PN & “torture silencieuse”

Par défaut

  “Savoir, c’est pouvoir” => plus on en sait, mieux on pourra se protéger – d’où cet article…

silent treatment

D’un pervers narcissique, beaucoup connaissent ses crises de rages subites, mais bien peu d’auteurs évoquent le “traitement silencieux” ; une torture qui est infligée par le PN à sa victime pour (entre autres) la punir – car selon la logique tordue du PN, quand sa victime refuse d’obéir à un ordre, ou  qu’elle commence à piger ses trucs et le lui fait savoir, ou que, d’une façon ou d’une autre, elle conteste son autorité, elle mérite d’être punie…

Ca n’a que des avantages pour lui ; en effet, tandis que vous souffrez le martyre de ce silence, de cette invisibilité, de cette négation de votre être, lui en jouit, car il peut à la fois projeter sa “mauvaiseté” sur nous, et se faire sentir bien – se procurer un “fix” (hélas éphémère) – en faisant souffrir quelqu’un d’autre.

En outre, quand votre PN vous “ignore”, nie votre existence ou vos tentatives de contact, exprès, vous vous sentez minable, de nulle valeur (moche, bête, …) – donc bien sûr, cela a aussi pour but (et pour effet), d’éroder un peu plus votre confiance en vous, et donc, ainsi affaiblie, d’être encore moins capable de vous rebeller et de le quitter.

Mais ce traitement a un 3ème but utile pour le un PN ; il vous l’inflige pour savoir si vous accepterez de continuer à être sa victime et pour évaluer la profondeur de votre manque de limites.

Sachez que si vous tolérez ceci, le PN saura qu’il peut augmenter son niveau de violence envers vous !

Voici comment ça se passe ; un jour, vous voulez lui parler d’un sujet très important (comme par exemple le statut de votre relation ou le fait de traiter des problèmes non-résolus d’une précédente relation), il fait comme si vous n’étiez pas là ou n’aviez pas parlé. Il met la télé plus fort, ou fixe le mur derrière vous.

Bien entendu, cette attitude vous frustre, alors, vous lui demandez de vous écouter. Cette tentative – vaine – de le pousser à vous écouter, fait comprendre au PN que vous n’avez pas de limites saines, et qu’il peut donc vous manquer totalement de respect.

Si, quand vous voulez discuter d’une chose importante, il vous ignore, ou prétend qu’il veut dormir, ou allume la télé et vous demande de vous tirer du chemin pour qu’il puisse voir son foot, le résultat (à part qu’il sait que vous vous laissez manquer de respect) est que vos problèmes de couple ne seront jamais résolus.

On le sait, quand on vit avec quelqu’un, il faut une bonne communication, sous peine de voir les problèmes s’accumuler.. Mais il n’y a pas moyen de communiquer avec un PN ; lorsque vous évoquez un problème à résoudre dans le couple, soit il pique une colère et vous injurie ou vous frappe, soit il vous inflige le traitement silencieux.

Souvenez-vous que la communication perverse d’un PN sert toujours une multitude d’objectifs (tous en sa faveur) ;

– c’est sadique (ça lui fait du bien de vous faire et de vous voir souffrir),

– c’est indicatif de ce que vous êtes prête à supporter,

– c’est un “entraînement” pour vous faire piger que ce que vous dites et ressentez n’a aucune importance,

– c’est un moyen pour vous réduire à l’état de zéro et pour vous faire sentir totalement nulle (car on se lève & on se révolte pour quelqu’un qui a de la valeur, mais non pour quelque chose ou quelqu’un qui n’a aucune valeur),

Le traitement silencieux peut prendre diverses formes :  ne pas vous (r)appeler, vous raccrocher au nez, ou ne pas vous adresser la parole durant des semaines d’affilée, …

Alors, même si le silence n’est pas reconnu comme un abus par beaucoup (ni même par les victimes), sachez que c’est pourtant bien un grand manque de respect & une violence (et une violence terrible) qui ne doit pas être tolérée ! Voici ce qu’un couple sain exige : http://www.bonheuretamour.com/476/ .

