand meme!!! » J’etais choquee ce jour là ..comment pouvait on decreter hop allez fin de la lune de miel , decolle moi sans prendre la mesure des besoins de l’autre ?

    Un mal pour un bien…quand il s’est attaqué au dernier bastion, mes parents, cela a été le reveil.
    Dans plusieurs sens:
    j’ai survécu grâce à l’Amour de mes bêtes qui ont fait bloc autour de moi les longues journées solitaires lors de la cohabitation forcée d’après séparation, j’ai tout fait pour éloigner mes grands enfants de tout ça, j’ai ete « heureuse « quand ils sont partis sur leur lieux d’etudes.Nuit et jour, mes betes n’ont pas devié de mes cotés (si quand le PN corrompait mon chien avec de la pizza , lol, ça marchait et je le voyais le papouiller et observer ma réaction qui a finalement ete « je comprends mieux pourquoi on dit de certaines personnes qu’ils ne sont que des chiens » ça a fait mouche 🙂 je n’en voulais pas à mon chien de son « infidelité » le temps d’un repas..le reste du temps il dormait dans l’entree de ma chambre aux aguets , me suivait comme une ombre. Sans mes chats qui des lors l’evitaient comme la peste, mon chien….il ne restait rien de chaud et de vivant pour réchauffer ma Vie dans la maison.Il a donc essayé de faire en sorte de m’enlever cela aussi…;sans succès.(je réalise au fur et à mesure que j’ecris là lol)

    J’ai survécu parce que j’ai admis que ma tour d’ivoire devait etre demolie….mes collegues, mon chef au travail, des gens improbables m’ont tendu la main.!!! L’amour ne venait pas de là ou je l’attendais en tout cas et sous des formes diverses.

    Mais tout cet amour , de tout degré et toute forme , a defait l’emprise…et me protège encore aujourd’hui.Aujourd’hui des inconnus viennent me parler dans les magasins , la rue , n’importe ou….des gens de tout age, me racontent leur vie, leurs soucis ..je ne parle jamais de ma vie, je les ecoute, leur donne du temps,de la chaleur humaine ,un sourire, une forme d’amour qui ne remplace pas l’amour sincere d’un partenaire certes mais j’espere que cela les aide un peu à être mieux ce jour là et que cela aura un petit effet bénéfique sur leur santé…e n tous cas moi cela m’aide de donner…sans attendre de retour.

    J’ai commencé à faire de l’arythmie systolique sévère en phase de cohabitation forcée avec mon PN…..puis un urticaire de contact s’est installé qui bizarrement se déclenchait des que j’étais dans un environnement chaleureux et se déclenche encore aujourd’hui (alors que je ne suis plus en contact avec lui depuis fevrier) quand j’entre en phase de bien être.

    Stress= arythmie
    Bien etre : urticaire….
    j’espère que cela restera le seul retentissement sur ma santé .

    J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s