Si votre partenaire vous inflige cet horrible torture, faites un plan (par ex, “plan A-plan B”) pour vous évader de la relation (pensez surtout à votre sécurité), et quittez votre bourreau dès que vous le pourrez ! Chaque jour compte, car chaque jour, vous subissez une violence comparable à un choc frontal en voiture !

Alors, SAUVEZ-VOUS !

Publicités

"

    • Ce sont en fait les vivants qui ont besoin de chaleur humaine, de reliement & de communication – pas les morts ! (il faut s’ôter de l’esprit que ces êtres sont normaux ou humains).
      Un PN n’a tout simplement pas besoin de communiquer ! C’est dur à croire, mais c’est ainsi. Avec un PN, la communication est à sens unique ; IL nous donne ses ordres, et nous, on n’a qu’à la fermer & obéir.
      Et quant à ce que nous pourrions vouloir, il s’en moque… Pis ; ça lui fait plaisir qu’on ait des désirs & des besoins, car il peut les FRUSTRER & ainsi, nous faire du mal !
      Et il tire son plaisir de notre souffrance – car ces démons ont bien étudié les humains (et surtout, ils nous connaissent à fond) et ils SAVENT que ce « traitement silencieux » nous fait mal – ils frappent ou mordent, et sucent le sang de notre souffrance !
      C’est en cela que les PN sont comparables à des vampires…
      D’ailleurs, ce n’est doublement pas vrai qu’il ne sait pas ce qu’on pense ; en effet, dans l’état de faiblesse, d’enfant demandeur où il nous a réduite, on supplie, ou on tente diverses « ruses » pour le faire parler – et bien sûr, il nous voit venir à des kilomètres ! Il sait que ces maladroites tentatives trahissent notre souffrance…

      J'aime

  1. mon ex PN ignore mes mails, mes sms alors que par sa faute je suis à la banque de france et que nous avons un bien immobilier en commun qu’il refuse de vendre pour que je puisse retrouver ma liberté. je comprends cette torture silencieuse. il ne me calcule pas pendant des mois sauf quand je dis que j’entame une procédure judiciaire et là ce ne sont que des insultes et des humiliations. Jamais pour résoudre le vrai problème c’est à dire trouver un compromis et vendre.

    J'aime

    • Ce que vous m’écrivez ne m’étonne pas du tout ; c’est une tactique que TOUS les PN emploient.
      Entre parenthèses; ça démontre bien que LUI a besoin de nous, alors que NOUS on n’a pas besoin de lui …bien au contraire (notre vie est mieux sans un PN pour nous sucer le sang) !
      Nous on ne veut plus voir le PN, on veut TOTALEMENT couper les ponts avec lui (bien la preuve qu’on n’a pas – comme le prétendent certains – « choisi » d’être avec un sale type), mais lui fera tout pour qu’on ne puisse pas – il maintient toujours un « fil » avec sa victime – car lui, il dépend de nous pour avoir à « manger » & pas crever tt à fait…
      Comme le PN ne veut pas se couper d’une source possible de « nouurriture » (= nous), il se débrouille toujours pour nous devoir quelque chose ; bien en commun, argent ou objet emprunté qu’il refuse de rendre, …
      Bref, vous n’êtes pas sortie de l’auberge ! Ce qu’il faut faire, c’est « passer de l’autre côté » (un peu comme « aller aux matelas » dans « le Parrain ») – c-à-d la guerre totale ; faire tt ce qu’il faut sans plus jamais avoir peur.
      Aussi, l’ignorer, ne plus réagir à ses provocations – surtout que ça risque de se retourner contre nous – n’oublions pas qu’il nous noircit, joue les victimes et se trouve aisément, chez les acteurs sociaux (Assistantes sociales, psys, juges, …) des complices qui feront le sale boulot à sa place (c’est une de ses meilleures jouissances).
      Mais si vous agissez sans peur & sans réagir, voyant qu’il ne peut plus se nourrir sur vous, il cherchera sans doute une autre proie… C’est ce que je vous souhaite…

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s